Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

Aller en Roumanie : transports et informations pratiques


Envie de vacances en Roumanie? Préparez votre voyage en Roumanie avec IDEOZ et retrouvez dans ce guide Roumanie toutes les informations pratiques, utiles à votre séjour.

Imaginez des plages, des pistes de skis, une Chapelle Sixtine de l’Orient, un Arc de Triomphe, des montagnes, des plaines et des vallées magnifiques…vous êtes en Roumanie! Francophone, la Roumanie a depuis plusieurs siècles des liens privilégiés avec la France. Avec son « Petit Paris », Bucarest, les français redécouvrent ce pays riche de culture, d’histoire, de légendes et de traditions; des villas dont l’architecture rappelle parfois Paris au XIXème siècle; un pays dominant l’Europe.
La chute du totalitarisme en Décembre 1989 a offert au peuple roumain une nation libre et démocratique. Joignant la tradition à l’innovation, l’Automobile, l’Informatique, le Commerce ou le Tourisme, l’Europe de l’Est développe son savoir-faire et la Roumanie sont excellence. Belle, très belle, vous allez découvrir une Roumanie attirante et passionnante!

 

: Formalités d’entrée

Formalités administrations et papiers d’identité pour entrer en Roumanie

La présentation d’une carte d’identité ou d’un Passeport (en cours de validité) suffit pour un séjour maximum de 90 jours pour les
ressortissants de l’Union Européenne. Pour rester plus longtemps, vous devez avoir un Passeport et solliciter un Visa auprès de la Police des Passeports (bureau des étrangers) du chef-lieu du département de résidence. Il faut aussi penser à mettre à jour votre assurance rapatriement.

En cas de perte au vol du passeport, voici la procédure à suivre : déclarer le vol oui la perte au poste, de police le plus proche. Garder
un double. Avec ce document et 3 photos d’identité, se rendre au consulat de son ambassade à Bucarest pour solliciter la délivrance d’un nouveau passeport ou d’un document provisoire.

Une précaution qui facilite les démarches : gardez dans vos bagages 1 ou 2 photocopies de votre passeport.

Sécurité Sociale en Roumanie

Dès l’entrée dans l’Union Européenne, les ressortissants français désirant se rendre dans un pays membre de la Communauté Européenne devront faire une demande de Carte Européenne d’Assurance Maladie (ne remplaçant pas la Carte Vitale) auprès de leur centre d’assurance maladie. Plus d’informations sur la sécurité sociale en Roumanie…

Voiture en Roumanie

Pour voyager en voiture, munissez-vous de votre permis de conduire, du certificat d’immatriculation, du certificat d’assurance à jour
(votre assurance doit couvrir la Roumanie), voire du contrat de location si vous utilisez un véhicule de location. Si le véhicule ne
vous appartient pas, une attestation du propriétaire peut être utile lors d’un contrôle.

Animaux domestiques en Roumanie

Chats et Chiens (2 animaux domestiques par personne au maximum) doivent être munis des certificats de bonne santé et de vaccination antirabique avec une traduction légalisée : de plus de 1 mois et moins de 1 an pour les chiens, de 6 mois pour les chats.

Aller en Roumanie : quel est le meilleur mode de transport?

Aller en Roumanie en avion

En moins de 3 heurs de vol, c’est la formule la plus pratique avec 5 vols quotidiens assurés la Tarom (Compagnie aérienne nationale
roumaine) et par Air France. L’essentiel du trafic aérien passe par l’aéroport de Bucarest-Otopeni (situé à 16,5 km Nord du centre de
Bucarest). Pour les vols intérieurs, les correspondances se font soit dans le même aéroport, soit à Bucarest-Baneasa (situé à 5 km du centre de Bucarest). La plupart des compagnies de location de voitures y ont leur guichet.

    Charter :

  • Vols affrétés par TOURISTRA de Mai à Septembre sur trajet PARIS/CONSTANTA/PARIS.
  • Vols affrétés par CLUB VACANCES MODERNES de Mai à Septembre avec
    rotation chaque Samedi arrivée Dimanche sur trajet
    LUXEMBOURG/CONSTANTA/LUXEMBOURG.

Vols directs, réguliers  Paris/Bucarest: Total 5 vols/jour repartis comme suit:

  • TAROM, 2 vols (départ Paris à 12h25 et 16h20).
  • TAROM en partenariat (coacher) avec AIR FRANCE, 3 vols (départ Paris 10h00, 15h30 et 18h30).

Pour rejoindre le centre ville ou l’aéroport de Baneasa, vous pouvez utiliser le bus avec des départs toutes les demi heures ou le taxi. Les autres aéroports desservis par des vols internationaux se trouvent à Cluj, Sibiu, Timisoara, Constanta.

Aller en Roumanie en train

Il n’existe pas encore de ligne direct reliant Paris à Bucarest en train. Pour aller à Bucarest, il faut plus de 30 heures avec des changements obligatoires à Vienne (Autriche) ou à Budapest (Hongrie). Les trains internationaux en provenance d’Europe occidentale, de Hongrie, de Moscou, d’Istanbul ou de Sofia aboutissent tous à la gare du nord de Bucarest, reliée au centre par le métro. Certains trains (en venant de Vienne et Budapest) desservent Cluj, Târgu Mures, Brasov ou Timisoara. Le fameux train Orient-Express dessert la gare de Bucarest dans son itinéraire.

Aller en Roumanie en voiture

Le trajet de Paris à Bucarest est long de 2400 kms. L’itinéraire le plus direct est le passage par Munich (Suisse), Vienne (Autriche),
Budapest (Hongrie) puis Oradea (Roumanie). Les postes frontières sont ouverts 24 h / 24 mais l’attente est parfois prolongée lors du passage entre la Hongrie et la Roumanie. L’absence d’autoroutes rend aussi le trajet un peu long mais la splendeur des routes qui traversent les Carpates est extraordinaire.

Aller en Roumanie en autobus

Plusieurs agences internationales de transport par autocar assurent le trajet Paris-Bucarest. Des lignes internationales desservent aussi
la plupart des villes roumaines, directement ou par des correspondances.

Aller en Roumanie en bateau

Plus exotique et romantique, les croisières sur le Danube par des agences spécialisées permettent la traversée de la Roumanie.

Douanes en Roumanie

Lors de votre passage en douanes, vous devez déclarer, à l’entrée et à la sortie, les sommes dépassant 10.000 $ US. L’importation de tabac et d’alcool est limitée à 2 litres et 200 cigarettes. Officiellement, l’exportation d’antiquités n’est possible qu’avec des factures et
l’autorisation de l’administration départementale de la culture.

Transports intérieurs en Roumanie

Voiture de location en voiture

La voiture reste le meilleur moyen pour découvrir en profondeur le pays. Les axes principaux sont généralement de bonne qualité. Les
travaux ne sont pas toujours bien indiqués et certaines routes locales sont encore non revêtues.

Code de la route roumain

La vitesse est limitée en agglomération à 50 km/h, sur route à 100 km/h, sur autoroute à 130 km/h. Les contraventions sont payables dans n’importe quelle mairie.

L’alcoolémie n’est pas tolérée!

Le vaste réseau de routes nationales couvre bien l’ensemble du pays. Les routes de montagnes sont plus difficiles de circulation entre
Novembre et Mars à cause du verglas et de l’enneigement.

carte des routes en roumanie

Se repérer en Roumanie

On trouve des cartes routières dans les stations-service. Un outil indispensable pour les voyageurs qui aiment flâner: l’Atlas Turistic
Rutier (en vente dans certaines stations et en librairie), où la Roumanie est découpée en une cinquantaine de cartes précises.

Il comprend également des plans de ville.

Pour vous repérer sur le réseau, il faut connaître le système d’appellations: E pour route européenne, DN (drum national) pour route
nationale, DJ (drum judetean) pour route départementale. Drum forestier: route forestière, normalement interdite à la circulation
publique.

Carburant en Roumanie

Les stations-service sont installées à l’entrée ou la sortie des grandes villes. Le carburant est un peu moins cher qu’en Europe occidentale. Aucun problème pour trouver de l’essence sans plomb (benzina fara plumb).

Le prix du sans plomb 95 est d’environ 1,32€ et le sans plomb 98 environ 1,36€. Le prix de l’eurodiesel est d’environ 1,23€

Il existe deux qualités de gasoil (motorina): diesel et eurodiesel (mieux raffiné et garanti pour des températures de – 25°C).

Dans les villes, les grandes stations sont ouvertes 24h/24 et presque toutes acceptent les cartes de crédit.

Entretien en Roumanie

On trouve des garages partout. Pour les petites réparations, le génie inventif des mécaniciens fait merveille. La plupart des grandes
marques européennes disposent de concessionnaires et de services de pièces détachées.

Stationnement en Roumanie

Dans les grandes villes, certains parkings peu nombreux, sont payants (comptez 0,2 € pour une heure) et l’encaissement se fait sur place.

Location de voiture en Roumanie

Les principales sociétés de location de voitures sont présentes dans quelques grandes villes du territoire (aéroports ou grands hôtels).

Seules conditions: avoir plus de 21 ans et posséder son permis depuis plus d’un an.

On demande aussi le numéro de passeport ou de carte d’identité, ainsi qu’une caution (entre 250 et 500 €).

Se déplacer en Roumanie en avion

Les principales villes sont reliées à Bucarest et entre elles par des vols quotidiens, excepté le week-end. Tous les vols intérieurs sont
assurés depuis l’aéroport Baneasa au nord de Bucarest.

La compagnie nationale aérienne, la Tarom, propose des vols quotidiens de la capitale vers Cluj et Timisoara. Les autres grandes villes de province sont desservies 2 à 3 fois par semaine (env. 80 € l’aller Bucarest-Cluj). Les appareils sont récents (ATR 42-500) et en excellent état.

La Roumanie en train

Le trafic ferroviaire est administré par la SNCFR (Société Nationale des Chemins de Fer Roumains) ; le réseau, bien développé, dessert la plupart des sites touristiques.

Liaisons de trains en Roumanie

Les grandes villes sont reliées par des trains Intercity (IC), Rapid (R). ou Accelerat (A). Les Intercity sont rapides et confortables, avec
une voiture-restaurant, mais ne circulent pas le week-end.

Au niveau local, le train Personal, version roumaine de l’omnibus, relie entre elles les villes d’une même région en s’arrêtant dans
chaque village et parfois dans des gares en rase campagne. C’est un moyen formidable de s’immerger dans le quotidien des campagnes
roumaines, surtout les jours de foire ou de marché.

Réserver ou acheter son billet: agence CFR, ou guichets de la gare (casa de bilete).

Trains de nuit en Roumanie (couchettes ou wagon-lits).
Réservez dans une agence CFR entre 10h et 24h avant le départ. Outre les 2 billets du voyage, vous en recevez un troisième.

En direction de la province éloignée, les trains disposent de wagons-lits 1ère classe (vagon de dormit). Pour un prix correct (env.
22 € l’aller Bucarest-Suceava,

450 km, 7 h de trajet), vous avez une cabine à 2 lits superposés.

Avec un supplément, on peut réserver la cabine entière pour une seule personne. Dans chaque wagon, un employé, le conductor, et polyglotte, veille sur la sécurité et le confort de ses passagers. Il vend eau minérale, bière, sodas et café au petit matin. Lorsque vous montez dans le train, il prend vos billets et vous les rend à l’arrivée. En 2ème classe, les cabines comportent 6 couchettes.

La Roumanie en autobus

Chaque ville possède une gare routière (autogarã), souvent située près de la gare de chemin de fer.

La Roumanie dispose d’un vaste réseau de lignes routières reliant entre elles les villes du pays et même de l’étranger.

Destinations et horaires affichées à l’autogara Pour un prix modique (env. 17 € de Suceava à Cluj par exemple).

Les liaisons interrégionales sont assurées par des autocars confortables.

Les bus des liaisons locales disparaissent peu à peu au profit de minibus de 15 places (maxibus en ville) qui assurent la navette entre
la province et Bucarest. Ils attendent les clients près d’une gare, du bazar ou à la sortie de la ville, et partent dès qu’un véhicule est
plein.

Transports urbains en Roumanie

Les tickets de transports publics (bus, trolleybus et tramways) peuvent être achetés dans les kiosques de couleur jaune qui se trouvent
près des arrêts de bus ou dans les stations de métro. Ils doivent être compostés à bord.

Construit en 1979, le métro bucarestois comprend 4 lignes principales desservant près de 60 stations.

Bateau en Roumanie

Transport régulier dans le delta du Danube, de Tulcea vers les embouchures du fleuve. Des ferries assurent le passage du Danube entre
Calafat et Vidin. Il existe aussi des croisières organisées depuis Vienne et Budapest vers la mer Noire.

 

Bien s’organiser en Roumanie

Cartes et plans de Roumanie

Une carte de l’Europe permet de visualiser l’itinéraire pour les déplacements en voiture. Puis les plans de grandes villes roumaines
sont indispensables et disponibles dans les stations-service et librairies locales ou en France à l’IGN (Paris 8°).

Équipement automobile pour circuler en Roumanie

Entre novembre et avril, gardez des chaînes dans le coffre, en cas de chute de neige abondante. Les pneus  neige sont très utiles : vous
pouvez aussi les acheter sur place (environ 90 € la paire).

Obligatoire :

trousse à pharmacie et triangle de présignalisation.

Alimentation électrique en Roumanie :

Le courant électrique est le même qu’en France, 220V et 50 Hz,ainsi que la prise électrique.

Pharmacie de voyage

La trousse idéale : répulsif contre les insectes, crème solaire, anti-diarrhétique, anti-brûlures, désinfectant local, un peu d’éther,
antibiotique à large spectre, pansements, bande élastique. Et, pour les amateurs de promenades en forêts, une trousse Aspivenin® est toujours utile en cas de piqûre d’insecte ou de mauvaise rencontre avec une vipère.

Vêtements utiles en Roumanie

En été, il faut prévoir large : un jour de canicule peut être suivi d’une soirée fraîche. Prévoir une tenue correcte en particulier lors de visites des églises.

En hiver, prévoir un froid sévère. Ayez de bonnes chaussures de marche ou des bottes.

S’il pleut à la campagne, vous ne le regretterez pas !

Amateurs de fresques

Les jumelles et la lampe de poche sont utiles pour observer les fresques des églises.

Administration et constitution en Roumanie

La nouvelle Constitution de la Roumanie, adoptée le 21 novembre 1991, est largement inspirée de la Constitution française. Elle stipule
la séparation des trois autorités publiques : législative, exécutive et judiciaire. La Roumanie, Etat de droit démocratique et social, est de type parlementaire. Le Parlement, composé de la Chambre des Députés et du Sénat, dont les membres sont élus au suffrage universel direct pour 4 ans, est l’organe législatif suprême du peuple roumain et l’unique autorité législative du pays.

La Roumanie est Membre de l’OTAN et son Président de la République (Traian Basescu) est élu au suffrage universel direct pour un mandat de 4 ans, renouvelable une seule fois. Le Président désigne un candidat pour la fonction de Premier ministre (Calin Popescu Tariceanu) parmi les membres du Parti ayant la majorité absolue au Parlement. Le candidat choisi demande au Parlement le vote de confiance et ce n’est qu’après son obtention que le Président de la Roumanie nomme les membres du Gouvernement.

Les services publics, administratifs et territoriaux, sont basés sur le principe de l’autonomie locale et de la décentralisation. La
Roumanie est divisée en 41 départements (Judet) (le municipe Bucarest jouit d’un statut similaire aux départements) qui ont chacun à leur tête un préfet nommé par le Gouvernement. Le préfet représente le Gouvernement au niveau départemental.

METEO en Roumanie

 

Cette page vous redirige vers un site vous donnant les informations météorologiques et climatiques de le Roumanie et quelques villes citées.

METEO EN ROUMANIE

Meteo Roumanie

Arad (ROU) – Altitude 116m

Botosani (ROU) – Altitude 162m

Brasov (ROU) – Altitude 737m

Bucarest (ROU) – Altitude 71m

Calafat (ROU) – Altitude 73m

Caransebes (ROU) – Altitude 230m

Ceahlau (ROU) – Altitude 465m

Cluj (ROU) – Altitude 315m

Constanta (ROU) – Altitude 32m

Craiova (ROU) – Altitude 78m

Dorohoi (ROU) – Altitude 78m

Drobeta-Turnu Severin (ROU) – Altitude 76m

Galati (ROU) – Altitude 63m

Iasi (ROU) – Altitude 84m

Rimnicu-Vilcea (ROU) – Altitude 189m

Satu-Mare (ROU) – Altitude 132m

Sibiu (ROU) – Altitude 407m

Sighisoara (ROU) – Altitude 411m

Sulina (ROU) – Altitude 407m

Timisoara (ROU) – Altitude 90m

Tirgoviste (ROU) – Altitude 288m

Tirgu-Mures (ROU) – Altitude 299m

Tîrgu-Secuesc (ROU) – Altitude 573m

Tulcea (ROU) – Altitude 6m

 

Texte publiés sur le site de l’Office du tourisme de Roumanie

Articles relatifs

Partager

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. roumanie on

    bonjour petite rectification
    vitesse sur autoroute 130 vitesse sur nationnale 100

Leave A Reply