Visiter Pekin : de Tian An Men à la Cité interdite : Vacances en Chine en famille

8

Visiter Pekin … Beijing, la capitale de la Chine, célèbre pour sa place Tian An Men, sa Cité interdite, mais aussi la colline de Charbon et son atmosphère très particulière…

Le 29 septembre, le temps est gris à Beijing. Un brouillard léger a enveloppé la ville et l’on ne voit pas bien loin. Mes parents et moi prenons malgré tout la direction de la Cité Interdite, la ligne 1 du métro nous dépose directement à Tian An Men.

Tian An Men


 

L’entrée et la sortie du métro sont contrôlées par une forte présence policière. A chaque station il faut faire passer son sac aux rayons X, ce qui provoque souvent des énervements et des bousculades.

A Tian An Men, les gens circulent entre les barrières, la porte d’entrée à la Cité Interdite est fermée aux visiteurs à cause de la Fête nationale qui a lieu dans 2 jours. Les gens se prennent tout de même en photo devant le portrait de Mao Zedong. L’omniprésence des forces de l’ordre fait froid dans le dos, impossible de compter le nombre de policiers et de militaires.

Nous faisons donc le tour (quand même 2 bons kilomètres) pour entrer par la porte sud de la Cité Interdite, la seule encore ouverte. Un chinois nous propose de nous y amener en pousse-pousse, son insistance fait beaucoup rire mon père, surtout qu’entre 2 refus le prix baisse à chaque fois d’un cran et qu’il revient à la charge toutes les 5 minutes.

La Cité Interdite


 

Nous entrons finalement dans la Cité Interdite (60 yuans ou 6 € par personne) vers 13 heures. Il y a assez peu de monde, et même les magasins de souvenir semblent fermés.

La Cité Interdite dans le brouillard

Lorsque j’avais visité la Cité Interdite en février 2006, le ciel était bleu et mine de rien ça change tout ! Mes parents sont impressionnés par son gigantisme, mais moi je la trouve un peu triste plongée dans ce brouillard.

La Cité Interdite paraît triste dans le brouillard

A 14 heures 30, un haut parleur annonce la fermeture des lieux à 15 heures. La vendeuse ne nous avait rien dit à l’entrée. Je comprends pourquoi les magasins de souvenirs étaient fermés. Un peu déçus, nous faisons demi-tour. A chaque porte, des employés attendent que tout le monde soit passé pour la fermer et y coller un sceau en papier.

La Colline de Charbon


 

Nous nous rabattons alors sur la Colline de Charbon, située juste au nord de la Cité Interdite. C’est un parc tranquille qui, pour 2 yuans (20 centimes) l’entrée seulement, propose une vue d’ensemble de la Cité Interdite. Bien sur, avec le brouillard, on ne voit pas grand chose.

La Cité Interdite vue du dessus

Plus de photos par ici. La suite au prochain numéro…

Woods

Tags: , , , , ,
Share.

About Author

Depuis mars 2008 je me suis installé en Chine pour une durée indéterminée. Sur mon blog, woodsb.net vous retrouverez un peu de tout ce qui fait ma vie dans l'Empire du Milieu : des photos, des anecdotes, mes réflexions sur la vie dans ce beau pays qu'est la Chine ! -- Woods _________________________________________________________________________________________ Contacter Woods sur sa messagerie privée

8 commentaires

  1. Sandrine, la Cité Interdite est un endroit exceptionnel et il serait dommage de passer à coté. Mais je suis d’accord, on en a une image tellement extraordinaire que quand on la visite on est pas aussi impressionné qu’on devrait l’être. Et quand on est entouré de groupes de touristes du monde entier c’est moins magique que dans les films ! :)
    – Woods

  2. C’est dur à dire pour des lieux touristiques « historiques » quelle part sert à l’entretien et à la restauration…
    Par contre, j’avais trouvé bizarre que la majorité des temples soient payants et puis j’avais lu que c’était souvent le gouvernement local qui commencait à faire payer les entrées alors que les donations suffiraient à entretenir les batiments et à nourrir les moines. Mais une fois de plus je n’ai pas de chiffres précis.
    – Woods

  3. Ma première image de la Cité interdite remonte au Dernier Empereur. J’étais assez jeune, mais ce film a été un choc … Je trouvais ce lieu fascinant pour ce que j’en voyais dans le film, mais une fascination ambiguë évidemment, parce qu’il y avait beaucoup de frissons à découvrir ces espaces, les moeurs, le quotidien… à travers un film « occidental » donc parcellaire et orienté. J’espère avoir un jour l’occasion que tu as eue de découvrir la Cité Interdite, bien qu’au fil de lectures et de publications (surtout sur mon précédent site), j’avais constaté que certains internautes étaient assez déçus par leur visite d’un lieu peut-être trop idéalisé dans l’imaginaire du touriste occidental?! Je ne sais pas…

  4. Bien sûr la remarque s’entendait pour une personne avec un niveau de vie « français »… Et encore que je suis assez étonnée de voir que dans certains pays européens où le niveau de vie est encore très bas, les coûts des visites sont prohibitifs…

    Est-ce que ce sont des exploitants privés en général ?

  5. Olivier,
    La réponse est dans l’article.

    Sandrine,
    Je trouve que les visites sont plutôt chères par rapport au cout de la vie en général. C’est vrai qu’il n’y a que très peu d’endroits qui se visitent gratuitement, mais c’est (en général) le meme prix pour tout le monde.
    – Woods

Laisser un commentaire


(obligatoire)