Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

Coût de la vie au Montenegro: la vie est-elle chère au Montenegro?


Quel est le coût de la vie au Montenegro? Combien coûtent les produits alimentaires courants, les consommations au café ou les repas au restaurant au Montenegro? Quel est le coût moyen d’un hébergement au Montenegro? Voici donc quelques éléments de réponse.

essentielLe coût de la vie au Montenegro est encore avantageux pour les touristes d’Europe occidentale, même s’il connaît une augmentation constante depuis plusieurs années.

Le coût de la vie au Montenegro est environ 30-40% moins cher qu’en France. Si l’on peut manger pas cher au Montenegro, méfiez vous des suppléments que vous n’auriez pas envisagés (service, accompagnements etc), les pratiques du service prélevé directement ou des centimes non rendus pour de petits achats, qui font partie des coutumes locales, mais que vous pourriez percevoir comme des arnaques.

Quant aux hébergements, les prix des hôtels sont assez élevés  (à partir de 50-70€ pour un hôtel 3* de standing international), mais très intéressants si vous négociez les chambres chez l’habitant ou les appartements en basse saison.

Comment paie-t-on au Montenegro?

euros billetsL’Euro est la monnaie officielle du Montenegro, mais ce n’est pas parce qu’on paie en euros au Montenegro que les banques ne pratiquent pas des frais bancaires pour payer ou effectuer des retraits auprès des banques et des distributeurs.

L’usage est de payer en argent liquide au Montenegro. Les chèques sont  inconnus et supposeraient des frais très importants. Ils sont donc déconseillés. Les cartes bancaires comme la Visa, la Mastercard et autres références mondiales sont théoriquement acceptées partout au Montenegro. Mais en pratique, si la visa et mieux acceptée, elle reste moins connue que les cartes américaines que ce soit dans les restaurants, les hôtels, les stations services, etc. Il est fréquent que la carte bancaire soit refusée pour des motifs douteux comme une panne de terminal et une impossible liaison avec la banque, car les Montenegrins ne souhaitent pas payer les commissions bancaires.

Un coût de la vie au Montenegro en hausse

Le Montenegro est une destination montante en Europe du Sud Est. Longtemps méconnu, ce pays pays issu de l’explosion de la Yougoslavie et indépendant depuis 2006 commence à attirer des touristes de toute l’Europe, qui ont pu découvrir auparavant la Croatie et ont envie de profiter de la côte adriatique et de plages de sable, rares en Croatie, sans subir les foules, même si en plein été, le littoral montenegrin, très réduit semble bondé également.

L’attractivité du Montenegro explique pourquoi le coût de la vie au Montenegro tend à augmenter depuis quelques années, à la faveur également de la crise économique, qui rend la vie difficile pour beaucoup de montenegrins en dehors de la haute saison et des régions les plus touristiques. Le taux d’inflation, après avoir atteint 8,8% en 2008 lors du déclenchement de la crise économique mondiale, semble s’être stabilisé autour de 3,5% par an. Les touristes italiens, russes, serbes, allemands et autrichiens appréciant beaucoup la Crna Gora, ce succès a forcément contribué à une hausse généralisée des prix dans tous les domaines que sont l’alimentation, le logement, les transports, les visites ou la restauration.

En tant que français, le coût de la vie au Montenegro peut sembler assez avantageux, mais il faut le mettre en perspective aussi avec le niveau des salaires moyens au Montenegro, qui restent très bas (450€ brut officiellement, mais plutôt 250€ par mois dans le Montenegro central et dans les zones non touristiques). Du coup, la vie au Montenegro apparaît assez chère, puisque les prix des produits de première nécessité ou de consommation courante s’alignent de plus en plus sur ceux du voisin croate, victime d’un tourisme de masse. Les villes de Budva, Kotor et Podgorica, puis dans une moindre mesure la région de Durmitor et les bords sur lac Skadhar, sont classés respectivement par ordre de cherté. La côte sud de l’Adriatique bordant la frontière albanaise est bien moins chère que la zone des bouches de Kotor et de Budva où tous les touristes se pressent.

Produits alimentaires au Montenegro

Comme la Croatie, le Montenegro importe l’essentiel de ses produits alimentaires auprès de l’Allemagne, de la Suisse, de l’Italie, de la Slovénie ou de l’Autriche, ce qui explique des prix environ 20 à 30% moins chers qu’en France (mais pas plus). D’ailleurs, certains produits élémentaires comme l’eau minérale sont onéreux : les bouteilles d’eau étant très conseillées car l’eau au Montenegro n’est pas potable sur tout le territoire, elles peuvent être plus chères que dans les supermarchés français (à partir de 50 cts la bouteille, contre 20 cts en France pour une eau sans marque ; à partir de 1€ – 1,5€ pour l’eau gazeuse)!

Il arrive aussi que certains produits considérés comme assez luxueux comme le chocolat soient aussi chers qu’en France (environ 3-4€ la tablette de chocolat 100 grammes de Lindt). Comptez 90 cts à 1€ le litre de lait, environ 1,30€ la douzaine d’oeufs ou le kilo de sucre, de farine, de riz ou de pâtes. Les fruits et légumes affichent des prix qui peuvent surprendre au vu du niveau de vie du pays : plus de 2€ le kilo de tomates ou de pommes de terre, 1,5 – 2€ le kilo d’oranges, de poires ou de pommes, 3€ le kilo de raisins. Le pain au Montenegro ne se présente pas en baguette, mais est vendu au morceau, au kilo (environ 2-3€ selon le type de pain) ou à l’unité quand il s’agit de petits pains ou des pains proches des bretzels. Dans les campagnes, les montenegrins fabriquent leur pain ; un pain en général consistant et de couleur assez sombre.

mercator hypermarketVous pourrez vous approvisionner dans les supermarchés du Montenegro (voir Onglet Coût de la vie) que l’on trouve dans les villes principales et la capitale : les enseignes Hypermarket Mercator et Roda dominent le marché de la grande distribution alimentaire et n’ont rien à envier à nos enseignes Auchan, Leclerc et autres Intermarché. Au Montenegro, on trouve dans les supermarchés beaucoup de produits à l’unité qui chez nous seraient toujours ou presque vendus en lots : yaourt, glace de type esquimau ou cornet, peuvent s’acheter en fonction de vos besoins, ce qui est plutôt une bonne idée répondant aux moyens limités de nombreux montenegrins.  Dans les petites villes ou les villages, on ne croisera que des épiceries dont les prix sont un plus chers (mais pas pour tout). Bien sûr, à mon sens, vous devriez privilégier les marchés qui proposent en général des produits locaux susceptibles de vous faire découvrir un peu le Montenegro culinaire! Dans les coins les plus reculés, il n’est pas rare de croiser des vendeurs installés un peu partout sur les routes pour vendre leur rakija ou quelque production locale comme le fromage ou le miel.

On constate une différence légère du coût de la vie au Montenegro entre la côte adriatique et le Montenegro central, beaucoup moins touristique. La rareté des commerces dans certaines zones du Montenegro central justifie des prix plus chers, puisqu’on s’alimente auprès de petites épiceries avec peu de choix. Dans les villes principales du Montenegro central et du Nord, il y a en général un petit supermarché, mais les prix ne sont pas moins chers que sur la côte paradoxalement, dans la mesure où la concurrence est moindre.

Manger et boire au Montenegro

Les cafés et les restaurants sont-ils chers au Montenegro?

Cevapcici au kajmak

Cevapcici au kajmak

Manger au restaurant au Montenegro reste raisonnable et bon marché par rapport à la France et c’est même préférable à l’achat de viande, de légumes (aussi chers ou plus chers qu’en France) pour faire la cuisine dans votre appartement en location. On trouve des parts de pizzas et de gibanica autour de 1,5 – 2€ (5-6€ la pizza entière), entre 1,5€ et 2,30€ le sandwich chez Mc Do ou 2,5-3€ le emlja (prononcez jaimlia), un petit pain rond à la mie blanche servi avec du pršt, un jambon sec proche du prosciutto italien.

Au Montenegro, les parts dans les restaurants sont copieuses car le restaurant reste un luxe. Par conséquent, les clients se doivent de ressortir le ventre plein et c’est une caractéristique que l’on retrouve partout dans les pays d’ancienne Yougoslavie. C’est d’autant plus vrai pour les spécialités de type cevapi et Pljekavica, alors que les viandes (cochon ou boeuf à la broche, veau sous la cloche) ou poissons cuits sont plutôt vendus au poids ou à la portion et sans accompagnement. On peut manger à partir de 5-6€ par plat si l’on choisit un mets simple et incontournable comme les cevapcici, sortes de rouleaux de viande hachée épicée, autour de 6-9€ pour les pâtes et riz (jusqu’à 12-15€ s’ils sont à base de poisson et fruits de mer), à partir de 10-15€ les plats de viande et de poisson ; autour de 3-4€ pour les salades traditionnelles comme la chopska et les desserts tels que les crêpes ou les glaces. Le vin de table au Montenegro débute autour de 12-15€ et peut atteindre les 25€ pour les vins dits de catégorie (en bouteille bouchées comme en France). La bouteille d’eau tourne autour de 3,5-4€ en format d’1,5L. Sachez aussi qu’on ne sert pas d’eau du robinet au Montenegro et que la consommation de cette eau présente des risques dans certaines zones du pays. De même, le pain est payant et assez cher dans les restaurants (1 à 2€ par personne ou par portion), alors que le pain au supermarché coûtera dans les 2€ le kilo et à peine plus en boulangerie.

La majorité des restaurants au Montenegro proposent des plats à la carte et rarement des menus complets surtout le soir. Le midi, certains menus sont présentés à des prix alléchants (5-6€), mais les offres manquent souvent de clarté et les prix d’appel ne sont jamais ce que l’on paie au final : gare aux arnaques et mauvaises surprises. En règle générale, dans les lieux touristiques, évitez les restaurants attrape touristes en bord de mer. Attention, dans la plupart des restaurants, le service n’est pas compris, il est donc habituel de prévoir un montant de 10 à 20% de la facture.

Au Montenegro, on boit un café (kava) ou un thé (caj) à partir d’un euro, mais désormais dans les cafés de bord de mer de Budva notamment, les prix peuvent doubler et en dépit d’une relative entente sur les prix, il n’est pas inutile de consulter les prix des cartes avant de s’attabler. La petite bouteille d’eau coûte autour de 1,5€ alors que le litre d’eau minérale gazeuse ou pas coûtera autour de 3€50 à une terrasse. Un soda coûte dans les 2€. Les 33 ou 50 cl de bière en bouteille ou à la pression varient entre 2,5€ et 3,5€ selon la marque. L’alcool n’est pas très cher dans les cafés, surtout si vous prenez un rakija local ou un verre de vin autour de 1,5 – 2€. Les alcools forts de type vodka ou whisky coûtent environ le double à une terrasse, et autour de 4-5€ en boîte de nuit.

Divers et activités au Montenegro

Le prix des cigarettes au Montenegro varie de 2,20 à 3,5€ le paquet selon la marque.

Le prix d’un préservatif se situe autour de 30 cts d’euros.

La vie nocturne au Montenegro est accessible à tous les budgets. Comptez 2€ pour une bière ou un soda, 2-4€ pour un verre d’alcool local ou de brandy, whisky ou vodka selon la taille, 4€ un cocktail et 5€ le cocktail avec alcool.

Le prix d’un transat et d’un parasol : entre 6 et 10€ par jour sur les plages privées

Les visites organisées au Montenegro sont généralement chères : à partir de 50€ la journée de rafting, mais la durée de l’activité de rafting est souvent limitée à une ou deux heures. Vous pourrez faire des excursions qui coûtent entre 40 et 60€ par jour selon que vous passiez par des agences locales, des sites internet ou des hôtels.

Quel est le coût des carburants au Montenegro?

Le prix des carburants au Montenegro est le même dans toutes les stations essence du pays. Vous trouverez ici les prix constatés des carburants au Montenegro.

 

Coût des hébergements au Montenegro?

L’intérêt porté par des touristes aisés venus d’Europe et de Russie explique un plus grand niveau d’exigence en terme de confort des infrastructures d’hébergement, que ce soient les appartements (petits mais bien équipés en général), des villas de plus en plus offertes avec piscine ou les hôtels de catégorie nationale ou internationale. La conséquence s’est donc traduite par une hausse du prix des hôtels de toutes catégories en haute saison (une différence de 10 à 30€ par nuit au moins). On trouve des hôtels au Montenegro à partir de 50-60€ par nuit pour une chambre double avec petit déjeuner, mais les tarifs peuvent facilement doubler ou tripler dans les villes très touristiques comme Budva, Kotor où l’on compte surtout des hôtels « internationaux ».

Notez qu’il existe en réalité deux catégories d’hôtels que l’on peut distinguer comme le standard national et le standing international. Dans le standard national montenegrin, les exigences ne sont pas toujours très fortes pour l’attribution des étoiles même si l’attractivité touristique a amélioré les classifications : les hôtels 4 – 5* sont fréquents mais correspondent plutôt à un 2 ou 3* français. De plus, plusieurs catégories peuvent cohabiter à l’intérieur d’un même établissement. Ainsi des hôtels classés 4* proposent souvent des chambres de catégorie 2*, 3*, 4* à des prix allant du simple au triple ; des chambres  dont on distingue le niveau de confort en fonction de l’espace, de ma situation, de la qualité des literies, des équipements, des services pour ne citer que les principaux critères.

Bien sûr, il est possible de trouver des chambres chez l’habitant à petit prix à partir de 10€ par jour et par personne et beaucoup de montenegrins, surtout hors saison, partent à la chasse aux touristes pour attirer quelques hôtes chez eux. Toutes ces chambres chez l’habitant ne sont pas louées dans la légalité, il est donc recommandé d’éviter de répondre à ce type de sollicitations qui n’offrent pas assez de garanties en terme de confort, de propreté. Il n’est pas rare que des propriétaires filous proposent un prix pour attirer le client chez lui, puis lui réclament un prix supérieur.

Il y a peu de campings au Montenegro, ils restent concentrés sur le littoral près de Kotor, Budva, Petrovac, Ulcinj et aux environs du parc national de Durmitor. Les prix sont assez bas ; à partir de 2€ jusqu’à 5€ par personne, 4€ à 7€ pour une tente, jusqu’à 15-20€ pour un camping car selon la catégorie et le type de services.

Où dormir au Montenegro?

Budget à prévoir pour voyager au Montenegro

prix argent euro budgetBudget total minimum pour logement + repas + dépenses diverses :

Budget Économique au Montenegro : à partir de 20-25€/ jour et par personne (auberge de jeunesse, camping ou chambre chez l’habitant)

Standard : 50-60€ par personne (maison d’hôtes 3*, appartements ou hôtels)

Luxe : à partir de 100-120€ (hôtels standing international 3-4*)

 

restaurantsA partir de 5-6€ par personne par jour en faisant votre repas en appartement

A partir de 3-4€ / repas et par personne en snack (pizza, gibanica, sandwich)

A partir de 6-8€/ plat en petit restaurant (cevapi rouleaux de viande hachée, pâtes classiques…)

A partir de 12-15€ en restaurant pour un plat de viande, poisson et une salade ou une soupe

avion VOLVol jusqu’à Dubrovnik : à partir de 150€ hors saison pour l’aller retour, ou 250-300€ en haute saison ou sans anticipation

Vol jusqu’à Podgorica : à partir de 220 – 250€ aller retour

voitureLocation de voiture au Montenegro à partir de 20-25€ / jour pour une voiture économique hors saison ou par internet en anticipant

A partir de 40€ / jour pour une voiture économique en haute saison – A partir de 50€ en offre casco

busVous pouvez rejoindre Budva depuis Dubrovnik en bus : 22-25€ pour le trajet aller/retour

Transports en commun intérieurs au Montenegro : entre 3 et 15€ / trajet aller selon la distance

PlageLocation d’un transat et d’un parasol : entre 6-15€ par jour en plage privée selon la plage

Plongée à partir de 25-30€ par jour (hors permis de plongée)

sejour - voyageSéjour au Montenegro en passant par une agence de voyage:

A partir de 500-700€/ personne la semaine en voyage organisé ou en pack vol+hôtel

A partir de 500-600€ (hors vol) par semaine par personne pour un voyage sur mesure au Montenegro réalisé par une agence de voyage locale au Montenegro (recommandé) pour voyager en itinérant avec une voiture de location et des activités et hébergements à la carte.

» Créer un voyage sur mesure au Montenegro?

A partir de 1200€ par personne : pour un séjour thématique aventure ou multiactivités réalisé sur mesure ou pour un groupe avec une agence spécialisée comme Nomade Aventure ou Terres d’aventure Montenegro

 

Partager

A propos de l'auteur

Curieuse, j'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation. Voyageuse inconditionnelle, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

2 commentaires

    Leave A Reply