Guca festival (Gucha Dragaveco) : le festival des fanfares en Serbie

2
Cet encadré pub n'apparaît pas aux membres. Cliquez ici pour devenir membre d'IDEOZ

 

Gucha… Guca Festival des fanfares serbes est l’un des événements majeurs de l’été en Serbie

Dans le village de Guca (Dragaveco) en Serbie, dans le district de Moravica, chaque année se déroule un festival qui commence à se faire de plus en plus connaître… Le festival des fanfares… sur un air de musiques tziganes avec des ambiances très kusturiciennes…

  • Guca, le plus grand festival de fanfares européen

    Qu’est-ce que les Sabor dans la société serbe?

    guca festival musique balkansHistoriquement les « Sabor » sont des rassemblements qui mélangent : Foire, fête foraine, musique sous chapiteau,porcelets rôtis, choucroute, et il y a forcément un concours : de la plus belle moustache, de la meilleure soupe de poisson, ou de la meilleure fanfare tzigane comme à Guca. Guca s’est extraordinairement développé au point de devenir un événement international.

     

    guca dragacevo uvacDans le village de Guca, chaque année se déroule un festival qui commence à se faire de plus en plus connaître… Le festival est spécialisé dans les fanfares et on y rencontre des noms comme Goran Bregovic, ou encore Emir Kusturica pour ne citer que les plus célèbres… Une ambiance folle où la fête et les rencontres donnent lieu à des souvenirs mémorables Guca est une expérience très agréable et folklorique, qui se déroule dans une ambiance champêtre avec des personnes de tous âges. Du 6 au 10 Août 2014, vivez une immersion dans des sonorités très festives et enjouées, des musiques traditionnelles que l’on a peu l’occasion d’entendre par chez nous… Des mariages d’influences, de la fantaisie, une atmosphère chaleureuse et très familiale, voire fraternelle… C’est le temps d’une semaine, au mois d’Août, que Guca déroule la partition, fait sonner ses trompettes et autres instruments…

    Un bémol renforcé par les tensions croissantes dans les Balkans : on peut regretter que depuis quelques années, le festival ait été investi par certains serbes qui agitent à mauvais escient leurs relans nationalistes qui peuvent gâcher en cas d’excès d’alcool, l’ambiance bon enfant avec des altercations… Leur présence (relativement faible même si elle est visible) ne permet pas d’assimiler par de nombreux raccourcis Guca à un repère de serbes violents qui porteraient des t-shirts de Karadzic et autres Mladic considérés comme des héros. Attention, ne confondez pas nationalisme et amour du drapeau. Les Serbes comme les Croates sont puissamment attachés à leur drapeau et s’en enveloppent ou l’agitent sans qu’ils soient pour autant des nationalistes aux idées expansionnistes ou belliqueuses. Ce qui peut choquer le serbophone, c’est l’utilisation du terme « noir » (par opposition aux serbes « blancs ») pour qualifier les Tsiganes, qui sont très présents pendant l’événement, mais souvent pour ne pas dire toujours considérés comme des citoyens serbes de seconde zone, à l’instar de ce que montre le film Gucha, la Trompette d’or.

    Les serbes et la trompette, une histoire de peines…

    trompettes guca dragacevo Guca Dragaveco et les trompettes, une longue histoire d’amour. C’est à l’époque de l’Empire austro-hongrois que les serbes de la région de la Kolubara, rivière affluent de la Save dans l’Ouest de la serbie, ont subtilisé la trompette aux ennemis austro-hongrois et ont donc découvert la trompette, même si celle-ci n’était à l’époque associée qu’à des peines et des guerres et non à des festivités.

    Sur le mont Kajmakčalan que se partageaient pendant la première guerre mondiale la Grèce et la région qui est devenue la Macédoine en Yougoslavie, s’est déroulée la terrible bataille de Kajmakčalan, qui vit s’effondrer le front des Balkans, puisque les troupes franco-serbes à la faveur d’une offensive en 1918 obligèrent la Bulgarie à capituler. De là, suivirent les effondrements de l’Empire austro hongrois et de l’empire ottoman. Les Serbes s’encouragèrent dans leurs combats par des sons de trompette, qui incarnent la résistance et le courage face aux invasions ennemies. Ces événements contribuèrent à conforter la relation passionnée des Serbes et des trompette.

    Après la Première guerre Mondiale, la pratique de la trompette se développa dans toute la Serbie devenue la Yougoslavie ; elle était utilisée pour célébrer tous les grands événements, mais aussi les mariages et les enterrements. Cette pratique s’interrompit après la Deuxième guerre mondiale, jusqu’aux années 60 quand vint l’idée, dans le village de Dragacevo, de lancer le premier festival de Guca, célébrant les trompettes et les fanfares, qui fut inauguré sur le parvis de l’église de Dragacevo.guca statue trompettiste

    Festival des fanfares serbes de Guca, un événement international

    Si depuis quelques années, le festival de Guca fait parler de lui en Europe occidentale et attire de plus en plus d’amateurs venus de tous les coins d’Europe, il faut savoir que le Festival est né en 1961 ! Incroyable. A l’origine, seul 4 orchestres assuraient la fête, alors qu’aujourd’hui il y en a plus de 40!!! Aujourd’hui, le festival des fanfares de Guca a conquis une dimension internationale et attire jusqu’à 150 000 visiteurs sur 4 jours. Il est marqué par la présence de chanteurs, de musiciens, de compositeurs, de groupes et de fanfares venus de partout, y compris des USA, mais vous pourrez également découvrir des artisans, des artistes qui exposent leurs arts respectifs sans oublier des démonstrations folkloriques de danses et de chants en costumes d’époque ou des pratiquants de sports ancestraux qui ramènent parfois des siècles en arrière. Par ailleurs, il y a aussi des mariages dans la plus pure tradition du XIXème siècle : l’ambiance de ce genre de cérémonie est peut-être ce que j’ai trouvé le plus touchant et intéressant. Enfin, un concours permet de désigner la meilleure fanfare de l’année qui conclut le festival en battant la mesure à tout va. Si le vendredi, on apprécie la gaieté, le dimanche, on vit surtout la fureur ! mariage traditionnel serbe.

    guca festival des fanfares en serbie danses

    N’hésitez pas si vous cherchez une bonne occasion de voyage, alliant culture, fête et tourisme…

    Cependant, âmes sensibles s’abstenir : l’ambiance est parfois très très chaude et frôle quand même pour certains et certaines l’indécence !

  • Comment aller à Guca?

    Festival de Guca en Serbie dès 209€ la semaine

     

    → Quelle est la route pour aller à Guca depuis Belgrade?

    Il faut compter entre 3h30 4h30 pour parcourir les 160 km séparant Beograd de Dragocevo. Cliquez sur la carte ci-dessous pour l’agrandir.

    carte serbie guca

    Agrandir le plan

    → Quelle est la meilleure solution pour se déplacer?

    En bus en Serbie, depuis Belgrade si vous n’avez pas de voiture : comptez aux alentours de 20€ pour l’aller! En voiture, comptez environ 4 à 5 h par la route, qui est lente et pas forcément très bonne. Pourtant, il n’y a que 160km. Attention à la conduite folklorique et dangereuse des locaux et aux contrôles de police. En organisé, préférez NovoTravel pour un voyage en bus et un séjour en camping!

    bus gris » Trouver les liaisons de bus en Serbie?

     

     

    Où se loger à Guca?

     

    picto litTrouver un Hébergement?

    Vous vous doutez qu’il y a foule dans le village pendant tout le festival. Il y a un seul camping assez précaire et pris d’assaut vu que les réservations ont été prises des mois à l’avance comme dans les principales « maisons chez l’habitant ».

    Les festivaliers étant souvent assez jeunes et venant le sac aux dos, choisissent souvent le camping improvisé qui est en fait un parking. Préférez le logement chez l’habitant, sachant que les nombreuses « sobe » n’excluent pas de réserver bien à l’avance. A moins d’avoir été prévoyant, vous devrez vous replier à Cacak (pour la navette), à Ivanjica ou à Lucani si vous êtes en voiture ( pension complète à Lucani au 032 854 739). Il y a évidemment beaucoup de gens qui dorment à la belle étoile, car c’est aussi l’esprit du festival qui encourage à choisir cette solution pour profiter au mieux de l’ambiance nocturne.

    Les prix varient de 215 à 280€ (avec petit-déjeuner) selon type d’hébergement et lieu : prévoyez l’hébergement des mois à l’avance, car il y en a peu et ils sont réservés quasiment d’une année sur l’autre.

    Prix indicatifs des logements à Guca et aux environs :

    prix hebergements Guca

    Les hôtels autour de Guca :

    • Tourist Setlement « Vajat », Guca
    • Hotel Lucani, Guca
    • Motel Djurcic, Guca
    • Motel « Kole », Cacak
    • Hotel Morava, Cacak
    • Motel Cacak, Cacak
    • Motel « Jugoprevoz », Cacak
    • Motel « Livade », Preljina
    • Garni Hotel Prezident, Cacak
    • Hotel Zlatna Truba, Guca

    Informations pratiques :

    → Combien ça coûte d’entrer au festival des fanfares serbes de Guca?

    Généralement, le prix est de 4 à 5 € pour un week-end…

    Le prix de parking est de 9 €

    → Quel est le coût du transport pour aller à Guca ?

    En bus, le voyage à Guca coûte 35€ au départ de Belgrade et 209€ pour la semaine depuis la France.

    → Où manger à Guca?

    Beaucoup de stands proposent des repas sur le pouce ou plus ou moins « traditionnels » : l’inflation fait grimper les prix, mais cela reste très raisonnable et l’ambiance est impayable…

    A déguster : la jagnjetina ; une sorte de mechoui d’agneau que l’on trouve dans tous les pays d’ex-Yougoslavie, notamment dans les zones de montagne. Il existe également des équivalents de boeuf et de cochon.

  • Que faire, que voir autour de Guca?

    Allez à Küstendorf / Drvengrad en Serbe, près de Uzice ; c’est le village de Kusturica, une expérience folklorique même si aujourd’hui, cela s’est transformé surtout en villages de touristes… Vous n’êtes alors pas très loin de la région montagneuse très appréciée de Zlatibor. Si vous allez à Zlatibor, vous pourrez visiter aux environs le Musée d’architecture populaire à Sirogojno, la grotte Stopica et le monastère Uvac.

    A Mokra Gora se trouve un chemin de fer nommé Sarganska osmica. Si vous aimez les petits trains touristiques, ne manquez surtout pas l’excursion en train Šargan Eight sur la ligne où a été tournée le film La Vie est un Miracle.

    Vous pouvez aussi découvrir le festival de l’amitié de Gorazde (Bosnie), l’ambiance est moins impressionnante mais plus intimiste et peut-être plus conviviale en ce sens qu’il y a surtout des locaux et non des touristes même s’il y a également des groupes folkloriques de toute l’Europe qui participent. En savoir plus sur le festival de Gorazde ici…

  • Guca en vidéos et en photos

    Découvrez Guca en vidéos en cliquant sur le clip de votre choix…

Voir l’album sur Guca – Cliquez sur les photos pour les agrandir :

Pour aller plus loin :

Termes de recherche ayant mené à cet article:

Tags: , , , , , , , , , , ,
Share.

About Author

Curieuse, j'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation. Voyageuse inconditionnelle, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires.   Me contacter par mail?

2 commentaires

  1. Historiquement les « Sabor » sont des rassemblements qui mélangent : Foire, fête foraine, musique sous chapiteau,porcelets rôtis, choucroute, et il y a forcémént un concours : de la plus belle moustache, de la meilleure soupe de poisson, ou de la meilleure fanfare tzigane comme à Guca. Guca s’est extraordinairement développé au point de devenir un événement international.

    Un conseil, en Serbie, il y a d’autres « Sabor » en Août, beaucoup plus sympas et moins touristiques que Guca qui il faut le savoir n’est pas financièrement accessible au Serbes ordinaires de la campagne. Les 1000 dinars ( 9 Euros ) de parking et la bière à 2 Euros sont réservés aux plus fortunés.

    Je recommande celui de Ljubostinja à côté de Trstenik le 3ème WE d’Août ou celui de Kalenic la semaine d’avant.

Laisser un commentaire


(obligatoire)