Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

Cyclades : Sifnos, Santorini, Koufonisi, Ios et Amorgos (Vacances Grece)


Vacances Grece entre mer translucide, petits villages traditionnels, farniente et randonnées. Un voyage dans les îles grecques des Cyclades à la découverte de Sifnos, Santorini, Koufonisi, Ios et Amorgos…

Je n’ai pas pour habitude de partir deux fois en vacances au même endroit, mais à toute règle il faut son exception.Les îles grecques en sont définitivement une!

En effet, de part leur nombre, mais aussi de part leur diversité cela vaut vraiment la peine d’y retourner. Certaines d’entre elles regorgent de petits villages traditionnels, de criques isolées et de terrasses fleuries.

Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, les Cyclades ne sont pas chères , bondées de touristes (pas toutes) et les locaux y sont très accueillants. Voici donc les îles qu’il serait, selon moi, dommage de manquer si vous avez suffisamment de temps.

Sifnos ; verdeur et randonnées


poisson tous frais

Sifnos sera une des premières îles sur votre passage (avec Serifos) en venant d’Athènes et il serait vraiment dommage de ne pas s’y attarder.
Cette île est relativement grande (72 km²) et a la particularité d’être très verte (la végétation n’étant pas la principale qualité des îles grecques) par rapport à la majorité des autres Cyclades ce qui la rend très agréables pour les randonnées. J’ai d’excellents souvenirs du camping de Kamares ou nous avons dansé le Sirtaki.

Je conseillerais aussi de louer un scooter pour avoir accès à des chemins de randonnée plus reculés. Vous trouverez aussi des bicoques de pêcheurs servant du poisson frais, des petites églises bleues et blanches perchées sur des rochers et évidemment des belles plages
isolées.

Koufonisi; l’une des plus belles îles des Petites Cyclades


Proche de Naxos, elle est la plus petite (et la plus belle) île d’un groupe appelé les petites Cyclades. Vous pourrez y accéder avec des petits bateaux (en comparaison avec les autres grands ferrys) qui passent normalement une fois par jour (par beau temps) sur chacun des îlots. A mon premier passage sur ces îles, nous sommes descendu par erreur à la première d’entre elles, qui est complètement inhabitée (maximum 30 habitants avec un seul pseudo-magasin vendant de quoi manger). Nous y avons croisé quelques nudistes et avons dormi à la belle étoile sur un petit bout de rocher en attendant le bateau du lendemain… Mais sur Kufonisi, vous trouverez quelques sympathiques maisons d’hôtes et surtout les plus belles criques qu j’ai vu en
Grèce.

Ios ; l’île des fêtards


Alors là je m’adresse à une autres catégories de personnes: LES FETARDS! Si vous avez envie de boire des cocktails sur la plage ou dans la piscine du camping (les happy hours durent toute l’après-midi…hehe), de faire des rencontres et de danser jusqu’au petit matin, cette île est faites pour vous.
Les ruelles serrées du village principal regorgent de bars, boutiques , restaurants et discothèques. La fête bat son plein jour et nuit, et ceux d’entre vous qui recherche des vacances riches en émotions et en noces, cette île sera faite pour vous.
Pourtant, nous avons quand même réussi à trouver une sympathique maison d’hôtes un peu à l’écart et quelques endroits un peu plus isolés. Mais bon, qu’on se le dise bien, la grande majorité des touristes sont là uniquement pour faire la fête et je dirais que la moyenne d’âge tourne autour des 20 ans.

Santorini ; l’île incontournable dans les Cyclades


la plage noire

Malgré le fait que Santorini soit beaucoup plus touristique que Sifnos, Amorgos ou encore Koufonisi, elle reste pour moi un highlight de mes voyages en Grèce. Cette île volcanique en forme de croissant nous offre des paysages vraiment spectaculaires. Les villages perchés sur des falaises rouges ou encore les plages noires (à cause des roches volcaniques) vous en mettront plein les yeux. En sortant un peu des sentiers battus, nous avons traversé des paysages très spéciaux, trouvé un bar de plage spectaculaire et dégusté de l’excellent vin (le raisin pousse à même le sol sur cette île).
Il faut toutefois rester vigilent et ne pas se faire avoir car les locaux essaient assez facilement de profiter des touristes. Mais bon, en basse saison, les gens se sont presque battus au port pour nous avoir dans leurs maison d’hôte à 12 euros la nuit (avec piscine)… les joies de la concurrence!

 

Amorgos ; calme et beauté


Je vais finir par l’île d’Amorgos qui m’a beaucoup plu par son calme et la beauté de ses villages. Je garde un excellent souvenir d’une dame d’au moins 90 ans, toute souriante (et pas toute ses dents…), qui nous a servi difficilement deux cafés chauds (alors qu’on les bois généralement froid en Grèce) sur sa magnifique petite terrasse. Le monastère de Panagia Hozoviotissa est aussi à ne pas manquer. A noter aussi que les bancomats sont restés complètement vides pendant deux jours lorsque nous y étions…hehe (pas amusant pour tous le monde).

Visiter le site Novo-monde

Partager

A propos de l'auteur

Nous sommes un jeune couple qui a décidé de faire ses premières expériances professionelles à l'étranger (à Vienne) puis de partir voyager autour du monde. Vous trouverez sur nôtre site des articles, astuces et photos dans des catégories qui nous ressemblent.

2 commentaires

  1. Sandrine Monllor on

    En termes plus pratiques : quel est le coût de la vie dans les îles grecques? Est-ce vraiment aussi bon marché qu’on l’affirme? Après avoir été en Grèce, il y a 4 ans déjà, j’ai trouvé que tout était assez cher : je n’avais jamais bu des cafés aussi chers, sauf peut-être en Finlande… Un luxe! Et le coût des traversées, qu’en est-il?

Leave A Reply