Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

Kuća Cveća (Кућа цвећа) ; la maison des fleurs, le mausolée de Tito à Belgrade


Dans le guide dédié à Belgrade, découvrez la maison des fleurs Kuća Cveća (Кућа цвећа), où fut inhumé en grandes pompes le Maréchal Tito, président de la république fédérative socialiste de Yougoslavie… La yougonoslagie étant très importante aujourd’hui, la découverte de ce musée et du mausolée semble incontournable pour ceux qui voudraient partir sur les traces de Tito et de l’ère du communisme yougoslave…

La maison des fleurs à Belgrade ; hommage à Tito et nostalgie de la Yougoslavie

Qui connaît l’histoire de l’ex-Yougoslavie, connaît aussi le nom Tito. Ce fut LE grand maréchal, celui qui fut à l’origine de la République Fédérale Socialiste de Yougoslavie, créée le 29. novembre 1944, au cours de la première session plénière du parti communiste, dans une petite ville perdue dans les montagnes.

Cet État succédait au Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, et devait personnifier la paix, le bonheur et la fraternité entre les peuples qui faisaient partie de ce nouveau pays, les Serbes, Croates et Slovènes bien sur, mais aussi Macédoniens, Monténégrins, sans oublier de nombreux peuples étant considérés comme minorités: Bosniaques, Hongrois, Albanais, sans parler de nombreux représentants de d’ethnies moins nombreuses. De 1945 jusqu’à 1980, le pays fut en paix, du moins visible… de toute façon, les gens ne parlaient pas beaucoup de ce qui n’irait éventuellement pas, toute personne critiquant le système, ou ses éventuels défauts étant condamné à des années de prison… ou pire.

Le 4 mai 1980, le Président qui fut désigné à l’être tant qu’il sera vivant, rendit l’âme, une époque était terminée. A ce moment là, et en toute hâte, fut construit son mausolée dans le jardin d’hiver situé au bord de la propriété qu’il occupait. Ce fut en fait le Palais Royal, mais comme le Roi fut chassé, il en avait pris possession. Ce jardin d’hiver, truffé de fleurs exotiques, d’où son nom « Maison des fleurs », était, selon les dire de ses nombreux biographes l’endroit qu’il appréciait le plus, et ici se trouvait également un des ses nombreux bureaux.

Ses funérailles étaient suivies de partout dans le monde, et il faut savoir qu’il fut un des rares présidents à voir autant de grandes personnalités de l’époque réunies à cette occasion là – qu’il s’agisse de présidents de nombreux États ou de grands acteurs.

Par la suite, ce petit mausolée, devint lieu de pèlerinage de nombreuses délégations, un pèlerinage obligatoire pour les excursions scolaires, sans parler des manifestations qui s’y tenaient toutes les années, le jour de sa mort. Vint la guerre, et ce lieu, accolé au musée « 25.mai » – recelant tous les cadeaux étatiques que Tito put recevoir le long de son long mandat, fut oublié. Mais bizarrement, une fois la guerre terminée, et depuis quelques années, l’intérêt pour ce vestige du passé semble revenir en puissance, et nous dénombrons de nombreuses visites venant surtout des ex-républiques yougoslaves, sans parler que tout touriste étranger qui se respecte ne manquera pas d’y jeter un coup d’oeil.

Belgrade Kuca cveca maison des fleurs

Kuća Cveća; un mausolée et un musée à la gloire de Tito

 

Belgrade Mausolée de TitoLe mausolée de Tito à Belgrade est facilement accessible. En bordure du parc Topcider, à deux pas du Musée « 25.mai » et quasiment à l’entrée du Palais Royal, il est facile d’y accéder en trolleybus, bus ou taxi. De la station de bus, il y a une petite montée assez bien aménagée, ce qui fait qu’à priori des personnes à mobilité réduite ne devraient pas être en difficulté.

Concernant un éventuel prix, à chaque fois que j’y ai fait un tour, c’était « gratuit », car couplé au musée « 25.mai », et faisant partie d’une visite plus importante. Par contre, le ticket d’entrée au musée est environ 200 dinars, ce qui est, franchement, tout à fait abordable.

J’y suis donc allée, pour la dernière fois, à mon retour de France, il y a deux ans. Première chose surprenante, il n’y a plus de garde d’honneur. On était toujours fascinés par ces jeunes hommes en uniforme bleu clair et leurs épaulettes dorées, étant figés, comme des statues. Ici aussi, à l’époque il y avait un « changement » de gardes et toute la parade, avec musique et autre… aujourd’hui, tout est calme. Nous arrivons par un chemin bordé de haie, un tantinet oubliée par les jardiniers royaux, la Maison se trouve tout près de l’entrée du jardin.

Avant de devenir mausolée, la « Maison » était en verre. Aujourd’hui, un mur de pierre épaisse entoure le tout, faisant que l’on n’aie pas vraiment envie de franchir le grand portique en verre. Le toit demeure en verre, permettant une lumière naturelle aux plantes qui continuent de fleurir, le long du chemin en marbre. Le contraste est saisissant – entre la froideur du verre, et la vivacité des plantes, savamment entretenues, pour faire partie du décor. La tombe se trouve au milieu. C’est un immense bloc en marbre blanc. Souvent une gerbe de fleurs s’y trouve, des anthuriums ou des oeillets – l’un comme l’autre ses fleurs préférées… les yougo-nostalgiques ne l’oublient pas! Sur la gauche, un mur en verre et derrière une pièce, le plus souvent cachée par un rideau rouge sombre – c’est là qu’était son bureau. Aujourd’hui, des délégations viennent y inscrire quelques mots dans un livre d’or. Bien sur, de nos jours, cela se fait de plus en plus rare. Le silence est absolu, rompu de temps en temps par les cris des paons qui se baladent librement dans le parc.

Le tout dure une dizaine, ou quinzaine de minutes. Et c’est fini! Bien sur, ce qui peut être intéressant, c’est de venir un 4 mai (le jour de sa mort) ou le 25. mai – le « Jour de la Jeunesse » d’autre fois. A ce moment là, on peut assister à un semblant de ce qui se passait autrefois – un véritable plongeon dans la Yougoslavie communiste d’antan. C’est assez saisissant. Pour ma part, je préfère le calme de tous les jours… et je compte y emmener mon fils dans pas très longtemps, afin de lui permettre d’apprendre aussi quelque chose sur l’histoire qui est quand même un peu la sienne aussi.

Moja srbja

Botićeva 6 : 11000 Beograd Téléphone: +381(11)3671296 Site internet Distances:

Aerodrom 17 KM
Autoroute 4 KM
Biznis/Konferencijski centar 2 KM
Centre-ville de Belgrade : 3km Javni prevoz 0-1 KM
Plaža 3 KM
Železnička stanica 3 KM

Agrandir le plan

 

75%
75%
Evaluations sur Kuća Cveća

Mes notes à l'issue de la visite de Kuća Cveća (Кућа цвећа) ; la maison des fleurs, le mausolée de Tito à Belgrade

  • Accessibilité
    9
  • Architecture
    6
  • Intérêt
    8
  • Rapport qualité / prix
    7
  • Votez aussi : Evaluations des visiteurs (0 Votes)
    0

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Serbie?

Des questions? Les voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la Serbie vous répondent!

Pour obtenir des conseils de voyage personnalisés, postez vos questions sur le forum et consultez notre guide voyage Serbie ou contactez nous par email et sur le chat.

» Accédez au forum dédié à la Serbie…

conseillers voyage forum Serbie IDEOZ voyages
Consultez les dernières discussions sur la Serbie - Posez vos questions voyage ici?

Les experts du forum Serbie répondent à vos questions :

sandrine Monllor ideoz VoyageSandrine Monllor, animatrice du forum. Passionnée par les Balkans, dont la Serbie que j'ai visitée pour la première fois en 1999. Depuis, j'essaie d'explorer ce pays longtemps méjugé, et encore méconnu dont j'apprécie l'attachement aux traditions, l'hospitalité de son peuple et l'âme orthodoxe et slave. Je serais ravie de vous aider à créer votre itinéraire, trouver des idées de visites et des bonnes adresses pour vos hébergements et vos repas, sans oublier les conseils pratiques pour réussir votre séjour...


carine MarkovicCarine Markovic franco-serbe, vit depuis de nombreuses années à Belgrade  où elle a fondé sa famille et travaille pour la version serbe d'un célèbre comparateur d'hôtels. Sur son blog, Carine partage ses expériences de tourisme en Serbie...



daniel klenkovicDaniel Klenkovic, parisien d'origine serbe, inconditionnel du tennisman serbe Novak Djokovic, il partage avec enthousiasme ses connaissances à propos de la Serbie et de Belgrade

jacqueline RoekensJacqueline Roekens ; expatriée en Serbie, elle gère l'Authentic Belgrade Centre Hostel,  auberge simple et conviviale très recommandée dans le centre historique de la capitale. Blogueuse voyage elle tient un blog consacré à Belgrade.



jean christopheJean Christophe Cuny, guide accompagnateur à Budapest, a eu un vrai coup de coeur pour Belgrade et la Serbie qu'il s'efforce de partager avec d'autres voyageurs...

 

Sans oublier  Therapist, voyageur curieux, Dragan Grcic fin connaisseur de la société serbe et de Rada, qui partage son amour pour son pays natal ..

 

18 sujets de 1 à 15 (sur un total de 107)
Créer un nouveau sujet dans “SERBIE”
Vos informations:






Partager

A propos de l'auteur

D'origines plus que mélangées, je suis une rêveuse hors pair... une idealiste qui cherche toujours plus de paix, plus de liberté... qui rêve d'un soleil meilleur encore, et d'une nuit sans craintes. Et pourtant, la vie n'est pas que rêve, et tant de choses arrivent, certaines superbes... d'autres bien tristes... Le tout est finalement de trouver la bonne mesure, le milieu de tout, et arriver à mener sa barque à bon port...Je vous parlerais ici de mes passions, de mes désirs... je vous parlerais de mes trouvailles, des trucs intéressants et accessibles à tous... si l'on a seulement un peu envie!Je vis en Europe de l'Est, à Belgrade, la capitale d'un petit pays qui s'appelle la Serbie. Autrefois... c'était un bien grand et beau pays... explosé à un moment d'enfer sur terre, d'immense tristesse... Aujourd'hui, on récupère les morceaux, et on fait ce qu'on peut. Et pourtant, si j'ai une grande admiration, un amour pour ce pays, c'est vers la France que mes yeux se tournent, tous les jours, toutes les heures, à chaque seconde. Le pays où tout à commencé, le pays qui garde mes origines, le pays de mon histoire personnelle.Je partage ma vie depuis un long moment de bonheur avec un prince dont on ne peut que rêver. Un petit prince est là aussi, pour notre plus grande joie... nous apprenant la vie et les aléas de la vie parentale... Je suis une grande aventurière, capable de tout lâcher, et d'aller suivre mon étoile, à chaque fois que le besoin s'en ressent... ainsi, nous avons décidé qu'il était temps de changer de vie... et reparti à nouveau à Belgrade, après une très belle vie aux Lilas, banlieue parisienne.-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Mon blog sur la Serbie -----------------

2 commentaires

  1. Sandrine Monllor on

    Je suis impatiente de découvrir la Maison des Fleurs. Ce devrait être chose faite d’ici trois ou quatre jours, puisque c’est vers Belgrade que je me rends pour mes vacances, du moins dans une premier temps… C’est grâce à Natasa que je pourrais sûrement apprécier ces lieux!

Leave A Reply