Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

Restaurant Point d’Interrogation Belgrade, incontournable pour découvrir la cuisine serbe!


Le restaurant Point d’Interrogation Belgrade est plus qu’un restaurant à Belgrade. Il s’agit d’une institution au coeur de Belgrade, où il représente un peu de l’histoire teintée d’étrangeté de la ville Blanche. Peut-être plus incontournable encore que Les Trois chapeaux dans le quartier Bohème de Skadarlija, il constitue une étape culinaire de choix pour tout touriste qui visite Belgrade et souhaite découvrir le meilleur de la cuisine serbe traditionnelle.

Restaurant Point d’Interrogation Belgrade; une anecdote construit la légende

Le plus ancien restaurant à Belgrade suscite déjà la curiosité dès l’entrée, puisque son nom improbable, Kafana ?, est le résultat d’une drôle d’histoire!

Pour moi, et de nombreuses personnes vous le confirmeront, le restaurant Point d’interrogation  Kafana ? (encore plus connu dans les sources écrites tout simplement comme « ? ») est un lieu incontournable quand on est en visite à la capitale serbe. En effet, il s’agît bien du plus ancien restaurant de la capitale, mais aussi du plus ancien bâtiment de la ville, encore gardé en état, aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur, dont le décor n’a même pas souffert du r,égime communiste comportant de nombreuses restreintes, et qui fait que l’on se sente comme dans un conte des temps d’autrefois. Le personnel y rajoute aussi avec un service très agréable et respectueux, ce qui fait que les gens y reviennent très souvent.

Est liée à cet établissement une histoire franchement drôle liée à son nom. A ses débuts le restaurant Point d’interrogation Belgrade portait un nom tout à fait habituel (du genre « chez Toma » par exemple), puis en changeant de propriétaire, et voyant la cathédrale Saborna grandir devant ses yeux, pris le nom « Chez la cathédrale ». Mais voilà que les prêtres n’étaient pas franchement contents de voir un « lieu d’ébauche » porter un nom « saint » et s’insurgèrent contre cette « profanation » du bâtiment sacré qu’était la cathédrale. Le pauvre patron de l’époque, confronté à un procès émanant de ce qui était, à l’époque, l’instance la plus élevée du petit monde serbe, décida de changer de plaque, et, ne sachant pas trop quoi mettre, mit un « ? » en attendant de trouver un nom adéquat. Finalement, les années passèrent, les gens prirent l’habitude d’aller chez « le point d’interrogation » y manger ou en boire un petit coup… et le nom devint partie de la légende urbaine.
Récemment, il était question de revendre l’organisme qui détenait le restaurant Point d’Interrogation en son sein, mais comme il existait un réel risque qu’un étranger vienne et le défigure complètement, sans parler de lui changer de nom, il fut inscrit dans le Patrimoine historique et architectural de la ville, et son nom fut protégé.

restaurant point d'interrogation belgrade salle interieure

 

Des plats copieux et bons, représentatifs de la cuisine serbe typique

Le restaurant Point d’interrogation Belgrade est l’un des meilleurs restaurants pour découvrir la cuisine serbe. Point de cuisine internationale (bien qu’ils l’annoncent haut et fort). Vous pouvez y manger du serbe, et du balkanais et basta! Mais, quel serbe et quel balkanais! En effet, les plats servis dans des récipients ressemblant souvent à ceux de l’époque (en céramique cuite par exemple), aux portions souvent démesurées ou contenant exactement la quantité qu’il faut, sont tous issus des recettes centenaires de par ici, s’inscrivant dans les traditions nutritionnelles serbes, certes pas très saines quand à la quantité de saindoux et paprika utilisées, mais franchement très bonnes.

C’est ici que j’ai, d’ailleurs, il y a peu, mangé un « svadbarski kupus » franchement succulent (quoi que très fort) – du chou mariné comme pour de la choucroute, mais gardé entier et coupé grossièrement, puis cuit avec des morceaux de viande de boeuf, de poitrine fumée et encore deux ou trois types de viande fumée (une espèce de potée si vous voulez, mais avec du chou mariné et sans saucisses). On n’y rajoute pas de l’eau, mais ce sont le chou et les viandes qui fondent et qui font sortir leurs sucs dans lequel tout cuit… dans un pot en terre, amoureusement chauffé dans de la braise. D’ailleurs, si jamais on vous propose dans un restaurant par ici de manger un svadbarski kupus, vérifiez s’ils ont bien un foyer et si cela cuit dans un pot de terre à même la braise, sinon ce n’est pas aussi bon! A noter également des pljeskavitsa (une sorte de steak – hamburger à la serbe – immense, et servie avec ses petits oignons hachés, une salade et des patates fait-maison), ou certaines de ses versions, dont la gourmande – immense elle aussi et remplie d’un tas de trucs! A noter que le « svadbarski kupus » ne peut pas être mangé à chaque fois. Il faut vraiment que cela soit la saison (automne et hiver)!

restaurant point d'interrogation belgrade repas serbeAu restaurant Point d’interrogation Belgrade, Les chorba ou soupes « fait-maison » y sont très bonnes aussi, et en ce qui concerne la salade, j’opte surtout pour une « chopska » (un peu comme la salade grecque tomate, concombre, poivron, fromage blanc salé – sans les olives) ou une « chou » – la salade verte étant surtout de la laitue qui subit assez mal les assaisonnements divers dans le milieu restaurateur. Mon mari adore les poivrons marinés, avec une préférence toute spéciale pour les « paprika marinés » – des petits poivrons très piquants et marinés dans un mélange d’huile, de vinaigre et d’ail. Ça sent très bon d’ailleurs, mais je n’ose pas goûter, supportant très mal tout ce qui pique… mais mon mari adore. A goûter aussi (moi je n’aime pas mais lui adore) – leur aïvar (une espèce de tapenade de poivrons – très rouge et souvent servie avec un peu d’ail), que mon chéri qualifie de franchement très réussi!

Pour ce qui est des boissons au Restaurant Point d’Interrogation, ici aussi un choix raisonnable est proposé. Des Rakija bien sur, mais aussi d’autres alcools forts – le plus souvent produits dans la région. Un choix raisonnable de bières (pour la plupart autochtones, et certaines étrangères mais franchement à des prix exorbitants), et sodas, jus de fruits. La carte des vins est, disons, acceptable, mais il faut s’y connaître. Je vous propose de prendre de ce qu’on appelle ici « sauvignon blanc » ou « pinot blanc » pour les blancs, ou un « merlot » ou « cabernet » pour les rouges, qui sont agréables. Si vous avez de la chance et vous tombez sur une gamme de vins provenant de Négotin, n’hésitez pas, c’est du vin venant des vignes qui sont souvent exportées en France. Le restant est buvable, mais pas vraiment terrible, les meilleures vignes ayant été situées au Kosovo…et depuis lors disparues.

Les prix du restaurant Point d’Interrogation sont, il ne faut pas le cacher – élevés pour les belgradois moyens. En revanche, ils peuvent être considérés comme tout à fait abordables et même pas chers pour quelqu’un venant d’Europe de l’Ouest! Bien sur, comme dans d’autres restaurants serbes, on sert les plats à la carte (dans la plupart des cas). Disons donc que pour une somme de 20-25 euros vous pourrez dire que vous avez vraiment vachement bien mangé, surtout que les portions sont… assez gargantuesques – surtout pour les estomacs français!

Infos pratiques sur le restaurant Point d’interrogation à Belgrade

Accès: facile – le restaurant Point d’interrogation Kafana ? se trouve en face de l’église Saborna, à deux pas de la Résidence de la Princesse Ljubitca et à une centaine de mètres de la rue Knez Mihailova qui est le point névralgique pour tout ce qui est commerce. Des transports publics se trouvent également à proximité – à l’entrée du Mali Kalémegdan d’un côté (5 minutes à pied approximativement) et au Marché vert de Zeleni Venac, en descendant vers le pont de Branko. De plus, comme il s’agît du restaurant le plus connu par ici, n’importe qui peut vous y emmener – ou du moins vous renseigner du bon chemin à prendre… lui aussi très facile!

Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Les animaux domestiques ne sont pas admis dans la salle. Se renseigner si éventuellement les serveurs concéderaient que vous mangiez sur la terrasse accompagnés de votre animal. Le même conseil est à appliquer pour les personnes non-voyantes.

Adresse du restaurant Point d’interrogation à Belgrade

Kralja Petra I 6
11000
Beograd
Téléphone: +38(111)635421

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Serbie?

Des questions? Les voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la Serbie vous répondent!

Pour obtenir des conseils de voyage personnalisés, postez vos questions sur le forum et consultez notre guide voyage Serbie ou contactez nous par email et sur le chat.

» Accédez au forum dédié à la Serbie…

conseillers voyage forum Serbie IDEOZ voyages
Consultez les dernières discussions sur la Serbie - Posez vos questions voyage ici?

Les experts du forum Serbie répondent à vos questions :

sandrine Monllor ideoz VoyageSandrine Monllor, animatrice du forum. Passionnée par les Balkans, dont la Serbie que j'ai visitée pour la première fois en 1999. Depuis, j'essaie d'explorer ce pays longtemps méjugé, et encore méconnu dont j'apprécie l'attachement aux traditions, l'hospitalité de son peuple et l'âme orthodoxe et slave. Je serais ravie de vous aider à créer votre itinéraire, trouver des idées de visites et des bonnes adresses pour vos hébergements et vos repas, sans oublier les conseils pratiques pour réussir votre séjour...


carine MarkovicCarine Markovic franco-serbe, vit depuis de nombreuses années à Belgrade  où elle a fondé sa famille et travaille pour la version serbe d'un célèbre comparateur d'hôtels. Sur son blog, Carine partage ses expériences de tourisme en Serbie...



daniel klenkovicDaniel Klenkovic, parisien d'origine serbe, inconditionnel du tennisman serbe Novak Djokovic, il partage avec enthousiasme ses connaissances à propos de la Serbie et de Belgrade

jacqueline RoekensJacqueline Roekens ; expatriée en Serbie, elle gère l'Authentic Belgrade Centre Hostel,  auberge simple et conviviale très recommandée dans le centre historique de la capitale. Blogueuse voyage elle tient un blog consacré à Belgrade.



jean christopheJean Christophe Cuny, guide accompagnateur à Budapest, a eu un vrai coup de coeur pour Belgrade et la Serbie qu'il s'efforce de partager avec d'autres voyageurs...

 

Sans oublier  Therapist, voyageur curieux, Dragan Grcic fin connaisseur de la société serbe et de Rada, qui partage son amour pour son pays natal ..

 

18 sujets de 1 à 15 (sur un total de 107)
Créer un nouveau sujet dans “SERBIE”
Vos informations:






Partager

A propos de l'auteur

D'origines plus que mélangées, je suis une rêveuse hors pair... une idealiste qui cherche toujours plus de paix, plus de liberté... qui rêve d'un soleil meilleur encore, et d'une nuit sans craintes. Et pourtant, la vie n'est pas que rêve, et tant de choses arrivent, certaines superbes... d'autres bien tristes... Le tout est finalement de trouver la bonne mesure, le milieu de tout, et arriver à mener sa barque à bon port...Je vous parlerais ici de mes passions, de mes désirs... je vous parlerais de mes trouvailles, des trucs intéressants et accessibles à tous... si l'on a seulement un peu envie!Je vis en Europe de l'Est, à Belgrade, la capitale d'un petit pays qui s'appelle la Serbie. Autrefois... c'était un bien grand et beau pays... explosé à un moment d'enfer sur terre, d'immense tristesse... Aujourd'hui, on récupère les morceaux, et on fait ce qu'on peut. Et pourtant, si j'ai une grande admiration, un amour pour ce pays, c'est vers la France que mes yeux se tournent, tous les jours, toutes les heures, à chaque seconde. Le pays où tout à commencé, le pays qui garde mes origines, le pays de mon histoire personnelle.Je partage ma vie depuis un long moment de bonheur avec un prince dont on ne peut que rêver. Un petit prince est là aussi, pour notre plus grande joie... nous apprenant la vie et les aléas de la vie parentale... Je suis une grande aventurière, capable de tout lâcher, et d'aller suivre mon étoile, à chaque fois que le besoin s'en ressent... ainsi, nous avons décidé qu'il était temps de changer de vie... et reparti à nouveau à Belgrade, après une très belle vie aux Lilas, banlieue parisienne.-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Mon blog sur la Serbie -----------------

4 commentaires

  1. Sandrine Monllor on

    C’est un peu dans toute la Serbie que l’on a droit à des quantités impressionnantes, à une cuisine plutôt lourde et donc vraiment rassasiante. Je n’ai pas souvenir d’un seul jour passé dans ce pays où je n’ai pas eu ce sentiment. Sûrement parce que le restaurant reste malgré tout un luxe pour beaucoup de Serbes et qu’en conséquence, on estime qu’il faut en « avoir pour son argent ». Malgré tout, les prix augmentent assez vite par rapport à ce qu’ils pouvaient être lors de mon précédent séjour dans ce pays en 2007 et il n’y a pas d’énormes écarts de prix entre des restaurants sans renommée et des restaurants qui sont quasiment des « attractions » par leur histoire. Compte tenu de sa réputation, de sa position, de la qualité et de la fraîcheur des mets proposés, ce restaurant est un excellent choix.

Leave A Reply