Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

Sarmale ou le chou farci de Transylvanie (Recette roumaine)


Voici une recette du chou farci « à la Transylvanienne » qui est aussi appelé Sarmale et qui est une spécialité roumaine, que l’on retrouve avec quelques variations dans les pays voisins, en Bulgarie ou en ex-Yougoslavie…  

Quelle est la préparation? Quels sont les ingrédients?

 

 

Stuffed cabage Transylvanian 002Un chou, bien sûr, déjà cuit (la veille) ou acheter les feuilles entières saures si disponible (pas en France d’après ce que je sais).

Et puis, une mixture de viande (avec au moins 50% porc) hachée (j’ai acheté en tout 900 g) avec deux oeufs et 200 g riz (cette dernière cuite avant) comme garniture.

Un peu d’oignons et de poitrine fumée coupés et grillés (autour des choux) ainsi que de la choucroute crue ou cuite pour  mettre autour et entre les strates de choux. L’instant critique, pour mettre le mélange dans une feuille de choux, le rouler, pour qu’il devienne ainsi.

 

 

 

sarmale recette roumaine transylvanie

 

 

Mettre les choux les uns à côté des autres, puis une partie de choucroute et oignon et poitrine fumé puis d’autres choux farcis et à la fin remplir presque la casserole avec soupe de viande ou l’eau salée. Les œufs (deux ou trois, lient le mélange) le riz le rend léger, le viande lui donne bon goût, ainsi que la poitrine fumée. Bon appétit! C’est un plat complet.

On met de crème fraiche ou yaourt sur le chou farci au moment de le servir!

 

 

Stuffed cabage Transylvanian 016J’ai été chez ma famille, porter la grande casserole presque pleine (sauf ce que j’avais déjà mangé hier) et chez les adultes le plat était un succès (mais bien sûr, ils sont aussi polis de toute façon) et ils en ont mangé pas mal et ont voulu conserver le reste (ce sont des meilleurs signes que les paroles). Les enfants ont dit: « la farce n’est pas trop mauvais… » mais le chou n’est pas leur tasse de thé.

Dans les temps, il paraît que les hongrois ne concevaient pas des repas sans chou à côté, tout comme les roumains sans polenta. Des goûts et des coutumes qui varient.

Partager

A propos de l'auteur

Le blog Il y a de la vie après 70 ans_____________________________________________________________________________________________________________________Contacter Julie sur sa messagerie

2 commentaires

    Leave A Reply