AFRIQUE

Mon regard sur la Méditerranée est éclaté dans le temps. J’ai été fasciné par le Maghreb dans les années soixante-dix, à la sortie de la période de prise de distance entre la fin de la guerre d’Algérie et le moment où les Français pouvaient redevenir touristes dans la coexistence passionnante avec des visiteurs venus en voisins, de Palestine ou d’Afrique Noire.