Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

Underworld Awakening de Måns Mårlind et Björn Stein


Le film Underworld Awakening de Måns Mårlind et Björn Stein reprend six mois après la « Purge », alors que la vampire Selena est toujours prisonnière des humains. Durant la « Purge », les humains ont décidé par peur des contaminations de tuer systématiquement tous les vampires et les loups-garou présents sur terre. Alors que 90% des vampires ont été tués lors de cette phase, Selena a été cryogénisée, son sang étant utilisé par des scientifiques pour créer un vaccin.

Underworld awakening ; des scènes d’actions à foison

fantastique suédois Underworld Awakening de Mans Marlind et Bjorn Stein

Le film Underworld awakening commence alors que Selena est libérée de sa capsule par un autre sujet cryogénisé, le sujet 2 (qu’elle suppose être Michael Corvin). Libre, Selena pense avoir des visions de lui, mais elle finit par découvrir que ses visions sont celle de sa fille, Eve, le fameux sujet 2 qui l’a libérée. Eve est une hybride recherchée par les humains et les loup-garous survivants. Selena décide de la protéger coûte que coûte.

Film impressionnant par son manque de dialogue et sa multitude de scène d’actions. Il ressemble en cela aux films porno qui généralement n’introduisent de dialogues que pour justifier la prochaine scène de cul. Là c’est le même principe, mais avec des scènes de bastons. Pour ceux qui voudraient voir ce film, pour entr’apercevoir Kate Beckinsale nue, c’est pas la peine. Un léger brouillard dissimule la belle quand elle sort de sa capsule. Sinon, elle est en costume de cuir pendant tout le film ce qui peut suffire pour certains (je ne vise personne en particulier). Pour le reste, le film n’avance pas, est hyper-prévisible et se termine sur un des pires cliffhanger de l’histoire des cliffhangers. Même pas un film du vendredi soir. Sinon, les vampires sont pas mal visuellement (en même temps, c’est pas dur); par contre les les loups-garou sont comme souvent très moches.

— LN

http://voyages.ideoz.fr/wp-content/plugins/wp-o-matic/cache/238df_Much_Ado_About_Nothing_9436_Medium.jpg

Boh, l’aut’, hé. Comment elle est trop sévère! Ce que H. oublie de vous dire, c’est que, contrairement à moi, toujours consciencieux lorsqu’il s’agit de voir une daube, j’ai lu les résumés des films précédents sur IMDB avant de voir celui-ci afin de bien être au point sur l’intrigue. C’est ça le blogging professionnel.

Bon cela dit, l’analogie (sans vouloir faire de très mauvais jeux de mots) avec les films porno est en fait assez juste: une scène de dialogues qui sert à rien, une scène de combat (qui ne sert à rien non plus), une scène de dialogues, une scène de… Vous aurez compris.

Le développement d’un univers? Voyons, qui s’en soucie? Une intrigue qui tienne la route? Pourquoi faire? Le principe: filmer Kate Beckinsale en latex et en avant ma cocotte!

D’où la remarque d’H., pendant le film: « et quand je pense qu’elle a commencé en interprétant du Shakespeare… » Moi je dis, Michael Bay, il y a un filon là: des vampires qui poutrent des garous au Globe, non?

— Mathieu

 

Articles relatifs

Partager

A propos de l'auteur

Découvrir le blog Les Boggans

Leave A Reply