Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

L’ Ecosse et ses trésors


ecosse1Quelles images vous viennent-elles à l’esprit quand vous prononcez ce mot : Ecosse ? La cornemuse et le kilt ? Le whisky, le Loch Ness ? Les châteaux hantés? Il faudrait y ajouter les moutons, les landes, les îles, la brume sur les lacs, les petit-déjeuners et leur bacon croustillant, mais aussi le ciel gris, la pluie, les moucherons piqueurs, la fierté et l’hospitalité des Ecossais.

Dès l’arrivée, nous constatons que l’ Ecosse est une province particulière, nous en oublions presque qu’elle est Anglaise. Les cinq millions d’habitants sont Ecossais avant d’être Anglais et sont farouchement attachés à leurs particularismes : costume, dialecte, gaélique, institutions indépendantes, parlement.

Dans chaque foyer trône la photo du fils en costume de cérémonie, kilt, chaussettes et chaussures à boucle , prise à l’occasion de son mariage ou de la remise d’un diplôme.

Dans le nord de l’ Ecosse, la musique et la danse perpétuent les traditions, la cornemuse , l’accordéon et la harpe accompagnent chansons  et quadrilles , ainsi que les jeux comme le lancer de marteau, de poids,  de tronc d’arbre….qui attirent  les foules .

Producteurs et amateurs de whisky, les Ecossais aiment à faire déguster leur alcool favorite. Les distilleries sont nombreuses et se visitent. A base d’orge, de levure et d’eau de source, le whisky doit vieillir au moins trois ans . L’environnement, la maturation et le  mode de vieillissement produisent des goûts totalement différents.

La cuisine n’a pas très bonne réputation, le haggis n’est pas appétissant, il s’agit d’une  sorte de gros boudin, estomac de brebis farci d’un mélange d’abats et de farine d’avoine. Le plat le plus courant est le haddock & ships, que l’on trouve partout pour un prix correct. Le filet de  poisson, très blanc et sans arêtes est pané dans une crôute croustillante préparée à la bière  et accompagné de frites. Les restaurants indiens sont nombreux , leurs menus copieux et le rapport qualité –prix excellent.

Le breakfast permet de se contenter d’un sandwiche le midi : très copieux, il est composé de céréales, toasts, œufs au plat ou à la coque, bacon , beurre et marmelade, jus de fruits , café ou thé, lait, et suivant les habitudes de chacun, de saucisses, boudin noir, haricots, tomates…Puis l’après-midi, l’heure du thé permet de déguster des sablés et autres pâtisseries , le tout servi dans de la jolie vaisselle. Dans les cafés, des gâteaux –maison sont présentés coupés en grosses parts , sous une cloche en verre.

Le niveau de vie des Ecossais est inférieur à la moyenne anglaise, le taux de chômage  y est supérieur. C’est une région rurale, les industries lourdes (charbon, sidérurgie) en déclin ont été remplacées par de nouvelles ressources : le pétrole de la mer du Nord, les services, le tourisme, le golf, la fabrication de composants électroniques. L’agriculture et la pêche, activités de base sont en déclin, on voit cependant de grandes quantités de moutons parqués dans les prés ou en liberté dans les landes, s’échappant  sur le bord des routes, ils ont une grosse toison blanche et la tête noire. Les vaches des Highlands, trapues ,possèdent un beau pelage marron clair qui les protège du froid et de l’humidité, et de grandes cornes recourbées.

Les maisons sont grandes , massives, grises, en pierre, confortables. Les Ecossais décorent leur intérieur avec de nombreux bibelots, de la vaisselle ancienne, des trophées de chasse, des coussins et des tapis.

En ville, les résidences sont fleuries, les pubs ou les boutiques décorées de balconnières débordant de pétunias et bégonias , les jardins entretenus, les pelouses vertes et rases comme  du velours.

Les Ecossais possèdent l’art des jardins, magnifiques en 1er plan d’un château , d’un lac ou d’une montagne. Les rhododendrons s’y plaisent, et fleurissent d’une façon spectaculaire en mai. Il est étonnant de trouver sur la côte ouest de nombreux jardind possédant des plantes tropicales ou subtropicales, fougères arborescentes, eucalyptus, palmiers, flore exotique, luxuriante. C’est grâce au Gulf Stream qui réchauffe cette côte, alors que la latitude est celle de la Sibérie. Ne pas rater le jardin d’Inverewe, au bord de la mer, dans un cadre magnifique .

Dans la région de St Andrew, les golfs foisonnent : splendides tapis verts à perte de vue, en bord de plage, luxueux bâtiments et hôtels attenants, voitures de luxe , le golf est un sport national attirant les riches joueurs du monde entier .

Les autoroutes et les  routes nationales sont bonnes, les routes de montagne sinueuses, étroites et dangereuses. Elles sont parfois à une seule voie, et bien sûr la conduite est à gauche ! il est préférable de louer une voiture sur place pour bénéficier du volant à droite.

Les paysages attirent les randonneurs, cependant il est difficile de s’arrêter, les prés sont clôturés, les bords des lacs inaccessibles, les bas-côtés inexistants. Des circuits sont balisés, on peut aller d’une côte à l’autre en suivant le Southern Upland, ou escalader 277 sommets de plus de 900 mètres (le Munro-bagging). Le plus célèbre de ces monts est le Ben Navis, situé  à Fort William, dont l’escalade , qui demande 6 à 8 heures, est réputée difficile et souvent dangereuse à cause de la météo imprévisible.

Les midges, petits moucherons piqueurs particulièrement agressifs gâchent souvent les promenades au bord de l’eau, et de l’eau il y en a partout, les lacs sont magnifiques et innombrables. Nous avons vu des randonneurs déguisés en apiculteurs, une mousseline noire par-dessus un chapeau pour protéger leur visage des insectes, le traitement anti-moustique est vivement recommandé.

les hivers sont  assez doux, les étés frais et humides et  les journées longues grâce à la latitude septentrionale . Dans le nord de l’ Ecosse, le soleil ne se couche pas à la St Jean.

L’Ecosse présente une grande variété de paysages et peut se diviser en trois régions. Le sud , paisible et pittoresque est souvent moins visité que les autres régions, les touristes étant pressés d’arriver au centre ,avec la capitale  Edimbourg, Stirling et son château qui monte la garde, la forêt des Trossachs, lieu de détente et de week-end pour les habitants d’Edimbourg et de Glasgow. Sans oublier les grands lacs nichés dans les montagnes.

Edimbourg est considéré comme un grand centre touristique, et il est préférable de visiter cette ville à pied, ou en taxi d’y venir en bus, d’éviter la voiture à tout prix. De très nombreux bus desservent la ville depuis les banlieues éloignées, pour un prix modique, il suffit de bien repérer le n° du bus  et son arrêt, toujours en centre ville pour passer une journée agréable sans se soucier du stationnement et de la circulation .

Le château  d ‘Edimbourg, millénaire ,bâti sur un rocher  domine la ville de 135 m . La forteresse a subit de nombreuses attaques et transformations, et actuellement il sert au mois d’août de cadre à l’ International Festival , la plus célèbre fête Ecossaise.

La ville est divisée en deux parties, la vieille et la nouvelle ville, à l’architecture différente : bâtiments massifs et gris pour l’une, élégantes façades georgiennes et larges avenues pour l’autre, séparées par Princes’s Street , l’ avenue commerçante, le coeur de la ville. De nombreux monuments, cathédrales, curiosités sont à découvrir, l’ambiance est décontractée, les joueurs de cornemuse attendent leur obole, les fleuristes vendent d’énormes chardons (naturels ou artificiels ?) bleus et mauves, symbole de l’ Ecosse , de nombreux cafés et restaurants permettent de se reposer et de se restaurer pendant la visite de cette ville très agréable.

Le nord, les Highlands et les Iles symbolisent l’ Ecosse, avec leurs landes désertes  et leurs superbes côtes déchiquetées , les îles, les  lacs se confondant souvent avec la mer, l’eau étant partout, à chaque détour de la route. Des ponts ou des ferries permettent de se rendre sur les îles, Orcades, Shetlands, Skye, encore plus sauvages que le reste de la région. Skye possède de magnifiques côtes et falaises , un petit port aux maisons colorées, Portree, des paysages montagneux à couper le souffle, et des immensités désolées qui font se croire au bout de monde, et nous y sommes bien réellement !

La côte ouest est magnifique, plus ensoleillée que celle de l’est, et fait souvent penser à la Corse ….avec ses montagnes découvrant un panorama à 360 ° , les îles posées sur le bleu intense de la mer, un calme absolu, des dauphins parfois, des falaises abruptes, des prairies verdoyantes se jetant dans l’ Atlantique.

Impossible de ne pas admirer le Loch Ness, 37 kms de long, et son fameux monstre nageant peut-être dans ses eaux très profondes…Les Ecossais sont très sceptiques et attribuent sa vision au whisky !

A l’extremité du Loch Ness, le Caledonian Canal , véritable exploit technique qui relie quatre lacs à la suite jusqu’à la mer par des écluses empruntées aujourd’hui par les bateaux des touristes.

La gentillesse des Ecossais fait oublier la météo souvent maussade, et  leur hospitalité ensoleille le gris du ciel .

Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply