Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

Un voyage passionnant de l’Italie jusqu’aux Balkans (Slovénie, Croatie, Serbie, Macédoine, Albanie)


Récit de voyage de l’Italie aux Balkans (Slovénie, Croatie, Serbie, Macédoine, Albanie…). Un voyage passionnant et rempli de découvertes !

En mai 2013, je réalisais ce voyage dans le but de découvrir l’Albanie et la Macédoine ainsi que l’Istrie croate et la Capodistria Slovène.
Après quelques recherches sur ces régions, nous avons décidé de louer une voiture à ROME et d’intégrer à notre circuit quelques villes italiennes que nous rêvions de visiter – en Italie du sud : Matera et ses sassi, Alberobello et ses trulli, la baroque Lecce; au retour, en Italie du nord : Trieste, Padoue, Vérone, Arezzo, etc. (photo 1).

Dans l’espoir d’inspirer quelques voyageurs pour visiter ces magnifiques régions particulièrement les pays des Balkans de l’Ouest (photo 2) – encore peu touristiques et à la portée de toutes les bourses, vous en jugerez… – je vous livre les grandes lignes de ce périple, maints détails pratiques ainsi que nos nombreux coups de cœur!

En ce qui concerne la Croatie et la Slovénie, nous avions déjà – lors d’un voyage en 2004 – découvert la splendeur de la Dalmatie et de la Slovénie – leur beauté nous ont motivés à y retourner…

Vos questions et commentaires sont les bienvenus en tout temps!

Circuit réalisé du 14 mai au 22 juin (40 jours) à partir de ROME (P):

road trip itineraire italie balkans
N.B. Pour revenir au haut de ce premier message: cliquer sur le petit triangle bleu qui apparaît entre chaque message.

Pays des Balkans de l’Ouest

Balkans carte

Résumé de notre circuit
(Les lettres entre parenthèses correspondent à celles de la carte – photo 1)

Jour 1 Départ de l’aéroport de Fiumicino-Roma (P sur la carte)
Italie du sud
Jour 2 Vasto (Q)
Jour 3 Trani (R); arrêt au Castel del Monte
Jours 4-5 Matera; arrêt à Alberobello (T)
Jour 6 Lecce
Albanie
Jour 7 Traversier Italie-Albanie : Brindisi (V)-Vlora (A)
Jour 8-9 Saranda (B); excursion à Butrint (C)
Jour 10 Gjirokastra (D); arrêt à Blue Eye
Jour 11-12 Berat (E)
Jours 13-14 Tirana (F); excursion à Kruja et à Durrësi
Macédoine (ARYM)
Jours 15-18 Lac d’Ohrid (H); excursion dans les environs
Jour 19 Skopje (I)
Serbie
Jours 20-21 Belgrade (J)
Croatie
Jours 22-24 Zagreb (K); arrêt à Hum
Jours 25-26 Rovinj; excursion en bus à Pula
Slovénie
Jours 27-28 Piran (L); arrêt à Porec; excursion à Koper et à Trieste
Italie du nord
Jour 29 Palmanova; arrêt à Grado
Jours 30-33 Padoue; excursion sur le Canal de la Brenta (Padoue – Stra – Venise)
Jours 34-35 Vérone (N)
Jours 36-37 Arezzo (O)
Jours 38-39 Fiumicino; excursion au site d’Ostia Antica (P)
Jour 40 Départ Rome-Montréal

Transports

Avion : Vol direct Montréal (YUL)-ROME (FCO) avec Air Transat – excellent service. (AR 896$C ou 690 EUROS).
Location d’auto : Chez Eurocar TT Citroën 2011 plan achat-rachat; C3 Picasso diesel manuelle, km illimité, GPS, assurance multirisque incluse couvrant tous les pays que l’on voulait visiter (peu de compagnies de location couvrent l’Albanie, la Macédoine ou la Serbie actuellement); aucune franchise en cas d’accident (2117$C pour 39 jours). Très apprécié!
Traversier : Agoudimos sur le «Ionian Spirit» entre Brindisi (Italie) et Vlora (Albanie)
1 nuit: 155 Euros pour 2 passagers avec voiture compacte. Très bien!

picto ampouleQuelle carte pour voyager dans les Balkans?

Carte NATIONAL Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie et Monténégro, MacédoineLa carte NATIONAL Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie et Monténégro, Macédoine s’avère très pratique pour se repérer sur les principaux itinéraires, car elle condense tous les pays d’ancienne Yougoslavie … Bien qu’elle date de 2012, elle reste l’une des cartes les plus précises et complètes et il y a assez peu de changements sur les réseaux routiers.

Prix : 6,55€

picto plus Bonne lisibilité (1 cm/10km), présence d’un index des localités, des réglementations routières de chaque pays, des distances et des temps moyens de parcours  
» Acheter la carte sur Amazon

aperçu de la carte croatie balkans

Cliquez sur la photo pour voir un aperçu de la carte

Hébergements dans les Balkans

Nos critères : hôtels ou B&B dans le centre historique ou à proximité; chambre avec vue si possible; salle de bains en suite, AC au besoin, Wifi gratuit apprécié. Moins de 100$CAD/nuit (<80€) pour 2 personnes – tout en se permettant quelques exceptions.
Les avantages de voyager au mois de mai: hébergement moins cher, journées plus longues et plus de liberté car on a moins besoin de faire de réservations à l’avance. On avait réservé les hôtels pour la première et la dernière nuit seulement, ainsi que l’hôtel de Matera (sassi obligent…) et celui de Vérone (car c’était l’ouverture du 89e Festival d’opéra à l’antique Arena).

Booking.com

 

Découvrir l’Italie et sa douceur de vivre

Description du circuit…

JOUR 1 Départ de MONTRÉAL samedi le 14 mai 2011
Départ en soirée de Montréal vers ROME – vol de nuit (durée 8 h)

JOUR 2 Dimanche le 15 mai 2011 Nuit à VASTO (ITALIE) (300 km de Rome env. 3h) – Région des Abruzzes
Arrivée à l’aéroport de ROME (FCO) à 11h30am; 1h15 d’attente pour la récupération des bagages!
Navette vers le Blue Parking pour prendre possession de notre Citroën.
Départ à 14h20 vers la côte adriatique par l’autoroute – direction Pescara, pour une nuitée à VASTO.

Hébergement : 1 nuit au Locanda dei Baroni dans le centre historique de Vasto (80€ réservé directement à l’hôtel par Internet).
Chambre décorée avec raffinement (photo 3 au bas du message), PD, stationnement gratuit à la porte de l’hôtel dans l’étroite rue San Francisco d’Assisi…
Voir ici mes commentaires concernant l’hôtel Locanda dei Baroni à Vasto.

hotel Locanda dei Baroni

On fait une promenade nocturne à pied dans les petites rues – sous la pluie…
Pas assez de temps cependant pour visiter Vasto Marina et sa «Sirenetta».
Repas du soir à la «Pizzeria Rosticceria Il Panzotto» offrant une vue plongeante sur l’Adriatique

JOUR 3 Départ de Vasto – Arrêt au CASTEL DEL MONTE ** – Nuit à TRANI (240 km env. 3h) – Région des Pouilles

Castel del Monte (UNESCO)

Au stationnement du Castel del Monte, on doit emprunter l’autobus-navette
Visite du château ;a l’architecture militaire de 13h15 à 14h45.
Perché sur un piton rocheux, ce château a été édifié près de Bari par l’empereur Frédéric II.
Il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO à titre de château du 13e s. reconnu pour la rigueur mathématique et astronomique de son plan et la perfection de sa forme octogonale (tout est en 8) – Vaut le détour!

Plan Castel del Monte

Trani Italie

Trani

Hébergement : 1 nuit à la petite Albergo Lucy située dans le centre historique de Trani – (75€/nuit) – chambre confortable, balcon avec vue sur la remarquable façade d’un ancien monastère à dôme byzantin et clocher roman, l’église San Dominico, sur la Piazza Plebiscito et au loin sur l’Adriatique.

Trani Eglise san Dominico

Parking gratuit dans la rue, Wifi gratuit dans la chambre; pas de PD, peu de services – on doit sonner à l’entrée à l’arrivée. Restaurants, bars et épiceries tout près.
Voir ici mes commentaires sur l’hôtel dans un autre site.

Visite
Agréable promenade à pied dans les Jardins* de Trani, dans les petites rues…
Le lendemain matin avant le départ, visite de la cathédrale normande** (12e s.) de Trani au bord de l’Adriatique.

JOURS 4-5 Départ de Trani – Nuit à MATERA*** (UNESCO) (100 km env. 1h30) – Région de Basilicate

Matera (UNESCO)

Ville célèbre pour ses habitats troglodytiques: les Sassi di Matera et son parc des églises rupestres.
Depuis la préhistoire, l’homme y a habité… Intéressante histoire que ces sassi, rénovés depuis 1986.
Actuellement, 2000 personnes y habitent : terrasses, passages, escaliers, toits, grottes, tout s’entremêle – dépaysant à souhait!

Matera

Hébergement : COUP DE CŒUR! 2 nuits au Basiliani Hotel *** Rione Casalnuovo (Sasso Caveoso) dans un hôtel installé dans un ancien sassi (85€/nuit; chambre #111).
On a réservé directement auprès de l’hôtel sur Internet avant le départ (on a regardé les photos et la description des chambres sur leur site et on a choisi celle que l’on voulais)
Parking gratuit à 200 m. sur la Piazza San Pedro Caveoso. Wifi gratuit dans la chambre, PD inclus – chambre avec déco minimaliste tout en noir-blanc-rouge, ameublement simple ultramoderne; très humide cependant et pour cause… puisqu’on loge dans un hôtel taillé dans la roche, dans une grotte agrandie et modernisée.
Une belle expérience que je vous souhaite!

Basiliani Hotel italie

Visite
Le lendemain de notre arrivée, visite organisée à 10h45 (15€ pp) du Sasso Barisano et du Sasso Caveoso – réservée à l’hôtel; départ au centre-ville de Matera, Piazza Vittorio Veneto. On a apprécié cette excursion (1½ h), car Matera, c’est superbe et… très vaste!

JOUR 6 Départ de Matera – Arrêt à ALBEROBELLO*** – Nuit à LECCE*** (184 km env. 3h) – Région des Pouilles

Alberobello (UNESCO)

À 68 km de Matera (env. 1h30), on visite la célèbre Alberobello, ville aux habitations en pierre sèche connues sous le nom de trulli : COUP DE CŒUR!
Le quartier de Monti contient plus de 1000 trulli; le quartier d’Aja Piccola, près de 600.
Les murs des habitations sont blanchis à la chaux; les toits de pierre sont en forme de cônes et portent souvent des symboles religieux ou mythologiques en cendre blanche.
La plupart des trulli datent du 18e siècle.
Selon l’UNESCO, ils étaient construits de façon à être rapidement démantelés pour éviter les taxes résidentielles et rapidement reconstruits une fois le collecteur de taxes disparu…
On a eu la chance de visiter par temps ensoleillé, au grand calme car il y avait peu de touristes, ce qui n’est pas toujours le cas, parait-il…

 

Alberobello Italie

Alberobello  Italie

Lecce

Hébergement : 1 nuit au «Il Vicolo Apartments» (70€/nuit) via Leonardo Prato dans le secteur piétonnier du centre historique.
Obtenu par l’intermédiaire de l’Office du Tourisme de Lecce (les hôtels que l’on voulait étaient tous complets, les autres trop chers).
On n’a pas apprécié cet appartement, situé loin du parking payant et non gardé. On ne pouvait accéder à l’appartement avec l’auto et les bagages; on devait rencontrer une personne pour nous remettre la clé… et tout ça pour 1 seule nuit. Mais, pour 70€ à Lecce… on ne peut trop se plaindre.
L’appartement était sombre, nombreuses petites pièces réparties sur 2 étages. Aussitôt arrivés, on a dû aller acheter du papier de toilette, non fourni a-t-on appris dans ce type d’hébergement. L’appartement était toutefois fort bien situé pour visiter Lecce.

Visite
Lecce est une grande ville, universitaire et historique située dans la presqu’île du Salento – dans le «talon de la botte italienne» – excellente base pour rayonner dans la région. On la surnomme la «Florence baroque»: véritable COUP DE CŒUR!
Églises et palais baroques, ville animée pleine de surprises, détails architecturaux incroyables – un pur bonheur à contempler! On a marché, marché… aux sons des rondinis… une ville agréable à découvrir!

Le surlendemain de notre arrivée, on a pris le petit train touristique au son de la musique de Vivaldi cette fois (1h; 10€ pp) – très apprécié pour admirer cette orgie d’architecture baroque et… question de se reposer un peu.
Merci Capucine pour tes conseils! Voir son compte rendu sur Lecce ici.

Lecce Italie

JOUR 7 Départ de Lecce – Visite de BRINDISI (40 km env. 35 min) –> Nuit sur le FERRY BRINDISI-VLORA
Traversée vers l’Albanie sur l’Ionian Spirit d’Agoudimos Lines (durée 7 à 8h).

Après une visite à pied du centre de Brindisi, on est allé repérer le port et échanger notre «voucher» pour le billet du traversier (billet réservé sur Internet quelques semaines auparavant).
Le départ prévu pour 23h a été retardé d’environ 2 heures.
Organisation médiocre dans le port; bon service toutefois dans le traversier et agréable restaurant.
On avait choisi une cabine de catégorie AB2 : intérieure (on voyage de nuit…) avec salle de toilette (155€ pour 2 passagers avec voiture compacte). Durée du trajet : moins de 8h.

Brindisi

Brindisi

Brindisi Nuovo teatro comunale


Dépaysement dans la pittoresque ALBANIE (SHQIPËRIA)

JOURS 8-9 Débarquement à Vlora – Départ en direction d’Orikumi et d’Himara – nuit à SARANDE* (125 km env. 2h) Région du sud
– Excursion au site archéologique de Butrint le lendemain

Côte ionienne de l’Albanie

Le traversier nous dépose au port de Vlora sur la côte sud-ouest de l’Albanie, là où en théorie, les mers Adriatique et Ionienne se rencontrent…
Vlora est un point d’arrivée pratique pour visiter le pays.

Pour se rendre à Sarande, au sud du pays où on passera 2 nuits, on longe la magnifique côte ionienne (Riviera albanienne) vers Orikumi, Dikati, Llogoraja Pass, Dhërmiu, Vunoi et Himara (la plus grande ville entre Vlora et Saranda).
Cette pittoresque route nationale (SH8) traverse les montagnes (aucun tunnel) et on y rencontre de surprenantes embûches vivantes : chèvres, vaches, chevaux et dans les courbes raides, nombre de petits oratoires funèbres et fleuris… qui sans cesse nous rappellent à la prudence – Exotique à souhait! J’ai vivement admiré le calme et la maîtrise de mon conducteur favori…

Route Albanie

Albanie montagne

Albanie troupeaux

Albanie chevaux

Sarande

Hébergement : 2 nuits au confortable hôtel Porto Eda (40€/nuit) face au petit port de pêche de Saranda. Chambre agréable, bien aménagée, très propre, avec grand balcon et vue enchanteresse sur la mer, accueil chaleureux, Wifi gratuit dans le hall, AC, douche et toilette; parking facile et gratuit dans les rues environnantes.
Voir ici mes commentaires sur un autre site.
Albanie Hotel porto eda

Hotel Albanie Porto Eda

À notre arrivée, on s’est promenés dans les rues de Sarande et recherché bureau de change et épicerie pour obtenir nos biens essentiels en voyage Clin d'oeil : monnaie locale, eau embouteillée, vin, bières, grignotines, noix, fromages, pain…

Sarande Albanie

Au retour, on prenait plaisir – de notre balcon – à regarder les pêcheurs vendre leurs poissons, et en fin de journée, à observer la foule aux jeunes-filles tout endimanchées déambuler pour la «passeggiata» sur la longue promenade du bord de mer, tout en sirotant un vin albanais: un séjour paisible des plus relaxants!

Sarande port bateaux

Butrint ; site archéologique classé à l’UNESCO 

Le lendemain de notre arrivée, on a visité le site archéologique de Butrint à 50 km (env. 50 minutes).
La route pour s’y rendre via Ksamil est excellente.
Le site est vaste et très bien aménagé. Documentation disponible.
Toutefois, à noter que leurs «magnifiques mosaïques» des 5e-6e s. AD sont recouvertes… de sable; on les voit sur quelques photos et on vend sur le site de jolies reproductions-miniature de ces mosaïques.
Le site mérite largement d’être visité surtout par beau temps. Durée de notre visite : 2h40.

 

Butrint Albanie

Butrint vestiges Albanie

JOUR 10 Départ de Sarande – Bref arrêt au BLUE EYE – Nuit à GJIROKASTRA** (55 km env. 1h) – Région du sud

Blue Eye

En route vers Gjirokastra, on a fait un bref détour pour visiter cette attraction qu’on appelle le Trou bleu ou Blue Eye (Syri i Kaltër), phénomène naturel inhabituel, ruisseau qui, à un certain endroit profond de plus de 50 mètres, forme un genre de grosses bulles d’un bleu vif, étincelant, faisant penser à l’iris d’un oeil.
On a fait cette visite par beau temps… heureusement car la route pour s’y rendre (15 km) est défoncée ou en terre.

Blue Eye Albanie

Gjirokastra (UNESCO)

Hébergement
1 nuit à l’hôtel Kalemi (35€/nuit incl. PD!!) – séjour COUP DE CŒUR dans une maison ottomane traditionnelle magnifiquement rénovée – hôtel digne du plus beau musée ethnologique!
Pas facile à trouver cependant. Un résident nous a aimablement proposé de nous y conduire – on a donc suivi… sa Mercedes. L’hôtel possède un stationnement gratuit à la porte.
Vaste et superbe chambre ottomane (# 3) avec plafonds de bois sculptés, portes et chaises sculptées, divan ottoman; larges fenêtres avec vue sur les montagnes aux cimes enneigées au loin. Grande salle de bain séparée; Wifi gratuit dans la chambre; atmosphère paisible: un petit paradis!
J’avais lu dans les guides Lonely Planet, Bradt et/ou autre que «le séjour dans cette maison ottomane authentique vaut à lui seul le passage dans cette petite ville» – je suis tout à fait d’accord!

Albanie Hotel Gjirokastra

Gjirokastra Hotel Albanie

Visite
Cette ville historique a été déclarée «ville-musée» en 1961 par le gouvernement albanien et site du patrimoine UNESCO en 2004; on l’appelle aussi «ville de pierre» ou «ville aux 1000 escaliers».

Gjirokastra rue

Le plaisir réside à déambuler dans les 1000 escaliers de cette ville de pierre, austère et propre, à contempler les maisons… Le point central de la ville est la Citadelle (Kala) du 13e s. (200 lekë) perchée au-dessus de la ville.
Enver Hoxha et l’écrivain Ismail Kadaré («Chronicle in Stone») ont grandi à Gjirokastra.

On a visité la Zekate House (200 lekë – 2$ – on paie en sortant) – autre maison ottomane traditionnelle avec… salle d’accouchement!

Zekate house Gjirokastra

Réveil aux sons des moutons et des chèvres…

JOURS 11-12 Départ de Gjirokastra – Nuit à BERAT** (134 km env. 2h) – Région centrale

Berat (UNESCO)

Berat est une autre ville historique, inscrite en 2008 sur la liste du patrimoine UNESCO; surnommée la «ville aux mille fenêtres» et aussi déclaré «ville-musée» en 1976.

Berat Albanie

Hébergement : 2 nuits à l’Hôtel Mangalemi sur la Rruga per Kala (rue du château) (35€/nuit incl. PD!! 8 chambres) dans une maison traditionnelle de style ottoman. Petite chambre (#2) avec balcon, face à un joli jardin, salle de toilette avec douche. Près d’une école. Service amical, proprio serviable, toujours prêt à nous aider; bonne cuisine albanienne traditionnelle, 2 restaurants dont l’un plus chic sur le toit.

Tout près de l’hôtel: excellent Musée ethnographique (on paie en sortant) et mosquées de l’époque ottomane. Très agréable de se promener dans le labyrinthe de ruelles. À 20 min. à pied de l’hôtel (ou à 3 min en auto): on a visité le Kala, une citadelle habitée qui comprend 8 églises byzantines du 13e s. dont l’une d’elle abrite le célèbre Musée national Onufri (icônes et chaires exceptionnelles) (entrée 200 lekë).

JOURS 13-14 – Départ de Berat – nuit à TIRANA* (134 km env. 2h)
– Excursion à KRUJA et à DURRES le lendemain

Tirana

Capitale de l’Albanie. Mélange de couleurs, de bruits, de poussière, de construction, un chaos complet point de vue trafic automobile. Les Albanais sont gentils et serviables dès qu’on leur dit un ou 2 mots en albanais, mais au volant… ouf!! J’en ai vu plus d’un brûler les feux rouges, stationner en double et: piétons, attention!

Hébergement : 2 nuits à l’Hotel Briker (un 2e étage) (40€/nuit), facile d’accès avec parking gratuit à la porte, près de l’épicerie; Wifi gratuit, AC, bon accueil; toilette et douche, chambre fonctionnelle, mais terne. (L’hôtel que nous avions choisi au départ était complet).

Si j’y retournais, je choisirais de préférence le Tirana International (125€/nuit – 140 ch.) sur le Skanderbeg Square à côté de l’Opéra. On a eu la chance d’assister à une représentation de «Don Carlos» à l’Opéra (5$C pp) – quelle aubaine!

Tirana Opera

Restaurant à recommander : le Sarajet, un bel exemple d’architecture urbaine ottomane, avec jardin – construit par la famille Toptani en 1780 et situé sur la rue du même nom (Rruga Abdi Toptani); repas traditionnel et abondant avec grand service pour 15$C ((11,50€). Un ex-ambassadeur de France en Albanie, rencontré au kala de Gjirokastra nous l’avait vivement conseillé – merci!

Sarajet restaurant tirana albanie

Le lendemain, visite de Kruja* (32 km au N) : Musée historique; Musée Ethnographique (on paie en sortant); Bazar.

Kruja Albanie

Visite de Durres* : Musée archéologique, Amphithéâtre 2e s. (non complètement excavé); Murs de la cité; grande Mosquée Fatih:

Durres Albanie

Mirupafshim & Falëmindderit!

 

Explorer la Macédoine, un pays méconnu

(nom officiel : FYROM ou ARYM : Ancienne République Yougoslave de Macédoine)

JOURS 15-18 Départ de Tirana – Nuit à OHRID*** (UNESCO) (145 km env. 2h)
– Excursions dans les environs

Macedoine Ohrid

Lac d’Ohrid (Unesco), le coup de coeur absolu

On décrit Ohrid et le Lac d’Ohrid comme le joyau de la couronne de Macédoine. Eh bien, j’approuve : véritable COUP DE CŒUR!

Aucun problème pour se rendre à Ohrid en auto – la route est bonne – mais une fois arrivé, attention! On ne peut pas facilement entrer n’importe où dans le Vieux Ohrid avec sa voiture. Face aux barrières, on se cherche un stationnement et par chance on voit juste en face un Bureau du Tourisme : on s’adresse à eux pour savoir comment de rendre aux hôtels dans ce labyrinthe…
Accueil des plus chaleureux, services sans pareil. Ils se sont donnés la peine de téléphoner aux hôtels que j’avais choisis (Villa Mali Sveti Kliment, Villa Sofija, etc.): tous complets. Ils ont enfin réussi à nous trouver un hôtel (un appartement plutôt – sans service) conforme à nos aspirations. Ils sont même venus nous reconduire à l’appartement!

Hébergement : 4 nuits à l’Appartement Mitko Lukan (25€/nuit!): séjour et accueil absolument exceptionnels du début à la fin – un grand MERCI pour ce séjour inoubliable!

Jolie chambre au 2e avec salon, TV, cuisine, grande salle de bain complète. Stationnement dans la rue tout près.

Mitko Lukan appartement Ohrid

Grand balcon offrant une vue splendide sur le lac d’Ohrid, le quai et la Place principale Sv Kiril.

Ohrid Place Sv Kiril Ohrid

Cet appartement est situé dans les hauteurs du vieux Ohrid, pas très loin de l’antique théâtre, à 250 pas du lac lui-même, du quai et des restos, en empruntant ruelles et escaliers. Tout à fait pittoresque!
Certains préfèreront rester au bord du lac – il y a plusieurs beaux hôtels.

Ohrid ville et forteresse

Visite
La région d’Ohrid est un centre culturel de grande importance, située dans un cadre d’une exceptionnelle beauté, propre, belle architecture, vieux monastères, collection de plus de 800 icônes byzantins des 11e -14e s. On y répertorie plus de 365 sites religieux autour du lac – on a visité les 6 plus importants, dont la photogénique église Sveti Jovan Kaneo (St-Jean de Canée), 13e s.:

Ohrid sveti Kliment

Église médiévale de Sv Kliment and Panteleimon at Plaosnik – complétée en 2002 – les excavations du site 892 AD continuent…

Ohrid Eglise saint Kliment

Les jolies rues du Vieux Orhid

Ohrid vieille ville

Le Théâtre romain (vieux de 2000 ans enseveli durant des siècles – redevenu fonctionnel depuis peu. Spectacles en été.

Ohrid theatre romain

Une partie du mur de la Forteresse Tsar Samoli (fin 10e s.):

Ohrid Forteresse Tsar Samoli

Excursion en auto pour visiter le petit site archéologique d’Heraklea Lyncestis à 1 km de Bitola:

Bitola Heraklea Lyncestis

Autre excursion le lendemain vers le célèbre monastère de Sveti Naum.

Arrêt en chemin au village palafite de Graniste – belle histoire, assez unique!
Très bien organisé pour nous recevoir: stationnement très près de l’entrée, billetterie, restaurant…
Des excursions en bateau à partir du quai d’Ohrid sont possibles en saison.

Le village palafite vu de loin:

Bitola village palafite

Bitola village palafite macedoine

Près du monastère de Sv Naum – à l’autre bout du Lac Ohrid, on a pris un tour de barque ($) pour regarder les «Springs Undergrounds» -phénomène naturel pas très impressionnant mais romantique:

Monastère Sv Naum Macedoine

Monastère de Sveti Naum (16e s.) sur un site magnifique et populaire!

Sveti Naum Monastere Macedoine

Coucher de soleil sur la Place principale près du quai d’Ohrid au moment de la traditionnelle «passeggiata».

Ohrid coucher de soleil

Impossible de s’ennuyer à Ohrid! On y serait restés plus longtemps – c’est l’endroit idéal pour visiter la plus grande partie de la Macédoine. Quels beaux souvenirs!

JOUR 19 Départ d’Ohrid – Nuit à SKOPJE* (205 km env. 2h35)

Capitale de la Macédoine, Skopje a l’air d’une ville en géante construction!
Nombreux musées, églises, mosquées, sculptures, charmant pont de pierre…
Côté nord se trouve le Quartier turc – agréable et facile à visiter.
Côté sud: la Nouvelle Ville où on découvre à chaque pas une sculpture tout le long de ses rues piétonnières et même dans la rivière – ville originale et animée! Pour nous, un séjour d’une nuit a été suffisant.

Pont Skopje

Skopje statue

 

Hébergement : 1 nuit à l’historique et chic Stone Bridge Hotel 5* (127€/nuit). Accueil gracieux. Hôtel facilement accessible et central.
Situé sur le côté nord de Skopje face à l’historique Vieux Pont de pierre (Stone Bridge) qui surplombe la rivière Vardar et relie le côté nord au côté sud.
Hôtel confortable, raffiné, stationnement et Wifi gratuits. On a bien aimé, sauf… la complexité inouïe à faire fonctionner la douche et la TV! Mais quelle détente de loger à cet hôtel de luxe avec salle à manger, petite piscine et bain turc.

Vue de notre chambre sur la forteresse (kale) du Quartier turc:

Skopje forteresse Kale

 

Transiter en SERBIE : notre visite de Belgrade

JOUR 20-21 Départ de Skopje – Nuits à BELGRADE*** (450 km env. 5h)
On avait déjà visité quelques villes de Serbie, mais on était passé trop vite à Belgrade.
On a redécouvert Belgrade: une ville super agréable, vibrante et surprenante!

Hébergement : 2 nuits à l’Hôtel Belgrade Inn (57€/nuit)…

La location est bonne et l’hôtel est meilleur que l’Hôtel Royal, car situé sur Kralja Petra dans le centre de la ville près de la citadelle Kalemegdan.
La réputation de l’hôtel Royal me semble surfaite toutefois, chambre minuscule et terne, 2 lits simples et séparés, mini TV, pas d’AC, mais propre et PD appétissant et apprécié avec ses burek.
À quelques rues de là, stationnement (6€/j) où l’on doit traverser un long et étroit passage pour y accéder. Pas de chance, on a égratigné nos rétroviseurs pourtant repliés… Inutile de dire qu’on a évité de sortir la voiture durant le séjour et que l’on a visité la ville à pied et en taxi.

Retrouvez les conseils de voyageurs d’IDEOZ pour choisir le meilleur hôtel à Belgrade

Belgrade ruelle

Si je retourne à Belgrade, je choisirai peut-être de préférence un hôtel dans le quartier fleuri de Skadarlija: «Le Petit Piaf», Skadarlija 34 (85€ les fins de semaine/ 100€ la semaine + 15 € pour un stationnement loin de l’hôtel toutefois).

Belgrade Skadarlija

Belgrade Skadarlija quartier boheme

Belgrade rue Skadarlija

Visite

On a beaucoup aimé explorer Belgrade: larges avenues, Republic Square, la piétonnière Knez Mihailova, les nombreux restos-terrasse…

Belgrade place de la republique

 

Parc du Kalemegdan:

Belgrade parc kalemegdan

Les vues du «Beau Danuble bleu» effroyablement sale, le pauvre…

Danube Belgrade

Les tennis de Belgrade et son champion mondial Novak Djokovic

Belgrade Cours tennis Novak Djokovic

Au sud de Belgrade, le célèbre temple St. Sava, la plus grosse église orthodoxe de Serbie.
À l’avant-plan: monument à Karadorde dans le parc du même nom:

Belgrade Saint Sava

Mausolée de Tito, ses jardins, ses musées (vive le taxi pour s’y rendre).

 

Maison des fleurs Mausolee Tito

Belgrade Mausolee de Tito

Pour ne rien rater lors de votre visite de Belgrade : retrouvez les conseils de sites incontournables dans la capitale serbe

 

Voyage en Croatie ; entre Zagreb et l’Istrie

JOUR 22-24 Départ de Belgrade – Nuits à ZAGREB*** (400 km env. 4h)
Une des plus belles villes visitées durant ce voyage, ville absolument superbe (pardonnez mon enthousiasme…Clin d'oeil!

En arrivant dans la capitale de la Croatie – sous la pluie – on voit des policiers partout…!
Interdiction de se rendre à la place centrale Jelacica, donc impossible de se rendre au petit hôtel choisi.
On demande à l’un des policiers ce qui se passe… Le papa, nous répond-on!!! Le pape Benedict XVI était à Zagreb!

Zagreb rue

La papemobile au loin:
Zagreb rue papamobile

On rencontrera le pape 3 fois par hasard durant notre séjour – qu’on le veuille ou non, c’est impressionnant – foule enthousiaste, chants, mesures de sécurité exceptionnelles (On a appris que les parapluies sont interdits lors de ces rassemblements…).

Hébergement : 3 nuits à l‘Hotel Astoria Best Western Premier (106€/nuit PD inclus), Petrinjska 71.

Élégant, confortable, personnel très aimable. Stationnement privé et gratuit à l’arrière de leur resto, jolie chambre décorée avec raffinement, insonorisée, AC, volets électriques, nombreux miroirs, Wifi gratuit, petit réfrigérateur, PD varié et raffiné avec vin mousseux… l’un des meilleurs PD que l’on nous a servis durant tout le voyage.

Hotel Astoria Best Western petit dejeuner
Hôtel situé dans la partie moderne (1830!): Donji Grad ou basse ville, à une rue du célèbre parc connu sous le nom de «Horseshoe» où les nombreux musées sont concentrés.
Zagreb Donji Grad

La place Trg Bana Jelacica, à quelques mètres de l’hôtel, est le cœur de Zagreb, là où le pape a accueilli la jeunesse croate quelques heures après notre arrivée – nous inclus par un heureux hasard et aux premières loges SVP.
Après quelque temps, on a cédé nos places de choix à deux petites religieuses qui semblaient les mériter beaucoup plus que nous et nous ont remerciés avec ferveur.

Zagreb Trg Bana Jelacica

Zagreb visite pape Benoit XVI

Visite de Zagreb ; une ville bien plus jolie que les touristes le prétendent

Quelle belle ville que Zagreb et ô combien attachante! On nous l’avait dit du reste… d’où notre volonté d’y aller.
Ville haute, ville basse, funiculaire qui les relie, célèbres églises dont l’inoubliable église St- Marc et son toit de mosaïques colorées:
Zagreb eglise saint marc

L’atelier du célèbre sculpteur Ivan Mestrovic, atelier que j’ai visité religieusement – on nous donne un plan avec le # de chaque exhibit (pendant que Pierre prenait une bière croate au café d’en face….):
Zagreb atelier sculpteur Ivan Mestrovic

Zagreb sculpture Ivan Mestrovic

Les grands parcs, les centaines de sculptures disséminées un peu partout dans Zagreb, les cafés-terrasse, un jardin botanique en plein centre-ville – Zagreb: un véritable COUP DE COEUR!!!

Zagreb parc jardin

JOURS 25-26 Départ de Zagreb – Arrêt à HUM – Nuits à ROVINJ** (264 km env. 3h45)
– Excursion à PULA par bus public le lendemain

En route, brève visite de Hum (région de Buzet, Croatie), ville fortifiée dite «la plus petite ville au monde» avec église St-Jerôme, 12e s. Sympa!

Hum, village fortifié d’Istrie

Hum croatie

 

Hum Istrie

Rovinj

On arrive à Rovinj sous une pluie diluvienne!!!
Impossible d’entrer dans la vieille ville en auto.

On rejoint le stationnement public le plus près ($) et on part à pied (sans les valises), sous nos parapluies, à la recherche de la Villa Markiz, parmi le labyrinthe de ruelles et d’escaliers d’où l’eau dévalait en cascades…
On a tenté de s’abriter sous l’auvent d’un resto…, maigre sympathie de la part des clients, aucune ou pire de la part du personnel… ouf! On déguerpit… Fâché Maintes fois, on demande notre route – sans succès. On n’avait qu’une envie : quitter Rovinj!!! Dubitatif
Finalement, une âme charitable, un épicier, nous donne des explications – sans succès… finalement, il décide de nous reconduire à l’hôtel… Nous étions, sans le savoir, à deux pas de la Villa…Gêné Hvala!

Hébergement : 2 nuits à la Villa Markiz, Pod Lukovima (90€/nuit). Accueil des plus chaleureux par la propriétaire, même si on ressemblait à deux chats mouillés et indécis à savoir rester ou non…!? Devant la gentillesse de cette dame, on décide de passer – tel que prévu – 2 nuits à Rovinj. On ne l’a pas regretté!

Villa Markiz offre divers appartements de luxe, le nôtre était digne d’une galerie d’art – tellement joli – petite chambre harmonieuse, grande salle de séjour avec mini cuisine, salle de toilette style japonais, Wifi gratuit, AC, TV à écran plat, déshumidificateur (un must); pas de vue toutefois. Située à 20 mètres de la promenade sur l’Adriatique à laquelle on accède par un escalier.
Le frère de la propriétaire nous a aidés à transporter nos valises à l’aller et au départ – très apprécié.

Rovinj Villa Markiz maison Istrie

Villa Markiz Rovinj

Visite de Rovinj

Le lendemain, la pluie avait cessé. La joie est revenue…
On a arpenté la jolie promenade de bord de mer entourée de cafés-terrasse et restos avec une vue superbe sur l’Adriatique, sur les rochers…

Rovinj porche

Rovinj bord de mer

Rovinj mer adriatique

On a visité la cathédrale baroque de Sainte-Eulalie (1736) dont le clocher sur le modèle de Saint-Marc de Venise est surmonté d’une statue de la sainte.

Rovinj Eglise sainte eulalie

Rovinj

Pula, hommage aux monuments romains

Puis, à 13h, on a pris le bus public pour visiter les magnifiques monuments romains de Pula, amphithéâtre (79 AD), temples…; piazzas, petits cafés… Retour vers 17h15.
Visite culturelle et romantique!

Pula istrie

Temple de Romae et Augustus (1er s. AD) sur la Place du Forum:Pula istrie

 

 

Escapade en SLOVÉNIE

JOURS 27 et 28 Départ de Rovinj – Nuits à PIRAN*** (90 km env. 1h45)
– Excursion à KOPER et à TRIESTE le lendemain (100 km env. 2h aller-retour)

«Piran (Pirano) La plus belle ville du littoral» selon le Petit Futé.
Ville pittoresque, bien organisée et artistique (peut-être moins soignée que Rovinj…)
Située en Istrie slovène au bout d’une étroite péninsule, à l’extrémité sud-ouest de la Slovénie, Piran (en slovène), Pirano (en italien) est officiellement bilingue.

Elle m’apparait un excellent emplacement pour rayonner tant en Italie qu’en Slovénie et en Croatie sans avoir à changer d’hôtel – on peut aussi prendre des traversiers vers diverses îles.

Entrée dans la vieille ville : Il est interdit (sauf exceptions), même pour les résidants d’entrer en auto, mais tout est super bien organisé à cet effet.
On a stationné dans un garage public étagé «Fornace» (avec ascenseurs). Le coût du stationnement (12€/jour) est moindre avec le reçu de l’hôtel (6€/j). On peut sortir et entrer à notre guise.
À quelques pas du stationnement, il y a un abri pour attendre le bus-shuttle gratuit qui nous mène à la Place centrale Tartini.

Piran bord de mer

Piran bus

 

L’horaire est bien indiqué.

Piran autobus station

Hébergement : 2 nuits à l’Hôtel Tartini (110€/nuit, PD incl.)

Agréable hôtel avec vue sur la romantique Place Tartini, cœur de Piran – place ovale en marbre avec statue du violoniste et compositeur Giuseppe Tartini né à Piran en 1692.

piran hotel tartini

Piran place centrale

L’hôtel dispose d’une pergola sur le toit d’où on avait une vue sensationnelle à la fois sur la piazza Tartini (Hôtel de ville, Palais vénitien, Maison de Tartini…), au loin sur l’église St-George, le beffroi (un autre sur le modèle de St-Marc de VeniseClin d'oeil) et les anciens murs de la ville (15e s.).

Piran église Piazza Tartini
Piran chateau

À notre arrivée, nous hésitions entre un hôtel au bord de la mer à quelques rues de la Place Tartini, l’Hôtel Piran (où on peut venir en auto et stationner), mais aucune chambre avec vue sur la mer et les couchers de soleil n’était disponible à ce moment. On n’a pas regretté notre choix. Une prochaine fois peut-être…

Les plages en béton (comme celles de Rovinj) manquent un peu de confort…Clin d'oeil

Piran plage de béton

Nombreux restos – petites rues agréables à visiter

Piran front de mer

Église della Madonna della salute (S. Clemente):

Piran Église della Madonna della salute

Le lendemain, on reprend l’auto et on va visiter Koper, puis Trieste que l’on tenait tant à voir.

Koper, l’esprit gothique vénitien en Slovénie

Cathédrale, Baptistère Carmine Rotunda (12e.s.)
Loggia (1463) de style gothique vénitien – où logent un café et une galerie d’art:

Koper Loggia

Palais prétorien de même style:

Koper palais pretorien

 

Retour en Italie

 

Trieste

Mais Trieste, quelle déception!
Il y avait, dans les ruelles abruptes qui montent au Colle di San Giusto, une marée de motos et d’autos qui circulaient dans les 2 sens et nous frôlaient: une vraie folie!

Trieste Colle di San Giusto

Nous regrettions les routes d’Albanie… Nous étions stressés +++; on a vite rebroussé chemin.
On se contentera demain de visiter le fameux château Miramare tout près d’ici.

ITALIE DU NORD

 

Italie du nord itineraire

 

JOUR 29 Départ de Piran (Slovénie) – Arrivée en Italie – Arrêt au Castello di Miramare** près de Trieste – Visite de GRADO – Nuit à PALMANOVA** (131 km env. 2h15) Région de Friuli Venezia Giulia

 

Arrêt le matin au Castello di Miramare** à 8 km au N-O de Trieste.
Castello di Miramare

Ce château, construit pour l’Archiduc Maximilien d’Autriche et sa femme Charlotte au 19e s. est élégant, richement meublé – on visite librement.

Castello di Miramare salle interieure

Castello di Miramare bibliotheque

Grado
On continue vers Grado, populaire endroit de villégiature, ancien lieu de résidence des patriarches d’Aquileia.
Nous pensions y passer la nuit. Mais, Grado nous apparait comme une élégante marina dans un lagoon ou un delta, entourée d’une foule d’hôtels sans charme particulier (on n’a pas vu son centre médiéval toutefois – si quelqu’un a des photos SVP en ajouter Sourire ).
On décide de rebrousser chemin et de poursuivre notre route vers Padoue.

Le long de la route, on remarque à maintes reprises une intrigante annonce:
«Palmanova, Citta Fortezza» (nous qui aimons les villes fortifiées…):

Palmanova citta fortezza

Plus on approchait, plus se dessinait sur l’écran de notre GPS … une toile d’araignée!
Gps toile d'araignee

On décide d’aller explorer cette PALMANOVA (région d’Udine).
On se retrouve sur Piazza Grande, une vaste place hexagonale et déserte entourée d’une cathédrale et de palais…:

Palmanova itaile

et surprise… on aperçoit à côté de la cathédrale un charmant hôtel, le Ai Dogi (Hôtel des Doges).
On décide d’y passer la nuit.
Le gérant de l’hôtel, un Français, nous accueille chaleureusement.
Nous en gardons un merveilleux souvenir. MERCI!

Hotel Ai dogi Palmanova

Hébergement : 1 nuit à l’hôtel Ai Dogi sur la Piazza Grande.

Cet hôtel est un 3* qui mérite largement ses étoiles (PD incl. – 14 ch. – ouvert depuis 2 ans seulement), parking gratuit et fermé à l’arrière, Wifi gratuit dans la chambre – sans ascenseur.
On avait la chambre #5, décorée avec goût, spacieuse et confortable:

Hotel Ai dogi Palmanova chambre

avec une belle vue sur la cathédrale et la Piazza Grande.
On s’y sentait bien. Bref séjour mais des plus heureux!

Palmanova Piazza grande

Le soir, Piazza Grande s’anime comme par magie, elle devient inondée d’ados; trois d’entre elles réalisant que l’on parlait anglais sont même venues me questionner sur….Justin Bieber! Clin d'oeil

Palmanova piazza grande soiree

Réveil le lendemain matin aux sons des cloches de la cathédrale, qui sonnent à toutes les heures – 00 et 03 – et aux quarts d’heure de 7h à 22h – tradition oblige… Clin d'oeil mais on était prévenu. Romantique!

Palmanova (pour nous vaut 2 étoiles**…) a posé sa candidature pour devenir site du patrimoine UNESCO.
Ville-forteresse construite par les Vénitiens en 1593, elle forme une étoile à 9 branches et possède, dit-on, une structure géométrique parfaite avec des fortifications de 7 km de long, une triple rangée de 9 remparts, une vaste piazza hexagonale dans le centre de l’étoile d’où partent 6 routes et 3 portes principales : Udine, Cicidale et Aquileia (les 3 villes voisines)… : la toile d’araignée vue sur notre GPS!

Palmanova mosaique de la forteresse

Une des 3 portes de la ville:
Palmanova porte de la ville

Tour du Musée militaire installé le long des fortifications:
Palmanova tour du musée

JOURS 30- 33 Départ de Palmanova – Nuits à PADOUE (145 km env. 1h45) – Région du Veneto
Excursion au Canal de la Brenta

Départ de Palmanova vers 9h30am (par la A4); arrivée à l’hôtel de Padoue à 11h15 am.

Hébergement : 4 nuits à l’Hotel Plaza Padova, Corso Milano 40 (119€/jr, parking & PD inclus)– un gros hôtel avec tous les services usuels: réception, ascenseurs, AC, coffret de sécurité; réservations d’excursions; élégant restaurant où on a pris l’un des meilleurs petit déjeuner de notre voyage. Bien situé pour visiter Padoue à pied.
Voir autres commentaires ici si désiré

Visite

Chapelle des Scrovegni (~1303)
Je voulais absolument visiter l’intérieur de cette chapelle. Cette visite requiert une réservation, habituellement 3 jours à l’avance, ne se fait qu’avec un guide; attente préalable dans une salle dont l’air est contrôlé… – fresques de Giotto obligent… et bien sûr, photos interdites. Après avoir vainement essayé de réserver par l’hôtel, on s’est rendu à pied à la billetterie de la Chapelle et on a eu la chance d’obtenir des billets immédiatement pour la prochaine visite…
Il s’agit d’une petite chapelle entièrement recouverte d’un cycle de 39 fresques peintes par Giotto : Vie de Jésus et de ses parents – Jugement dernier – Vices et vertus; à voir aussi une Vierge du sculpteur Giovanni Pisano sur l’autel.

Musei civici

Autres sites

Jours merveilleux à se balader à pied sans but précis dans Padoue… pour y découvrir au hasard de nos pas : le «Palazzo della Ragione*» devenu bâtiment symbole de Padoue (Palais de Justice ou Palais de la Raison) et ses magnifiques fresques peintes à l’origine par Giotto (cherchez-y aussi la Pierre de la Honte…)

Padoue paddova Palazzo della Ragione

l’ancien Théâtre anatomique (1594) de l’Université dans le Palais BO (unique! visite guidée intéressante), l’historique Caffè Pedrocchi tout près:

Padoue Theatre anatomique

les animées piazzas

place de padoue

les canaux
Padoue canaux

le grand Parce della Valle et la célèbre basilique Saint-Antoine de Padoue et ses cloîtres…
Padova Parce della Valle Basilique Saint antoine de padoue

Restaurants à conseiller près de l’hôtel : San Pietro à 20 m. ainsi que La Piccola Trattoria (excellents!)

Canal de la Brenta** (Il Burchiello)
On a pris une mini croisière d’une journée sur le Canal de la Brenta : de Padoue à Venise AR (Coût : 84€ pp – de mars à octobre tous les jours sauf le lundi).
Superbe croisière d’un grand intérêt historique, culturel et artistique, sur les pas de la noblesse vénitienne qui avait leur résidence d’été le long de ce canal.

Le matin, lever à 6h15. On emprunte le bus local (2€ pp) en face de l’hôtel pour se rendre à la gare d’autobus (4 min par bus; 30 min à pied).
Début de l’excursion à 8h15 : bus SITA jusqu’à Stra (en 2h) où vers 9h on visite la Villa Pisani*, reconnue Musée National, érigée par le doge Alvise Pisani vers 1730. C’est la plus majestueuse des résidences de la Brenta. La maison a été vendue à Napoléon en 1807.
Residence de la Brenta

Ensuite, embarquement sur le Il Burchiello et navigation avec explications le long de la rivière de la Brenta jusqu’à Venise.
Il Burchiello excursion

[/tab] On traverse des écluses; on rencontre plusieurs ponts qui doivent s’ouvrir à la main pour nous permettre de passer, œuvres hydrauliques de l’époque – conception selon Leonard de Vinci… Canal Il Burchiello
On a eu l’occasion d’admirer une cinquantaine de villas et maisons d’été de la noblesse vénitienne.
Outre la Villa Pisani, on a visité 2: la Malcontenta (aussi appelée Villa Foscari) & la Wildmann.
Lunch optionnel en route au restaurant «Il Burchiello» à Oriago.

Arrivée – absolument sublime – à Venise le long du Canal de la Dudeca à 18h45. On peut descendre et rester à Venise, mais si on a un billet aller-retour, on ne visite pas venise – on nous reconduit immédiatement à Padoue par bus SITA.

Venise

 

JOURS 34-35 Départ de Padoue – Nuits à VÉRONE*** (88 km env. 1h – Région du Veneto)
Ville de l’amour – Ville de Roméo et Juliette – Romantique Vérone

Hébergement : 2 nuitsauB&B Like Juliet, via Zambelli 10 (90€/j PD inclus, Wifi gratuit + stationnement 10€/j très loin…) B&B très bien situé entre Piazza delle Erbe et Piazza Bra – le cœur de Vérone – une marche de quelques minutes.
Chambre spacieuse décorée avec sobriété, lit double, divan, AC, salle de toilette séparée de la douche, séchoir à cheveu – chambre bien aménagée, pas de vue toutefois. Tout est fourni même l’eau embouteillée et les boissons gazeuses. Le proprio, Marco, est généreux : on partage la cuisine dont le réfrigérateur est plein de boissons à notre disposition et gratuites.
Voir autres commentaires si désiré ici.

Sites :
À ne pas manquer : l’antique ARENA** sur la piazza Bra

Verone Antique arena piazza Bra

la Piazza delle Erbe** :

Verone Piazza delle erbe

Verone facades et volets

Piazza dei Signori
Verone Piazza dei Signori

la Casa di Giulietta, via Cappello 23

Verone maison de Juliette

la vue sur le Teatro Romano; le Castelvecchio & la traversée du pont Pont Scaligero** sur le fleuve Adige

Verone Pont Scaligero

la visite des 4 églises historiques de Vérone (on avait acheté le billet combiné: 5€) : Duomo, S. Zeno, S. Anastasia, S. Fermo.

Verone benitier du duomo

Avant notre départ, j’avais réservé par Internet un billet pour l’opéra «La Traviatta» à l’Arena (27,50€ pp).
Superbe expérience! Assis sur des pierres antiques, pressés par la foule de toute part, on se sentait de vrais Romains du 1er s…

Verone opera Traviatta

Verona Opera Traviatta

On aurait aimé rester le lendemain pour assister à l’opéra «Aida» dont on voyait la préparation des fabuleux décors, mais la fatigue a eu raison du coeur… Clin d'oeil

 

Verone statues egyptiennes

 

JOURS 36-37 Départ de Vérone – Nuits à AREZZO** (307 km env. 3h) – Région de la Toscane

J’ai été conquis par la vieille ville d’Arezzo, par sa sympathique Chimère devenue symbole de la ville et par sa Piazza Grande!

Hébergement : 2 nuits à l’Hotel MINERVA, via Fiorentina 4 (90€/j excellent PD inclus), grand stationnement à l’arrière (1,40€/2 jours); Wifi dans la chambre au coût de 5€/jour; chambre confortable, décorée avec goût, bien aménagée, grands miroirs, AC, frigo – tous les services. Demander un plan de la ville.
Hôtel facile à repérer de loin (quel changement!), bien situé mais à 1,5 km à pied de la vieille ville par la porte San Lorentino.
Voir mes autres commentaires ici si désiré.

Arezzo Hotel Minerva

Excellente petite trattoria sur la même rue que l’hôtel – en direction de la vieille ville
McDo ouvert 24h/j à côté de l’hôtel /Station de gazoline à proximité.

Sites : On est entré dans la vieille ville piétonnière par la Porte San Lorentino:

Arezzo Porte san Lorentino

On peut admirer sous l’arche une copie en bronze de la célèbre Chimère d’Arezzo.
Cette sculpture étrusque a été découverte près de cette porte en 1553; il s’agit d’un être mythique avec gueule de lion, tête de chèvre qui jaillit sur son dos, tête de serpent au bout de la queue. L’original est conservé au Musée archéologique de Florence.

Arezzo Chimere

On a marché jusqu’à la magnifique Piazza Grande* entourée de maison médiévales et de palais.
Arrezzo est célèbre notamment pour sa compétition «Giostra del Sarazino», représentation d’une antique joute chevaleresque sur cette piazza, d’où les estrades. On a manqué la joute le soir de notre arrivée, faute de renseignements… Incertain On peut voir cette Piazza dans le film «Life is Beautiful».

Arezzo Piazza Grande

S. Maria della Pieve* (12e s.) offre une sublime arcade avec des reliefs sculptés (la photo ne lui rend pas justice malheureusement…Clin d'oeil):
Arezzo S. Maria della Pieve

La cathédrale sur la Piazza del Duomo:
Arezzo Piazza del duomo

Vers l’église San Francesco et sa fresque La légende de la croix, 1452

Arezzo Eglise san Francesco

Monument à la gloire de l’Italie dans le grand parc près de la vieille ville:

Arezzo monument a la gloire de l'italie

JOURS 38-39 Départ d’Arezzo – Nuit à FIUMICINO-ROME (248 km env. 2h30) – Région du Lazio
Le lendemain, excursion au site archéologique d’Ostia Antica**

Hébergement : 2 nuits à la Résidence La Maison Jolie-Fiumicino via Lelio Silva 49, Isola Sacra (115$CAD/j – 88€/j – Réservée à l’avance par Expedia.ca. incl. taxes et PD) Résidence de 15 chambres. Choix pratique pour nous (avec voiture) car à moins de 10 min. en auto de l’aéroport de Rome; stationnement facile et gratuit juste en face de l’hôtel. De plus, on voulait en profiter pour aller visiter tout près le site archéologique d’Ostia Antica. Non pratique pour aller visiter Rome toutefois – trop loin!
Chambre correcte, bien aménagée, confortable, accueil chaleureux, excellents services, ascenseur, réception ouverte 24h/24 (on doit sonner).
Coin cuisine avec grand réfrigérateur, salle de séjour; Wifi gratuit, balcon.

On a bien apprécié avoir une grande chambre où on a pu refaire nos valises confortablement avant le vol de retour.

Notez que cet hôtel est dans un quartier résidentiel à quelques minutes de marche des restaurants et épiceries (souvent fermés…) dans un quartier sécuritaire mais relativement isolé.

Voir mes commentaires si désiré sur un autre site.

La Maison Jolie - Fiumicino

La Maison Jolie Fiumicino

La Maison Jolie Fiumicino chambre

Hotel Italie La Maison Jolie Fiumicino

Restaurant apprécié (à quelques minutes à pied): Taverna Vecchia via Coni Zugna – beau décor,
bonne cuisine.
Restaurant Taverna Vecchia

Visite

Isola Sacra – Le jour de notre arrivée, on a visité Isola Sacra et ses plages (auto requise pour s’y rendre).

Isola sacra

Ostia Antica** (scavi)- Le lendemain, on a visité le splendide site archéologique romain d’Ostia Antica (4e s. BC au 10e s. AC) – à 6 km de l’hôtel.

On a stationné gratuitement dans une rue adjacente; il y a un grand stationnement payant à l’entrée du site.

Un plan du site avec explications en français, disponible pour 1 ou 2 Euros s’est avéré fort utile car le site est vaste et il y a peu d’explications sur le site même. Il n’y avait pas de visites guidées ni d’audio guides au moment de notre visite. Musée*.
Paisible parc, bien aménagé, très intéressant!

Ostia antica

L’amphithéâtre d’Ostia Antica
Ostia antica amphitheatre

Nombreuses et magnifiques mosaïques**

Ostia antica mosaique

Le Capitolium** était le plus gros temple d’Ostia Antica, construit au 2e s.
Dédié à Jupiter, Junon et Minerve

Ostia antica capitolium

Capitolium Ostia antica

Au retour d’Ostia Antica, on a remis notre auto au Blue Parking de Citroën – la veille du départ par mesure de prudence. Retour à la Maison Jolie par taxi : 7km, 7 min (près de 22€!).

JOUR 40 Mercredi 22 juin ROME-MONTRÉAL

Bus-shuttle de l’hôtel pour l’aéroport (6€ pp; aux h le 1er à 9h35 /le 2e à 10h35…) – L’horaire est affiché à la réception de l’hôtel, ouverte 24h sur 24. On doit réserver le shuttle la veille du départ auprès de la réception; toutefois, on ne paie que le matin du départ (12 km env. 20 min)

Vol de retour à Montréal par Air Transat en début d’après-midi (durée du vol 9h).

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Serbie?

Des questions? Les voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la Serbie vous répondent!

Pour obtenir des conseils de voyage personnalisés, postez vos questions sur le forum et consultez notre guide voyage Serbie ou contactez nous par email et sur le chat.

» Accédez au forum dédié à la Serbie…

conseillers voyage forum Serbie IDEOZ voyages
Consultez les dernières discussions sur la Serbie - Posez vos questions voyage ici?

Les experts du forum Serbie répondent à vos questions :

sandrine Monllor ideoz VoyageSandrine Monllor, animatrice du forum. Passionnée par les Balkans, dont la Serbie que j'ai visitée pour la première fois en 1999. Depuis, j'essaie d'explorer ce pays longtemps méjugé, et encore méconnu dont j'apprécie l'attachement aux traditions, l'hospitalité de son peuple et l'âme orthodoxe et slave. Je serais ravie de vous aider à créer votre itinéraire, trouver des idées de visites et des bonnes adresses pour vos hébergements et vos repas, sans oublier les conseils pratiques pour réussir votre séjour...


carine MarkovicCarine Markovic franco-serbe, vit depuis de nombreuses années à Belgrade  où elle a fondé sa famille et travaille pour la version serbe d'un célèbre comparateur d'hôtels. Sur son blog, Carine partage ses expériences de tourisme en Serbie...



daniel klenkovicDaniel Klenkovic, parisien d'origine serbe, inconditionnel du tennisman serbe Novak Djokovic, il partage avec enthousiasme ses connaissances à propos de la Serbie et de Belgrade

jacqueline RoekensJacqueline Roekens ; expatriée en Serbie, elle gère l'Authentic Belgrade Centre Hostel,  auberge simple et conviviale très recommandée dans le centre historique de la capitale. Blogueuse voyage elle tient un blog consacré à Belgrade.



jean christopheJean Christophe Cuny, guide accompagnateur à Budapest, a eu un vrai coup de coeur pour Belgrade et la Serbie qu'il s'efforce de partager avec d'autres voyageurs...

 

Sans oublier  Therapist, voyageur curieux, Dragan Grcic fin connaisseur de la société serbe et de Rada, qui partage son amour pour son pays natal ..

 

18 sujets de 1 à 15 (sur un total de 107)
Créer un nouveau sujet dans “SERBIE”
Vos informations:






Partager

A propos de l'auteur

3 commentaires

  1. MoniqueM on

    Bonjour Laura,
    Merci beaucoup pour vos commentaires!
    Pour les transports en commun entre les pays Balkans, je n’ai aucune expérience, mais personnellement je trouve cela moins efficace et plus difficile qu’avec une auto de location ou qu’avec un tour organisé… Mais si vous avez le temps, le goût, la force et la patience, pourquoi pas?! Je vous suggère de vous procurer dans ce cas le guide Lonely Planet le plus récent sur ces pays (Europe de l’Est ou autres); une section décrit les transports en commun entre chaque pays et grande ville. Personnellement, on utilise le plus possible les transports en commun à l’intérieur d’une région ou d’une ville (ou pour se simplifier la tâche un «tour organisé» d’une journée).

    Nous aurions beaucoup aimé au cours de ce voyage visiter Sarajevo et le Kosovo… Malheureusement, pour atteindre Sarajevo sans trop de détours, on devait traverser les frontières du Kosovo. Or, la situation politique semblait instable, sous haute tension. Nous essayons d’éviter le plus possible les pays où les risques d’émeute ou de barricades sont trop élevés… – je ne pense pas que ce soit tellement amélioré actuellement.

    Les Balkans de l’Ouest et de l’Est : c’est très vaste! Nous y sommes allés plusieurs fois et on aime y retourner!

    Mes choix par ordre de priorité (je précise le moyen de transport que j’ai privilégié)et attention: pour apprécier cela requiert au moins de passer 2 à 4 nuits dans les grandes villes comme Belgrade et Zagreb:

    la Croatie: en auto -Zagreb, Rovinj et Pula: quelques heures suffisent pour Pula); le vieux Dubrovnik, les îles Élaphites et Korchula, la Dalmatie (en tour organisé de 17 j); la Bosnie-Herzégovine : Mostar (excursion d’un jour à partir de Dubrovnik); le Montenegro (les montagnes, Kotor, Budva, Herceg Novi, Cetinje – excursion organisée d’un jour à partir de Dubrovnik);
    la Macédoine (FYROM) Lac d’Ohrid et environs en auto (coup de coeur!) – peu de transport en commun disponible; l’Albanie (en auto).
    La Slovénie: coups de coeur aussi (Piran, Ljubljiana, les Grottes de Postojna (quelques heures: superbes et bien organisées pour les visiteurs), Bled (un bijou), Maribor (un arrêt suffit).

    Pour la Serbie que j’ai relativement peu visitée, je favoriserais un tour organisé – car pays difficile à visiter en auto à cause des frontières avec le Kosovo – à moins de se limiter à Belgrade (que j’ai adoré visiter à pied et en taxi), Nis et Novi Sad (moins appréciées).

    La Bulgarie, la Roumanie, la Turquie : j’ai visité ces pays en tours organisés : absolument superbes, surtout la Turquie!

  2. Laura on

    Bonsoir,
    on a lu avec intérêt votre récit de voyage qui est passionannt. Merci d’avoir partagé votre expérience. Nous projetons avec mon copain un tour des Balkans pendant quatre semaines ou peut-être cinq et nous aimerions faire un peu comme vous. On hésite encore entre le faire en transports en commun ou en voiture de location mais nous apprécierions vos conseils. Que nous conseillez-vous comme destinations dans les divers pays? Est-ce que le Kosovo vous pensez que ce serait possible? Qu’avez-vous aimé le plus?

  3. Sandrine Monllor on

    Quel magnifique voyage… J’ai réalisé il y a une dizaine d’années à peu près le même circuit… Depuis, je n’ai cessé de revenir dans les Balkans et j’ai vu ces pays évoluer, d’autant que je me suis prise de passion pour certains de ces pays. J’aime en particulier la Serbie. Si l’occasion se présente, n’hésitez pas à découvrir certains de ses petits trésors insoupçonnés. Belgrade est une ville que j’apprécie beaucoup, même si ce n’est pas sa beauté qui la caractérise. Elle est intéressante et permet de dépasser les évidences que trop de touristes recherchent… Sous l’impulsion de Djokovic, la zone de Dorcol a sacrément évolué.

Leave A Reply