61 vues

« Dompter les généraux », ou « Une armée incontrôlable » !

0

Le gouvernement birman « gesticule » pour améliorer son image face à la communauté internationale. Pour que l’Union Européenne et les Etats-Unis lèvent les sanctions qui pèsent sur le pays. Pardon ! Sur le peuple. L’un des peuples les plus pauvres du monde dans l’un des pays les plus riches du monde !

BLOG Myanmar 11

Je dînais il y a quelques jours avec Thoenda, une jeune femme birmane refugiée en France. Elle a fui son pays pour des raisons politiques et nous évoquions – entre autre – la ville de Mandalay, ville aux mille clochetons dorés et temples bouddhistes se transformant en ville chinoise avec commerces du sexe, casinos et… maffia, Les chinois ont investi la ville comme ils ont transformé, sans état d’âme, Lhassa la ville sainte du Tibet en ville touristique avec karaokés, salons de massages et la suite… Le sexe et le fric y règnent (Mélenchon dans un de ses discours passés avait trouvé ça plutôt bien que les chinois aient délivré les tibétains d’une main mise sur le pays par les moines !) Le gouvernement chinois a beau organiser des « semaines de rééducation patriotique » dans les couvents et les monastères, les manifestations continuent au Tibet… des hommes, des femmes, des moines manifestent au péril de leur vie. A Mandalay, ça se passe en douceur. Quand on apporte l’argent à ceux qui n’ont rien, ils acceptent tout : la langue, le sang mêlé, le commerce. C’est ainsi que la Chine conquiert sans combattre (Sun Tzu a dit : dans « l’art de la guerre »,  la meilleure chose à faire est de prendre le territoire de l’ennemi entier et intact sans combattre ».

Autre question posée comme ça, en douce à Thoenda : « Tu as vu le film The Lady ? « Bien sûr » « Et alors ? » « Oh ! Ce monsieur a juste voulu faire de l’argent ». Sauf que je ne pense pas que Besson « ait fait de l’argent » avec ce film qui est un véritable flop. « Et Daw Aung San ? »  (Daw est l’équivalent de « tante » une façon respectueuse d’appeler Aung San Su Kyi) « Ce n’est pas une dame sentimentale, c’est une dame de fer ».

A ce propos, j’écoutais en différé l’émission « C dans l’air ». Pascal Boniface parlait de contagion du « printemps arabe » en Birmanie. J’ai failli m’étrangler. Trop drôle (c’est une antiphrase bien sûr). La contagion dans un pays où il n’y a pas l’électricité partout – même à Rangoon – ou il n’y a pas internet (à part quelques lieux privilégiés. Dans un pays où parler de démocratie est dangereux. En Chine par exemple où Facebook n’existe pas officiellement, où les sites sont surveillés-  le thé au jasmin avait été banni de la publicité à cause de la référence à la révolution de jasmin en Tunisie –

BLOG Miyawadee 9

En dépit des reformes entreprises et de la libération d’une partie des prisonniers politiques, la guerre ethnique continue de faire rage et même s’intensifie dans les montagnes du nord de la Birmanie.

International Human Rights Watchers, ainsi que des civils, des militaires et des officiers Kachin ont déclaré que les soldats birmans avaient brulé et pillé des maisons, planté des mines, recruté de force des porteurs, violé et torturé et exécuté des civils… la routine. Plusieurs milliers de villageois ont fui vers la province du Yunnan en Chine et des dizaines de milliers d’autres sont maintenant « déplacés ». Ces combats ont soulevé des questions sur la réalité des réformes entreprises par Thein Sein (ancien général), premier président déguisé en civil depuis 50 ans et qui est en train d’ouvrir son pays à l’ouest.

Les actions brutales des généraux mettent en danger les relations avec les Etats-Unis et la Chine car Thein Sein semble incapable ou n’a pas la réelle volonté de « dompter » ses propres généraux.

C’est dans l’état Kachin du nord de la Birmanie que l’on trouve les plus beaux jades du monde, mais aussi l’or, sans parler du bois de teck et des fleuves sur lesquels les chinois construisent des barrages pour fournir l’électricité  (90 % étant destiné à  leur pays).

Les birmans – un terme qu’on ne devrait plus utiliser car il ne désigne que l’ethnie dominante birmane –  mais comment appeler les habitants du Myanmar. Les myanmarais ? Les myanmarais donc sont constitués de birmans, de kachin, de karen de shan et de beaucoup d’autres ethnies… qui réclament leur autonomie depuis plus de 60 ans. « Lorsque la politique ne règle pas un problème, on le fait par les armes. Mais difficile de défendre notre territoire à cause de l’inégalité des forces des deux armées. C’est une disgrâce, un malheur d’être Kachin disent des réfugiés qui emplissent les camps de bambou du cote chinois ».

Miyawadee a IMPRIMER 3

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon WordPress Plugin | Android Forum | Hud Software



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!