Ne restez pas touriste, devenez un voyageur curieux! : préparez votre séjour en Europe à votre mesure grâce aux conseils et guides de voyage d'IDEOZ
63 vues

Another Year de Mike Leigh

0

Le film suit au fil des saisons la vie d’un couple plutôt agé, Tom et Gerry. Ce couple a une vie plutôt heureuse, car malgré quelques bas, ils connaissent surtout des hauts: leur fils a un métier
stable, ils ont une belle maison, des situations professionnelles gratifiantes, des hobbies plutôt simples et partagés. Autour d’eux gravite un monde plus trouble: Mary, une amie de boulot de
Gerry dépressive et instable (et passablement alcoolique), Ken divorcé et malheureux dans son travail (avec une légère tendance à la boulimie), Ronnie le frère de Tom, qui vit dans une misère
affective et sociale. Tom et Gerry sont donc l’execption qui confirme la règle, une image d’un couple stable autour duquel se rassemble des mais aussi admiratifs qu’envieux. On peut d’ailleurs se
demander pourquoi ce couple fréquentent de tels amis. Puis on comprend assez rapidement qu’eux aussi aiment contempler dans le regard de leurs hôtes cette admiration envieuse.

Un film remarquable par sa capacité à mettre en scène ses personnages. En une scène, le réalisateur pose le personnage, dans toute sa complexité. Pour moi, la scène la plus éloquente à ce propos
est celle concernant Ken, qu’on découvre pour la première fois dans un train, s’empiffrant de chips et de bière d’une manière assez pathétique. Sans même parler, le personnage est présenté,
identifié par le spectateur dans ce qu’il a de plus fragile et de plus touchant. Quant aux scènes d’échange entre les personnages, on retrouve toute la vitalité de la britishness: une politesse
irréprochable qui masque des propos acerbes. A regarder, c’est presque jouissif. On a un regard à la fois sympathique et ironique sur les personnages et notamment sur Mary. On ne peut pas
s’empêcher de la trouver touchante, tout en condamnant la moitié de ce qu’est fait. De la même manière la gentillesse du couple formé par Tom et Gerry me fait m’interroger sur les raisons qui les
poussent à fréquenter ces gens, et notamment Mary. Et à voir dans leur persistance à l’inviter, une pointe de perversité, ou en tout cas de malignité.

Powered By WizardRSS

Partager

A propos de l'auteur

Découvrir le blog Les Boggans

Leave A Reply

En publiant votre commentaire, vous acceptez pleinement les conditions générales d'utilisation d'IDEOZ : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!