27 vues

Après l’homme chasseur, l’homme cueilleur… l’homme cliqueur ?

0

Dans un passé pas si lointain mais qui tend quand même à s’éloigner, j’ai eu la chance et le privilège (que je ne mesurais pas toujours à l’époque mais qui me manque aujourd’hui), de rencontrer et surtout de travailler avec les gens les plus extraordinaires. Participante parce que assistante – dans ce que ce mot a de plus beau –  de Marcel JULLIAN qui créait alors pour la 5e, une série de 15 épisodes sur « LE ROMAN DE L’HOMME »….. Loin des studios, ce documentaire fut entièrement tourné dans le Périgord noir avec les paléontologues, archéologues, anthropologues, préhistoriens les plus réputés dont Remy Chauvin, Denis Vialou, Yves Coppens etc… Imaginez ces chercheurs fabuleux dînant, discutant, plaisantant, flirtant les soirs de tournage dans la petite auberge dans laquelle nous étions tous logés, équipe technique et scientifiques. Discutant de l’aventure de l’écriture, de la conscience de la mort, de Lucy, avec le clin d’œil à « Lucy in the sky with diamonds ». C’était bien des étoiles qui brillaient ces soirs-là dans le ciel du Périgord.

J’aime, j’admire les Hommes qui pensent avec un cerveau d’homme et non de bonobo ! Et là… je  m’arrête et m’excuse auprès des bonobos. Car….


Clivemarks3_thumb

Je prends mon café chaque matin auprès de Clive, séduisant docteur en biologie (Doctor Clive A.Marks, director of Nocturnal Wildlife Research in Australia) nous engageons des conversations passionnantes qui me font parfois oublier mon café que je bois froid. Ce que je lui pardonne volontiers. Ce qu’il ne sait pas – et aujourd’hui, je lui avoue – c’est que je me suis servie de lui pour construire un des personnages de mon prochain roman… Un jeune garçon prénommé Shanti, d’origine indienne et adopté en France. Lors d’un cours d’anglais, le prof demande aux élèves ce qu’ils souhaitent faire plus tard, et leur demande d’étayer leur réponse

Extrait :

« Moi, je serai  biologiste de l’environnement »

« Pouvez-vous expliquer pourquoi » ? avait demandé Miss Smith.

« Parce que l’étude de la biologie et celle du comportement de l’homme peuvent nous aider à comprendre l’explosion démographique du monde actuel. On est trop nombreux sur cette planète et des millions d’hommes ne mangent pas à leur faim.»

Contrairement à Amata, Shanti avait été adopté très jeune, aux environs de dix mois et il savait qu’il venait d’un bidonville des environs de Calcutta. De Dum Dum plus précisément. Ses parents adoptifs n’avaient pas fait mystère de ses origines et des raisons pour lesquelles il avait été abandonné. Il n’était pas surprenant alors qu’il se soit passionné pour les problèmes de surpopulation dans le monde et par voie de conséquence, de la famine. Sa façon à lui de régler définitivement les questions se rapportant à son passé.  

« Il y a dix mille ans, le nombre d’homo sapiens était inférieur à ceux des autres animaux sur terre.  C’est donc bien à nos capacités technologiques que nous devons d’avoir survécu jusqu’ici » avait-il poursuivi.

Ses camarades de cours étaient habitués à ses tirades brillantes mais ce jour-là,  ses déclarations avaient soulevé un brouhaha que miss Smith n’était pas parvenu à dissiper.

« Quoi » ! avait lancé Shanti s’en prenant à la classe tel un tribun :

« Ça vous dérange d’être considérés comme des animaux, vous oubliez que nous partageons quatre-vingt-dix-huit pour cent de nos gènes avec les bonobos » !

 
BLOG _6350

Voilà pourquoi je tiens à m’excuser auprès des bonobos.

Clive a écrit un article qui s’intitule : « Comment sauver la terre du fléau que représente les humains pour elle »… Il y  met en exergue ces mots de Pascal : «Quelle chimère est-ce donc que l’homme ? Quelle nouveauté, quel monstre, quel chaos, quel sujet de contradiction, quel prodige ! juge de toutes choses, imbécile ver de terre, dépositaire du vrai, cloaque d’incertitude et d’erreur, gloire et rebut de l’univers “

Discussion à continuer demain… mais comment mes cafés du matin seraient-ils tristes lorsqu’ils sont aussi variés ? car d’autres fois je suis dépositaire de confidences d’hommes qui se posent des questions sur leur virilité et qui multiplient les aventures pour se «  prouver que.. ». Le monde est multiple ou plutôt les hommes sont multiples. Il y a ceux qui pensent, ceux qui posent des questions, ceux qui font la guerre, ceux qui asservissent, ceux qui cliquent….L’homme, ce ver de terre genial ! dixit Pascal.

Et moi je construis mes personnages fictifs à partir de la realité..et de mes rencontres.

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Plugin WordPress | Android Forums | WordPress Tutorials

{slide=En savoir plus sur Michele Jullian (cliquez ici)}
Qui est Michele Jullian?

michele jullian maleeJe m’appelle Michèle Jullian. J’aime les voyages, la photographie, l’écriture.

Voyager ce n’est pas seulement prendre l’avion ou parcourir la planète, c’est aussi voyager dans les livres, les deux étant l’idéal. Chaque voyage comporte sa part de découvertes et de déconvenues, lesquelles deviennent expériences, à partager ou pas. Voyager est une aventure de chaque instant. Mes repères sont en France et en Thaïlande où je réside « on and off ». J’ai écrit un roman “théâtre d’ombres” qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande …

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …

{/slide}



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!