Peut-on transporter du lait et traverser la frontière Croatie Montenegro?



Posté en MONTENEGRO

    • Audrey Sur #229113

      Bonjour,

      Je lis votre blog avec attention et certaines autres pages également et j’ai une question concernant mon bebe.
      Pour tout vous dire nous partons le 1er mai de bordeaux pour Dubrovnik, et faisons un transfert pour Herceg Novi. Nous allons donc passer cette fameuse frontière entre la Croatie et le Monténégro. J’ai lu quelque part que nous ne pouvions pas emmener de lait… alors comment vais je faire? Suis je obligée de prendre du lait en poudre ? Ou savez vous si le lait infantile ne rentre pas dans ces restrictions ?

      Merci d’avance pour votre retour, si vous pouvez m’aider…

      Cordialement,

      Audrey

      Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? » Créez un sujet ou posez une question ICI


    • Admin bbPress
      Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #229128

      Bonjour Audrey,
      je précise que ce que je vous exprime est à prendre sous réserve car je ne suis pas spécialiste des douanes en Croatie ni au Montenegro.
      Pour ce que j’en sais, la réglementation qui interdisait totalement le transport de produits d’origine animale, de viandes, charcuteries, lait, fromages, etc a été assouplie. Le transport pour raison personnelle est très encadré et il y a une limite en poids et en somme globale de produits avec la nécessité de pouvoir prouver d’où proviennent les produits, donc il faut conserver les tickets de caisse! L’objectif au Montenegro comme en Croatie était d’obliger les voyageurs à consommer dans le pays et de ne pas emporter avec eux des produits de pays tiers, ce qui ne rapporterait pas à l’économie locale.

      Les contrôles existent et les sanctions sont des amendes (entre 70 et 100€ en général) et frais de destruction des produits, vu que les douanes mettent un alibi sanitaire pour interdire l’importation et circulation de produits frais. En réalité le but est de dissuader les autochtones et les touristes d’acheter ailleurs et cela fonctionne car les contrôles peuvent être zélés. Mais en général, les touristes ne sont quasiment pas contrôlés, si ce n’est un coup d’oeil sur les papiers et encore pas toujours, ce qui ne signifie pas qu’on ne risque pas les mêmes sanctions que les habitants.

      Bonne nouvelle : le lait en poudre pour les nourrissons et les produits pour nourrir les nourrissons et liés à des problèmes médicaux sont admis sans limite de poids ou de coût. Les produits doivent provenir de pays autorisés, à savoir ici les pays de l’Union européenne. Pas de pays tiers non reconnus mais il est rare qu’on ait avec soi des produits frais venant de l’autre bout du monde. En réalité c’est ce qui intéresse les douaniers, qui vérifient que les produits viennent de pays autorisés.

      Répondre


Répondre à : Peut-on transporter du lait et traverser la frontière Croatie Montenegro?
Vos informations: