Plitvice en août : l'exemple de l'attrape touriste en Croatie



Posté en CROATIE

    • Bruno Sur #223096

      Bonjour,
      je vais sûrement détoner par rapport à tout ce qu’on peut lire à propos du parc de Plitvice, mais puisque ce forum permet de dire ce qu’on pense et partager son expérience, je voudrais vous parler de notre visite de la région des lacs de Plitvice. Première mauvaise surprise à laquelle on ne s’attendait pas; alors que le billet d’entrée est déjà très cher à 34€ par personne, il faut payer le parking. 8 kn de l’heure, ça fait plus d’un euro. On avait déjà eu la mauvaise surprise d’avoir une contravention pour stationnement à Dubrovnik sans comprendre pourquoi notre véhicule avait été épinglé alors que nous avions payé notre stationnement à la borne. Visiblement nous étions resté 30 min de plus que la durée autorisée et ça n’a pas loupé, vlan une amende bien salée de 130 €! Vous pouvez imaginer notre joie en voyant ce pv sur le parebrise, alors que le parking à Dubrovnik nous avait coûté 88€ !!!! au coût de 11€ l’heure. Mais nous avions rêvé de voir le coucher du soleil et face au spectacle on a dépassé le temps autorisé. Même le soir il y a des gens qui passent pour coller des contraventions aux touristes. Passons au sujet.

      Cette fois on sait qu’il faut le payer car il y a une barrière à l’entrée et en sortie de parking.”Le parc avec ses 80 cascades est un des plus bels exemples du savoir-faire touristique en Croatie”.
      Autrement dit un lieu très bien aménagé mais après deux à trois heures de pur émerveillement ( si si ) la répétition des cascades endort doucement le promeneur appauvri.
      Comme sur d’autres sites visités en Croatie nous observons que tout est fait pour vider le portefeuille du touriste et que peu est fait pour l’éduquer.

      Pour ce qui est de vider le portefeuille du touriste, on commence donc à la billetterie. N’ayant pas le choix on ne regarde pas le prix du parking vu qu’il n’y a pas d’autre solution si on veut visiter le parc de Plitvice. On cherche une place, elles se font rares très vite en août dès qu’on arrive à partir de 9h bien qu’il y ait de grands parkings.

      – le parc est au milieu de nul part et comme il faut démarrer très tôt ( nous vous conseillons d’arriver à 7:30 pour ne pas trop faire la queue) vous devrez loger sur place … Heureusement les hébergements restent à prix raisonnable. En été ils en profitent pour augmenter de 30% la nuitée, mais c’est plein. Ils auraient tort de s’en priver, vu que les hébergeurs doivent vivre que de ça dans une région où il n’y a rien d’autre
      – une fois au parc le parking payant est obligatoire, sauf à se lever très tôt pour se rendre à pied depuis votre maison d’hôte (et si vous vous garez en dehors du parking vous aurez droit à une amende)
      – une entrée à un tarif élevé (le parking n’est pas compris dans l’entrée) vous allez devoir débourser 34€! Mauvaise surprise on avait lu notre Guide du routard acheté en 2016 et le prix indiqué était de 24€ ; alors je vous laisse imaginer notre agacement en constatant que l’augmentation était de 10€.

      – pas une seule fontaine d’eau autour des 26 lacs pour remplir sa gourde … Forcément quand on voit le prix de la bouteille d’eau au snack on comprend bien que ça rapporte de vendre les bouteilles aux touristes exténués par les heures de marche sous le soleil et l’attente sur les sentiers, au guichet et aux embarcadères.

      L’intérêt de parc est tout de même limité en terme d’éducation
      – aucune explication sur la faune et la flore
      – aucun historique sur l’aménagement du parc ou sur la raison naturelle de sa raison d’être
      – pas d’explication sur les systèmes des pompes ou vannes qui permettent de maintenir à un niveau constant les lacs quelque soit la pluviométrie
      – rien sur l’écologie

      Et je ne vous parle pas de la queue pour prendre le bateau à 14:00 ( étant arrivé à 7:00 nous étions là depuis 7 heures lorsque nous avons croisé au retour un bouchon de touristes) ou des barrières parfois trop hautes pour protéger les petits enfants d’une chute et des allées pas faites pour les poussettes ( on aurait pu prévenir les parents).

      Et puis en dehors de ce parc il n’y a rien à faire aux alentours si ce n’est de la voiture.
      Quant à l’accueil il est froid. Il faut dire qu’avec tous ces touristes qui grouille le Croate doit aspirer au calme.”

      Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? » Créez un sujet ou posez une question ICI



Répondre à : Plitvice en août : l'exemple de l'attrape touriste en Croatie
Vos informations: