57 vues

Ch’ti et fier de l’être, non Isan et fier de l’être !

0

Le film d’Apichatpong Weerasethakul*, le cinéaste
thaïlandais d’origine Isan sort sur les écrans parisiens aujourd’hui. Vous vous
souvenez de ce film qui a remporté la palme d’or au festival de Cannes en mai
dernier… créant une polémique plutôt discrète sur cette œuvre
« incompréhensible, obscure et hermétique »  « interminable et assommante »
selon le journal le Figaro. L’opportunité 
aujourd’hui, pour le journal Liberation –  l’occasion est trop belle – de taper sur le
journal de droite.


Le buzz à Cannes et dans les médias de l’époque
avait également tourné autour du nom du cinéaste thaïlandais, ou plutôt sur sa
facon de le (mal) prononcer, Aucun journaliste n’obtiendra la palme de la bonne
prononciation, aucun n’aura et n’a encore, à ce jour, été fichu de prononcer ce
nom correctement, Je ne sais pas pourquoi, ça m’a énervé et encore aujourd’hui
où ce nom, soit disant imprononçable pour vous, est servi à la sauce de
certains quizz pour jeux de télé débile. Quelqu’un a bien dû lui demander son
nom à Apichatpong. Alors on peut écouter et essayer de répéter et reproduire
correctement un nom propre, non ?


Peut-être ne retiendra t-on que cela de ce jeune
cinéaste (à  40 ans il a l’air d’un
gamin, c est le propre de beaucoup d’asiatiques)…. Son nom
« imprononçable » et les critiques très contradictoires qu’a soulevé
son film « Oncle Boomee ».


Apres l’incompréhension totale du Figaro donc, Libé
encense de facon exaltée, le film d’Apichatpong, par la voix d’Olivier
Seguret : « Tissu serré de métaphores exultées comme autant de râles
poétiques » « La nature comme rumeur profonde et sourde »
« La ville comme stridence » « La jungle frémissante : tout
prend ici sa consistance impossible »


Très beau les « râles poétiques »…


Je ne sais pas pourquoi, mais ces derniers temps,
je ressens – moi qui ne suis pas Isan ( ma fille Amnuay, l’est) – mais
originaire du nord et le revendiquant (voir mes notes sur Calais), c’est-à-dire
plus ou moins « cht’i », je ressens quelque chose qui relève de la fierté
d’appartenir à  une région   
force d’être diluée dans une Europe aux frontières incertaines, et dans
un monde encore plus incertain). Comme ce slogan lancé il y a une vingtaine
d’années  (et remis à  la mode par le film de Danny Boon) :
« Ch’ti et fier de l’être », les Isans, au lieu de courber le
dos sous le poids des difficultés, des moqueries des citadins de la capitale,
devraient relever le front (mais peut-être sont-ils en train de le faire en
sourdine ou en secret), et clamer : « Isan et fier de
l’être » ! S’ils ne l’ont jamais formulé aussi clairement, – ils ont
l’humilité dans leur gènes ces thaïlandais qu’on considère à tort comme de
seconde zone –  ils ont pourtant cette
fierté dans le sang.


Bon pour en revenir au film, j’avais déjà vu
« Maladie tropicale », traduction « d’étrange maladie », je
vais donc aller voir « Oncle Boonmee ».


J’apprends ainsi incidemment, au cours de la
lecture de cette interview, qu’Apichatpong vit maintenant à Chiang Mai où -
dit-il –  « il se sent un peu
étranger dans son propre pays » car, oui, on ne parle pas le même dialecte
à Chiang Mai (kham meuang) que dans le nord-est (Isan) ou à Bangkok (thai
klaang), mais là, c’est le « thaï central » (traduction), donc le
thaï officiel.


J’espère le croiser un jour sur ma route, Chiang
Mai est une grande ville et un petit monde. Et alors je lui dirai « Isan
et fier de l’être » !


*Prononciation : ouirasetakoun

Apichatpong, au cours de cette interview, dit adhérer a la philosophie bouddhiste plus qu’a la religion elles-même

Full Text RSS Feeds | WordPress Auto Translator



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!