309 vues

Commémoration des victimes de l’Holodomor ; le génocide oublié en Ukraine

0
L’Holodomor est souvent appelé le “génocide oublié”… Il s’agit d’une famine qui a été provoquée par l’Etat Soviétique en Ukraine entre 1932 et 1933 et qui a abouti à la mort de plusieurs millions de personnes.
 
 
 

Holodomor: famine et génocide à l’encontre des Ukrainiens

 
L’Holodomor (en Ukrainien  голодомо́р= extermination par la faim) est la famine artificielle provoquée en Ukraine, en 1932 – 1933, par l’Etat soviétique qui a confisqué les denrées alimentaires à la population locale. Les céréales et autres produits agricoles produits en Ukraine étaient transportés en Russie ou vendus en Europe, au détriment des Ukrainiens. Il s’ensuivit entre 4 et 10 millions de morts, ce qui fait de la famine ukrainienne, par sa nature, son ampleur et sa localisation géographique, un véritable génocide.
 
En effet, un génocide, tel que formulé par la « Convention sur la prévention des génocides », est un acte commis « dans l’intention de détruire une partie d’un groupe national ». Cette définition s’adapte à la politique génocidaire de Staline qui voulait éradiquer le nationalisme ukrainien et qui voulait punir la paysannerie ukrainienne, coupable à ses yeux de refuser la collectivisation des terres. 
 
 
 
 

Holodomor: Reconnaissance comme crime contre l’Humanité

 

Après des décennies de négation en URSS et en Occident, l’authenticité de la famine ukrainienne a été enfin reconnue. Par un texte adopté le 23 Octobre 2008, le Parlement européen a reconnu l’Holodomor en Ukraine comme « un crime effroyable contre le peuple ukrainien et contre l’humanité ». 24 pays, dont les Etats-Unis, le Canada, l’Espagne, l’Italie, la Pologne et les trois Etats baltes, ont reconnu le caractère génocidaire de l’Holodomor.
 
 
La famine et le génocide ukrainiens de 1932 – 1933, connus sous le nom d’Holodomor,  occupent une tragique place à part dans l’histoire de l’Ukraine, mais aussi de l’Europe. Contrairement à ce que certains voudraient encore faire croire aujourd’hui, l’extermination de millions de paysans ukrainiens par une faim artificielle, a été un acte conscient et délibérément déclenché par le régime soviétique de Joseph Staline en vue d’anéantir systématiquement les aspirations du peuple ukrainien à la liberté et à l’indépendance.
 
Pendant les décennies qui ont suivi cette tragédie, ses raisons et son ampleur ont été passées sous silence, voire déformées, par le pouvoir soviétique. Ce n’est qu’après l’accession de l’Ukraine à l’indépendance que la vérité a été révélée.
 
Le 26 Novembre 1998, le Président ukrainien Leonid Koutchma a pris un décret présidentiel désignant le quatrième samedi de Novembre comme Jour national du souvenir en mémoire des victimes de cette grande famine.
 
Le 28 Novembre 2006, de Parlement ukrainien a voté pour la reconnaissance de l’Holodomor comme un génocide contre le peuple ukrainien. A ce jour, 24 pays (dont les 3 Etats baltes), ont reconnu l’Holodomor comme génocide. Pas la France.
 
Le quatrième samedi de Novembre a été reconnu par les communautés ukrainiennes dans le monde comme le jour choisi pour se souvenir des victimes de l’Holodomor et pour promouvoir les libertés fondamentales d’une société démocratique. Si les cérémonies ont de facto eu lieu le week-end  dernier à Paris, un dépôt de gerbe a eu lieu cet après-midi à Lyon au Mémorial de tous les génocides, suivi demain à 10H00 d’une liturgie à l’église Saint Athanase de Villeurbanne.
 
Le 25 Novembre, une minute de silence, précédée de l’allumage de bougies, sera respectée par les Ukrainiens et leurs amis, où qu’ils soient dans le monde, de 19.32 à 19.33. A Paris, la cérémonie devrait avoir lieu sur les marches du Sacré-Cœur.
 
 
Il est important que de tels crimes soient révélés, que la mémoire des victimes soit conservée et que la souffrance des Ukrainiens soit reconnue, afin que de telles tragédies, décidées au nom d’une idéologie mortifère, ne se reproduisent plus.
 
 
 
 
 

Découvrir le blog de Gilles

 

Le 80ème anniversaire de l’Holodomor sera célébré en plusieurs endroits en France. Voici, par ordre chronologique, ceux qui sont jusqu’à présent parvenus à ma connaissance.  
 
28 Octobre – LYON (Mairie du 3earrondissement – Exposition « Ukraine 1932 – 1933 : Pour sortir du silence » (jusqu’au 9 Novembre).
2 Novembre – RENNES

 

– (16H) – Requiem en la cathédrale de Rennes avec le Chœur ukrainien de Saint-Volodymyr-le-Grand de Paris

 

– (18H) – Film « Le génocide oublié », conférence, expositions, verre de l’amitié à l’Institut franco-américain (participation 5 €)
 
3 Novembre – DOL-DE-BRETAGNE– 10h30 – Cathédrale de Dol : messe avec la participation du Chœur ukrainien
 
17 Novembre – PARIS

 

– (11H) – Cérémonie de dépôt de gerbe sur la tombe du soldat inconnu, en hommage des millions d’Ukrainiens victimes de l’Holodomor

 

– (14H) – Marche silencieuse de la cathédrale Saint-Volodymyr-le-Grand vers la cathédrale Notre-Dame de Paris

 

– (15H30) – Divine liturgie, suivie d’un Requiem œcuménique en la cathédrale Notre-Dame de Paris
 
23 Novembre – LYON – (14H30) – Commémoration au Mémorial de tous les Génocides
1983b0647b holodomor v1 Commémorations en France du 80ème anniversaire de l’Holodomor

 



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!