Payer par carte bancaire en Croatie

Cartes bancaires

Pour beaucoup de touristes, payer par carte bancaire en Croatie est une solution pratique et facile. Mais ce n’est pas une raison pour le faire. A moins d’avoir des cartes sans frais de retrait et d’achat. Quelles sont les précautions à prendre?


Peut-on payer facilement par carte bancaire en Croatie?

En théorie oui. C’est le moyen de paiement le plus pratique pour beaucoup de touristes du monde entier, qui n’ont pas envie de s’embêter à transporter beaucoup d’argent liquide dans les bagages. En pratique c’est une autre histoire comme dans tous les pays des Balkans (sauf la Slovénie) et en Europe centrale comme en République Tchèque, Hongrie, Pologne. La monnaie en Croatie est encore reine.

En Croatie, en dehors des zones et villes très touristiques comme Dubrovnik, Split, Pula, Rovinj, Zadar et Makarska, il y a une différence entre l’affichage et la réalité sur le terrain, même si des progrès dans l’acceptation des cartes dans les petits commerces sont notables depuis l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne. Si elles sont indiquées sur les vitrines ou par les commerçants, elles sont parfois refusées, sous prétexte qu’il y aurait des problèmes de connexion entre le terminal et la banque ou qu’il y a trop de frais par rapport à un achat d’un petit montant.

On ne va pas se le cacher : une des réalités moins glorieuses dans les Balkans est que l’argent liquide est plus favorable à l’économie souterraine.

Quelles sont les cartes les plus courantes?

Les cartes Visa, Mastercard sont affichées presque partout dans les commerces, les restaurants, les hôtels.

Les cartes Diners Club et American Express sont moins courantes.

Pourquoi est-il préférable de ne pas trop payer en Croatie avec une carte bancaire?

En règle générale, évitez les pour vos petits et gros achats : des frais sont pratiqués pour chaque paiement, dans la mesure où la Croatie est hors zone euro.

Les frais d’achats par carte bancaire varient selon les banques et les conditions des contrats de votre carte, mais représentent des sommes non négligeables si on les ajoute à la fin des vacances. Les frais de transaction vont de 0,25€ à 0,75€ environ (parfois plus pour un gros achat). Ils sont liés à l’autorisation de paiement.

En plus, votre banque prélèvera une commission d’environ 2,5% à 4% sur le montant de l’achat. Cela semble peu, mais cela chiffre vite si on utilise exclusivement une carte bancaire sans option ou sans frais!

Il peut y avoir aussi les frais liés au change dynamique « Dynamic Currency Conversion » :

Qu’est-ce que le DCC? C’est la conversion effectuée par le terminal automatiquement ou à la demande, pour obtenir directement le prix à payer dans la devise de votre pays de provenance, après l’application d’un taux de change géré de façon opaque et rarement favorable aux voyageurs.

La carte bancaire n’est donc à utiliser qu’avec précaution, en cas d’urgence car vous n’avez plus d’argent et ne voulez pas faire un nouveau retrait également payant.

Là où en faisant une fois le change pour payer en liquide, vous paierez le prix affiché comme les locaux, vous allez payer par carte bancaire :

  • les frais de transaction de la banque du terminal,
  • les frais de conversion du DCC
  • les frais d’autorisation forfaitaires et les commissions exigés par votre banque pour chaque achat.

Retrait d’argent en Croatie au distributeur ou à la banque

assignment_returned

Y a-t-il des frais lors des retraits ou de change en Croatie et à combien s’élèvent-ils?

La Croatie devrait adopter l’euro en 2023. D’ici là, les frais de retrait par carte bancaire hors de la zone euro sont forfaitaires (entre 3,5 et 6 € / retrait, parfois jusqu’à 8€) et pour chaque transaction, quelle que soit la somme.

S’y ajoute une commission de 2% à 3,5% sur le montant total. Il y a également appliqués lors de chaque achat (environ 2-3% du montant).

Informez vous bien sur les possibilités optionnelles pour réduire ces coûts. Par expérience, la Caisse d’Epargne propose par exemple une option à 10€ pour un séjour d’une semaine avec 3 retraits gratuits et 10 achats sans frais.

Sans cette option, le retrait est facturé 8,5€ Pour un séjour plus long, il existe une option similaire à souscrire avant le départ, où les achats sont illimités et les retraits portés à 5, mais elle impose une souscription pour 2 mois. Chacune a ses offres et toutes se livrent une forte concurrence surtout parmi les banques en ligne.

Combien de retraits possibles avec une carte bancaire (CB)?

Prévoyez des liquidités et évitez les petits retraits compte tenu des limites légales dues à la réglementation française anti fraude : normalement on peut effectuer trois retraits en Europe sur 7 à 10 jours coulants avec une limite variant de 900 à 2500€ pour 15 jours à l’étranger (sauf exceptions propres à votre contrat) sous peine de voir votre carte bloquée et de devoir payer un supplément pour lever la limite.

Evaluez le budget moyen pour éviter de faire trop de retraits. Le coût de la vie en Croatie n’est pas si économique en haute saison que certains voyageurs l’imaginent, donc prenez bien en compte les variations de 20-30% en fonction des saisons.

Il s’agit là de précautions légales pour lutter contre les vols, soi-disant. Si vous l’utilisez trop souvent, elle est susceptible d’être bloquée pour des raisons de sécurité par les services de prévention des fraudes qui surveillent les transactions. C’est le principe de sûreté quand il y a trop de transactions quotidiennes à l’étranger avec suspicion de vol ou une utilisation jugée douteuse, surtout si les montants des achats sont importants ou inhabituels. Un contrôleur pourra vous contacter pour confirmer que vous êtes bien à l’origine des achats.

credit_card

Comment payer par carte bancaire sans frais d’achat ni de retrait?

Si vous devez voyager en Europe hors zone euro, il existe un large éventail de cartes bancaires internationales sans frais d’achat ni de retrait.

Personnellement j’ai adopté Ultim de Boursorama, gratuite et disponible sans niveau de ressources (sous réserve d’une transaction par mois). Elle est vraiment idéale surtout qu’elle est valable avec les mêmes conditions hors d’Europe.

Des équivalents existent comme la Mastercard Gold Zero, la Visa d’Hello bank!, l’offre Orange Bank, Fortuneo dont la Mastercard est sans frais de retrait ni d’achat, avec la Fosfo mastercard sans condition de ressource.

Parmi les banques en ligne internationales : N26 Black Mastercard et la Revolut Card ont été parmi les premières à proposer des solutions sans frais de retrait ni d’achat hors zone €, mais les deux sont sous conditions et désormais, les offres pertinentes concernent des cartes payantes, alors qu’elles ont été gratuites lors de leur lancement. Elles supposent aussi un signalement au centre des impôts sur la déclaration annuelle de revenus.

Néanmoins ces solutions supposent l’ouverture d’un compte et ce n’est pas toujours pratique ni envisageable, quand on n’a pas anticipé ses besoins. C’est pourquoi je vous recommande plutôt les nouvelles solutions qu’adoptent les voyageurs du monde entier. A commencer par la Carte Max, un service français totalement gratuit qui comporte des remises auprès de partenaires, une conciergerie et nombreux avantages pour voyager sans frais, en évitant les frais de retrait et de commissions sur les achats.

Petit détail important si vous prévoyez de louer une voiture

La location de voiture en Croatie suppose de posséder une carte de crédit ou à débit différé et non d’une carte de débit immédiat! Le risque est que vous ne puissiez pas prendre votre véhicule, même si vous avez déjà payé votre réservation et que cela ne vous soit pas remboursé!

Les cartes de crédit sont plus chères (à partir de 15-20€ / mois) et ont des conditions d’accès plus contraignantes.

Vous apprécié IDEOZ? Partagez avec vos amis!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sandrine Monllor (Fuchinran)

Je m’appelle Sandrine Monllor. Historienne et anthropologue de formation, j’ai créé IDEOZ, guide de voyage, culturel et culinaire dédié à l’Europe et à vocation communautaire. Curieuse de tout, voyageuse routarde et gourmande, qui fonctionne uniquement à l'instinct sans jamais préparer mes voyages, j'accompagne paradoxalement les voyageurs dans leurs préparatifs de séjours en Europe centrale, orientale et balkanique. Depuis plus de 10 ans, j’essaie aussi de faire de ce projet mon métier en partageant conseils et expériences et de préserver un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Me contacter par mail?