Djavolja varos ville du diable en serbie

Djavolja Varos (Đavolja Varoš) : la ville du diable aux airs de Cappadoce en Serbie

Đavolja Varoš ou Djavolja Varos (en serbe cyrillique Ђавоља Варош) fait sûrement partie des sites incontournables en Serbie pour les curieux, amateurs de nature et de paysages parfois improbables ou étranges. En ce lieu ont poussé des formations géologiques rares voire uniques en Europe qui ne vont pas sans rappeler les cheminées de Cappadoce…Djavolja Varos peut être une idée d’excursion depuis Nis ou Belgrade (à environ 3h-3h30) et donner lieu à des randonnées insolites.


 Djavolja Varos serbie

Đavolja Varoš / Djavolja Varos : curiosités géologiques uniques en Serbie

Le site de Đavolja Varoš est à 45 km de Nis (45 min à 1h de route) au Sud-Est du pays set à 27 km au sud-est de la ville de Kuršumlija.… Ce que l’on appelle la « ville du diable » s’élève à 1400 mètres d’altitude. Au coeur des monts Radan (Радан) dont le point culminant est le Šopot, 200 cheminées  et pyramides façonnées par le travail de l’érosion sur un territoire au fort taux d’acidité et surmontées d’étranges cercles noirs constituent un site très original et quelque peu irréel.

Djavolja varos ville du diable en serbie

djavolja varos serbie natureImpossible de ne pas penser aux cheminées de la région turque de Cappadoce quand on observe les formations géologiques d’autant plus étonnantes qu’elles apparaissent comme sorties de nulle part, dans un environnement rural sans le moindre rapport. Selon la légende, une activité volcanique datant de millions d’années, aurait pu contribuer à la constitution de ce site entouré d’une mythologie démoniaque en raison de ses formations jaillissantes, qui sont autant de menaces et ont même été longtemps considérées dans l’imaginaire des gens de la région comme une punition divine. Aucun spécialiste à ce jour est en mesure d’expliquer comment les cercles ont pu se former de la sorte…

Dans la ville du diable Djavolja Varos, il y a également plusieurs sources à l’origine de la minéralité des terres dont une qui est la plus célèbre, Đavolja voda : l’eau du diable caractérisée par un Ph très élevé (1,5) et une autre nommée Crveno vrelo (Црвено врело) “le puits rouge”.

Depuis 1959, le site de Djavolja Varos, reconnu pour sa rareté et donc son importance majeure, est protégé par l’Etat et officiellement classé comme “bien naturel d’importance majeure en Serbie”, dans l’attente d’une reconnaissance au patrimoine mondial de l’UNESCO.

djavolja varos serbie nature

djavolja varos serbie nature

djavolja varos serbie nature

Comment aller à Djavolja Varos?

Depuis Nis, vous êtes à une petite heure, environ 45 km à l’ouest de la ville en direction de Prokuplje.

Depuis Belgrade, pour les plus pressés rejoignez Nis par l’autoroute (environ 2h). Mais si vous avez envie de découvrir la Serbie, et n’avez pas peur des routes moins confortables, empruntez la route de Kruzevac puis direction Kuršumlija

kursumlijska-banja djavolja varos

Kursumlija nis carte serbie sud

carte serbie Kursumlija djavolja varos

Découvrir le guide sur la Nature en Serbie (réalisé par l’Office du tourisme de Serbie)

telecharger

 Vidéos de Djavolja Varos

 681 Visites au total,  1 aujourd'hui

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Serbie?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur la Serbie ou les brochures officielles de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la Serbie vous répondent!

3 réflexions sur “Djavolja Varos (Đavolja Varoš) : la ville du diable aux airs de Cappadoce en Serbie”

  1. Bonjour
    Nous sommes un couple de français voyageant à vélo couchés .Nous retournons en Serbie ,notre coup de coeur de l’année dernière et aimerions savoir s’il y a moyen de planter la tente à proximité du site de Djavolja Varos ou s’il y a des hébergements.
    Merci à vous
    Chantal

    1. La Serbie n’est pas très regardante sur le camping sauvage. Il est donc possible de se poser sans trop de difficulté. Il y a aussi un peu partout des chambres chez l’habitant. Compter autour de 10€ / personne. Tout près du site vous avez Kursumlija, il y a des “sobe” chambres chez l’habitant et même un motel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *