En route vers Noël en Alsace…

De manière insidieuse tous les jours je me fais racheter par un matérialisme enveloppé d’illusions et de lumières artificielles qui font croire que pour être heureux il me faut ” avoir” et attendre des lendemains qui chantent.


Les marchés de Noël font le plein,

les lumières scintillent,

les étoffes brillent,

la foule est au rendez-vous,

chez beaucoup le stress des préparatifs montent d’un cran.

De manière insidieuse tous les jours
je me fais racheter par un matérialisme enveloppé d’illusions et de lumières artificielles qui font croire que pour être heureux il me faut ” avoir” et attendre des lendemains qui chantent.
J’oublie parfois que ce sont les regrets par rapport à hier et les peurs concernant demain qui me ravissent mon aujourd’hui.

Ce qui m’identifie, ce n’est pas mon clocher, mon minaret ou ma nationalité,
mais mon humanité et mon cœur, c’est cela la vraie religion.
Redécouvrir que je peux passer du jugement à la compassion, de la vengeance au pardon, de l’envie à la joie, du paraître à l’être, du ressentiment à la réconciliation,
c’est cela la route vers Noël,vers la magie de Noël.

photos prises samedi au marché de Noël de Mulhouse, place de la Réunion

http://malcontenta.blog.lemonde.fr/

 83 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *