44 vues

Là où il y a des gagnants, il y a des perdants…forcément plus nombreux

0

Lors de ma visite a Mae Sot, il y a 3 semaines, j’ai longuement discuté avec He Thwa –  bras droit du Dr Cynthia Maung – de ce qu’elle pensait et constatait des récents changements en Birmanie.

« Ce qui est bon pour les uns n’est pas forcément bon pour les autres » et, pour reprendre les termes du journaliste baroudeur Cyril Payen « Les réfugies pourraient devenir les grands perdants de l’ouverture » car la Thailande a considérablement durci sa politique d’asile ces dernières années, et fait déjà des pointages dans les camps. « Nous ne voulons pas rentrer, nous avons toujours été persécutés » ou « Je ne repartirai de ce camp que dans un cercueil » entend-t-on. Ces réfugiés ne partagent pas l’enthousiasme de l’occident pour Thein Sein. Il y a déjà eu tellement de cessez-le-feu non tenus, et puis l’armée a fait main basse sur leurs terres et maintenant le gouvernement les distribue sans compensations, ou à peine, aux nouveaux investisseurs. « Et bien sûr que Aung San Suu Kyi est instrumentalisée par le gouvernement birman. Sinon il ne la laisserait pas faire cette tournée de star en Europe ».

BLOG _2338
                                                     Blog _2375

Blog _2383
« Les dons qui arrivaient habituellement d’organisations internationales vont maintenant en grande partie directement en Birmanie » continue He Thwa, alors que les malades continuent d’affluer : migrants travaillant illégalement en Thaïlande, mais surtout depuis la Birmanie. « Pas de réels changements à  la frontière. Nous sommes moyennement optimistes quant à la suite des évènements. Le jour où les patients seront moins nombreux, on pourra considérer que ça va mieux, mais entre 2010 et 2011 nous avons eu 117 000 visites, soit 5 % de plus. Trois mille bébés sont nés dans notre clinique contre 1200 à Myawaddy. Il va falloir du temps pour renforcer le système et les infrastructures afin que chacun puisse avoir accès aux soins pour un prix modéré »…

Blog _2388
Blog 2394

« Lorsque le nombre d’enfants non accompagnés passant la frontière diminuera, ce sera aussi un signe d’encouragement positif. Ils viennent ici percher protection. Entre 2010 et 2011, le chiffre a augmenté de 30 %. La plupart de ces enfants sont envoyés par leur famille pour échapper au recrutement obligatoire des enfants-soldats (ou comme travailleurs forcés), Autre raison : le manque d’école. »

« Il va falloir des années pour que l’on constate des résultats tangibles en Birmanie : développement des infrastructures  bien sûr mais surtout réhabilitation des communautés affectées depuis si longtemps par ces conflits. »

« Ici à Mae Tao, nous avons établi des liens de confiance entre toutes le communautés des différents groupes ethniques. Tout le temps qu’un minimum de confiance ne sera pas établi de l’autre côté,, avec les malades, les populations vivant le long des frontières continueront d’affluer à  la clinique.  Tous les déplacés que nous recevons ici sont méfiants concernant les reformes, il y a tellement eu de tentatives de réconciliations ratées.»

« Voilà des années que nous espérons ces changements positifs en Birmanie Pendant cette période de transition, la clinique continuera d’assurer les soins, établira une meilleure coordination avec les organisations travaillant de l’autre côté, tant pour l’accès aux soins que pour la protection des enfants. »

Blog _2400
Cette année, la clinique n’a reçu que la moitié de son budget annuel et la TBBC (Thaï Burma Border Consortium) est obligée de réduire les rations alimentaires distribuées dans les camps.

Ce n’est pas à moi à lancer des appels aux dons… mais celui qui le souhaite peut trouver toutes les informations sur le net.

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Plugin WordPress | Android Forums | WordPress Tutorials

Qui est l’auteur?

michele jullian maleeJe m’appelle Michèle Jullian. J’aime les voyages, la photographie, l’écriture.

Voyager ce n’est pas seulement prendre l’avion ou parcourir la planète, c’est aussi voyager dans les livres, les deux étant l’idéal. Chaque voyage comporte sa part de découvertes et de déconvenues, lesquelles deviennent expériences, à partager ou pas. Voyager est une aventure de chaque instant. Mes repères sont en France et en Thaïlande où je réside « on and off ». J’ai écrit un roman “théâtre d’ombres” qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande …

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!