Nouvelle Aquitaine

Les Landes en camping : que voir, que faire en une semaine ?

Par Voyageur Curieux (Auteur invité), le Déc 3, 2020 — 9 minutes de lecture
Ondres plage de la cote landaise

Où aller en vacances en camping en France? Rapidement, les Landes se sont imposées comme une évidence pour nous. Nous recherchions un environnement naturel à la fois reposant et propice aux balades à pied ou à vélo dans les forêts. Messanges a été notre petit coin de paradis.


La façade Atlantique a beau être très prisée des touristes, les Landes n’en sont pas moins ressourçantes, tout en garantissant des vacances dynamiques et c’est ce qui nous a le plus convaincus. Nous avions envie de baignade sur des belles plages de sable fin si possible au bord de l’océan et nous recherchions des grands espaces. Nous voulions randonner sans que ça soit trop compliqué pour les enfants et les forêts et les lagunes sont vraiment très accessibles. Nous n’avons donc pas hésité longtemps sur la destination.

ondres plage de la côte sud des landes

Un agréable camping familial à Messanges pour découvrir la côte landaise

Il restait à choisir une ville ou un village authentique pour trouver le meilleur camping et là encore, tout est parti d’un coup de coeur lors de nos recherches sur internet. Nous avons découvert le Lou Pignada, un camping 5 étoiles à Messanges, qui rassemblait tous nos critères et a rempli toutes nos attentes.

Les Landes en camping : que voir, que faire en une semaine ? 1

Déjà l’ambiance familiale et la situation au coeur des pinèdes pour apporter un peu de fraîcheur pendant un mois d’août vraiment chaud. Un très bon niveau de confort et d’équipements, les mobil-homes, notre cabane sur pilotis, très jolie qui nous avait paru très sympa a priori et qui a vite dépassé nos espérances pendant le séjour. Les enfants étaient séduits par le parc aquatique, ses piscines, pataugeoires et ses toboggans géants, mais aussi un mini parc et une mini ferme pour se divertir pendant les journées où nous ne quitterions pas le camping.

cabane sur pilotis camping lou pignada landes

Autant dire que le camping Lou Pignada a beaucoup contribué à rendre nos vacances inoubliables. On s’est vraiment éclaté, a fait de chouettes rencontres avec des voisins qu’on espère bien retrouver, puisqu’ils viennent chaque année depuis plus de 10 ans.

piscines et toboggans au camping lou pignada landes

Messanges est une petite ville dont la centralité a été un atout indéniable pour nous balader dans les Landes sans trop faire de route. Sa localisation était parfaite pour faire du tourisme sur la côte landaise, où presque toutes les stations et villes se touchent : Seignosse, Hossegor, Soustons, Capbreton, Labenne et même pas très loin Mimizan. Nous avons apprécié d’alterner les journées au camping avec les excursions dans les villes environnantes et quelques randonnées dans les forêts de pins et sur les bords des étangs comme l’étang de Pinsolle,  l’étang Blanc et l’étang d’Hardy et le ravissant lac de Soustons.

Côté sports et activités, vous êtes gâtés : surf, morrey, wind-surf dans les vagues de l’océan. Dériveurs et ski nautique sur le lac. Golf sur celui d’Hossegor ou sur les parcours alentours. Tennis sur la vingtaine de cours couverts et découverts, en quick ou en terre battue. Vélo un peu partout et vélo sportif s’il vous plait : les Landes ont l’air plates, mais c’est une illusion! Randonnée pédestre dans la forêt. Randonnée équestre. Karting ou quad à Labenne… J’en oublie sans doute, tant la tentation de farniente à Hossegor était grande dès le début de nos vacances.

Les Landes en camping : que voir, que faire en une semaine ? 2

Nos coups de coeur de visites dans les Landes

En une semaine, nous n’avions pas l’objectif de visiter tout le département des Landes, mais nous avons été surpris de voir à quel point il était facile de sillonner la côte depuis Messanges. Chaque jour a été rythmé par de belles découvertes.

Hossegor : la station balnéaire et de surf par excellence

Hossegor a été notre premier contact avec l’océan. Je l’avais déjà découvert étant jeune grâce à des vacances en camping dans le Pays basque avec mes parents, mais mes enfants et mon mari ne connaissaient que la mer Méditerranée et la rencontre avec l’Atlantique a été une révélation pour eux.

Selon le climat, sa couleur oscille entre gris, vert et bleu, mais ce qui est le plus impressionnant c’est qu’il semble toujours en mouvement, avec de gros rouleaux, des écumes, et des bruits rappelant toute sa puissance. Un paradis des surfeurs par endroits ; d’ailleurs, Hossegor se qualifie de “Mecque des surfeurs”. Mais il y a des zones des vagues plus calmes pour se baigner plus tranquillement et jouer dans le ressac, à divers endroits. Bref, il y en a pour tous les goûts : les surfeurs chevronnés, les apprentis du morray, les familles avec enfants turbulents qui peuvent s’agiter sans craindre de trop se gêner car il y a tellement de place qu’on trouve forcément un coin pour se poser…

hossegor promenade de la plage


Entre mer et lac, au milieu des pins, se trouvent les belles et grosses maisons du début du siècle et le complexe du Casino qui allient tradition landaise et style art-déco, témoins de l’engouement des Anglais et des artistes pour ce petit coin de paradis au début du siècle.

Le lac marin est la grande originalité d’Hossegor. Lac d’origine naturelle, il participe avec somptuosité aux magnifiques photos aériennes de la ville et son niveau suit le rythme des marées. Il a longtemps fourni des huitres de qualité mais, aujourd’hui envasé, il dégage parfois, sous les plus fortes chaleurs, des odeurs (reconnaissons le) pas forcément des plus agréables…


Juste derrière le lac, le centre ville s’est développé avec une certaine harmonie. Deux grands-rues se croisent avec élégance et mêlent le style landais et style “hossegorien” respecté jusque dans les détails des victimes des multiples boutiques, ou dans les cafés et les restaurants.

A peine a-t-on quitté le centre-ville que l’on entre dans la forêt des Landes, en passant par le golf construit par les anglais : des dizaines de milliers de pins abritent de jolies maisons typiquement landaises, reconnaissables à leurs murs couleur crème, leurs poutres apparentes sombres, leurs toits en tuile couleur de terre cuite presque plats. Quelques maisons ont poussé l’audace jusqu’à peindre les poutres en bleu atlantique, mais c’est la seule fantaisie permise par la mairie. S’en dégage une impression d’authenticité que n’ont pas toujours les cités balnéaires très touristiques.

Seignosse : le charme au naturel

Seignosse est un village landais tranquille en automne et en hiver qui devient de plus en plus animé dès le milieu du printemps pour atteindre son pic en juillet et août.  D’un côté, on profite d’une matinée de farniente à Seignosse Le Penon », autrement dit le Seignosse-Plage, de l’autre, Seignosse Bourg, plus à l’intérieur des terres révèle la vie plus quotidienne.

Vacances estivales obligent, nous avons découvert Seignosse quand l’animation bat son plein, mais ce que nous avons le plus apprécié dans cette étape, c’est la nature exceptionnelle dont jouit cette station. A commencer par ses 6 kilomètres de plages aménagées et surveillées où se succèdent la plage du Penon, celle des Casernes, des Bourdaines et enfin celle des Estagnots. Ces étendues à perte de vue sont magnifiques et la journée débute de la meilleur des manière par un bon bain quand il n’y a pas encore grand monde et que les vagues sont modérées et la journée très ensoleillée.

plage de seignosse

Bonne surprise, l’eau de l’océan n’est pas aussi fraîche que je le redoutais par rapport aux eaux de la Corse ou de la côte d’Azur. Elle oscille entre 20 et 23°C en août, mais ce côté rafraîchissant est plutôt plaisant. Le cadre et le déploiement de services pour assurer la meilleure sécurité sont rassurants avec des enfants et on comprend mieux pourquoi il y a autant de familles qui côtoient les plages préférées des surfeurs.

Nombreuses sont les communes avoisinantes à lui envier ses magnifiques forêts de pins, ses étangs, ses réserves naturelles, ses plages … D’ailleurs, Seignosse se revendique comme “la plus nature des stations” de l’Atlantique.

forêt landaise entre pins et fougères

Notre après-midi est consacrée aux balades au bord des étangs. Les lagunes dans la forêt landaise de pins et fougères sont un monde à part. Dans l’étang blanc, la baignade est autorisée et elle est agréable à condition que la vase ne vous dérange pas. Il est aussi possible de pêcher ou de louer un pédalo pour mieux l’explorer.

Si cet étang s’avère assez rassurant, il en va tout autrement de l’étang noir que nous avons préféré en raison de ses paysages plus variés. Nous avons choisi de visiter ce site classé réserve naturelle avec un guide qui nous en a aussi raconté les diverses légendes entourant l’endroit. Les enfants ont beaucoup aimé, surtout que certains sont assez fantastiques. La découverte de la faune et de la flore, protégés, en se promenant sur une passerelle de bois à quelques centimètres au-dessus de l’étang, est étonnante.

Si vous préférez les activités plus ludique et que vous ne voulez pas vous cantonner aux animations du camping, vous trouverez à Seignosse l’Atlantic parc, inauguré en 1999 comme « le plus grand parc aquatique et de loisirs des Landes ». On se régale dans les anciennes piscines d’eau de mer, mais les toboggans n’apportent guère plus que ceux de notre camping et seuls les bains bouillonnants et la rivière à contre courant justifient d’y passer quelques heures.

Vous apprécié IDEOZ? Partagez avec vos amis!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voyageur Curieux (Auteur invité)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *