32 vues

Lorsque la réaction prend le pas sur la réflexion….

0





Lorsque les mots commencent à se charger de poison et que les
haines s’aiguisent ; lorsque ouvrir la bouche devient dangereux ; lorsqu’émettre
une opinion –  même modérée – peut faire
mal à l’autre; lorsque les susceptibilités sont à leur paroxysme ; lorsque
plaindre l’un, c’est accuser l’autre ; lorsque les plaies sont si vives qu’un
simple soupçon de remarque attise  la
douleur comme un souffle venu de l’enfer ; lorsque le chagrin est trop violent
et qu’il ne reste plus que le désir de prendre les armes pour crier vengeance…enfin,
lorsque la réaction a pris le pas sur la réflexion et que le fond du problème
est tabou….. Alors oui, ça ressemble fort au chaos.


Je voudrais faire taire tout sentiment partisan en moi, est-ce
possible ? Je voudrais ne rien ressentir pour ce pays envers lequel je me
sens en dette puisqu’il m’a donné un enfant…est-ce possible ?…


Alors quelques faits relevés dans des journaux :


Dans le MATICHON  (thaï) : Une téléconférence a eu lieu
entre 55 sénateurs (sur les 140 que compte le pays), à l’issue de laquelle il
ressort « qu’il faut arrêter les
violences. Le gouvernement ayant prétexté la présence de terroristes parmi les
protestataires pour tirer à balles réelles, et « tant pis s’ils y a des
morts », est-ce que cela va dans le sens de la loi dans ce
pays ? »


Madame Naruemol, sénatrice de Uttaradit, a appelé au retour aux
négociations, et à propos des groupes de terroristes parmi les protestataires,
elle s’étonne : « S’il y en a
vraiment, pourquoi tous ceux qui ont été tués sont des civils » ?


« BBC world news » montre sur leurs vidéos, des
soldats visant et tirant sur les manifestants en train d’élaborer des
barricades de pneus. « Le
gouvernement est en train de livrer une bataille perdue d’avance pour les média. Alors qu’il a presque terminé les opérations de nettoyage de Rajaprasong,
les rouges ont développé d’autres foyers de résistance, jusqu’en province ».

Voir ce qui se passe en province et a Ubon.


Le THAI RATH (thaï) rapporte qu’à la suite de la réunion aujourd’hui,
de 64 sénateurs, le président du Senat propose :


1-      Que
les 2 côtes arrêtent immédiatement toute violence
ขอให้ทุกฝ่ายยุติความรุนแรงที่เกิดขึ้นทันที : Khaw hai thouk
faï yout khwaam roun raeng thee keut kheun tham thee.


2-       Que les deux côtés négocient afin de trouver
une solution appropriée. Le sénat est prêt à  agir en médiateur.


3-      De refuser toute
implication d’une organisation internationale dans les négociations dans une
affaire purement interne. La Thaïlande doit pouvoir venir seule à bout de ces problèmes.
ประเทศไทยสามารถดำเนินการได้ : prathet thai
samaart damnoenkaan dai.


Espoir ?  Ou nouvelle illusion ?

Powered by WizardRSS | Full Text RSS Feeds



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!