Culture turque : littérature, cinéma, musique et arts

Mucize : un film turc émouvant sur le rôle de l’école et de l’acceptation du handicap

Par Sandrine Monllor (Fuchinran), le Nov 11, 2020, mis à jour le Nov 14, 2020
mucize aziz et son cheval-dans les paysages d'anatolie

Mucize de Mahsun Kırmızıgül est un joli film turc plein d’humour que je vous recommande. Un hymne à la tolérance et l’acceptation de la différence, à travers une approche du handicap mental. On y explore aussi le rôle de l’école (par la culture et l’éducation) pour une meilleure compréhension et plus de respect entre les hommes et les femmes dès l’enfance, sans renoncer à ses traditions et ses racines.


film muzice de Mahsun Kırmızıgül

Muzice : les miracles de l’école en Anatolie dans les années 60

L’école est un bien précieux et beaucoup dans les pays riches, à commencer par la France, oublient que ce bien n’a rien d’évident. Tout ne tient pas aux moyens, mais parfois à la volonté. Pas celle de changer le Monde, pour des raisons idéologiques, mais l’envie de permettre à chacun de trouver une place dans sa vie et dans son monde.

Muzice raconte comment un enseignant, mu par son amour de son métier, va apprendre à stimuler les consciences et refuser le fatalisme pour mieux faire oublier les manquements de l’Etat, dans un village pauvre de l’Anatolie des années 60… Venant de la région de la mer Egée, c’est un peu un choc culturel pour le personnage de l’instituteur “de l’Ouest”, qui animé par ses idéaux et ce que lui impose son statut de fonctionnaire, doit aussi se battre pour que les enfants puissent aller à l’école et échapper peut-être à un destin tout tracé par leurs parents.

Sa rencontre avec Aziz, l’aîné du chef du village, jeune adulte handicapé isolé dans sa grande famille à cause de sa déficience, va être aussi un bouleversement. Alors qu’Aziz semble condamné à parler avec son cheval, l’enseignant va ouvrir la voie à un monde insoupçonné qui transforme le handicap en liberté.

mucize aziz face à son cheval en Anatolie

 Puis un jour la neige tombe, et chacun se retrouve face à son destin…

Dans ce patelin qui semble perdu au milieu de nulle part et oublié par le progrès de la ville, il n’est pas évident qu’un homme veuille donner accès à l’école aux filles comme aux garçons. Le défi va changer la vie de beaucoup des habitants. Encore faut-il avoir du courage, de la détermination, de la foi, de la persévérance et beaucoup de savoir-faire pour convaincre des personnes n’ayant jamais été à l’école, que ce lieu est une promesse pour l’avenir de leurs enfants. L’histoire n’est pas sans rappeler la comédie turque Hükümet Kadın que je vous conseillais ici et où une femme, devenue maire de son village à la mort de son mari, décide de fonder une école pour que tous, malgré les oppositions locales.

Mucize : un film turc émouvant sur le rôle de l'école et de l'acceptation du handicap 1

Humour et émotions fortes

Traiter des sujets graves avec beaucoup d’humour, et sensibilité. Le réalisateur réussit son pari pour son 5ème long-métrage, en s’appuyant sur une mise en scène théâtrale et des jeux d’acteur d’autant plus efficaces que beaucoup sont des figurants qui conservent un grand naturel et un supplément d’authenticité lors des scènes les plus marquantes.

Le rythme alterne entre gravité et légèreté, détresse et espérance pour mieux mettre en exergue un monde à part entière concentré dans un village. Chacun a non seulement sa place, mais peut choisir ce qu’il veut devenir. Se révèle surtout une galerie de portraits savoureux ; tous dépeignent une société plus complexe que les apparences le laissent croire, une culture et des coutumes méconnues pour moi, fascinants, mais déroutants aussi. On admire au passage de sublimes paysages, de vastes espaces à couper le souffle, ce qui renforce l’impression de s’immerger et de voyager.

Certes, le sujet n’est guère original dans le cinéma turc , mais on ne voit pas passer ces 2h15 et on est même tourneboulé par un flot d’émotions très agréables pour la spectatrice curieuse que je suis.

affiche du film turc mucize de mahsun kirmizigül

Muzice à voir sur Netflix ou ici en français

 209 Visites au total,  2 aujourd'hui

Sandrine Monllor (Fuchinran)

Je m’appelle Sandrine Monllor. J’ai créé IDEOZ, guide de voyage sur l’Europe communautaire,  élaboré à partir des expériences de voyageurs aux profils variés. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation, depuis plus de 10 ans, j’essaie de faire de ce projet mon métier en partageant conseils et expériences et de préserver un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. De mes voyages, je conserve surtout les souvenirs intimes de petits riens, des chemins de traverse où je me suis perdue ou engagée au hasard, des rencontres et des expériences plutôt que celui des visites si incontournables soient-elles. Je suis une voyageuse résolument curieuse de tout, qui fonctionne à l'instinct. Je suis passionnée en particulier par l’Europe balkanique, centrale et orientale ; des terres dans lesquelles je me retrouve parfois, tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. Routarde voyageant uniquement à l’aventure sans jamais rien préparer, ni fixer de destinations, j’aime appréhender les frontières visibles et invisibles entre les peuples et je privilégie les séjours transfrontaliers. Je suis une gourmande en quête des gastronomies locales, attachée aux échanges avec les habitants et sensible à l’histoire et aux traditions. Me contacter par mail?

Commentaires

Le Nov 14, 2020 à 19 h 30 min, Joel a dit :

Incroyable ce film, j'ai adoré , je m'attendais à un film très ''dur'' et finalement j'ai découvert un des films les plus touchant que j'ai pu voir.

Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le Nov 13, 2020 à 14 h 28 min, Ghislaine a dit :

De fabuleux acteurs. Une pépite ce film..❣..(préparez vos mouchoirs .. )

Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.