Toute nouvelle année s’accompagne des inévitables bonnes résolutions…. Si beaucoup ne sont pas tenues, il y a fort à parier que les voyageurs et touristes tiendront la principale : s’évader et découvrir de nouveaux horizons. Mais où partir en Europe en hiver, en sortant un peu des sentiers battus ? Quelle est la meilleure destination pour répondre à vos envies et vos goûts, en étant sûr qu’il s’agit du bon moment pour partir? Vous constaterez vite qu’il n’est pas toujours nécessaire de partir à l’autre bout du monde pour vivre des émotions intenses en Europe. A moins de vouloir absolument vous baigner et jouir d’un soleil estival en hiver, l’Europe a beaucoup à offrir aux voyageurs à quelques heures à peine en avion.

Vous cherchez un peu d’inspiration pour vos idées de voyage? Quand et où partir en voyage cette année en Europe ou dans le monde?


Où partir en Europe en hiver pour s’offrir une escapade originale ou insolite?


Après les fêtes de fin d’année, certains sont toujours motivés pour prolonger les festivités et ont bien raison de le faire… Quelles sont les destinations sympathiques pour une échappée belle de quelques jours ou pour célébrer le Nouvel An en décalé en terres orthodoxes si vous n’avez pas eu l’occasion de profiter de congés en fin d’année?

Prolonger les fêtes de fin d’année en Europe en Janvier

L’Epiphanie en Espagne : bienvenue aux rois mages !

On aime l’idée de découvrir les animations variées autour de l’Epiphanie en Espagne, que ce soit la cabalgata à Barcelone, dans la capitale catalane, où le défilé des Rois dure plus de trois heures à travers la ville, à Séville, à Valence ou Madrid, qui sont très animées à l’occasion d’une sorte de carnaval géant marquant la venue des rois mages. En Espagne, l’Epiphanie est finalement la fête la plus attendue des enfants – bien plus que Noël en réalité -.

rois mages à barcelone lors de l'épiphanie

Dans les rues, les familles se pressent pour assister à l’arrivée des Rois avec leur cortège de cadeaux et leurs tonnes de bonbons qui sont distribuées, pendant que les spectacles en sons et lumières, les danseurs, musiciens et troupes de théâtre exercent leurs talents pour réjouir petits et grands. On ne refuse jamais une part du gâteau de rois, le Tortell de Reis / Rosca de reyes que l’on mange uniquement lors de l’Epiphanie et qui n’a rien à voir avec notre galette à la frangipane, puisqu’il s’agit d’une brioche à la pâte un peu compacte fourrée avec du massepain, sorte de pâte d’amande et recouvert de généreux fruits confits. Avec une coupe de Cava, vin mousseux catalan,

gateau des rois espagnol tortell de los reyes

Croiser la Befana à Rome : un amour de sorcière en Italie

Toujours cap au sud pour vivre les temps forts de l’Epiphanie en Italie, à Rome notamment. Certes, on pourrait imaginer qu’il y a une meilleure période pour apprécier la capitale italienne. Mais ce que je vous propose, c’est de faire connaissance avec l’héroïne du jour, la Befana.

Tous les ans, dans la nuit du 5 au 6 Janvier, cette sympathique sorcière chevauche son balai pour distribuer bonbons, charbon (pour la fortune) et cadeaux aux enfants… C’est ce personnage folklorique qui accompagne la tradition autour de la venue des Rois pour célébrer la naissance de Jésus, en Italie. Partout sur le fameux marché de Noël Piazza Navona, maintenu jusqu’à l’Épiphanie qui clôt le cycle des fêtes, on croise la vedette locale. On parle d’ailleurs du marché de la Befana! Entre manèges, stands de gourmandises et de friandises, souvenirs et befana de toutes sortes, on se laisse tenter par un retour en enfance.

Admettons que cela fait aussi du bien de côtoyer plus de romains que de touristes à cette période. Les touristes choisissent plutôt le Nouvel An ou Noël, ignorant que la fête la plus traditionnelle est peut-être l’Epiphanie au rythme des aventures de sa Befana. L’Epiphanie est donc une période plus tranquille pour visiter Rome, ce qui n’empêche pas d’apprécier l’impatience et l’enthousiasme des enfants et l’esprit populaire et convivial véhiculé par l’attente de cette chère Befana.

Où partir en Europe en hiver? : 15 idées de voyage et week-ends surprenants 1
piazza navona lors du marché de la befana

La magie d’un Noel blanc et d’un Nouvel an en Russie dans l’anneau d’or

On aime l’idée d’explorer les traditions russes orthodoxes de Noël et du Nouvel An…. Plutôt que de choisir les évidences que sont Saint Petersbourg ou Moscou, on s’accorde quelques jours dans le Cercle d’or à Souzdal. Cet anneau d’or légendaire est une zone historique située au nord-est de Moscou entre la Volga et la Kliazma. S’y concentrent des villes comme Vladimir, Mourom, Iouriev-Polski, Aleksandrov et Souzdal. On y admire des églises somptueuses avec leurs coupoles et clochers triomphants et des architectures condensant un passionnant pan de la culture et de l’histoire russe de la période s’étalant du XIIème au XVIIIème siècle. Bien sûr, mieux vaut se préparer à un climat froid et enneigé, mais quelle beauté ! Et ce sera pour vous l’occasion de découvrir les spécialités culinaires traditionnelles du Nouvel An comme la salade Olivier, le hareng en fourrure, incontournable sur toutes les tables russes et

Souzdal traineaux et magie hiver russe au nouvel an
Les traineaux et leurs conducteurs à Souzdal : une extraordinaire plongée dans l’hiver russe.

Fêter Noël dans la tradition serbe à Belgrade

La Serbie en hiver? La grisaille à Belgrade n’est guère engageante, pas plus que les possibles chutes de neige. Ce n’est pas forcément la meilleure période pour découvrir le pays. Et pourtant, si on recherche une expérience plutôt qu’un simple séjour touristique, on ne peut qu’aimer l’atmosphère et le sens de la fête chez les Serbes.

Le temps d’un court séjour, on peut découvrir le meilleur des traditions serbes orthodoxes lors des fêtes de Noël à Belgrade. La Serbie est l’un des rares pays orthodoxes à fêter Noël et le Nouvel an en décalé selon le calendrier grégorien. On célèbre donc le Noël traditionnel serbe, dès le réveillon le 6 Janvier quand les serbes se réunissent autour de l’église locale pour participer au rituel populaire du Badnajk, un feu de branchages de chêne séchés, censé apporter fortune et bonheur aux participants. Chacun amène ses branches. Autour d’un grand feu, après les prières d’usage, on se retrouve pour un moment de partage et de convivialité, avant d’aller partager le copieux repas du réveillon.

Même dans les villes, a fortiori Belgrade, le Badnjak est un moment incontournable. Après avoir assisté au feu devant le glorieux et imposant temple de Sveti Sava qui veille sur Beograd, on prend la direction de l’un des restaurants typiques du quartier bohème, le Montmartre local comme on le surnomme. Dans la rue Skadarlija, les restaurants accueillent des fanfares balkaniques pour manger sur les sonorités entraînantes comme celles du festival estival de Guca et l’animation est exceptionnelle.

Si vous êtes fêtards, vous comprendrez vite pourquoi Belgrade est réputée pour sa vie nocturne et elle est considérée comme l’une des villes aux ambiances alternatives les plus stimulante dans les Balkans. Car Belgrade vit 24h sur 24 et ne dort jamais, on ne s’y ennuie pas, y compris quand le climat rude de janvier voudrait nous dissuader de sortir. On aime les Splav, les nombreuses péniches sur le Danube et la Sava et à leur Confluence, destinées à boire et danser en bonne compagnie, la “Sillicon valley” belgradoise avec ses clubs et le nouveau rendez-vous des noctambules à Samavala.


Partir en vacances en février en Europe


Carnaval et jours du mimosa dans les bouches de Kotor au Montenegro

On pense aisément aux carnavals qui battent leur plein en février partout en Europe. Le carnaval de Venise avec ses soirées privées et ses masques sublimes, le carnaval de Nice et les batailles de fleurs, les fêtes du citron à Menton juste à côté à la même période, sont des références et avec un peu de chance, on peut déjà profiter de la douceur méditerranéenne. Mais comme vous le savez sur Ideoz, on aime aussi sortir des sentiers battus et découvrir des destinations moins touristiques.

Gospa od Skrpjela Montenegro
bouches de kotor en février lors des jours du mimosa

Que diriez-vous de partir du côté du Montenegro dans les bouches de Kotor sur le littoral Adriatique pour apprécier les journées du mimosa à Herceg Novi et Kotor. Au mois de février les “Mimosa dana” viennent rendre hommage à cette fleur au jaune flamboyant, qui annonce l’arrivée prochaine du printemps. Ce festival donne lieu à des animations familiales, avec des défilés de fanfares, de majorettes, de chars et autres musiciens et spectacles artistiques. Les jours du mimosa sont des moments festifs pour tous ; elles se vivent en famille comme un moment transgénérationnel.

De nombreuses animations sportives, artistiques et culturelles se déroulent à Herceg Novi et ses environs. Tous les jeunes dans les écoles préparent aussi les événements pendant des jours pour présenter leurs spectacles théâtraux, leurs oeuvres ou participer à des tournois sportifs selon leurs préférences. La ville d’Herceg Novi fourmille de monde toute la journée jusqu’à la tombée de la nuit, tout comme Kotor où le carnaval attire aussi de nombreux curieux..

Le carnaval de Rijeka ; une ambiance joviale

Rijeka a été élue capitale culturelle européenne 2020. C’est donc l’occasion de visiter Rijeka, assez peu connue par rapport aux villes touristiques d’Istrie ou de Dalmatie. Rijeka s’enorgueillit à juste titre d’organiser le plus grand et ancien carnaval de Croatie… Une ambiance joviale, un festival coloré, des animations en danses, musiques, parades des enfants, défilés carnavalesque : autant de réjouissances pour chasser l’hiver et attirer le printemps entre le 17 janvier et le 26 février 2020…

Pour en savoir plus que le Carnaval de Rijeka

carnaval de Rijeka Croatie
Où partir en Europe en hiver? : 15 idées de voyage et week-ends surprenants 5

S’accorder une pause bien-être dans les thermes et bains de Budapest

Il n’y a pas meilleure saison que l’hiver pour apprécier les bienfaits des bains à Budapest. Les sources thermales ont une réputation internationale et il suffit de prendre quelques heures pour se relaxer dans l’un des bains classiques ou turcs pour comprendre ce qui fait la différence entre Budapest et les autres capitales d’Europe centrale. Budapest n’est pas qu’une ville à visiter. Elle se découvre de l’intérieur et surtout elle s’expérimente avec tous les sens.

Les bains et thermes à Budapest sont une institution. Leurs vertus ont été révélées dès l’antiquité par les Grecs et attirent désormais des centaines de milliers de curistes. Le plus dur lors d’un court séjour est de savoir lesquels choisir ? Préférerez-vous le populaire et célébrissime Szechenyi avec ses piscines extérieures où l’eau est naturellement chaude à plus de 38°et où les joueurs d’échecs se retrouvent pour s’adonner à leur passion? Privilégierez-vous plutôt l’ambiance intimiste des bains turcs Rudas, Kiràly, Veli Bej et Ràcz héritiers des traditions de hamman imposées dans la capitale à la période ottomane au temps des pachas dès le XVIème siècle? …

Baigneurs dans les Thermes Széchenyi à Budapest en hiver

Découvrir Budapest en hiver ne vient pas spontanément à l’idée des touristes qui recherchent la garantie d’une météo plutôt clémente. Budapest pourrait sembler grise et tristounette, mais on prend vite conscience que les mois de janvier et février n’endorment pas la capitale hongroise, mais la rendent au contraire très actives. Laissez vous tenter par les collines de Buda à dévaler en luge, le patinage en plein air sur les patinoires géantes, les ruins bars où faire la fête, et les séduisants roof tops d’où on profite d’un panorama sur la ville, en sirotant un verre.

roof tops à budapest en hiver

Le carnaval des Buso à Mohacs ; chasser l’hiver !

On profite d’un séjour à Budapest pour découvrir le carnaval des Buso Busójárás à Mohacs, dans une ville située à environ 2h de la capitale. Elle est connue pour son carnaval traditionnel classé au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco. D’étranges et effrayantes créatures débarquent depuis le Danube en canots et envahissent alors dans les rues pour chasser l’hiver et attirer le printemps à la fin du mois de février. La tradition concorde également avec la commémoration de l’expulsion des Turcs en 1687. Les monstres velus et cornus – le terme Buso faisant référence aux cornes de boucs -, accompagnés de chars, défilent jusqu’à ce que tous se réunissent autour d’un grand feu de joie pour y brûler le cercueil de l’hiver…

carnaval des buso à mohacs en hongrie

On retrouve ailleurs en Europe des carnavals dans l’esprit de celui des Buso. A l’instar des Užgavėnės que l’on croise dans les pays baltes. En Lituanie près de Kaunas, le carnaval Užgavėnės en est l’une des meilleures illustrations. Le 21 février, lors du temps du Carême, les baltes perpétuent des rituels païens autour d’un grand feu pour chasser également l’hiver.

De Bled en Slovénie juqu’à Ptuj

Du côté de la Petite Suisse des Balkans, en Slovénie, on ne manque pas également le défilé quelque peu horrifique des kurents. Qui sont donc ces figures emblématiques du carnaval de Ptuj? Vêtus de peau de mouton, accompagnés de grosses cloches avec lesquelles ils font un sacré boucan, les Kurents viennent appeler par le printemps. Le Kurentovanje de Ptuj est l’un des événements folkloriques les plus représentatifs de la Slovénie. Les jeunes filles et femmes désireuses de devenir mères sont invitées à venir pendre des mouchoirs au cou des Kurents pour attirer sur elles la fertilité. Les Kurents portent des déguisements uniques, fabriqués pendant des dizaines d’heures par les artisans de cette région viticole à l’Est de la Slovénie, près de Maribor. Plusieurs dizaines de milliers de visiteurs et de touristes viennent assister au défilé de ce curieux cortège et de son joyeux tintamarre.

carnaval des kurents à ptuj

Si vous avez envie d’une échappée belle pour une semaine en amoureux, dans une destination calme en hiver, le lac de Bled, en Carinthie en Slovénie occidentale, saura vous fournir un cadre féerique. Son village bucolique, son château médiéval sur son éperon rocheux, l’arrière-plan des montagnes des Alpes juliennes, le lac au milieu duquel a été édifiée une église qui accueille de nombreux jeunes mariés ; tout contribue à façonner un environnement de carte postale. Contrairement à l’été, où les touristes se pressent sur les rives du petit lac et sur les gondoles locales, le village et le lac de Bled en hiver sont reposants. La centralité de Bled permet d’envisager des excursions vers la capitale Ljubljana à 45 km, les massifs enneigés du Triglav, le point culminant du pays et bien sûr, la région de la Drave vers l’Est où vous attendent les Kurents.

Lac de Bled et Alpes juliennes

Découvrir les fêtes autour du citron à Menton

Quelle que soit la saison, Menton conserve un charme évident. Cette petite ville située à la frontière italienne annonce déjà l’Italie avec ses façades multicolores et ses influences. A moins de 1h de Nice par la haute corniche, la plus belle, ou 40 min environ par la basse ou la moyenne corniche, est encore plus ravissante, quand elle met à l’honneur l’un de ses produits les plus chers : le citron!

Entre mi février et début mars, les fêtes du citron de Menton sont l’occasion de mettre un petit zeste dans votre escapade… Atterrissage à Nice, puis déplacement en train, en bus ou en voiture de location et le tour est joué. Les fêtes du citron de Menton sont la version méditerranéenne pour dire aurevoir à l’hiver et appeler les beaux jours. Oranges et citrons parent les créations originales qui sont préparées pendant des mois pour éblouir les spectateurs. De magnifiques chars et figures sont élaborées avec des dizaines de milliers de citron. Le jaune éclatant des citrons devrait côtoyer celui des mimosas.

Ces festivités sur la côte d’Azur peuvent aisément se conjuguer avec le carnaval de Nice!

fêtes du citron à menton : représentation du taj mahal
fêtes du citron à menton : représentation du taj mahal

Où partir en vacances en Europe en mars?


Admirer les champs de fleurs printaniers aux Pays Bas

Quand les jours commencent à se rallonger de plus en plus, les beaux jours pointent un peu le bout de leur nez, on est tenté par des expériences déjà printanières comme le spectacle des champs de fleurs aux Pays-Bas. Entre la fin du mois de février et le mois de Mai, la Hollande mérite son titre de plus grand jardin du monde … On reste subjugué par les étendues colorées à perte de vue, dignes des plus grandes oeuvres picturales que constituent les champs de jonquilles, de jacinthes, de tulipes entre la fin mars et la fin avril.

La petite taille des Pays-Bas permet de les explorer aisément, en atterrissant à Amsterdam, d’où l’on peut rejoindre Rotterdam, Utrecht, Haarlem, Leiden, Delft et La Haye qui concentrent les champs les plus connus. De par le charme de son réseau de canaux, la capitale néerlandaise représente une destination romantique bien sympathique, mais l’expérience est magnifiée par les champs de fleurs. Eoliennes et moulins de bois agrémentent le paysage avec tous les symboles des Nederlands!

Dès début ou mi mars, selon la météo, dans la région de Bulb, les jonquilles pointent le bout de leur nez et jaunissent les champs comme les crocus, puis les narcisses qui parsèment les terres de quelques touches blanches. Suivent les jacinthes avec leurs dominantes rose, violet, jusqu’à ce que les tulipes explosent avec les couleurs éclatantes, jaune, rouge, orange, bordeau ou rose.

On ne présente plus la tulipe qui fait la fierté des Pays-Bas au point d’en devenir le symbole. Dans le Keukenhof et le Bollenstreek, c’est-à-dire la région des bulbes, à Kop van Noord-Holland, on parcourt le plus grand champ de tulipes ininterrompu du monde et on s’engage dans une randonnée pédestre ou à vélo pour mieux saisir ces instants fragiles. On ne sait pas où regarder, tant les bulbes semblent innombrables. Plus de 7 millions seraient plantés chaque année pour alimenter les fleuristes du monde entier !

champs de tulipes aux pays bas

Article écrit en partenariat avec Où et Quand Partir.

88 / 100 Score SEO




Author

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Laisser un commentaire

Pin It