Voyager en Croatie

Quel guide voyage papier choisir pour la Croatie?

Par Sandrine Monllor (Fuchinran), le Oct 26, 2020, mis à jour le Nov 15, 2020 - guide de voyage
Quel guide voyage sur la croatie

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Pour mieux préparer vos vacances, consultez le guide voyage Croatie et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses.  

 

Les références de guide voyage sur la Croatie ont fleuri depuis quelques années en raison de l’attractivité touristique grandissante de ce petit pays des Balkans. La concurrence ne se joue plus entre Guide du Routard ou Lonely Planet, comme c’était le cas il y a dix ans. Mais quel est le meilleur guide voyage à acheter pour la Croatie en version papier ?


Vers la fin des guides papiers à l’ère du numérique?

Souvent, on me demande quel guide de voyage acheter pour des vacances en Croatie? N’utilisant aucun guide voyage à titre personnel puisque je voyage toujours à l’aventure sans rien préparer, je ne suis pas la bonne interlocutrice pour répondre à cette question. Par facilité, je répondais jusqu’à maintenant :

“n’achetez aucun! ça n’est pas nécessaire de payer pour des contenus qu’on trouve gratuitement. Si vous ne faîtes pas confiance aux contenus d’IDEOZ ou si vous les jugez insuffisants, rendez vous sur le site de l’office du tourisme et commandez des documentations touristiques, cela vous sera aussi utile au moins pour les descriptions des sites à découvrir et vous pourrez plutôt investir dans des visites!”

Mais je me suis rendue compte que les voyageurs préféraient payer un guide papier, car cela faisait partie de leurs habitudes et l’investissement était un gage de confiance, dans la mesure où on peut évaluer la valeur de ce qu’on paie et vérifier si le prix est à la hauteur des attentes. C’est pourquoi je me suis efforcée de tous les lire et les analyser pour me forger une opinion.

Je me suis placée à la fois :

  • en tant que voyageuse qui connaît bien la Croatie depuis 25 ans pour juger de la pertinence et de l’érudition des savoirs,
  • en tant que touriste, qui voudrait utiliser le contenu d’un guide pour créer son prochain voyage, pour voir dans quelle mesure le guide est bien pensé, organisé, instructif et pratique.

Pourquoi payer pour un guide voyage sur la Croatie?

Malgré la pléthore d’informations que l’on trouve auprès des offices du tourisme, des sites internet, des blogs, forums et groupes de voyageurs sur Facebook comme Voyage en Croatie: conseils et bons plans et la possibilité de télécharger les ebooks d’IDEOZ et les brochures touristiques officielles gratuites éditées par l’office national du tourisme de Croatie, certains préfèrent emporter un guide papier dans leur poche et se plonger dans la lecture pour dénicher sur place les lieux à visiter.

Non ! Feuilleter un guide papier, ce n’est pas ringard malgré la domination des formats numériques qui peuvent exiger une connexion internet ! C’est même parfois plus efficace que surfer sur le web pour trouver ses repères, les infos utiles et surtout des suggestions de bonnes adresses si vous ne voulez pas vous embêter dans vos recherches.

Le classement thématique et la table des matières facilitent la recherche des informations. Leur actualisation est la clé, puisque c’est censé être faire la différence par rapport à beaucoup de pages internet qui ne sont pas toujours classées par Google en fonction de ce critère et donc pas à jour, voire erronées. Les contenus synthétiques et présentés avec une relative neutralité permettent d’aller à l’essentiel et de laisser le lecteur faire ses choix, en sachant que l’auteur connaît bien son sujet et propose des orientations que l’on a envie de croire. L’organisation joue un rôle crucial pour apprécier la lecture.

Bien sûr, l’enjeu du choix entre plusieurs guides réside dans l’évaluation de la pertinence et du professionnalisme de l’expert qui parcourt le pays pour en fournir une synthèse représentative, en essayant d’éviter les clichés ou les banalités. C’est son regard, sa curiosité et ses propres références qui devraient faire la différence, dans la mesure où les guides répètent souvent beaucoup d’infos similaires sur les sujets pratiques, les descriptions des sites et le choix des principaux sites incontournables. La nuance se limite trop souvent dans le classement et la sélection des visites ce qui reste subjectif, alors que ce sont les recommandations d’expériences et d’adresses qui sont censées transformer le voyage. La valeur ajoutée en somme.

Chaque guide sélectionne ses experts pour correspondre à sa ligne éditoriale souvent associée à une approche plus ou moins thématisée. Un guide est rarement produit par une seule personne, si connaisseuse soit-elle. Un professionnel vadrouille, vérifie ses connaissances et en acquiert de nouvelles grâce aux rencontres sur le terrain, récolte des bons plans de visites, d’activités et de bonnes adresses d’hébergements et de restaurants et les vérifie. Le Lonely Planet a privilégié pour la Croatie des experts Croates ayant parcouru divers pays dans le monde, contrairement au Guide du Routard, qui travaille avec des Français, censés comprendre les attentes des touristes Français et mieux les orienter.

Vaut-il mieux un expert natif du pays, en provenance de France et cherchant à correspondre aux attendre supposées de ses concitoyens ou un voyageur du monde vadrouilleur qui n’aborde pas avec un ciblage national de ses lecteurs? Tous les habitués de guide ne sont pas attentifs à ce détail, d’autant que l’auteur n’est pas toujours mentionné dans les présentations des éditeurs. Pourtant, il est assez important, car il induit la façon dont les informations sont acquises et intégrées en fonction de ses prismes personnels et culturels.

  • L’atout du natif est sa maîtrise parfaite de la langue pour échanger et suivre des réseaux locaux d’informateurs. Il a une connaissance très personnelle de la vie pratique, des habitudes locales, des modes de vie et peut être plus précis sur ces données. Habitué aux standards locaux, il peut avoir du mal dans ses évaluations des adresses à estimer les critères importants pour les voyageurs étrangers, qui sont variables d’un peuple à l’autre
  • L’atout d’un expert français est sa supposée connaissance de ce que recherchent les touristes de son pays par rapport à des vacances à l’étranger. Il approche le pays avec ses références culturelles, mais aussi une curiosité plus forte, puisqu’il doit expérimenter les modes de vie pour mieux les intégrer et se laisser guider par son intuition
  • L’atout d’un voyageur du monde est sa capacité à mettre de côté le prisme d’une cible pour apporter une approche comparative par rapport à d’autres destinations plutôt qu’en fonction des habitudes touristiques nationales

Les plus accros aux guides vous affirmeront qu’un seul guide ne suffit pas à présenter de façon complète la Croatie et qu’il faut en acheter plusieurs. Je ne partage pas cet avis, car il y a peu de différences tangibles dans les approches et les descriptions. Seuls les critères de sélection des adresses et des professionnels guides ou activités varient ; certains préférant adresser les voyageurs vers les professionnels qui travaillent avec une démarche “industrielle” et des activités formatées, et s’occupent de groupes de touristes sans trop d’attentes personnelles, plutôt que de référencer des interlocuteurs plus artisanaux attachés aux services privatifs.


Quelles sont les limites d’un guide voyage papier aujourd’hui?

La production d’un guide voyage reste un travail d’équipe. Certains (principalement stagiaires) sont chargés de collecter les connaissances classiques comme les descriptions géographiques historiques, architecturales, culturelles et artistiques, tandis que d’autres s’occupent des vérifications des informations plus pratico-pratiques. D’où l’impression que d’un guide à l’autre, les informations sont presque un copier-coller et souvent, la source n’est ni plus ni moins que Wikipedia ou les sites d’office du tourisme. L’expert du terrain ne communique au final que les informations plus spécifiques, les conseils tirés de ses observations et visites et les adresses et activités qu’il a retenues, pour compléter le guide. La part s’avère assez marginale par rapport à l’ensemble des contenus formatés.

Pour des raisons de budget, il est impossible de réactualiser d’année en année, bien que la plupart des éditeurs sortent une nouvelle édition annuelle, en modifiant la photo de la couverture et quelques données. Dans le meilleur des cas, le même expert ou un nouveau se rend tous les trois ou quatre ans dans une zone très touristique ou plus attractive pour ajouter quelques nouveautés et rectifier les adresses critiques en fonction des avis des touristes.

Soyons honnête, sur IDEOZ, le défi n’est pas plus tenable. Personne ne me connaît, donc je suis aussi incognito que l’expert, je paie avec mon argent, donc je fais ce que je veux et je suis une voyageuse qui ne cherche pas des adresses pour alimenter ce site, mais pour son plaisir personnel et je les partage si je le souhaite, donc je n’ai pas l’obligation de tester toutes les adresses d’une ville pour trouver la meilleure des meilleures. En un sens c’est plus simple, mais j’ai vraiment résidé dans un hébergement une ou plusieurs nuits, mangé tout un repas et pas juste passé un quart d’heure ou 30 min pour essayer d’évaluer comme un client mystère.

La majorité des modifications dans les guides papiers dépendent aujourd’hui essentiellement des retours d’expériences des lecteurs. La propension des internautes à donner leur avis est un gain de temps et d’argent. Et c’est là que le bât blesse. L’expérimentation de l’expert est rarement complète et ne remplacera jamais celle des clients consommateurs. Rarement les auteurs de guide logent dans les hébergements : ils demandent voir une chambre, l’inspecte pour vérifier quelques critères essentiels et glanent quelques avis des clients croisés, afin de les valider.

Dans les restaurants, l’expert s’attable et paie une entrée, ou un plat, ou un dessert, et se fait une idée de la qualité. Le budget alloué et le temps limité sur place ne permettent pas d’évaluer autrement et sur l’ensemble des produits et du service. Il faut aller à l’essentiel pour tester le plus d’adresses possibles, afin de proposer une sélection qui répondra à plusieurs types de touristes : économes, moyens, en quête de confort voire de luxe.


Guide Lonely Planet Croatie

S’il manque d’illustrations, le Guide Croatie Lonely planet reste une bonne référence, avec des informations claires, assez fiables sur des thèmes classiques ou plus insolites et des adresses intéressantes, qui déçoivent rarement.

Bien qu’il soit surtout apprécié dans la communauté des voyageurs anglophones, le Lonely Planet a conservé une approche qui marie les attractions touristiques et les suggestions moins conventionnelles qu’on trouve partout. Trois missions se reflètent dans le tome :

  • aider les touristes à préparer leur voyage selon leurs envies,
  • proposer des excursions et activités qui réservent des expériences uniques,
  • communiquer des adresses le plus souvent exclusives

La structuration de l’ouvrage est classique : préparatifs en amont pour bien s’informer, découvertes sur la route pour en savoir plus sur les lieux à visiter, compréhension de la culture et de la société et organisation pratique par rapport aux transports et aux formalités.

Le pari est réussi dès qu’on découvrir les idées des meilleurs itinéraires comme L’essentiel de la Croatie en une semaine ou en 15 jours. Tous les arguments pour justifier les choix sont convaincants et suffisamment explicités pour être utiles et enrichissants, contrairement à des guides concurrents, qui préfèrent la concision au risque de ne rien dire ou presque.

Ce que j’aime chez Lonely Planet, c’est l’ambition de faire découvrir la Croatie hors des sentiers battus. Le guide, réalisé par plusieurs auteurs retenus pour leur connaissance du monde et pas spécifiquement leur expertise des Balkans, tranche dans l’approche avec ceux qui privilégient uniquement les voyageurs habitant en Croatie ou d’origine croate.

Lonely Planet Croatie fourmille d’informations pratiques, de conseils et d’adresses. C’est une invitation à mieux connaître le pays et comprendre les habitudes et les traditions populaires. Il ouvre des portes et laisse les touristes piocher en fonction de leurs envies, sans les assister. Il s’adresse donc davantage aux voyageurs curieux, qui ne veulent pas se contenter des clichés et des paysages de carte postale, mais qui aimeraient appréhender la Croatie dans sa variété.

Lisibilité – Présentation3 étoiles et demi
Pertinence et qualité des contenus4 étoiles
Facilité d’utilisation3 étoiles et demi
Ma note personnelle4 étoiles
lonely planet croatie

Guide du Routard Croatie : la référence pour les touristes Français


Le guide du Routard Croatie est le guide préféré des Français. La collection Le Routard, fondée en 1973, par Michel Duval et Philippe Gloaguen, s’appuie sur une longue expérience et sa réputation reste justifiée. Le créateur rappelle qu’il était à l’époque un étudiant voyageur désireux de partager ses expériences pour aider les futurs voyageurs à trouver les bonnes références sur place. Depuis, la collection compte plus de 150 titres dont un dédié à la Croatie édité depuis 15 ans.

Le Routard Croatie condense l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le pays quand on est touriste. Les contenus sont plutôt satisfaisants et détaillés pour les destinations très touristiques, mais ils sont trop basiques sur les destinations peu ou pas connues. C’est d’autant plus regrettable que ce sont celles qui gagneraient à être mieux mises en valeur pour donner envie de les découvrir aussi.

En terme de présentation et de visuels, le Routard est très efficace. Il a une mise en page claire, et intuitive. Il privilégie les photos très colorées en grand format pour donner envie de découvrir les destinations.

Les encarts de couleur identifient les anecdotes et les spécificités ou spécialités à retenir absolument. Les plans des villes se concentrent sur les principales rues des zones des hyper centres touristiques, où sont identifiés des monuments, sites et adresses à découvrir.

Néanmoins, il pêche par des défauts d’actualisation récurrents, surtout par rapport aux changements de prix et à certaines adresses qui ne sont pas révisées, si ce n’est à l’issue des remontées faire par les touristes.

Le Routard ne renouvelle plus vraiment ses adresses en contrôlant ce qu’elles valent dans le pays et cela se ressent dans certaines critiques.

guide routard croatie

Guide Vert Michelin

Le guide vert Michelin Croatie m’a quelque peu déçue par rapport à la documentation très superficielle sur des destinations peu connues comme Lonjsko polje que j’aime beaucoup et qui se trouve résumé en 10 mots, alors qu’il aurait été judicieux d’attirer l’attention des voyageurs vers des destinations à l’écart des touristes. Michelin se concentre sur les fondamentaux et agrémente des informations pratiques de base en synthèse, en oubliant les petits détails qui font la différence.


Petit Fûté Croatie

Un gros quart de l’ouvrage énonce les diverses thématiques présentant la Croatie dans son approche géographique, démographique, historique et plus culturelle. Le défaut du Petit Fûté le plus évident réside d’après moi dans son organisation et sa présentation, qui est trop classique et consensuelle sur le fond. Cela ne donne pas forcément envie de lire, ou du moins sans grand enthousiasme. Les sujets se suivent sans une mise en forme claire, ni une logique évidente.

Les descriptions des destinations ou des informations pratiques comptent pas mal d’inexactitudes et comme elles sont très générales, elles ne permettent pas de répondre de façon satisfaisante à la curiosité du voyageur exigeant. Les présentations sont assez brouillonnes et ne reflètent pas toujours la beauté ou l’intérêt des sites. Quelle déception de voir résumer un espace aussi authentique que Lonjsko Polje en quelques mots et ce n’est hélas qu’un exemple.

L’usage des encarts colorés pour mettre en évidence les informations à retenir est un bon choix commun à la plupart des guides. Au début, ils jouent très bien ce rôle, mais rapidement, ils deviennent très présents, trop longs, et perdent leur capacité de relief des informations stratégiques.


Guide Evasion Croatie


Guide simplissime Croatie : ultra pratique et concis pour les touristes novices


La collection guides de voyage Simplissime s’inspire du concept des livres de recettes qui ont connu un grand succès grâce à des recettes avec peu d’ingrédients, faciles à trouver et à préparer. Simplissime a pour ambition d’être un très pratique, facile d’accès pour les touristes y compris peu habitués aux voyages à l’étranger et “sans superflu”.

Le guide voyage Simplissime Croatie est le meilleur choix pour le touriste pressé qui cherche uniquement les sites incontournables ou le vacancier novice (ou paresseux), qui n’est pas très lecteur et appréciera le format condensé en 210 pages et les visuels ultra efficaces. On comprend immédiatement quelles sont les informations importantes et la mise en page est ludique.

Le guide Simplissime Croatie ne s’adresse pas aux voyageurs curieux, cherchent à comprendre et mieux connaître la Croatie, mais ceux qui envisagent des vacances sans trop perdre de temps dans les préparatifs et la recherche des informations de base. Il ne livre pas des conseils à proprement parler, mais synthétise les thèmes et les destinations pour permettre de prendre rapidement des repères.

Vous voulez savoir quel itinéraire choisir lors de vos vacances en Croatie? Simplissime donne des idées de circuits élémentaires : il identifie les quelques sites incontournables du pays, les destinations phares de chaque région ou zone plus réduite ou encore les plages ou parcs à ne pas manquer.

simplissime idée de circuit entre split et dubrovnik

Le point faible principal, c’est qu’à force de vouloir faire court, il n’y a plus d’argumentation. Juste des choix effectués sans explication et qu’il faut suivre en faisant confiance, sans se demander pourquoi.

simplissime croatie fiche sur korcula

Prix recommandé : 9,95€

Points forts

  • Présentation claire et moderne misant sur des pictogrammes et photos efficaces sur les pages thématiques
  • Concision
  • Visuels des idées de circuits
  • Plan clair
  • Prix

Points faibles

  • Absence d’argumentation pour expliciter les conseils
  • Choix trop standards qui ne permettent pas de découvrir vraiment la Croatie mais seulement ses sites très touristiques
Lisibilité – Présentation4 étoiles et demi
Pertinence et qualité des contenus2 étoiles et demi
Facilité d’utilisation3 étoiles et demi
Ma note personnelle3 étoiles

Besoin d’une carte routière pour voyager en Croatie?

J’avoue qu’en routarde depuis toujours, je ne me départis pas d’une carte pour mieux identifier visuellement les trajets, alors que les GPS ont tendance à calculer automatiquement leurs parcours en faisant aller d’étape en étape, sans qu’on ait la visibilité complète. Cette carte routière et touristique de la Croatie actualisée est pratique pour repérer les sites essentiels! N’hésitez pas à investir dans une carte comprenant les divers pays des Balkans (au moins la Slovénie, la Bosnie, le Montenegro). Cela pourrait vous être utile si vous acceptez l’idée d’un road trip à travers l’ex Yougoslavie.

Quel guide voyage papier choisir pour la Croatie? 1

Utile pour se repérer : Retrouvez les cartes de Croatie détaillées sur les régions, les reliefs, les villes et sites touristiques, les transports, les plans des villes et téléchargez gratuitement la carte touristique de la Croatie.

 649 Visites au total,  1 aujourd'hui

Sandrine Monllor (Fuchinran)

Je m’appelle Sandrine Monllor. J’ai créé IDEOZ, guide de voyage sur l’Europe communautaire,  élaboré à partir des expériences de voyageurs aux profils variés. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation, depuis plus de 10 ans, j’essaie de faire de ce projet mon métier en partageant conseils et expériences et de préserver un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. De mes voyages, je conserve surtout les souvenirs intimes de petits riens, des chemins de traverse où je me suis perdue ou engagée au hasard, des rencontres et des expériences plutôt que celui des visites si incontournables soient-elles. Je suis une voyageuse résolument curieuse de tout, qui fonctionne à l'instinct. Je suis passionnée en particulier par l’Europe balkanique, centrale et orientale ; des terres dans lesquelles je me retrouve parfois, tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. Routarde voyageant uniquement à l’aventure sans jamais rien préparer, ni fixer de destinations, j’aime appréhender les frontières visibles et invisibles entre les peuples et je privilégie les séjours transfrontaliers. Je suis une gourmande en quête des gastronomies locales, attachée aux échanges avec les habitants et sensible à l’histoire et aux traditions. Me contacter par mail?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.