38 vues

Ras le bol des machines

0

 

Zoe Shepard (joli pseudo) – en fait elle s’appelle Aurèlie Boullet –  ça sonne moins bien en littérature…Zoe récidive donc. Après « Absolument débordée ou comment faire 35 heures en un mois », elle signe : « Ta carrière est fi-nie » dont voici un extrait : « Nous sommes déjà en sureffectif… vous croyez vraiment qu’il va réussir  embaucher quelqu’un ? » « Je ne le crois pas, j’en suis sûre. Les doublons dans l’organigramme sont une spécialité maison. » Elle sait de quoi elle parle, elle vient de la fonction publique d’où elle s’est fait virer je pense. Voilà pour la littérature.

Maintenant mon aventure perso, et là on n’est plus dans la littérature…. Je paye des impôts à   Paris depuis… disons, 25 ans… j’habite la même adresse depuis 8 ans, et c’est un cabinet de comptables qui s’occupe de ma déclaration d’impôts, car le service des impôts m’a – couteau sous la gorge –obligée à me mettre en societe alors que je ne suis que retraitée, mais, je touche des droits d’auteur en héritage.. Donc c’est la loi. Droits d’auteur que j’ai acceptés à la  mort de mon mari en payant – EN AVANCE – aux impôts une somme exorbitante calculée en fonction de sa notoriété, du nombre de films qu’il avait ecrits et des droits d’auteurs des années precedentes. (c’était ça ou refuser les droits d’auteur à venir.). Donc c’est la règle. Lorsqu’on accepte une maison en héritage il faut s’acquitter des droits d’héritage…. pour les déclarations de droits d’auteur, TVA etc.. c’est tres compliqué, d’où un comptable.

Dernièrement et sans raison, la déclaration d’impôt faite sur le net est arrivée chez mon comptable avec l’adresse de mon père qui habite à Calais… Comme je suis une grande partie de l’année en Thailande, le comptable a laissé filer, pensant que j’avais fait un changement d’adresse. Donc courrier adressé à mon père, qui n’y comprend rien. Rentrant de Thailande, je passe un savon à mon comptable qui n’y est pour rien. Puis vais au service des impôts qui – bien sûr –  soutient mordicus que ” pas notre faute !”… Pour compliquer l’affaire, on me doit une somme de « trop payé ». Je passe de guichet en guichet, j’utilise le mot « ubuesque », on me regarde comme si j’etais la folle de Chaillot… du guichet B au guichet C… pour finalement rencontrer un inspecteur en train de « vérifier » ou de superviser le personnel. “Car ca ne va pas assez vite” ! En deux temps, trois mouvements on me dit « on va rectifier »

Quelques jours plus tard, je reçois un courrier. Envoyé à ma bonne adresse….supposons que ce soit 9 rue Chanzy (adresse inventée bien sûr), dans laquelle la chef des services me dit « nous avons pris bonne note etc… votre nouvelle adresse 7 rue Chanzy sera prise en compte lors de la prochaine déclaration »… On n’est pas sorti de l’auberge… fonctionnaires tète en l’air, fonctionnaires incompétents, fonctionnaires savent pas lire ?

On croit rêver… père Ubu pas mort… Je renvoie le courrier, en écrivant. « Qui se trompe, vous ou moi » ? Je vais à la poste de mon quartier. Il n’y  plus de guichets depuis longtemps, ces bons vieux guichets derrière lesquels il fallait faire des queues interminables. La poste est moderne, les guichets sont « éclatés » mais il y a toujours le même nombre de fonctionnaires « éparpillés ».
Je veux acheter des timbres : « C’est la machine »…. Je veux savoir combien je dois affranchir ce courrier ? « C’est la machine qui vous le dira »

Tout repose sur la machine…et si c’était la machine qui décidait ?  Faudra-t-il un jour bruler
les machines ?


Blog _4746
Au secours !

 

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Plugin WordPress | Android Forums | WordPress Tutorials

Qui est l’auteur?

michele jullian maleeJe m’appelle Michèle Jullian. J’aime les voyages, la photographie, l’écriture.

Voyager ce n’est pas seulement prendre l’avion ou parcourir la planète, c’est aussi voyager dans les livres, les deux étant l’idéal. Chaque voyage comporte sa part de découvertes et de déconvenues, lesquelles deviennent expériences, à partager ou pas. Voyager est une aventure de chaque instant. Mes repères sont en France et en Thaïlande où je réside « on and off ». J’ai écrit un roman “théâtre d’ombres” qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande …

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!