31 vues

Rires au nom de la liberte, haines au nom de l’amour !

0

 

Les fameux « mustached brothers », les frères birmans moustachus, rois du rire en Birmanie, humoristes célèbres dans tout le pays, sans autre arme que leur esprit décapant, continuent d’exercer leur persiflage et moqueries contre l’armée et le pouvoir en place. Le nouveau gouvernement ?  « Un vieux vin dans une bouteille neuve » !

Officiellement, ils sont toujours interdits et sur liste rouge, mais parmi leurs admirateurs ils ont Aung San Su Kyi et aujourd’hui ils continuent de « faire leur show » en anglais. Tourisme oblige. Le rire ne serait donc plus aussi dangereux au Myanmar ?

Extrait de leur spectacle en « broken english » : « Nous sommes sur la liste noire vous savez, des oiseaux en cage, et vous, spectateurs, vous êtes aussi ici illégalement, mais ne vous en faites pas, le gouvernement adore les touristes… enfin leurs dollars » !

Blog _6656

Ces moustachus-là ont gouté aux geôles birmanes, pour avoir fait un show très politique dans la maison de Aung San Suu Kyi en 1996. Sept ans de prison puis camp de travail, « Ça ne les a pas découragés, ils sont même encore pus culotés » lit-on dans The Nation. Ils ont beau être « interdits » en principe, ils continuent de donner leur spectacle dans un garage, pour les touristes. Inutile de dire que je vais tenter d’aller les voir lors de mon passage à Mandalay.

« Et à propos des élections du 1er avril, jour des élections ? » demande le journaliste : « Oh Aung San sera élue, mais c’est aussi le jour du poisson d’avril. Alors on souhaite que ça ne soit pas une grosse blague » 

Pendant ce temps en Thaïlande, deux jumeaux accusés d’avoir frappé Nitirat le chef de fil d’un groupe d’intellectuels qui souhaitent amender la loi sur le crime de lèse-majesté, sont « libérés » sans caution, pour avoir avoué leur faute (je parie qu’ils en sont plutôt fiers, d’où leur aveux spontanés). Et du coup sur le net on peut  lire : « Ils auraient dû le tuer d’une balle dans la bouche », « Je hais la violence habituellement, mais là, j’adore », « Merci, merci kha, pour avoir attaqué ce prof ».

La vraie Thaïlande est aussi dans cette haine à la mesure de son amour – non, de son adulation, de sa dévotion inconditionnelle pour une personne ou un système…Lorsqu’on a envie de tuer au nom de l’amour il est temps de se choisir une autre famille. « Des réflexions qui reflètent l’état d’esprit de beaucoup de thaïs et surtout le signal que quelque chose est en train de bouillir, de se tramer au royaume du sourire. Le professeur est maintenant placé sous la protection de la police, mais sans garantie pour sa sécurité, car « dans notre société » écrit Kutida dans le Bangkok Post, « beaucoup de thaïs approuvent la violence contre ceux qui ne pensent pas comme eux »…

BLOG _6240

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Script | Android Forums | WordPress Tutorials



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!