44 vues

Tandis que…

0

Tandis que les « Starbuck » s’ingénient à créer des cafés de plus en plus inventifs (et chers) : « macchiato crème brûlée au caramel »… Tandis que dans l’air glacé des dits « Starbuck », des filles plus sino-thaïes que jamais –  teint de porcelaine délicate et taille de poupée Barbie –  gobent des cafés glacés surmontés de montagnes de crème fraîche sous des avalanches de chocolat chaud…

Tandis que dehors, dans la chaleur humide de cette fin de mousson, des « labor people » construisent des pièces montées d’appartements ultra chicos appelés « Executive apartments », posent des dalles de marbre dans des salles de bains qu’ils ne fouleront jamais que nus pieds et casque de protection sur la tête…

 

B eetour a Bangkok11

Tandis que dans les entrées d’immeubles de Langsuan, les gardiens et les plantons de sécurité baillent à mourir d’ennuie et que les chauffeurs de moto-taxi se font craquer leur énième point noir de la journée, le nez collé sur leur rétroviseur…

 

B BANGKOK4

Pas rose la vie… pas de client !

 

Tandis qu’en surface, il ne reste apparemment plus rien de la folle occupation de Rachaprasong, Sala Daeeng et Lumpini par les « Rouges » (majuscule s’il vous plaît)…. Le sang n’a pas laissé de trace sur les trottoirs, mais seulement des blessures dans les cœurs…

Tandis que des armes et autres grenades ont été volées en quantité dans le dépôt de Lopburi (« Pour alimenter la rebellion dans le grand sud ou pour foutre la merde à Bangkok ? » se lamente le gouvernement qui essaye de trouver toutes les excuses pour ne pas lever les lois d’exception, ce fameux état d’urgence)…

 

B retour a Bangkok4

 

Tandis que la mousson continue ses ravages à Taiwan, en Inde, au Pakistan et dans le nord de la Thaïlande…

Tandis que l’euro ne vaut plus que 39.7 bahts…

Tandis que le gouvernement d’Abbhisit prétend que l’économie est en plein boom et que le nombre des touristes a augmenté….. « Not true » me répond mon ami, le pays n’a plus que des dettes et pour les touristes… (Voir plus loin)

Tandis qu’à mon troisième taxi j’en suis à mon troisième chauffeur Isan : Si Saket, Roi Et Buriram (tous « rouge ») mais « « Chut » il faut se taire, trop dangereux de parler aujourd’hui » !

Tandis que des boutiques chics se mettent au rouge (pour suivre la tendance de l’année ou par conviction ?…. La première hypothèse est la bonne, malheureusement)…

 

B retour a Bangkok8

Tandis que les passants dans la rue me sourient, sans raison, ou peut être parce que j’ai un appareil photo autour du cou…

Tandis  que je suis accueillie comme un princesse au « luxx xl » mon petit hôtel chic de Langsuan….

B retour a Bangkok2

 

Tandis que le jade est en train de remplacer l’or en Chine… et du coup en Thaïlande, avec le « mutton fat » (graisse de mouton), une sorte de marbre blanc qui grimpe à 3000 dollars l’once.

Tandis que mon ami m’entraîne à Patpong –  plus touriste que les touristes – pour constater que, justement il n’y en a pas de touristes. (Le gouvernement se goure ou il ment, ou les deux) Et pourtant s’il y a un endroit dans la capitale qui attire habituellement les « sex touristes » c’est bien celui-là (entre autre), mais les bars sont vides, et les filles s’ennuient dans l’attente de quelques vieux japonais qui ne viennent pas…

 

B BANGKOK10

B BANGKOK12

 

Tandis que les « pimps » (« macro » : « maengda » en thaï) essayent de nous refiler à tous les coins de rues, des « shows » où les filles coupent des bananes avec leur sexe (Je leur demande s’ils n’ont pas peur de se la faire couper aussi… ça les fait rire, faute de nous avoir comme clients)

Tandis qu’on fait gagner un peu d’argent à une mini boutique de « fish spa », la dernière mode en matière de spa en Thaïlande et qu’on se fait « bouffer » les peaux mortes pour 150 bahts le quart d’heure…

 

B BANGKOK1

Tandis qu’on déguste un « khao kheeng » épicé à pleurer, sur le trottoir de Patpong, histoire de se brûler un peu l’estomac après des mois de french cuisine (le plus souvent bio)….

….Noy et  ses 5 fils, (son mari l’a quittée depuis belle lurette), remballent sa marchandise dans son pick-up à 10 heures du soir, pour être en forme demain à 4 heures du matin pour le marché de Dom Muang, pour cuisiner chez elle et pour s’installer à  nouveau dans la rue à  2 heures de l’après midi, jusqu’au soir 10 heures, et comme ça tous les jours de la semaine. Tous les jours du mois. Tous les jours de l’année…Pas de RTT (c’était le titre d’une comédie française (mauvaise) vue dans l’avion avec un Kad Merad improbable en séducteur de la mimine Mélanie Doutey.  Pas  de vacances ici non plus…

 

B BANGKOK6

 

….Tandis que la vie – avec ses mini évènements et ses catastrophes – continuent autour de nous, je respire une grande bolée d’air vicié : odeur de détritus en décomposition, de grillades de saté, d’écœurante fragrance de jasmin et de gazoline âcre….Et je me dis que oui, « je suis bien à Bangkok » !

Powered by WizardRSS | Full Text RSS Feeds



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!