88 vues

Trahison, mépris, haine… et les larmes de Bouddha (tears of Buddha)

0

Je prends chaque matin mon café dans un endroit fréquenté assidument par des étudiants de l’Alliance Française toute proche, par un japonais marié à une française et qui vient ici faire ses exercices de thaï – le couple habite en partie à Bangkok –  par une sublime et mortellement élégante ex-rédactrice en chef de “Cosmopolitan” New-York, et par quelques touristes de passage. L’endroit est simple mais bio. C’est là que j’écris chaque matin depuis que je suis de retour à Paris. On y trouve surtout une presse internationale : italienne, arabe, espagnole et américaine aussi bien que française…Et du “Figaro” à “Libé”, il y en a pour toutes les tendances, sans oublier les sportifs et les frivoles avec le magazine “Elle” et “l’Equipe”. Je me nourris de tout, c’est le meilleur moyen je pense, de ne pas devenir fanatique, enfin  je l’espère.

Ce matin, après une nuit scotchée à mon ordinateur, pour suivre au plus près les événements de Bangkok sur lesquels je m’étais juré de ne pas parler (ca fait trop mal, et il y a tant de haine sur le net), je feuillette l’hebdomadaire « Le Courrier International » et tombe sur l’article d’un journaliste russe Dimitri BYKOV. J’en retranscris ci-après une partie. Ceci pour vous prouver qu’on peut dire beaucoup de choses sans les dire expressément. Ceux qui me suivent depuis longtemps comprendront.

« Le pouvoir peut voler autant qu’il le désire, il peut ignorer la loi, cela tendrait même à  le rendre sympathique en le rapprochant du peuple, mais s’il y a une chose qu’il ne peut pas faire, c’est afficher une désinvolture absolue, considérer la population comme un troupeau de parfaits imbéciles. Tel un ivrogne invétéré, le peuple russe, aussi sale et détestable soit-il, n’en exige pas moins d’être respecté. Le pouvoir qui négligerait ce trait de caractère essentiel courrait à sa perte. Il n’est pas obligé de nourrir le peuple, encore moins de lui dire la vérité, mais il ne doit en aucun cas le mépriser ouvertement ».

Je ne suis pas d’accord avec tous les termes, mais en changeant quelques qualificatifs, cette déclaration peut s’appliquer à  tous les pays du monde et de tous les temps. Je poursuis donc ma lecture :

« Profitez de vos privilèges, mais en silence. Le véritable ras le bol est porté par des foules de citoyens ordinaires, dociles, qui la veille encore semblaient contents de tout….. (Quand la population réagit) alors il est déjà trop tard. Parce qu’il s’agit de cette majorité silencieuse qui, hier encore, était aussi impassible qu’un gaz inerte et aussi bienveillante et soumise que du bétail. Desormais, elle se voit comme une force. Elle s’est choisi un leader et elle a pris goût a l’action de la rue ».

Je poursuis mon exploration genre revue de presse et tombe sur une publicité pour un best-seller mondial, traduit en 43 langues : « Three cups of tea » de Greg MORTENSON. Il ecrit : “we can drop bombs, surge troops, put in roads, computers or electricity, but unless the girls are educated, a society will never change”. (On peut larguer des bombes, envoyer l’armée, construire des routes, installer l’électricité ou offrir des ordinateurs, tout le temps que les filles ne seront pas éduquées, une société ne peut changer)

Et je terminerai cette note par un commentaire écrit par une femme thaïe, après avoir visionne bon nombre de photos sur le chaos de Bangkok :


“Can these pictures tell how and where the protesters get so much anger?
Something lies beneath”.

Et elle signe :

Thai til next life (Thaïe jusqu’à ma prochaine vie)

B - Huay Pha 053

Beaucoup de gens pleurent aujourd’hui et pleureront encore longtemps. Peut-être que  le Bouddha pleure aussi.

Powered by WizardRSS | Full Text RSS Feeds



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!