46 vues

Une après-midi entre « pensée » et « vide »

0

 

Lire « La défaite de la pensée » de Finkielkraut dans un décor destiné aux éternels ados que sont les jeunes thaïs… et, pas seulement thaïs, mais aussi chinois, taiwanais, coréens… est une expérience drolatique dans ce coffee-shop où tout est fait pour vous garder dans cet état bienheureux et insouciant d’enfance… euh d’infantilité.


Blog _5021


Blog _5023

D’un côté, la pensée construite d’un philosophe, de l’autre, les jeux de renvois d’images, reflets, miroirs et gestes convenus – doigts en V – jusqu’à la nausée.

Tout est culturel ? Le terme  « culture » a bien deux significations qui s’opposent. La première affirme l’éminence de la pensée, la seconde la récuse et prétend que tout est culturel (la mastication du bétel, le tricot, la pâte à modelée !!) … Mais la culture ce n’est pas la pensée d’un côté, la vie de l’autre, c’est la vie AVEC la pensée.


Blog _5035

La pluie s’est soudain mise à tomber… une forte dépression qui arrive de la mer de Chine et du Vietnam. On se serre un peu plus à l’intérieur du coffee-shop. Je suis la seule farang au milieu de tous ces asiatiques… d’où qu’ils viennent. Mes deux voisines me demandent dans un anglais hésitant « Vous êtes française ? » « Comment avez-vous deviné ? » je demande. Je porte un tee-shirt acheté à Paris, un pantalon thaïlandais, une écharpe très colorée en provenance de Chefchaouen au Maroc. « Your style » me répondent-elles en chœur. Voilà qui rejoint le sujet « culturel » dans lequel je suis plongée. Je suis en train d’écrire, et puis j’ai un bouquin à côté de moi… mon apparence a donc donné des indices, trahi  mon origine ? Ou alors c’est quelque chose d’indéfinissable que je porte « en moi » et non pas « sur moi ». « Vous êtes chinoises ? » je demande à mon tour… je les ai entendues parler, je n’ai guère de mérite. « Taiwanaises » me reprennent-elles. Suit une séance de photos réciproques.


Blog 5027

Après leur départ et des adieux gestuels sympathiques, j’observe mes nouveaux voisins. Un jeune couple thaï. Ils ne se parlent pas mais se photographient mutuellement. Ils mangent leur glace qu’ils photographient avant de la consommer puis se prennent eux-mêmes en photo en train de démolir l’édifice glacée. Puis se photographient en train d’ingurgiter le délice. Pas de mot. Pas de réflexion, mais la réflexion d’eux-mêmes. De temps en temps, échangent une bouchée avant de retourner à leur portable réciproque. Puis s’observent sur l’écran de leur appareil et recommencent à se photographier pour une « apparence » plus conforme à l’image qu’ils ont d’eux-mêmes ou souhaitent donner d’eux-mêmes, C’est amusant et vain…Il y a plus d’invention dans un vrai jardin d’enfants avec des enfants pas encore « déformés » par le devoir d’apparence, de look, de convenu, de soumission au diktat de l’air du temps…. Mais quel ennui… finalement je me replonge dans Finkielkraut. Lui aussi est un peu ennuyeux mais au moins il me fait réfléchir.


Blog _5028

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Plugin WordPress | Android Forums | WordPress Tutorials

Qui est l’auteur?

michele jullian maleeJe m’appelle Michèle Jullian. J’aime les voyages, la photographie, l’écriture.

Voyager ce n’est pas seulement prendre l’avion ou parcourir la planète, c’est aussi voyager dans les livres, les deux étant l’idéal. Chaque voyage comporte sa part de découvertes et de déconvenues, lesquelles deviennent expériences, à partager ou pas. Voyager est une aventure de chaque instant. Mes repères sont en France et en Thaïlande où je réside « on and off ». J’ai écrit un roman “théâtre d’ombres” qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande …

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.