42 vues

Une vision unique… sur un monde multiple

0

 

Une photo ça ne parle pas mais ça dit beaucoup.
Je ne me déplace quasiment jamais sans ma caméra (oui je continue de dire caméra et non appareil photo, car pour moi cette amie est féminine !) J’ai flirté avec toutes les marques depuis mon premier Nikon jusqu’à ce dernier Canon Eos 5 Mark II, en passant par Hasselblad, et les mythiques Leïca.


Guizhou. ethnie Buyi
Pres de Hanshui (Guizhou) avec une femme de l’ethnie Buyi

Apprendre la technique est un minimum sauf si on photographie avec un portable ou un IPad, mais là, la moindre des choses est quand même d’avoir un « œil ». Le meilleur appareil, le plus cher, le plus sophistiqué, ou le plus brillant technicien… ne feront rien de « captivant » sans une vision, un point de vue, un regard pour « capter » le monde. Et toujours se demander : « qu’est-ce que je veux montrer » avant de shooter au pif.

J’aime les gens que je photographie et un évènement (je suis bientôt invitée à un mariage Karen), ou un paysage à “capter”,  m’excitent autant qu’un shoot d’adrénaline. Pire (ou mieux), je deviens intrépide, je perds la conscience du danger (pourtant j’ai peur de la montagne, j’ai le vertige, je tremble en avion). Lors d’un voyage en Chine, je venais d’avoir un accident serieux de moto et je ne pouvais quasiment pas marcher, je décidais quand même de partir.


Blog _1580
Petit frere Chen le voyou tibetain


Blog _1664
Petit frere Miao, le timide

Dans les montagnes du Guizhou, mon guide, Xiao Miao, (“petit frère Miao”), me prit souvent la main. « Je peux t’appeler “maman Jullian”  – “Jullian Mum” –  me demanda-t-il de façon touchante. Lorsque pour la première fois, il saisit ma main sur des sentiers pentus et glissants, il me dit en rougissant : « Jullian mum, c’est la première fois que je prends la main d’une femme dans la mienne, excepté celle de ma mère ». Il était jeune, il avait aussi une copine dans le Sichuan, et de timide il se fit de plus en plus audacieux au fur et à mesure du voyage et surtout en la compagnie du chauffeur, un jeune tibétain (“Xiao Chen”, “petit frère Chen”) qui lui, sifflait hardiment toutes les jolies filles depuis notre voiture 4x4x.


Blog _8048_2


Blog _8131
Les “escaliers du ciel”

Avec mes deux petits frères, nous nous sommes baladés dans les hautes montagnes du Guizhou. Grâce à eux, j’ai appris à avoir moins froid dans les hôtels de béton glacé : Faire chauffer de l’eau dans une théière mise à disposition dans tous les hôtels chinois, la verser ensuite dans une bouteille plastique transformée ainsi en bouillote.  J’ai appris à écouter de la musique pop tibétaine à fond la caisse  des heures durant, à chanter avec eux jusqu’à l’étourdissement, surtout dans les lacets dangereux de la route et même à fumer comme un pompier dans la voiture… (et pourtant je ne suis pas fumeuse…)


91 - petite fille Miao
petite fille ethnie “Miao longue corne” (Hmong)

J’aime le monde parce qu’il est different (pour combien de temps encore dans une époque d’uniformisation, non seulement de la pensée, mais de la « bouffe », de la culture ?) et je me dépêche de photographier tout ce qui est en train de disparaître.

Alors bien sûr il y a des photos, des clichés… mais il y a surtout les souvenirs qui se rattachent à chacun de ces instants uniques. On me demande parfois « où je peux faire la même photo ? » Que répondre ?  

Chaque rencontre est unique. Chaque photographe est unique et sa façon de « capter » le monde est aussi unique.

 

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed | Amazon Plugin WordPress | Android Forums | WordPress Tutorials

Qui est l’auteur?

michele jullian maleeJe m’appelle Michèle Jullian. J’aime les voyages, la photographie, l’écriture.

Voyager ce n’est pas seulement prendre l’avion ou parcourir la planète, c’est aussi voyager dans les livres, les deux étant l’idéal. Chaque voyage comporte sa part de découvertes et de déconvenues, lesquelles deviennent expériences, à partager ou pas. Voyager est une aventure de chaque instant. Mes repères sont en France et en Thaïlande où je réside « on and off ». J’ai écrit un roman “théâtre d’ombres” qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande …

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!