IDEOZ Voyages > MONTENEGRO > Vie pratique au Montenegro > Guide Voyage Montenegro : conseils pratiques pour bien voyager au Montenegro

Guide Voyage Montenegro : conseils pratiques pour bien voyager au Montenegro

sveti stefan au montenegro

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Pour mieux préparer vos vacances, consultez le guide voyage Croatie et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses.  

 

Le Montenegro est une destination de plus en plus attractive dans les Balkans. Les touristes qui ont déjà découvert la Croatie et souhaitent prolonger leur découverte de la côte Adriatique ou ceux qui cherchent à éviter le tourisme massif du voisin croate, y voient une excellente alternative.


Le Montenegro est très proche de la Croatie que ce soit pour ses influences, son climat, la majorité de ses paysages. Faut-il rappeler qu’il y a moins de vingt ans, ces deux pays formaient les régions d’un même pays, la Yougoslavie? Comment bien voyager au Montenegro? Voici quelques conseils pratiques pour préparer un voyage au Montenegro.

Le Montenegro est un petit pays niché au coeur des Balkans et issu de l’explosion de l’ex-Yougoslavie. Depuis quelques années, le Montenegro, Crna Gora, ce qui signifie montagne noire, attire de plus en plus de touristes conscients de la variété et de la richesse du patrimoine culturel, historique et naturel. Kotor, les bouches de Kotor, Perast, Budva, Cetinje, le parc national du Durmitor ou le lac Skadar, le mont Lovcen et son mausolée abritant le roi fondateur Njegos Ier, les monastères d’Ostrog et de Moraca, ne sont qu’un aperçu des visites incontournables au Montenegro.

guide voyage montenegro
Y aller

Aller au Montenegro

Formalités d’entrée

Les formalités d’entrée au Montenegro sont très simplifiées depuis 2006. Les ressortissants de l’Union européenne peuvent désormais entrer avec une simple carte d’identité en cours de validité pour les séjours touristiques de moins de 3 mois et les transits. Bien sûr, le passeport en cours de validité (au moins 3 mois) est également accepté. En revanche, le permis de conduire, la carte bancaire ou tout autre document qui pourrait avoir valeur de papier d’identité dans votre pays n’autorise pas l’entrée sur le territoire du Montenegro.

attention

Attention toutefois à bien vérifier la validité de votre carte nationale d’identité, car la France a porté à 15 ans la durée de validité automatiquement et sans renouvellement de votre carte. Vous devrez donc vous munir d’un formulaire explicatif officiel émis par le Ministère de l’Intérieur. A priori, le Montenegro, contrairement à d’autres pays européens, reconnaît cette modification de la validité aux frontières, mais uniquement si vous disposez du document officiel.

Les étrangers circulant en voiture personnelle doivent détenir un permis de conduire, ainsi que la carte verte/grise signalant que le véhicule et les passagers sont assurer dans le pays (code MNE). Sinon, une assurance d’environ 50 euros devra être souscrite au poste frontière pour transiter au Montenegro sans pour autant que vous soyez couverts pour les accidents responsables qui peuvent être sources de tracasseries administratives comme en Serbie.

Si vous voyagez en voiture de location, louée en Croatie, n’oubliez pas de souscrire à l’assurance autorisant la sortie du territoire et prévoyant le passage des frontières sans paiement de cette assurance de transit.

Eco taxe au Montenegro : une taxe supprimée!

La éco-taxe, fixée depuis 2008 au prétexte de la protection de l’environnement n’est plus en vigueur depuis Janvier 2012.

Comment s’y rendre?

picto voiture

Pour les plus courageux, il est envisageable d’aller au Montenegro en voiture en traversant la Croatie ce qui permet d’agrémenter le trajet avec des visites agréables. Cela constitue au moins 2 jours et demi à 3 jours de route depuis la France que vous veniez du sud ou du nord. Cette solution signifie que vous devez disposer de temps car cela n’aurait pas de sens de faire 6 jours de route pour passer une semaine au Montenegro.

picto bateau

Si vous venez du sud de la France, pour éviter un trajet long par la route, vous pouvez recourir aux liaisons internationales de ferry. Il existe plusieurs car ferries effectuant la liaison avec la Croatie depuis l’Italie (idéalement de nuit pour gagner du temps) à Ancona ou Bari. Il peut être pertinent d’atteindre Dubrovnik, Hvar ou Split en Croatie, voire Durres en Albanie d’où vous pourrez rejoindre le Montenegro pour découvrir la région d’Ulcinj moins chère et moins touristique que le reste du littoral.

Réservez dès maintenant votre billet de ferry pour le Montenegro

picto avion

Le moyen le plus rapide d’aller au Montenegro est l’avion puisqu’en liaison directe il faut compter 2h à 2h30. Vous pouvez atterrir à Dubrovnik et ensuite louer une voiture en Croatie en précisant bien que vous avez besoin d’une autorisation de sortir de frontière pour séjourner au Montenegro. Il est aussi souvent plus avantageux de rejoindre le Montenegro en bus (environ 2h30 et 10€), et de louer sur place une voiture qui pourrait être plus économique sans assurance hors frontière. Il existe désormais des liaisons en direction de Podgorica, la capitale du Montenegro au départ de Lyon qui sont assez avantageuses hors saison. Si vous habitez dans le nord et pouvez vous rendre à Bruxelles, il vous en coûtera environ 100-150€ pour atterrir à Podgorica.

Visites

Visiter le Montenegro : sites et villes incontournables

Voici les lieux que je vous recommande si vous avez peu de temps pour voyager au Montenegro et découvrir l’essentiel du pays en une semaine au minimum et plus volontiers en 2 ou 3 semaines. Sachez que vous ne regretterez pas de vous aventurer à l’intérieur des terres pour découvrir les magnifiques montagnes, les canyons, les rivières comme la Tara, les lacs, ou encore les monastères perdus dans la nature et les petits villages affichant leurs minarets aux abords du Kosovo.

Créer un itinéraire au Montenegro en fonction de vos envies
picto ampoule

La philosophie d’IDEOZ étant de partir de ce que sont les voyageurs, de ce qu’ils aiment et ont envie de voir et de faire, je vous invite à contacter les animateurs sur le forum Montenegro afin de les solliciter pour créer un itinéraire au Montenegro totalement personnalisé en fonction de vos goûts et de vos contraintes.

visiter le montenegro

Le mont Lovcen pour son parc national, le panorama sur l’Adriatique et le mausolée de Petar Nejgusi II

Mont Lovcen Montenegro

Sveti Stefan; la presqu’île qui fait rêver beaucoup de touristes, mais qui reste inaccessible et réservée à une clientèle aisée logeant à l’hôtel de luxe… C’est juste une carte postale! Toutefois si vous séjournez sur le littoral, il semble difficile de l’éviter!

sveti stefan

A quelques minutes à pied, Milocer est un hameau abritant un monastère important appelé Manastir Praskavica qui surplombe la route et mérite le détour pour ses deux églises et les fresques de l’église Saint Nicolas et de la Sainte Trinité…

Monastère Praskavica
Budva vieille ville

Budva ; une petite ville appréciée pour ses plages de sable pourtant bondées de touristes en été, son activité nocturne entre juillet et août et son environnement, en dépit du bétonnage nuisible dans la ville nouvelle

Visiter la ville de Kotor est une étape incontournable de tout séjour sur le littoral, tant cette ville médiévale fortifiée est le centre névralgique des Bouches de Kotor

Bouches du Kotor

Découvrir les Bouches du Kotor ; c’est souvent l’objectif numéro 1 des voyageurs qui viennent admirer l’un des plus beaux golfes méridionaux enserré entre les montagnes karstiques du Montenegro et l’Adriatique au bleu azur éblouissant

Gospa od Skrpjela Montenegro
Gospa od Škrpjela, ilot des rochers dans les bouches du Kotor


Vue des bouches du Kotor, gospa of Skrpjela

boka kotorska bouches kotor montenegro

Gospa od Škrpjela dans les bouches de Kotor est avec Perast l’une des cartes postales qui représente le mieux le Montenegro, bien que cet îlot soit en réalité artificiel!

Découvrez plus de photos de l’îlot de Notre dame aux rochers sur l’album dédié à la baie de Kotor…

Le village de Karuc près du lac et de la vallée de la Skadar

Le Parc national du Durmitor est la destination phare pour les amoureux de la nature qui apprécieront le lac noir et les randonnées réservées aux amateurs un peu entraînés aux marches sportifes.

durmitor lac noir parc national montenegro

Le Monastère d’Ostrog fascine en raison de sa situation à flan de montagne dans une zone assez perdue du Montenegro central. La route menant au monastère est dans un assez mauvais état et justifie une grande prudence, mais elle fait partie de l’attractivité du lieu. Même si vous n’êtes pas croyant, n’hésitez pas à vous y rendre car c’est un centre culturel et religieux très important dans l’histoire du Montenegro.

Monastère Ostrog Montenegro

Monastère de la Moraca

Monastère Moraca au Montenegro
Monastère Moraca au Montenegro – Photo: tlantaserbs.com

La Gorge de la Moraca réserve des vues impressionnantes dans ses canyons que parcourt la rivière à la couleur émeraude…

Cliquez sur la carte pour agrandir:

Se loger

Dormir au Montenegro : quels hébergements privilégier?

Booking.com
Les hébergements au Montenegro sont nombreux et variés sur le littoral mais plus rares dès qu’on quitte les zones touristiques. On trouve des hébergements pour tous les budgets et les publics depuis les hôtels de standing national ou international (repérable aux drapeaux sur la façade) jusqu’aux auberges de jeunesse, en passant par les petites pensions de famille avec quelques chambres et un restaurants (Pansions).

Pour les plus aisés, le luxe est de louer l’une des rares villas disponibles en bord de mer, car l’essentiel des location de vacances est constitué d’appartements relativement petits. Le terme Villa est aussi assimilé à une sorte de maisons d’hôtes avec des chambres dont le confort se rapproche de l’hôtel, malgré une gestion plus familiales.

Loger chez l’habitant Montenegro est une tradition très répandue. Le modèle des « sobe » chambres chez l’habitant n’a jamais cessé malgré le développement du tourisme au Montenegro et c’est sûrement la manière la plus simple et économique de s’immerger en peu de temps en profitant du contact et des conseils des locaux. En revanche, il faut aussi distinguer les sobe des maisons d’hôtes, car cela signifie souvent que vous partagez la maison et parfois la salle de bain et les toilettes des habitants, donc l’indépendance n’est pas toujours au rendez-vous. Il faut compter à partir de 10€ par personne et par nuit hors saison et plutôt entre 15 et 20€ selon la localisation en haute saison. Les campings pour tentes, camping cars ou en bungalow sont bien présents sur la côte, mais bien plus limités dans le reste du pays, où il faut rechercher les parcs nationaux pour trouver quelques aires.

picto attention

Préférez les hébergements jouissant d’une catégorie identifiable avec un système d’étoiles de 2 à 5. Le principe est un peu le même pour tous les types de logements, mais les exigences de confort et de services sont inférieures dans le classement montenegrin. 3* reste un standard minimal qui correspond à un confort simple et un service de base avec des commodités privées. Il est aussi recommandé de ne pas répondre aux sollicitations de certains montenegrins qui recrutent les hôtes auprès des stations de bus, des gares avec des panneaux. Ces locations ne sont pas garanties, sont effectuées sans déclaration et surtout, certains peuvent abuser de la confiance en modifiant les conditions de location et le prix une fois que vous êtes ferrés et que vous êtes arrivés dans leur domicile. Comme ils saisissent les papiers d’identité pour déclarer en théorie votre présence, il arrive qu’ils refusent de vous les rendre si vous n’acceptez pas de payer le nouveau prix ou les taxes inventées pour l’occasion.

Booking.com
Le coût des hôtels au Montenegro varie beaucoup selon la situation, la période (les plus hauts prix sont logiquement entre juillet et août dans la zone entre Herceg Novi et Petrovac) et le standing. Il est fréquent que les hôtels de standing national mélangent les types d’hébergements avec des catégories 3, 4 et 5* aux normes locales. Il est préférable de privilégier un standing international pour éviter les déceptions liées au confort et à l’équipement des chambres. Il n’est pas rare qu’un hôtel 4* « montenegrin » propose des petites chambres en mobilier bas de gamme avec des draps troués, des rideaux brûlés à la cigarette sans que ça semble problématique.

Le petit déjeuner est souvent compris dans le prix de la chambre d’hôtel dans les hôtels au-delà de 3-4* et reste à un prix raisonnable quand il est facturé en supplément. Comptez 7-8€. Il s’agit encore la plupart du temps d’un petit déjeuner sur mesure avec une commande auprès d’un serveur, mais de plus en plus d’hôtels se mettent au buffet international.

Les auberges jeunesse de type hostel, où l’on dort en dortoir (entre 7 et 12€) ou en chambre privative (autour de 25-30€), se concentrent essentiellement entre Budva, Kotor et Podgorica.

Il y a quelques autocamps et campings au Montenegro, principalement sur la côte et aux abords des parcs nationaux comme Durmitor et Biogradska Gora. Certaines zones du centre notamment la route qui mène de Podgorica au Kosovo sont quasiment désertes en terme d’hébergements.

Mieux vaut privilégier un séjour en sobe, ce qui ne suppose pas forcément une réservation vu que sur la côte, vous en trouverez un peu partout ou dans les petits hôtels auberges si vous souhaitez dormir dans les villes comme Budva.

Les locations de vacances et les appartements au Montenegro loués en général pour 3 nuits minimum sont également nombreux, surtout depuis que les investisseurs ont entrepris de défigurer le littoral en le bétonnant pour construire des immeubles uniquement dédiés aux touristes deux ou trois mois dans l’année. Ici, les transactions doivent être réalisées via des sites internet labellisés donc fiables qui évitent les mauvaises surprises. Certains privés, un peu filous, n’hésitent pas à demander des arrhes sans signer de contrat, puis ignorent la transaction pour en prendre une plus avantageuse. Il est donc préférable de bénéficier de garanties pour être assuré d’avoir l’hébergement réservé.

Le prix d’une location selon la période et la localité, la taille et le positionnement peut varier de 200 à 600€ par semaine. Les villas au Montenegro dotées d’une piscine sont rares et très prisées, donc chères (au-delà de 200€ / j) d’autant qu’elles visent un public exigeant souvent d’origine allemande ou russe, et prêt à débourser plus de 1500€ -2000€ par semaine.

Pratique

Conseils pratiques sur le Montenegro

Argent : comment payer au Montenegro?

La monnaie du Montenegro est l’EURO. Les Montenegrins préfèrent les paiements cash à tout autre mode de paiement. Évitez bien sûr les chèques qui produiraient des frais importants. N’oubliez pas que si le Montenegro a adopté l’euro comme monnaie officielle, il n’a pas pour autant de monnaie à son effigie, et ne fait pas partie de la zone euro, ni dans l’Union européenne. Les banques factureront donc des commissions sur les transactions de tous ordres comme les achats, les retraits d’argent, l’utilisation de la carte bancaire. Prudence dans l’utilisation de votre carte bancaire : vos achats vous coûteront au final plus cher entre les commissions et frais fixes. Munissez vous d’euros pour éviter de devoir effectuer des retraits qui génèreraient des frais!

Vous ne pourrez pas facilement payer avec la carte visa dans beaucoup d’endroits si ce n’est les restaurants et hôtels de haut standing ; la Mastercard est beaucoup mieux acceptée, mais pas mal de banques ne proposent pas des bankomats avec la visa, même s’il y a sur ce plan là une nette amélioration en raison de l’augmentation du tourisme européen.

Si la carte est un moyen de paiement très apprécié des français, il reste beaucoup plus difficile de payer par carte bancaire au Montenegro bien que le pays accepte en théorie presque partout ce mode de paiement. En effet, la plupart des établissements y compris les restaurants, hôtels, en dehors des établissements de haut standing, rechigneront à accepter la carte bancaire quelle qu’elle soit, au prétexte réel de ne pas vouloir payer de frais de commission. Pour ne pas refuser la carte officiellement, ils invoqueront sûrement une panne des terminaux ou un problème de communication avec la banque…

» En savoir plus sur les frais et commissions bancaires au Montenegro


La vie est-elle chère? Quel est le coût de la vie au Montenegro?

Les prix au Montenegro renchérissent très vite, surtout depuis la crise qui produit de l’inflation malgré un euro fort. L’attractivité récente du Montenegro auprès des touristes européens a également contribué à une augmentation du coût de la vie et des hébergements, qui pour les hôtels du littoral, s’alignent de plus en plus sur ceux, déjà chers, de la Croatie.

Le coût de la vie au Montenegro est environ 30-40% moins cher qu’en France en règle générale, mais le coût de l’alimentation en supermarché peut sembler cher, dans la mesure où l’essentiel des produits est importé. Les cafés sont moins chers qu’en France, alignés sur les prix croates : 1-1,2€ 1,5€ la petite bouteille d’eau, le café, 2€ le coca cola, 2-3€ pour un verre d’alcool etc.

» Pour évaluer votre budget et le coût de la vie au Montenegro…

Trouve-t-on facilement des supermarchés au Montenegro? Voici une question qui m’est souvent posée et me surprend toujours un peu, car dans l’imaginaire des touristes le Montenegro apparaît comme assez peu développé. Deux enseignes dominent le marché des supermarchés au Montenegro : Mercator, une enseigne slovène et Roda. Si sur le littoral et à Podgorica, les supermarchés se trouvent facilement, vous devrait plutôt vous approvisionner dans les épiceries dans le reste du Montenegro central.

Accueil et hospitalité des Montenegrins

Les Montenegrins ne sont sûrement pas aussi chaleureux et hospitaliers que leurs voisins serbes et bosniaques. Globalement, l’accueil est moyennement satisfaisant, en particulier sur le littoral du Montenegro, en dépit de l’attractivité touristique qu’il constitue auprès des italiens et désormais des allemands et des russes. Bien sûr, il y a des exceptions et quelques bonnes surprises qui permettent de nuancer ce jugement un peu général. Souvent, dans les villes très touristiques comme Budva, on est plutôt confronté à des attrape-touristes, qui avec un sourire enjôleur, un ton avenant et un démarchage forcené, vous convainquent de choisir leur restaurant avec un menu alléchant à petit prix, qui se transforme en carte aux prix bien moins intéressants. Dans le Montenegro intérieur, malgré le faible tourisme, les Montenegrins sont souvent plus attentionnés et disponibles.

Communication et langues parlées au Montenegro

Voyager au Montenegro ne pose pas trop de difficulté en matière de communication même si la langue locale est incompréhensible. La langue parlée est le monténégrin, qui s’écrit en cyrillique. Si sur la côte, la double traduction des panneaux est une évidence, elle l’est beaucoup moins sur les routes intérieures. Munissez vous éventuellement d’une carte ou d’un GPS et d’une grille avec l’alphabet cyrillique.

Les langues étrangères les plus communes sont l’Italien, en premier lieu, en raison des liens historiques dus à l’occupation vénitienne, et la présence importante d’Italiens sur la côte. Vous pourrez trouver assez facilement des interlocuteurs parlant anglais, voire allemand et désormais le russe à cause de l’attractivité auprès des Russes de ce petit pays. En revanche, le français est très rare que ce soit dans les hôtels ou les traductions.

Faire la fête au Montenegro et vie nocturne

La vie nocturne peut décevoir les gros fêtards, il y a quelques boîtes de nuit, bien sûr, mais on est loin de la nouvelle ambiance qui imprègne les cités croates les plus touristiques comme Hvar, Novalja, ou Split. La ville de Budva, Sveti Stefan jouissent d’une réputation de « Saint Tropez montenegrin ». A noter aussi que Bar Petrovac bénéficient du tourisme portuaire et peuvent offrir une ambiance assez agréable.

Manger

Manger au Montenegro

La nourriture au Montenegro est relativement bonne, bien que ce ne soit pas la meilleure des anciens pays qui composaient la Yougoslavie. La cuisine montenegrine très inspirée de la cuisine serbe principalement n’offre guère de spécialités propres.

Le coût des plats dans les restaurants, surtout en matière de poissons, est assez proche des cartes françaises en bord de mer et les spécialités se rapprochent de la cuisine italienne (beaucoup de pâtes, de pizzerias, de restos italiens dans les villes côtières les plus touristiques), avec notamment du poisson, des légumes dit « méditerranéens » en particulier les poivrons, les aubergines, servis froids et grillés en lamelles.

Plutôt que de manger dans les restaurants qui proposent tous des cartes formatées (même offre, mêmes prix), préférez manger dans des konobas, des auberges où vous pourrez trouver des mets plus traditionnels et proches de la cuisine quotidienne des montenegrins.

Très copieux, les plats de mix grill (viandes variées de porc, de boeuf, d’agneau servies avec des oignons crus ou des poivrons) sont une référence (environ 20€ pour 2 personnes) à l’instar des cevapi (6 à 10€), qui sont des sortes de rouleaux de viande hachée épicée.

Comptez 15-20€ pour une entrecôte (rare) ou un loup au four, ce qui est très cher en réalité pour le niveau de vie du pays, car les restaurants de bord de mer restent des « pièges » à touristes. Attention, ne vous laissez par berner par les menus à bas prix qu’on vous annonce (5€), car ils ne sont pour ainsi dire jamais servis! Ce sont des attrape-c*****s classiques surtout pour les zones entre Kotor et Budva, très prisées par les touristes aisés, notamment Italiens !

Contrairement à la France où il est obligatoire d’afficher toutes les conditions des prix et des services, il est possible qu’un menu soit affiché et ne soit pas servi, en général, car il n’est pas avantageux et qu’on essaie de vous persuader de prendre à la carte à des prix bien moins attractifs que 5 ou 6€. Les spécialités dans les restaurants de bord de mer sont assez chères, sous prétexte qu’elles sont exclusives: plateaux de charcuterie et fromages allant jusqu’à 20€!

Cevapcici au kajmak
Cevapcici au kajmak

Si vous avez l’occasion de parcourir les montagnes au Monténégro, préférez découvrir la gastronomie montagnarde à l’intérieur du pays avec ses jagnjetina, ses agneaux à la broche, les petits cochons en méchoui, les cevapcici, des brochettes de viande hachée, assaisonnées avec des épices qui peuvent être accompagnées d’une sauce au fromage kajmak.

Le kajmak est très présent, notamment sur la salade traditionnelle d’ex Yougoslavie, la Sopska, qui est proposée avec une couche de kajmak en lamelles. Le kajmak compose aussi les bureks, les tartes, ou est servi en tant que fromage frais.

Se déplacer

Circulation et état des routes au Montenegro

Il n’y a pas d’autoroutes pour voyager au Montenegro rapidement, donc vous emprunterez la route nationale ou des routes de montagne limitées à 80 km/h. Gare aux contrôles de police assez nombreux et très zélés à l’égard des touristes. Il y a aussi de nombreux contrôles de vitesse sur la côte aux entrées des villes en particulier. Les distances doivent être évaluées en temps plutôt qu’en kilométrage. Malgré des distances apparemment courtes, vous devez partir sur une base de 50-60 km par heure que ce soit sur le littoral ou en Montagne. Parfois moins de 40km en haute saison vu le ralentissement du aux embouteillages près des plages.

En savoir plus sur l’état des routes pour voyager au Montenegro?

Carburants au Montenegro

Le prix du carburant au Montenegro est aux alentours de 1,30€ pour le diesel, 1,34 € pour le super euro95. Évitez absolument le super simple destiné aux camions, qui pourrait causer des problèmes à votre voiture. Retrouvez le prix actualisé du carburant au Montenegro.

Transports en commun au Montenegro?

Quel moyen de transport privilégier au Montenegro? La voiture de location ou personnelle reste le meilleur moyen d’explorer vraiment le Montenegro y compris des coins reculés qui sont mal ou pas desservis par les transports en commun. Comme dans tous les pays européens, il y a des conditions à remplir pour louer une voiture au Montenegro : il faut avoir au moins 21 ans et disposer d’un permis de plus de 2 ans. De même les loueurs au Montenegro couvrent rarement en casco car l’état des routes peut rendre la conduite délicate pour les véhicules. La majorité des voitures économiques des agences locales sont de marque Skoda (voitures simples et robustes), tandis que les agences internationales comme Sixt misent sur les chevrolet spark ou Kia. A noter qu’il faut prévoir de conduire en montagne donc les petites voitures devraient rester limitées pour de courts trajets sur le littoral.

picto tram

Si vous ne pouvez pas louer de voiture car cela ne rentre pas dans le budget ou vous ne remplissez pas les locations des loueurs, privilégiez le bus au train. Il est beaucoup plus facile et pratique circuler au Montenegro en bus, quitte à rejoindre ensuite les sites les plus isolés en taxi depuis une ville ou en autostop. C’est notamment la seule manière d’aller jusqu’au mont Lovcen depuis Cetinje ou jusqu’au Monastère d’Ostrog depuis Danilovgrad.

L’autostop au Montenegro est courant et relativement aisé sur le littoral comme dans le Montenegro central. Les Montenegrins sont assez ouverts à la pratique et aiment bien partager des informations sur leur pays dont ils sont fiers, donc ils ne manquent pas de donner des conseils sur le trajet.

train

Les lignes de chemin de fer et les liaisons ferroviaires au Montenegro sont limitées et leur entretien assez irrégulier, ce qui ne garantit pas le meilleur confort et une bonne sécurité. Le train sert surtout dans les Balkans à relier les grandes capitales d’ancienne Yougoslavie, mais il dessert peu de villes montenegrines. Ce n’est donc pas le mode de transport le plus pratique.

Les liaisons sont toutes reliées à la capitale :

Belgrade – Podgorica – Bar est la ligne permettant d’aller jusqu’au littoral

Podgorica – Skadar permet de rejoindre le lac éponyme.

Podgorica – Niksic est la seule liaison pour aller dans le Montenegro intérieur. Si vous envisagez d’aller dans les parcs nationaux comme Durmitor, prévoyez donc le bus qui sera plus rapide et efficace.





N’hésitez pas à me demander pour d’autres détails.

BONNES VACANCES A TOUS ! DOVIDJENJA…

43 commentaires sur “Guide Voyage Montenegro : conseils pratiques pour bien voyager au Montenegro”

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour,
      Oui il est préférable de louer une voiture ou une moto plutôt que de se limiter aux bus, qui ne permettent pas d’atteindre certaines destinations pourtant magnifiques. Cela accorde vraiment plus de liberté de mouvement et dans un pays aux reliefs escarpés, il n’est pas négligeable d’utiliser un moyen de transport aussi pratique que la moto ou une voiture. Si vous êtes à l’aise avec la moto, cela peut être une bonne alternative à la classique voiture … En revanche je ne connais pas le coût d’une location de moto au Montenegro. Pour la voiture, on trouve entre 20-25€ par jour hors saison et entre 40 et 50€ en été. L’état des routes est variable selon les destinations. La route du littoral a été largement améliorée jusqu’à Ulcinj mais est ensuite aléatoire surtout vers l’Albanie. Dans le Montenegro intérieur les routes de montagne ne sont pas toujours de bonne qualité. La route pour atteindre le monastère d’Ostrog et celle qui mène à Lovcen sont assez délicates, mais ce sont deux sites incontournables au Montenegro, doc je vous les recommande!

  1. Comment louer une voiture au Montenegro et la rendre en Grèce?

    Bonjour,
    Nous nous rendons au Montenegro fin août et nous nous rendrons ensuite en Grèce, il semble que ce soit le parcours du combattant pour louer une voiture du Montengro et la rendre en Grèce. Pouvez vous m’informer à ce sujet?
    Merci
    Chantal

  2. En effet, bien que la monnaie monténégrine soit l’Euro, le Monténégro ne fait pas partie de la zone Euro et en effet, les accords de fin juin 2017 ne s’y appliquent pas.

  3. Frais de roaming au Montenegro : mauvaise surprise des frais hors forfait!

    Bonjour
    Un conseil pour le passage de la frontière entre la Croatie et le Montenegro : coupez l’internet de votre téléphone mobile. Pour ne pas l’avoir fait mon opérateur m’a signalé quelques kilomètres après la frontière que les tarifs au Monténégro étaient de + de 10€ par Mo et que j’en avais déjà transféré 5 soit plus de 50€ hors forfait. En Croatie les accords européens s’appliquent depuis le mois de juin 2017 mais pas au Monténégro.

    1. Bonjour,

      Je confirme la réponse d’Alain.
      Il faut toujours bien regarder les conditions d’application de cette nouveauté diffusées par l’opérateur…

  4. Bonjour,
    Aucun problème particulier pour louer à l’aéroport de Tivat.
    Si maintenant le choix existe à l’aéroport entre agence locale ou internationale, je recommanderais, quitte à payer un peu plus cher, de choisir une agence internationale, Sixt ou EuropeCar. Ainsi, vous n’aurez aucun problème (autres que ceux qui existent ordinairement) en cas de sinistre.
    Au niveau assurance, vérifiez bien les garanties offertes par votre carte de paiement avant de prendre les assurances optionnelles du loueur, payer bien le loueur avec votre carte de paiement et, en cas de sinistre, parmi les documents nécessaires exigez de recevoir du loueur sa liste de prix des diverses prestations qu’il facture pour tel ou tel sinistre. C’est une exigence pour remboursement des frais par CARTE VISA PREMIER par exemple.
    Et bon voyage.

  5. Bonjour,

    Merci pour toutes les informations mises à disposition sur votre site

    Je compte voyager 2 semaines dans les Balkans avec ma famille.

    Nous atterrisons à Tivat (Monténégro) puis je compte louer une voiture pour visiter le Monténégro, la Croatie et la Bosnie.

    Je compte louer une voiture à Tivat et la rendre à Dubrovnik.

    Svp, connaissez vous des bons plans pour ce type de locations ? Est-ce que je dois passer par des agences locales ou des agences internationales (sixt, europcar etc…)

    Merci pour votre aide

    Cordialement,
    Othmane

  6. Bonjour,
    Je prévois de visiter le monténégro durant le prochain mois de juillet, mais je me demande principalement comment il est possible de se déplacer entre les villes… J’ai 20 ans et ne pensais pas louer une voiture, mais est-ce vraiment nécessaire? Ou faut-il préférer les bus/trains? Le stop est-il sûr?
    Merci par avance !!!

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour Romane,

      Pour le train vous pouvez oublier. Il ne dessert que les grandes liaisons, donc Belgrade – Podgorica – Bar. Pour tous les autres trajets, le bus est la solution la plus pertinente quand on ne veut pas louer de voiture au Montenegro. Les liaisons sont régulières, vu que c’est un peu le seul moyen de transport collectif au Montenegro, mais c’est aussi très lent vu l’état de certaines routes et leur fréquentation. Bien sûr, cela suppose de limiter le séjour à des visites de ville à ville ce qui au vu de ce que propose le Montenegro est quand même un peu regrettable.

    2. Bonjour Romane,
      En effet, le Monténégro est parcouru par des lignes de bus inter-cités efficace…mais peut-être un peu lents.
      L’autostop y est très pratiqué…y compris par les seniors qui n’hésitent pas à lever le pouce.
      Comme partout, la prudence reste nécessaire. Cependant, il est important de dire que le Monténégro est un pays particulièrement sûr et que la délinquance autochtone est quasi inexistante. Il serait imprudent de penser qu’il en est de même pour celle émanant du tourisme, lui fort développé et très cosmopolite.
      Soyez donc vigilante à qui est susceptible de vous transporter. Petit conseil simple, si vous voyagez avec un sac à dos et le pouce levé, un simple petit drapeau français bien apparent ne sera pas inutile…

    3. Quand j’y étais, le stop était sûr et ça n’a certainement pas changé. De plus il est très pratiqué. Même si on rencontre fréquemment des jeunes filles en « tenue d’été…. » il semble qu’il n’y ai pas de problème. Soyez prudente qd même.

  7. Quelle agence de location de voiture choisir au Montenegro pour éviter les arnaques?

    Bonjour,

    Je pars au Monténégro et je cherche à louer une voiture pour 10 jours où je resterais au monténégro. Quelle agence me conseillez-vous? J’ai lu pleins d’arnaque de location et je ne sais laquelle choisir.
    Merci par avance.
    Cordialement,

    Noémie

    1. Bonsoir,
      Juste un petit préjugé…Pas plus d’arnaque au Monténégro que partout ailleurs dans le monde.
      Il suffit, comme partout, d’être un minimum vigilant à ce que l’on signe.
      Si toutefois vous voulez être tranquille, dans les 2 aéroport du pays (TIVAT ou PODGORICA), vous trouverez des agences classiques (Hertz, Sixt ou Europcar) qui naturellement ont “pignon sur rue” et avec lesquelles vous n’aurez pas de soucis. A TIVAT, une agence SIXT existe aussi au port moderne. (sais plus son nom….).
      Veillez aussi aux garanties de votre carte bleue qui vous permet peut-être de ne pas souscrire d’assurance complémentaire que je vous recommande car le monténégrin n’est pas plus sérieux qu’il ne faut au volant.
      (Au Monténégro, un camion qui roule en sens inverse cache un mec cinglé qui va dépasser le camion sous votre nez).
      Faites attention aussi à la police, très vigilante sur la vitesse…avec ou sans radar…au pif!!!
      Bon voyage.

  8. Vaut-il mieux louer une voiture à l’aéroport de Dubrovnik ou au Montenegro?

     

    Bonjour, nous partons en famille au monténégro en juillet. Nous atterrissons à Dubrovnik nous prévoyons de louer une voiture, vaut-il me le faire sur place ou au Monténégro ? Merci
    Marilyse

  9. Bonjour,

    Notre projet de voyage au Pérou étant reporté à l’année prochaine, nous aurions bien envie cette année de faire Croatie et Monténégro.
    Nous aimerions faire un trip “sac à dos” et non “attrape touristes/circuits/hotels”. Ainsi nous logerions chez l’habitant et/ou auberge de jeunesse.
    Ce sera notre première expérience de ce type.

    Afin de commencer l’organisation, j’aurais quelques questions :
    – Nous aimerions commencer par la Croatie et finir par le Monténégro : Quels Aéroports nous conseillerez vous pour l’arrivée et le départ ? Je comptais arriver à Zadar ou Zagreb pour pouvoir aller facilement aux lacs Plitvice.

    – La recherche de logements est elle aisée une fois sur place ? Comment s’y prendre ?

    – Conseillez vous de louer une voiture sur place ou bien circuler en bus est assez simple ? Quel est le prix des bus ou de la voiture de location au Montenegro?

    – Que doit-on voir absolument ? Et surtout quels sont les coins moins connus que vous nous conseillez?
    Merci pour vos premières réponses !

    1. Bonjour,

      Bravo pour votre projet, mais avant tout je me permets une petite remarque : entre le “circuit attrape touristes” et le trip sac à dos à l’aventure et logement hasardeux chez l’habitant ou en dortoir, il y a des nuances, et j’en suis témoin car pratiquant un mix entre les deux tendances, jusque là toujours avec bonheur.

      Voyageant seule par gout, j’aime aussi savoir où je vais dormir le soir, et quel avion je vais prendre, quels transports en commun sont présents dans le pays à découvrir etc .. Cela me rassure et me laisse l’esprit libre pour tout le reste.
      J’aime aussi plus ou moins planifier mon voyage, dans le meme but, mais souvent la découverte s’impose lors de mes “aventures” et c’est alors un vrai “plus”.

      Tout n’est donc pas dans les extremes, il m’arrive aussi de prendre une excursion guidée pour en savoir plus, mais ponctuellement. Cela m’a d’ailleurs été bien utile à Istanbul pour découvrir certains sites, mais j’ai aimé aussi pouvoir passer toute l’après midi seule à Sainte Sophie sans etre dérangée par le timing!

      Pour en venir à votre projet : au printemps 2011 j’ai visité le Monténégro en me basant dans un seul petit hotel, charmant et confortable d’ailleurs et d’un prix modique (Perla di Mare à Budva) et j’ai rayonné tout autour, les grands classiques : Cetinje, Kotor et ses bouches, le parc national du Lovcen et sa route Serpentine, l’étrange village de Rivejka où j’ai dégusté une délicieuse salade composée à l’ombre d’une auberge surplombant la rivière et son vieux pont etc ..
      Dubrovnik n’étant qu’à 120 kilomètres de là, j’ai fait l’aller et retour dans la journée, (parking payant 15 euros la jourée) et contrairement aux prévisions pessimistes du forum du Routard, il n’y eut aucune attente à la frontière, juste une tentative d’arnaque que j’ai déjoué au retour, d’ailleurs bien grossière!

      pour la location de voiture, j’ai utilisé Sixt (partout dans le monde et la moins chère des agences) mais je vous conseille un modèle un peu plus puissant que celui de base (petite Chevrolet!) car les routes sont montagneuses, étroites et tortueuses.
      Toutefois pas la foule sur les routes, ni sur les plages, mais c’était en juin, pour l’été, je crains que vous ayiez plus de monde et plus de chaleur, car ces destinations sont devenues plus prisées.
      Idem pour le logement si vous tenez à partir à l’aventure sans réserver .;
      Pour le vol, je suis arrivée et partie de Podgorica, où j’ai pris et rendue la voiture heureusement en bon état, malgré une .. mise en fourrière à Kotor (là aussi, soupçon d’arnaque, car je n’étais pas si mal garée que cela .. Incident qui fut le seul bémol à ce superbe voyage de 11 jours.

  10. Bonjour,

    Mon copain et moi avons enfin notre billet d’avion. Maintenant reste le plus compliqué… la préparation de notre séjour!
    Nous atterrissons à Dubrovnik le 21 vers 8h00 (Nous comptons visiter Dubrovnik et y dormir le 21).
    Le 22 nous prenons la voiture (louée a l’aéroport de Dubrovnik) et en route pour Herceg Novi (Plage + nuit sur place)
    Le 23 direction Kotor (croisière + visite de la vieille ville sur 2 jours)
    Le 25 au matin en route pour Zabljak (rafting 14km sur la Tara) + nuit sur place
    Le 26 retour sur Dubrovnik avion vers 15h

    Pensez vous que se programme est faisable ? Quels conseils pourriez vous me donner ?
    Nous hésitons entre Herceg Novi et Budva mais Budva nous ferait plus de route… Budva vaut-elle vraiment le coup par rapport à Herceg Novi ?

    Autre point important, nous n’avons pas encore réservé d’hotel et comptons plutot nous diriger vers des appartements sur Air B&B ? Q’en pensez vous ?

    Nous vous remercions d’avance pour vos précieux conseils et nous nous réjouissons de visiter le Monténégro !!!

    Tania et Greg

  11. Bonjour,
    J’ai passé 3 semaines à Tivat fin juin/début juillet 2014. Pour commencer, vous serez sûrement plus tranquilles en septembre et n’oubliez pas que le Monténégro est un petit pays. Vous aurez donc tout le temps de tout voir et même plus, puisque vous pourrez aller faire une balade à Dubrovnik.

    Perast MontenegroPour ce faire, l’idéal est de rester à Tivat où vous trouverez sans peine à vous loger et qui répondra à vos attentes en matière de visites puisque c’est « central » et donne accès en une demi journée (ou plus) à plein d’endroits que vous souhaitez voir, je cite, en vrac:
    – Kotor par la route (sens anti-horaire) en faisant le tour du massif du Vrmac, puis Perast, Risan, Kamenari, passage du bac pour 4,50€, Lepetane et retour à Tivat.
    – Péninsule de Lustica où vous ne manquerez pas d’aller et de déjeûner à Rose et où vous goûterez à la température de l’eau de la plage de Przno (le « r » entre 2 voyelles se prononce « eur ».
    – Pour une petite ballade et une baignade sympa, juste avant l’aéroport, dans le sens Tivat/Budva (indiqué par une pancarte Monastère St Michael…je crois) allez vers l’île aux Fleurs.
    – Depuis Tivat, un petit coup de bac à Lepetane (toujours le même prix et il y en a à toutes heures) et direction Herceg Novi et ses rues « haut perchée » mais aussi, un peu plus loin la promenade en bord de mer de Igalo. Vous pourrez faire un peu de repérage en poussant jusque Nivice (route qui longe la mer) et aller jusqu’au poste frontière croate…qui vous évitera le risque d’une attente parfois longue au poste principal. Si vous passez la frontière, n’oubliez pas de faire tamponner votre sortie…. juste mieux!
    – En une journée, vous irez aussi sur la route côtière, Budva, Bar, Petrovac, jusque la frontière albanaise et ses restaurants sur l’eau.
    – vous irez aussi voir le lac Skadar, ses nénuphars, ses oiseaux et son « Alcatraz ».
    – Je ne vous parle pas de l’intérieur, la montagne. Juste un détail, une route superbe part de Morinj (avant Risan, grand rond-point). Vous trouverez aisément de quoi vous satisfaire car il y a peu de routes. N’oubliez pas d’aller monter les marches du monastère d’Ostrog.

    Des bus parcourent le tour des Bouches…. mais ce doit être long …!

    On roule lentement au Monténégro, sauf les quelques dingues, trop fréquents, qui vont dépasser en face de vous. Attention, ils sont assez fous.

    Sauf si vous pratiquez la visite approfondie de tout, vous n’aurez pas besoin de fréquenter les hôtels.
    La vie est peu chère, les mini-markets sont ouverts de 7h à 23h et plusieurs enseignes de super marché jalonnent les villes. « Voli », le mieux.

    Pour boire une super bonne bière, l’idéal est de s’arrêter dans une grande station service…. insolite mais vrai. Vous verrez partout, à toutes les terrasses les parasols de cette marque de bière locale, 3ème richesse du pays…pour un prix moyen de 1,50€ les 33cl. (Sortie à droite à l’aéroport de Tivat, méga station service et Voli à 1km.)
    – Vous ne devez pas échapper à une promenade d’une journée qui vous mènera au parc national du Lovcen. Au départ de Tivat, direction Budva, tourner à gauche au RP après l’aéroport en direction de Kotor. 2 km avant KOTOR, tournez à gauche en direction de Cetinje. A partir de là, vous attaquez une petite route (que le Routard intitule « Serpentine » à juste raison) Vous allez vous régaler en découvrant, au fur et à mesure de la montée l’ensemble des bouches de Kotor. En montant, ne vous précipitez pas sur votre appareil photo, vous avez le temps, il y a 25 virages en épingle à cheveu…numérotés et suffisamment d’endroit pour s’arrêter. Soyez prudent, la route est assez étroite et les monténégrins « prennent toute la place ». Il vaut mieux vous arrêter et laisser passer (sans attendre le moindre remerciement) que casser la bagnole de loc.
    Une fois en haut, dans un hameau boisé, vous croiserez sur votre droite une petite route qui se dirige vers le Mont Lovcen, avec une guérite de péage du Parc National. De là, vous pourrez aller vers le mausolée (de :je sais plus qui) où vous aurez une vue exceptionnelle à 360° sur les environs.
    Vous pourrez redescendre par le même chemin puis, revenu à la guérite, vous irez à droite vers Njegusi où vous mangerez et sans doute achèterez pour une somme dérisoire (11/15€) une plaque de 1kg de jambon fumé (jambon de Parme local) spécialité protégée du Monténégro…ainsi que son fromage! Mais sans doute, vous y reviendrez….
    Depuis le Mont Lovcen, vous pourrez aussi revenir par Cetinje puis Budva et Tivat.
    – Je parlais des montagnes du Nord:
    Depuis le RP après Risan (à Costa Morinj) direction Niksic. La route est très belle, très large…mais attention aux fous furieux…j’insiste! Le camion qui arrive en face de vous va probablement être doublé par un dingue, devant votre capot! Vous verrez de beaux paysages et pourrez vous diriger soit vers Ostrog soit vers Pluzine (les 2 sont possibles) vers le lac et les rivages de la Piva.
    C’est là que vous pourrez prendre l’option d’aller vers le Nord Est vers Zabljac, les gorges de la Tara, etc…Dans ce casn une nuit d’hôtel s’envisage.
    – Vous pourrez réserver une journée au Lac Skadar, Tivat, Budva, Petrovac puis à gauche vers Virpazar (Podgorica) donc par la montagne et revenir par le tunnel (péage modéré, c’est pas la France) qui aboutit sur la côte entre Petrovac et Bar, où vous irez voir l’olivier âgé de 2000 ans, et retour à Tivat.
    – Au delà de Bar, vous pouvez pousser jusqu’à Ulcinj et la frontière albanaise à Bojana où les restaurants de poisson sont accueillants et, si amateur, une zonz naturiste vous attend de l’autre côté de la rivière.
    Ulcinj mérite amplement une visite, mélange de cultures et de religions, cosmopolite, ville très animée. Ne manquez pas de déguster un BUREK à la viande ou au fromage, acheté dans n’importe quelle boulangerie.

    Quand vous aurez fait tout ça, vous connaîtrez le Monténégro.

    QUELQUES INFOS PRATIQUES POUR VISITER LE MONTENEGRO:
    – Carburant au Montenegro. Prix fixé par l’état et peu variable. Gazole 1,24€
    – Pain: Un excellent bon gros pain de 0,35 à0,60€. Des boulangeries partout (- Pekara)
    – Cigarettes: En moyenne 5 fois moins cher, super marchés et kiosques.
    – Douanes: Aucun problème particulier vers la Serbie, la Bosnie, La Croatie. En quittant le pays, faire tamponner la sortie et, en rentrant faire tamponner l’entrée (L’un de mes amis a été ennuyé par un pointilleux car il n’avait pas de tampon d’entrée…et était donc réputé être entré clandestinement)
    Penser passeport pour le Kosovo et (c’est selon) l’Albanie.
    – Police: La police est omniprésente sur les routes, avec ou sans radar portatif (homologué ou non…j’ai pas demandé) Ils arrêtent facilement, sans distinction réelle. Ce même ami qui y vit m’a conseillé (pardon…) d’être un con de français qui ne parle que français et ne comprend rien d’autre….donc pas un mot, pas un seul…que des gestes…. de con de français, même s’il demande les papiers ou le passeport car un con de français ne comprend même pas le mot passeport prononcé pareil…mais en serbe.
    – Les routes au Montenegro: Larges ou étroites selon les secteurs, mais toujours correctes. Seul défaut grave, les autochtones.
    – Les hommes: Ils ont facilement une tête de tueur….
    – Les femmes: Belles, grandes, fières
    – Les hommes et les femmes: Peu amènes, impolis, ne connaissent pas le sourire…. sauf si vous avez des ennuis…. où ils se couperont en 4 pour vous aider.
    – Le marché: Un marché superbe (fruits et légumes) au marché de Tivat, dans le centre ville, au sous-sol de la dalle du bloc d’immeuble modernes en centre-ville.
    – La nourriture: Excellente bien que l’on ne trouve pas certains produits courants chez nous. La charcuterie traditionnelle mode française n’existe pas. Que d’énormes saucissons genre mortadelle, excellent au demeurant.
    La viande à prix modique, le steak à 6€le kilo.

    En savoir plus sur le coût de la vie au Montenegro

    – Notez: Au magasin VOLI de Tivat (au RP Tivat/Kotor/Budva) un aimable boucher (que vous reconnaîtrez à ses jolies moustaches retroussées) auquel vous vous adresserez directement en français. Vous serez royalement servi.
    – Les plages: Le Monténégro compte très peu de plages et elles sont bondées.
    Pour la plupart, sur la côte adriatique, la plus grande et réputée étant entre Ulcinj et Bojana.
    – Sur les Bouches, seulement des « quais » aménagés par les habitants, sortes – de mini-digues formant de tout petits ports sur lesquelles on s’allonge.
    – Location de voiture au Montenegro : à Tivat « PortoMontenegro » (SIXT) ou aux aéroports (SIXT et EUROPCAR)

    Bonnes promenades.

  12. Où aller au Montenegro au bord de la mer pendant une semaine?

    Bonjour,

    Nous souhaiterions passer 1 semaine au Monténégro en bord de mer mais je ne sais pas ou?

    J’ai une fille de 17 ans et ma nièce de 15 ans ; ma sœur nous accompagne. Nous recherchons une destination où il y a de l’animation pour les enfants et des soirées sympathiques pour nous. Que nous conseillez-vous? Je précise que nous avons un petit budget.

    Merci

  13. Vaut-il mieux louer une voiture à Dubrovnik ou au Montenegro ?

    Bonsoir nous aimerions partir en vacances au mois d’août prochain au Montenegro vaut-il mieux louer une voiture à l’aéroport de dubrovnik ou prendre un taxi à l’aéroport jusqu’à hercev novi et louer une voiture la bas ? Merci beaucoup pour votre aide Dany

  14. Bonjour,
    Nous avons décidé de passer une dizaine de jours au Monténégro . nous partirons de Dubrovnik
    Vaut-il mieux loue la voiture à Dubrovnik ou y ou aller en bus et louer dur place? Nous voudrions faire petites randos et baignades quotidiennes. Où me conseilleriez vous de trouver une location. Y a T il des criques comme en Croatie. Nous voulons rester près de la côte. Merci d’avance

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonsoir Joe,

      On ne trouve presque pas de criques au Montenegro, ce sont surtout des plages de sable ou de gravier. Mais la côte n’est pas découpée comme en Croatie où on peut trouver de nombreuses criques tout au long du littoral. Poussez éventuellement jusqu’à Ulcinj : il y a une plage très réputée Ada Bojana, à une quinzaine de kilomètres. Entre Mala Plaza et Velika Plaza, on trouve une succession de criques. Il y en a sûrement d’autres, mais je ne saurais vous en dire plus. J’espère que d’autres voyageurs pourront vous aider.

  15. Bonjour, nous partons cette année au Monténégro du 18 juillet au 5 août 18, nous sommes 2 familles du Sud de la France et ne souhaitons pas forcément uniquement lézarder sur la plage au milieu des mêmes touristes qui viennent peupler nos côtes … Pas fans des grandes foules, nous aimons les jolis villages, rencontrer les gens du cru, le côté authentique des pays que nous visitons. Pour la dernière semaine, nous avons réservé une maison aux alentours de Herceg Novi puis une autre vers Danilovgrad, quelles visites ou activités nous conseillez-vous au départ de ces 2 points de chute? Pour le début du séjour nous visons l’intérieur des terres, nous adorons les paysages de montagne, les lacs, les chalets, les baignades en rivière, la balade (mais pas de grosses randos trop difficiles). Nous serons 5 la première semaine, 9 la deuxième et avons un budget moyen. Je recherche actuellement les locations pour le début du séjour, quel(s) endroit(s) nous conseillez-vous pour sillonner et profiter des plus chouettes aspects de ce pays? Merci Beaucoup, Nelly

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour,
      Pourriez-vous m’expliquer le choix de Danilovgrad? Il m’étonne vraiment car il n’y a pas grand chose à voir ou faire dans cette ville. Cette zone ne justifie pas en généra un séjour d’une semaine. On y passe plutôt pour s’y rendre au monastère d’Ostrog, mais il y a des régions plus intéressantes pour les randonnées comme le canyon de Tara ou de Moraca. En revanche si vous aimez les randonnées, le Montenegro central reste forcément un bon point de départ comme l’itinéraire Katunska Nahija : vous pouvez suivrez la route Danilovgrad – Čevo – Cetinje et de Cetinje, l’ancienne capitale historique, explorer au moins pendant une journée le parc naturel de Lovcen et le mausolée du roi Petar Njegusi II.

  16. Où se poser 1 semaine au Montenegro (avec 3 enfants)?

    Bonjour, nous cherchons un endroit sur la mer autour de Kotor ou Budva, où nos 3 enfants (10, 8, 2) pourront avoir des activités et nous du calme ! (une petite maison avec jardin en bord d’eau….)
    Merci

  17. Bonjour,
    En pleine préparation de notre voyage au Monténégro, je sollicite vos conseils.
    Nous sommes 4 et partons 10 jours au Monténégro en Août (pas d’autres choix malheureusement…).
    Il est prévu d’alterner entre parcs nationaux et côte.
    je souhaite savoir quelle ville est idéale pour séjourner proche des bouches de Kotor durant trois jours. Avez-vous une idée ?
    Biogradska Gora est-il à faire à tout prix sachant que nous irons au parc du Durmitor et au lac de Skadar ?
    J’ai lu que le logement chez l’habitant était roi au Monténégro, cela dit est-ce envisageable sans réservation en pleine saison et à 4 personnes ?
    Je vous remercie de votre aide,
    A bientôt

  18. Des bons plans pour notre séjour au Montenegro en itinérant en septembre?

    Bonjour nous souhaitons passer 15 jours au montenegro en septembre nous sommes 4 adultes et nous sommes preneurs de bons plans concernant les visites hébergement vaut il mieux louer une maison ou faire de l itinérant comme nous en avions l intention ….Quid de la conduite et des prix des chambres et restau… Merci beaucoup pour toutes ces infos. S i vous avez des conseils pour les vols nous sommes preneurs aussi si ce n est pas abusé de votre disponibilité à nous répondre. Cordialement. Nadine

  19. Bonjour,

    Comment préparer notre séjour au Montenegro en août?

    Mon copain et moi avons enfin notre billet d’avion. Maintenant reste le plus compliqué… la préparation de notre séjour!
    Nous atterrissons à Dubrovnik le 21 vers 8h00 (Nous comptons visiter Dubrovnik et y dormir le 21).
    Le 22 nous prenons la voiture (louée a l’aéroport de Dubrovnik) et en route pour Herceg Novi (Plage + nuit sur place)
    Le 23 direction Kotor (croisière + visite de la vieille ville sur 2 jours)
    Le 25 au matin en route pour Zabljak (rafting 14km sur la Tara) + nuit sur place
    Le 26 retour sur Dubrovnik avion vers 15h

    Pensez vous que se programme est faisable ? Quels conseils pourriez vous me donner ?
    Nous hésitons entre Herceg Novi et Budva mais Budva nous ferait plus de route… Budva vaut-elle vraiment le coup par rapport à Herceg Novi ?

    Autre point important, nous n’avons pas encore réservé d’hotel et comptons plutot nous diriger vers des appartements sur Air B&B ? Q’en pensez vous ?

    Nous vous remercions d’avance pour vos précieux conseils et nous nous réjouissons de visiter le Monténégro !!!

    Tania et Greg

    1. Bonjour.
      Une fois n’est pas coutume, vous voilà bien raisonnables puisque votre programme n’escompte pas tout voir du Nord au Sud en peu de temps.
      Oui, votre programme est sympa mais vous pourriez peut-être le mettre plus à profit. Vous comptez passer 2 jours à Kotor, y compris une balade en “croisière”. Si cette visite comprend PERAST, le monastère et le temps de visiter KOTOR (y compris les quelques marches…pour prendre un peu d’altitude), c’est très bien.
      Si vous souhaitez faire plus court et mettre autre chose à profit (Serpentine, TIVAT ou même BUDVA (très cosmopolite, animée et dont la vieille ville est aussi très belle) vous pouvez éviter de faire tout le tour des Bouches en prenant le bac KAMANARI/LEPETANE et aller directement vers KOTOR à laquelle vous ne consacreriez qu’une seule journée qui serait suffisante.
      Pour le logement, pas trop d’idée entre hôtel et AirBNB.
      Bon voyage.

  20. Salut à tout le monde!
    J’ai 18 ans et je part bientôt au Montenegro ( ou en Montenegro Rolling Eyes ) plus précisement à Bar. Qu’est ce que vous connaissez de cette ville, des gens qui y vivent…? Qu’est-ce qu’on peut faire autour?
    C’est peut-être une question un peu idiote mais quel temps fait-il sur la côte là-bas en septembre??
    J’aimerais aussi savoir davantage sur le pays en général, est ce qu’il y a des choses à faire et à ne pas faire?… En d’autre terme la culture montenegrine…
    Ah oui je voudrais connaître aussi la place de la fête dans la vie des montenegrins-montenegrines, sont-ils fêtards??…. Connaissez-vous des chanteurs-chanteuses ou groupes en vogue dans le pays?

  21. Bonjour,
    Nous partons au Monténégro du 18 juillet au 30 environ.

    Nous voyageons en voiture et ferons la majorité du temps du camping. Nous avons prévu : skadar lake puis le Durmitor et la Tara (plusieurs jours dont randonnée jusqu’à la grotte de glace ledena pecina avez vous des informations la concernant?) enfin le lovcen et le kotor.

    Nous ne sommes pas vraiment intéressés par les plages et préférons nous concentrer sur de beaux paysages.

    Plusieurs questions restent en suspens :

    – pour les randonnées existe-t-il des cartes pour nous guider et nous aider à nous préparer?
    – passage à la frontière et contrôle de police : fréquents? rapides? quelque chose à prévoir? de même, la nourriture en glacière ne pose pas de soucis?
    – connaissez vous des points de vue à ne surtout pas manquer?

    Merci infiniment pour votre aide et vos conseils!!!

    Budget, hébergement, transports: Etant en voiture, nous avons encore quelques questions :

    – routes : l’état est-il un minimum satisfaisant? nous déconseillez vous de rouler de nuit? les signalisations sont-elles suffisantes et compréhensibles?

    – trouverons nous facilement du carburant (voiture diesel) et existe-t-il une carte des pompes?

    – Auriez vous des suggestions de restaurants ou d’endroits où manger?

  22. Bonjour,
    En avril est tres agreable voyager.A Montenegro il y a deux aeroports., a TIVAT et PODGORICA.
    Regardez Paris-Tivat-Paris
    et Paris-Podgorica-Paris.Ou vous pouvez Paris-Dubrovnik-Paris.
    Dubrovnik-KOTOR (ou BUDVA) est 1h:30 de voyage.
    Cordialement,
    ALMIRA

  23. Bonjour,
    Quel temps fait-il au Montenegro en avril ? A quelle température faut-il s’attendre en avril?

    Combien d’avions par jour au départ de Paris et quel aéroport ?

  24. bonjour!!!

    Je me demande si il y a des transports et quels transports pour rejoindre un endroit à l’autre du Monténégro? Sont-ils abordables niveaux tarif et les logements également? Vaut-il mieux etre dans des hôtels ou chez l’habitant?
    Merci!!

    Mathilde

  25. bonjour et merci pour toutes ces infos précieuses
    je vais passer deux semaine au monténégro en février
    j’aimerais savoir si c’est jouable à cette période de l’année
    logement transports routes praticables hors montagnes
    ca a l air vraiment magnifique j espère juste que ce n’est pas trop tôt en février pour profiter des beaux paysages merci beaucoup

    1. Je ne cache pas que je préférais il y a 20 ans… Je suis nostalgique, mais le Montenegro a probablement besoin du tourisme même s’il impacte beaucoup les paysages littoraux… C’est un petit pays avec une forte concentration de visites culturelles ou naturelles donc intéressant sans trop s’éloigner de la France ni devoir trop débourser pour se faire plaisir, Bénédicte Genardini!

  26. J’y suis allé en 2007 et j’ai été assez déçu. Les sites et les paysages sont magnifiques, mais il est difficile de circuler et très dur de se loger si on n’a pas réservé auparavant. L’accueil est assez moyen. Depuis, lors de mes voyages, j’évite les côtes touristiques.

    1. Je comprends ton point de vue, je ne suis pas loin de le partager…. Pour moi, le Montenegro, c’est surtout le Montenegro intérieur qui n’est pas touristique mais pour la majorité des touristes, ce qui attire au Montenegro, c’est bien la côte… Je peux comprendre. Heureusement, la petite taille du pays permet de faire un voyage varié en peu de temps, ce qui est un sacré avantage à condition d’être curieux. J’avoue que je n’aime pas la cuisine montenegrine, proche de ses voisins mais en deça au niveau de la qualité. Quant aux Montenegrins, je n’ai jamais accroché dès mon premier séjour, je ne les trouve pas chaleureux ni hospitaliers ; du moins tous ceux que j’ai pu rencontrer, mais les jolis paysages du pays plaident en faveur d’un voyage au Montenegro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *