Ne restez pas touriste, devenez un voyageur curieux! : préparez votre séjour en Europe à votre mesure grâce aux conseils et guides de voyage d'IDEOZ
115 076 vues

Visiter la Croatie : 10 conseils pour établir le meilleur itinéraire

4

Vous souhaitez visiter la Croatie pour la première fois, mais vous ne savez pas que faire, que voir, ni quels points de chute définir pour votre itinéraire? Voici 10 conseils pour bien découvrir la Croatie sans forcément se limiter aux sites incontournables ou à la côte Adriatique et pour passer des vacances réussies en fonction de vos goûts et de vos envies!  Pour préparer votre séjour, n’hésitez pas à poser toutes vos questions à la communauté de voyageurs d’IDEOZ sur le forum voyage..

Comment découvrir au mieux les richesses et la variété de ce pays où se mélangent les influences méditerranéennes et slaves? Visiter la Croatie de manière satisfaisante lors d’un premier voyage suppose forcément de faire des choix qu’il n’est pas toujours facile de trancher quand on ne peut se fier qu’aux guides papier, brochures officielles ou à des conseils de voyageurs sur des forums.

 

Besoin de conseils pour préparer votre séjour en Croatie?

Pour bien voyager en Croatie etsandrine ideoz voyages visiter l’essentiel de la Croatie touristique ou plus insolite, découvrez sur le Guide voyage des suggestions d’itinéraires et des idées de visites incontournables et d’activités, mais aussi des informations pratiques, des conseils et nos bonnes adresses d’hébergements authentiques.
Si vous souhaitez créer un itinéraire plus personnalisé en fonction de vos envies, trouver des logements et toutes les réponses à vos questions sur la Croatie, consultez et/ou postez vos questions sur le forum pour profiter de l’expérience des voyageurs sur IDEOZ et commandez des documentations gratuites. courrier6Vous pouvez aussi nous contacter par email.

 

1 – Construisez une trame d’itinéraire en Croatie plutôt qu’un circuit complet

 

Visiter la Croatie lorsqu’on souhaite associer tourisme, loisirs et activités suppose un minimum de réflexion sur l’itinéraire. Un itinéraire se pense, un voyage se vit. Laissez vous porter par les hasards!

visiter la croatie

 

Il n’y aura pas de meilleure manière d’explorer la Croatie que d’improviser un peu (ou plus selon vos habitudes) et de faire des rencontres avec des locaux ou d’autres touristes qui partageront avec vous leurs suggestions, même si vous établissez un circuit de base pour repérer vos points de chutes et sites incontournables.

Plutôt que de construire un itinéraire Croatie très détaillé point par point, où tout est calculé à la minute près, établissez une trame d’itinéraire basique avec deux à trois points de chute pour explorer par rayonnement, en optimisant vos déplacements. Le mieux est de privilégier aussi les points de chute centraux (comme Sibenik ou des villages de la riviera de Makarksa comme Podaca – Gradac en Dalmatie pour visiter toute la Dalmatie en ne recourant qu’à deux hébergements, Rovinj ou Pazin en Istrie, Zagreb en Croatie centrale, Krk dans le Kvarner où les dessertes de ferries vont vers toutes les îles voisines). L’autre option très pertinente est de privilégier un hébergement à la frontière de deux régions (zone de Rijeka ou Zadar qui donnent accès au Kvarner, à la Lika et à l’Istrie) pour mieux sillonner une zone sans accroître votre temps sur la route. Votre itinéraire devrait compter entre 3 et 6 sites que vous estimez incontournables pour un séjour d’une semaine à deux semaines…et sillonnez ensuite les alentours pour compléter facilement ce programme !

Visiter la Croatie au pas de course pour faire rentrer tous les sites supposés incontournables n’aurait que peu d’intérêt. Les vacances sont faites pour décompresser et voyager en découvrant un pays reste assez fatiguant, même si vous adaptez votre rythme aux circonstances. Évitez de fixer un itinéraire millimétré, trop chargé et intense, avec plus de visites que de jours disponibles. Tenez en compte le niveau de fréquentation selon la saison à laquelle vous voyagez. Par exemple, visiter la Croatie en haute saison, juillet et août suppose de s’armer de patiente sur les routes, à l’entrée des sites ou dans les villes.

Par où débuter quand on vient en Croatie pour la première fois? Vaut-il mieux se concentrer sur une région touristique dotée de plusieurs sites très connus ou vaut-il mieux approcher le pays par étape, en parcourant plusieurs régions afin d’avoir un aperçu plus complet? La question est inévitable et suppose de réfléchir déjà à votre façon de vous déplacer et d’explorer en règle générale. A mon sens, rien ne vaut un road trip dans plusieurs régions, où l’on évolue d’un point de chute à un autre afin d’éviter de multiplier les kilomètres aller-retour. Vous pourriez  partir sur une base de 3 jours par  pour appréhender une zone réduite dans un paramètre de 50-60 km. Vous trouverez plus facilement vos hébergements, car ceux-ci (hors hôtels et agrotourismes) sont souvent loués pour une semaine en été.

Vous préférez le confort d’un seul point de chute d’où vous rayonnez en étoile? Cette solution est la plus pratique si vous n’aimez pas changer d’hébergements régulièrement. Mais elle reste forcément limitative sur l’amplitude de la zone explorée.  Toutes les régions et les comitats (sortes de départements) permettent sans mal de découvrir des villes, villages, sites ou parcs variés en une semaine ou plus. L’Istrie, par sa petite taille, se prête parfaitement à ce genre de projet. La localisation de Zadar, rendant le Kvarner et la Lika accessibles en une ou deux heures, la centralité de Split, ou si vous préférez un séjour sur une île, les situations de Hvar en Dalmatie ou Krk dans le Kvarner, sont très judicieux. Néanmoins, cela signifie aussi que passerez plus de temps sur des routes très fréquentées où on avance à 40-50 km par heure dans le meilleur des cas est tout sauf distrayant et c’est d’autant plus vrai quand se greffent des frontières imprévues comme dans la région de Dubrovnik Neretva où le passage des frontières de Neum Klek peut nécessiter des heures!

Les sites touristiques en Croatie comme Plitvice, Krka, Split, Dubrovnik sont souvent bondés en haute saison et perdent un peu de leur charme voire de leur authenticité quand il y a trop de touristes, pas toujours respectueux des lieux en prime. Le rythme de découverte peut être sérieusement ralenti. On peut facilement attendre une à deux heures pour embarquer sur un bateau pour traverser les lacs de Plitvice au mois d’août. Sans compter l’attente à la billetterie, l’accès jusqu’au parc par certaines routes et les embouteillages sur les sentiers les plus prisés. Il est donc toujours préférable d’aborder le parc Plitvicka Jezera ou Krka et les remparts de Dubrovnik dès le matin (8-9h), idéalement à l’ouverture, pour profiter d’un peu de tranquillité jusqu’à l’arrivée des groupes de touristes en visite organisée et des itinérants qui souvent commencent leurs visites vers le milieu et la fin de la matinée !

Soyez prévoyants et doublez donc les temps de visites pour vérifier que votre itinéraire de base reste réaliste. N’oubliez pas d’ajouter au moins une heure de marge pour les trajets supérieurs à 2 ou 3h car la circulation peut aussi être plus difficile en haute saison. Sur les bords de l’Adriatique comme à l’intérieur du pays, on parle moins en terme de kilomètres à parcourir qu’en temps de trajet moyen, en partant d’une base de 50-60 km/ heure pour circuler sur une route nationale en Croatie. Vous aurez moins de mauvaises surprises si vous anticipez ces points pour que votre séjour soit attractif, plaisant et réalisable sans trop de fatigue.

Si vous voulez visiter la Croatie pour avoir une première approche, privilégiez un itinéraire réaliste qui comprend les contraintes déplacements / visites / passages de frontières et temps passé sur les ferries ou en attente de ferry. Faîtes des choix pensés en fonction de ce que vous aimez, ce que vous avez envie de voir et de faire et non pas seulement en fonction de ce que vous disent d’autres touristes sur internet (ici comme ailleurs). Les expériences de tiers sont utiles pour se forger une opinion, infirmer ou confirmer des choix, mais elles ne doivent pas vous faire oublier que c’est votre voyage et vos envies de voyageurs qui comptent! Improviser, se laisser porter en fonction des conseils des personnes rencontrées dans le pays, des informations recueillies dans les offices du tourisme locaux, c’est encore mieux que d’avoir tout arrêté avant de partir…

 

2 – S’il n’y avait qu’un site à ne pas manquer : Plitvice!

Le parc national de Plitvice figure parmi les plus beaux d’Europe et fait figure d’étape incontournable dans votre voyage en Croatie. Visiter la Croatie sans aller à Plitvice? Impossible!

Si vous ne savez pas quel lieu est incontournable en Croatie, beaucoup vous répondront que leur meilleur souvenir a été le parc des lacs de Plitvice. Certes, Plitvicka Jezera NP est extrêmement touristique comme Dubrovnik, mais les magnifiques lacs, chutes et cascades et les sentiers où l’on découvre la faune et la flore indigènes, font oublier les inconvénients de la foule et impressionnent par leur concentration au coeur de ce parc de montagne …

Lacs de plitvice et chutes en croatie

 

Compte tenu de la variabilité du climat vérifiez bien lors de votre séjour que la météo est bonne pour le jour prévu. Plitvice sous la pluie peut s’avérer tristounet et parfois décevant surtout quand s’y ajoute l’inondation des sentiers lors des pluies printanières ou automnales.

Plitvice chutes près du lac Gradinsko

Envisagez au moins deux jours dans la région de Lika où se situe le parc car il serait injuste de réduire cet environnement de moyenne montagne au seul parc. Arrivez la veille pour pouvoir vous présenter à l’entrée du parc dès l’ouverture. Seule chance d’apprécier la visite de Plitvice sans trop de touristes. Dès 10h, les groupes des tours opérateurs se pressent dans le parc et ralentissent le rythme… Comptez une  journée complète (ou au moins 6h) dans le parc, si vous réalisez au moins le circuit H ou K. La visite peut être assez fatigante, selon que vous êtes ou non habitués à la marche et à la randonnée. Il est donc préférable de dormir sur place après la visite.

Vous pourrez terminer la journée en vous baladant dans les forêts environnantes ou en allant à Bihac (45 min), une ville bosniaque où vous pourrez apprécier la rivière Una. Pour ceux qui aimeraient explorer davantage la vallée de Korenica et les environs de Plitvicka Jezera, vous trouverez des idées d’excursions depuis Plitvice en Croatie et en Bosnie, puisque vous serez à moins de 30 min de la frontière avec la Bosnie Herzégovine et la région de Krajina.

plitvice sentiers des lacs superieurs

 

Idées de logements à Plitvice?

Il y a des logements chez l’habitant partout dans la région de Plitvice, mais réservation impérative en août! Vous pouvez trouver des hôtels et des chambres chez l’habitant sur Booking, Adriagate et Hotels.com.

fleche_blancheVoici nos meilleures adresses où dormir à Plitvice

agrotourisme Branko PlitviceAgrotourisme 3* à Vrelo : Chez Branko et Sonija : charmant et joli chalet typique, avec une petite auberge, des étables et des haras, dans un environnement très paisible à l’écart des touristes près d’une rivière, des montagnes et des forêts de la Lika. A 15 km du parc. Hospitalité et ambiance authentiques

Ne manquez pas la cuisine locale délicieuse et copieuse avec des produits frais, issus de la production, de la pêche et de l’élevage sur place préparée pour vous au moment par la maîtresse de maison, comme le petit déjeuner?! Contactez Branko?

  • Chambres d’hôtes à Plitvice chez Ivan Loncar ♥  ; belles chambres, confortables et très propres à 5 min du parc de Plitvice
  • Maison d’hôtes Ruhige Lage ♥♥♥ à Rakovica – maison dans un lieu calme, proposant des chambres confortables et spacieuses
  • Chez Mara ♥♥  : agréables chambres chez l’habitant  3* avec un très bon accueil pour un petit budget  Réserver –  En savoir plus
  • Chez Hrvoje ♥♥♥ : superbe maison d’hôtes tout confort, l’accueil est hospitalier et la famille est disponible à tout instant  RéserverContacter?
  • Chez Ana à Korenica : des chambres toute neuves, propres et un bon accueil – Réserver?
  • B&B Krizmanic : à 400 mètres du parc donc vous pourrez y aller à pied!
  • Home Lana ♥ ; en famille louez un cottage tranquille à 15 min du parc – Contacter Vedran?

 

 3 – Il n’y a pas que Dubrovnik en Croatie!

Dubrovnik est une belle ville fortifiée, mais reste une destination souvent surestimée! Le coût de la vie y est beaucoup plus élevé qu’ailleurs en Croatie et la ville est tellement touristique qu’elle n’a plus rien d’authentique et l’accueil des locaux peut même s’avérer décevant…

Tout le monde pense que Dubrovnik est la seule destination à ne pas manquer. Cela dépend des goûts de chacun, bien sûr, mais l’ancienne Raguse est surtout une destination vantée par les tours opérateurs grâce à des vues aériennes splendides, qui ne reflètent pas toujours ce que l’on découvre sur place. Visiter Dubrovnik, c’est un peu comme visiter la Cité de Carcassonne ou le Mont Saint Michel, un lieu ultra touristique, où les troupeaux de touristes croisent les groupes des tours opérateurs en file indienne, et les croisiéristes qui font leur pause de deux heures au pas de course. Tout le monde se bouscule sans grand respect et on n’y croise quasiment pas un croate, ou alors un croate d’humeur bougonne qui n’apprécie guère que sa ville soit envahie de touristes même s’il en vit …

Vieille ville de Dubrovnik vu des hauteurs

La vieille ville de Dubrovnik est magnifique avec son panorama, son cadre et ses pieds dans l’Adriatique, l’ensemble de ses fortifications, mais les ruelles se ressemblent toutes en définitive. La ville doit se visiter entre 6h du matin et 9h pour avoir une chance d’échapper aux touristes. L’avenue principale manque de charme à mon sens et le tour des remparts assez cher (18€) est incontournables pour ceux qui voudraient prendre des clichés des murailles, de la mer ou de l’intérieur de la ville en vision aérienne… Pour optimiser une journée, l’idéal est d’acheter la Dubrovnik Card 24h permettant pour moins de 25€ de découvrir les remparts, le palais des recteurs, le musée maritime et ethnologique (mais pas seulement). Dubrovnik est la ville la plus chère de Croatie : une consommation, une glace coûteront facilement deux fois plus cher qu’ailleurs. Un parking jusqu’à 40 kn (7€) de l’heure en été!

Intérieur de la vieille ville de Dubrovnik

 

 

Les hôtels à Duvrovnik au centre historique font flamber leurs prix en plein été, comme les propriétaires d’appartements (jusqu’à 150€/ nuit!) et les environs de la ville sont cernés d’hôtels 4 ou 5* qui ressemblent surtout à des usines à touristes. Les hébergements de tous types sont globalement 30-35% plus chers que dans la majorité des autres villes touristiques surtout en haute saison. Il n’est pas nécessaire de passer plus d’une nuit ou deux à Dubrovnik pour voir l’essentiel de la ville. Privilégiez les quartiers extérieurs comme Ploce (à -5 – 10 min à pied sur les hauteurs) à la vieille ville pour trouver un logement à prix plus raisonnable (entre 20 et 30% moins cher que dans la cité fortifiée). 

Les chambres chez l’habitant et les maisons d’hôtes sont nombreuses et plus abordables tout comme les quelques auberges de jeunesse / hostels généralement réservées longtemps à l’avance vu leurs prix plus économiques même s’il faut compter 40€ par nuit en été en moyenne.

La  location d’appartement et un hébergement dans une pension dans la riviera de Dubrovnik reste une solution pertinente en famille, pour 3 ou 4 jours au moins si vous souhaitez réduire le budget et vous éloigner des désagréments de la ville trop touristique. Je vous recommande la pension Zeko à Rozat : ses appartements, avec vue sur mer, sont à 6 km à peine de Dubrovnik. La proximité sans les inconvénients d’une ville ultra touristique !

Hébergements recommandés:

 

4 – Visiter la Croatie insulaire : Ne multipliez pas les îles !

Visiter la Croatie sans découvrir au moins une île peut être source de frustrations. Choisissez une ou deux îles au maximum en fonction de vos préférences en terme d’activités et de visites (nature, culture, faible fréquentation, mer…). Prenez en compte aussi dans votre sélection le nombre de liaisons, du temps de déplacement jusqu’au port et du mode de déplacement sur l’île.

Une île pour un court séjour, d’une semaine ; une à trois  îles au cours d’un séjour de  deux semaines, voilà qui est suffisant. A moins d’aller en Croatie pour découvrir les îles en particulier, privilégiez le choix de votre île selon vos goûts, vos attentes en matière de visites, de paysages et / ou de randonnées et d’activités, éventuellement en fonction de votre envie de profiter de la vie nocturne ou de la tranquillité, de la distance séparant le littoral et l’île, du nombre de liaisons disponibles. Sans oublier vos préférences en matière de plages, car beaucoup d’îles ne disposent pas de plages mais plutôt de criques… Cet article consacré aux îles croates vous permettra de répondre en partie à vos questions et devrait vous aider dans vos choix d’îles en fonction de la distance en ferry que vous consentez à parcourir, des paysages, visites et activités recherchés.

plage zlatni rat Lovrecina bracLe choix de votre île peut aussi dépendre de la place que vous accordez à la plage dans vos vacances. Les îles dalmates et du Kvarner comptent parmi les plus belles plages de Croatie et surtout de vraies plages de sable, rares mais aussi très prisées par conséquent comme Saharun sur Dugi Otok, la baie de Lopar sur l’île de Rab ou les baies de Vis. Surtout ne croyez pas que Zltani Rat, considérée comme la plus belle plage de Croatie et l’une des plus belles du monde, et référencée comme plage de sable, ressemble aux photos paradisiaques des cartes postales. Contrairement à que ce laissent imaginer les photos retouchées pour renforcer les contrastes aquatiques et la couleur du sol de  la corne d’or, elle n’a rien de doré, le sable est surtout du gravier et des cailloux. Elle est noire de monde entre juillet et août et toute petite, donc inconfortable surtout quand elle est remplie de transats payants! Hors saison, pourquoi pas?! Elle est tout près de deux attractions pour les randonneurs qui choisissent l’île de Brac, à savoir le sentier de Pustinja Blaca vous menant au monastère ermite de Dolina Blaca et l’ascension jusqu’au point culminant de l’île Vidova Gora à 778 mètres d’où l’on obtient le meilleur point de vue sur Zlatni Rat près de Bol.

 

Pour choisir au mieux votre île en Croatie, vous devez savoir ce que vous avez envie de faire ou de visiter sur une île, pendant combien de temps, avec quel moyen de transport (scooter, vélo, voiture, pieds) et à quel rythme. Si vous n’avez qu’une journée, privilégiez une île à moins d’une heure 30  de votre port (en catamaran)  et avec un lieu fort à visiter où vous pourrez vous rendre facilement sans trop dépendre des transports en commun (Korcula, Mljet, Hvar, Krk, Rab…).  Pensez aussi que si vous n’allez pas sur les îles avec un véhicule, vous devez prévoir la location d’un scooter (à partir de 20€ / jour) pour pouvoir vous déplacer plus librement et à petit prix.

 

5 – Optimisez votre séjour en visitant plusieurs régions

Privilégiez plusieurs points de chute, un central dans une région, et un à la frontière entre deux régions, qui vous permette de visiter la Croatie dans une perspective plus globale avec la possibilité de varier les expériences et les types de paysages. Un choix d’autant plus pertinent si vous souhaitez limiter le nombre d’hébergements et de déplacements lors de votre séjour.

Chaque région de Croatie compte suffisamment de sites attractifs pour que vous vous limitiez à une région, mais rien ne vous empêche d’optimiser votre itinéraire grâce à des points de chute stratégiques qui sont au carrefour de plusieurs régions. En choisissant certaines destinations, vous constaterez que leur position vous permet de découvrir plusieurs régions sans forcément rouler beaucoup, ce qui est idéal pour sillonner le pays sans changer trop souvent de logements.

Depuis la région de Zadar, aucun problème pour aller à Plitvice ou en Dalmatie centrale et sur les îles Kornati ou certaines îles du Kvarner. Depuis la région de Split, vous pourrez sillonner la Dalmatie du Nord, centrale et même du Sud, certaines îles, sans oublier la Bosnie voisine. Depuis les environs de Rijeka, vous pourrez aussi bien aller vers Plitvice que vers l’Istrie, le Gorski Kotar ou l’une des îles du Kvarner.

 

6 – Sortez des frontières pour des excursions variées

Depuis certaines régions de Croatie, d’autres pays d’ancienne Yougoslavie s’offrent à vous, que ce soit le Montenegro, la Slovénie la Serbie ou la Bosnie Herzégovine!

Si vous séjournez en Istrie, dans le Kvarner (région de Rijeka), le Gorski Kotar ou en Croatie Centrale, découvrez le littoral slovène (Piran, Koper), la grotte et la rivière souterraine de Skocjan, la grotte de Postojna, les villes de Maribor et Ptuj à l’Est ou encore Ljubljana, qui est à 2h de route depuis Pula.

Si vous séjournez en Dalmatie du Sud ou Centrale, vous serez proche de la région d’Herzégovine, en Bosnie Herzégovine, et vous pourrez apprécier la ville de Mostar, ainsi que les chutes de Kravice, le parc national d’Hutovo Blato et le lieu de pèlerinage de Medjugorje.

Si vous séjournez en Dalmatie du Sud, dans la région de Dubrovnik, profitez d’au moins une journée pour explorer les bouches du Kotor, la ville de Kotor et éventuellement Budva. Sans oublier Trebinje et ses environs en Bosnie Herzégovine avec en particulier le très beau monastère orthodoxe de Tvrdoš datant du IVème siècle.

Si vous optez pour les excursions hors de Croatie ou sur les îles, pensez à bien vérifier que vos papiers et assurances sont en règle si vous devez voyager en Croatie en voiture personnelle ou que votre contrat de location voiture vous autorise à sortir du territoire et à emprunter des ferries. Privilégiez les offres avec une assurance casco.

 

 7 – La Croatie ce n’est pas que le littoral !

Pensez à sortir des sentiers battus pour découvrir un peu mieux le pays de l’intérieur et surtout l’arrière-pays des régions littorales ! La Croatie est un pays contrasté et elle ne se limite pas aux paysages de l’Adriatique qui peuvent devenir assez répétitifs  …

Beaucoup trop de touristes résument la Croatie à la mer adriatique et à ses villes phares comme Dubrovnik et Split. Pourtant, la Croatie offre des visages très différents, notamment dans sa région centrale et orientale, ou dans l’arrière pays de l’Istrie, dans le Nord de la Croatie. Ne manquez pas Zagreb, la capitale, une ville continentale typique de l’Europe centrale et qui ne ressemble en rien aux villes du littoral! Fût-ce pour une journée! Visiter Zagreb en une journée, c’est bien sûr impossible, mais vous pourrez probablement en cerner les ambiances des trois principales zones que sont la ville haute, la ville basse et Kaptol et Dolac, incontournable pour son marché alimentaire en plein air.

La Croatie centrale et la Slavonie, à l’est, sont des régions beaucoup plus authentiques et que les touristes délaissent au profit de la mer. C’est donc là que vous pourrez sortir des sentiers battus et apprécier le mieux la convivialité, les traditions de Croatie. 

Lonjsko Polje maisons Hida et femme sur la route

Pour ceux qui recherchent la “vraie” Croatie, ils en auront un aperçu sans trop s’éloigner de la capitale en allant du côté des campagnes de la Krapina ou surtout, le havre de paix que constitue le parc naturel Lonjsko Polje à 100 km à peine de Zagreb. Ce parc est comme coupé du monde moderne. Fier de son folklore, des traditions de chants, de musiques et de pêche puisque les habitants vivent au rythme des saisons, avec lenteur, en respectant l’environnement de leur rivière, la Sava, qui leur apporte l’essentiel de leurs sources de subsistances. Vous voulez découvrir une Croatie qui n’a rien à voir avec les cartes postales paradisiaques et est restée sincère et généreuse?

N’hésitez pas à faire une pause, ne serait-ce que pour passer un ou deux jours à Lonjsko Polje. Vous ne le regretterez pas! Pour l’hébergement, l’etno selo Stara Lonja est un paradis qui a conservé l’esprit et l’architecture des maisons du XIXème siècle et l’accueil des deux frères Igor et Mladen est exceptionnel, surtout si vous profitez de leur connaissance de la Sava pour vous balader avec eux sur la rivière et pour aller pêcher votre prochain repas.

A deux heures par l’autoroute de Zagreb, retrouvez aussi la campagne des environs de Slavonski Brod, les vignobles, le parc naturel si méconnu de Papuk avec ses chutes, sa tranquillité, les randonnées simples d’accès. Logez chez Maryla, française établie en Croatie où elle a suivi son mari. Désormais veuve, elle a choisi de rester sur cette terre qui l’a adoptée et qu’elle aime énormément. A partir de 10€ la nuit.

Maryla Marie Louise Petrovic a Ratkovica en Slavonie

 

8 – Attention aux mines en Croatie !

Ne randonnez pas n’importe où et surtout sans un guide local et a fortiori sans information sur les risques potentiels de mines antipersonnels!

Même si la guerre semble loin désormais, il existe encore de nombreuses zones minées en Croatie. Si elles sont localisées sur les zones frontières avec la Bosnie et la Serbie, les mines restent un danger réel pour les randonneurs qui s’aventureraient n’importe où, sans accompagnateur connaissant bien le terrain.

 

9 – Krka ou Plitvice ? N’hésitez pas, visitez les deux parcs!

Faut-il choisir entre Krka et Plitvice? Krka et Plitvice, ce n’est pas la même chose que ce soit au niveau des paysages, de la topologie et des expériences! Les deux parcs sont complémentaires et ne se ressemblent pas du tout.

Pour beaucoup de touristes, Krka et Plitvice sont des parcs très semblables. Détrompez vous. En dehors de la présence de chutes, les parcs nationaux n’offrent pas du tout les mêmes sensations.  Plitvice est un parc national de montagne, qui est constitué de 16 lacs et de quelques 100 cascades de taille différente dont plusieurs sont très impressionnantes. Il y a plusieurs circuits de randonnée pour apprécier la végétation et la faune locale et l’on circule sur les lacs principaux en bateaux.

Krka est un parc national plat marqué par le lit d’une rivière nommée Krka, qui forme des rouleaux et des cascades en un point du parc où il est possible de se baigner! Vous pouvez circulez sur un sentier balisé pour atteindre les cascades, mais vous pouvez également avec un supplément découvrir les secondes chutes de la Krka en empruntant un bateau. Vous pourrez visiter (toujours avec supplément) l’îlot de Visovac qui abrite un monastère. Après la visite du parc, pensez à découvrir le monastère de Krka, un musée ethnographiques avec des moulins à grains et des habitats traditionnels.

Krka parc national croate

 

10 – N’éliminez pas Zagreb, une ville sous-estimée !

Zagreb est une ville aux allures de métropole (1 million d’habitants) à l’échelle de la Croatie. Cela lui vaut d’être injustement mal-aimée des touristes. Ne l’éliminez pas trop facilement de votre itinéraire, elle est très intéressante!

Beaucoup de touristes estiment que la ville de Zagreb n’est pas très attrayante, ni intéressante et qu’elle ne mérite pas le détours.  Pourtant, Zagreb est une ville continentale au riche passé historique, qui propose aux touristes des circuits insolites comme le Zagreb blue bike, des visites de musées variés dont celui dédié à l’art naïf, un art majeur dans tous les pays d’ancienne Yougoslavie. La capitale croate contraste fortement avec toutes les villes littorales qui sont plutôt marqués par leurs influences vénitiennes et antiques. Vous y apprécierez plutôt les influences d’Europe Centrale et notamment celles de la période austro-hongroise. Si vous allez à Zagreb, ne manquez pas la cérémonie de relève de la garde du régiment de la cravate devant la cathédrale!

Retrouvez tous les conseils pour visiter Zagreb en un jour ou plus idéalement, ainsi que tous les articles consacrés à Zagreb

Zagreb capitale croate

Et pour réussir encore mieux vos vacances en Croatie, découvrez 10 conseils pour voyager en Croatie sans mauvaise surprise!

    Voyage croatie

    Cet article sur la Croatie vous a plu?

    Téléchargez le gratuitement pour l’emporter en vacances!

     

    Préparez au mieux votre voyage en Croatie

    N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

    Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.



    Partager

    A propos de l'auteur

    Curieuse, j'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation. Voyageuse inconditionnelle, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

    4 commentaires

        • Bonjour Sandrine,

          Vos conseils sur les Voyages en Croatie nous serons d’une grande utilité, Je vous en remercie amplement.
          D’ailleurs j’ai commencé à construire un voyage pour les clients de notre Agence.

          Encore Merci!!!
          Club EVA

    Leave A Reply

    En publiant votre commentaire, vous acceptez pleinement les conditions générales d'utilisation d'IDEOZ : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.