IDEOZ Voyages > Apprendre les langues étrangères pour communiquer en voyage en Europe > Pourquoi les Français sont-ils mauvais en langues (et surtout en anglais)?

Pourquoi les Français sont-ils mauvais en langues (et surtout en anglais)?

Les Français ont la réputation de ne pas bien parler les langues et en particulier l’anglais, ce qui constitue un handicap sérieux dans notre monde mondialisé. Handicap tout aussi sérieux également à l’accueil des étrangers pour le premier pays touristique au monde…


“Les Français parlent mal anglais” : la faute au spectre sonore?

A l’occasion du salon Expolangues est apparu un début d’explication à ce handicap congénital. Si on enregistre en effet les fréquences émises en parlant dans telle ou telle langue, on s’aperçoit qu’il existe une différence considérable entre le français et l’anglais. Le spectre sonore du français s’étale en effet de 125 à 2000 hertz, du grave au médium, alors que celui de l’anglais part au contraire d’une fréquence de 2000 Hertz jusqu’à 12 500, du médium à l’aigu. Cela ne suffit pas à expliquer pourquoi les Français ne sont pas doués ni reconnus pour l’apprentissage des langues étrangères.

champs fréquentiels selon les langues

Les experts phonologues attribuent à ces différences de fréquences entre les deux langues le fait que nous ayions des difficultés à apprendre et à prononcer l’anglais. Notre oreille ne serait pas accoutumée suffisamment à cette gamme de fréquence pour permettre un apprentissage facile et rapide de cette langue.Par contre,un enfant dont l’oreille est beaucoup plus souple serait à même de l’apprendre plus facilement que ses parents.C’est ce phénomène physique qui expliquerait la grande facilité constatée chez eux pour s’accoutumer à l’anglais

De ce fait les méthodes modernes d’apprentissage de l’anglais passent par une phase d’imprégnation de l’oreille par des sons aigus différents de ceux auxquels nous sommes accoutumés. C’est ce que les experts appellent l’amélioration des compétences phonologiques.

Transmis à l’Education nationale et ses services pédagogiques qui ne semblent pas avoir découvert cette explication ni mis en place les modifications appropriées de leurs méthodes d’apprentissage à l’anglais.

NB Vous noterez que les russes qui sont réputés être forts en langue sont ceux dont le spectre de fréquence de la langue natale est le plus étendu. Ceci explique peut être cela!

Les Français sont-ils vraiment les plus mauvais d’Europe en langues?

C’est que vient d’annoncer une étude européenne sur les compétences linguistiques des élèves en fin de scolarité c’est-à-dire dans la tranche d’age 14/16ans. L’étude s’intéressait aux 5 langues les plus parlées dans l’Union dont l’anglais, enseigné universellement, et l’espagnol. La notation utilisée allait de Pré A1, à A1, A2, B1 et B2, cette dernière notation signifiant in niveau avancé de compréhension de la langue.

Les filles meilleures que les garçons dès l’école

Pour les 6 pays les meilleurs de l’Union, le niveau atteint se situe au niveau B1. pour les deux pays les moins bons dont la France, il se situe en dessous du niveau A2. Et pour ce qui est le plus important, la compréhension orale, seulement 26pct d’entre les élèves français atteignent le niveau A2 de compréhension!

Sans surprise, les filles sont meilleures que les garçons, en particulier à l’écrit, la lecture de publications en anglais ou le fait de regarder souvent des films en anglais ou sous titré vont dans le bon sens ainsi que le niveau social. La pratique d’un séjour linguistique est aussi assez peu répandue pour permettre aux écoliers et étudiants Français d’échanger avec des locuteurs natifs et de compenser un enseignement défaillant par une immersion et une imprégnation de la langue.

Le constat reste accablant, surtout pour le premier pays touristique au monde, et d’autant plus que, depuis quarante ans, il ne s’est rien passé dans ce domaine. Il est vrai que même nos hommes politiques dans leur vaste majorité ne pratiquent pas ou peu la langue anglaise et encore moins les autres langues!

Un apprentissage qui manque de précocité

Ce n’est pourtant pas une fatalité que nos enfants restent éternellement les plus mauvais d’Europe en langue. Allez voir à l’extérieur de France et vous verrez que ce qui nous semble si difficile est très courant ailleurs. Je citerai deux pays que je pratique assez souvent, les Pays Bas et la Norvège. Dans chacun de ses pays les enfants parlent l’anglais dès leur plus jeune âge et vous n’avez aucun problème à obtenir une réponse en anglais (si vous le parlez bien entendu) ou le moindre renseignement dont vous avez besoin. Reconnaissons que les méthodes pour apprendre les langues étrangères y sont très différentes de celles dominant en France.

J’ai vécu également l’expérience de l’expatriation en Angleterre avec de très jeunes enfants dont j’ai été surpris de constater la rapidité avec laquelle ils acquéraient la langue. Et avec le bon accent s’il vous plait, et apparemment sans effort. Le clé de cette apprentissage rapide, la précocité avec laquelle commence cet apprentissage.

C’est parfaitement connu des psychologues et des spécialistes de la linguistique que le plus tôt commence l’acte d’apprendre, le meilleur est le résultat. Comment se fait il que, alors que nous en avons peut être davantage besoin que d’autres peuples, nous semblons être celui qui s’y intéresse le moins? L’effet grosse tête si courant dans notre pays qui fait que nous pensons que c’est aux autres de s’adapter à nous et pas l’inverse. ? Une éducation nationale, pourtant bardée de pédagogues de haut niveau, qui ont loupé cette évidence du ‘enseigner tôt’ pour l’aspect linguistique ? Notre système de maternelle, unique au monde parait il, ne serait il pas l’outil idéal pour cet apprentissage des langues ?

De temps en temps, un Ministre de l’Education Nationale, sans doute interpellé par une étude du genre de cette étude européenne, s’intéresse au sujet mais sans jamais aucun résultat ! Il n’est pas resté assez longtemps, ou bien il n’a pas les effectifs « sachant » qu’il lui faudrait, ou il a cent mille autres problèmes plus important à traiter.

Le résultat est là. Le premier pays touristique du monde, l’une des premières économies au monde, l’une de celle qui se débrouille le moins bien face à la mondialisation de l’économie ne sait pas apprendre à ses enfants cette langue qui est quand même la clé des performances économiques. Scandaleux !!

Vous apprécié IDEOZ? Partagez avec vos amis!