Prague plus jamais !



    • Muller Sur #208345

      Nous avons séjourné 4 jours à Prague dans deuX hôtels 4 étoiles. Nous avons trouvé l’architecture jolie mais c’est tout, nous nous attendions franchement à Mieux. Extrêmement déçus Et refroidis par l’accueil des praguois et ce en général (un peu moins certes dans les hôtels). La grande majorité des praguois ne vous disent pas bonjour, vous jettent les choses limite à la figure, vous crie dessus dans la rue parce que vous leur gênez le passage, ne vous disent pas bonjour ni au revoir. Bravo la politesse. C’est inacceptable quAnd Cela se passe dans les restaurants Ou dans les bureaux de change, les institutions, les services ! L’attitude Est irrespectueuse. Nous avons vraiment été choqués ! Je peux dire ouvertement qu’ils n’aiment pas les touristes. Jamais nous n’y retourneront Et je déconseille fortement aux gens d’y aller. Heureusement qu’en France on accueille pas les touristes comme Cela, j’aurais honte. Et Si nous dans le cadre de notre travail Avec le public, on recevait les gens comme Cela, on serait sanctionné Et on nous dirait qu’il y en aurait d’autre qui aimerait ce travail !
      Sincèrement, j’ai pas mal voyagé dans le monde, mais c’est le seul endroit duquel je garde un souvenir amer.

      Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? » Créez un sujet ou posez une question ICI (sans inscription)


    • Admin bbPress
      Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #208505

      Bonjour Muller,
      merci d’avoir pris le temps de nous adresser vos impressions sur Prague bien qu’hélas, votre voyage ait été déplaisant dans l’ensemble. Il ne fait jamais dire jamais, donc j’espère qu’un jour, vous pourrez faire évoluer votre sentiment, mais sachez que vous n’êtes pas le premier à nous faire part de ce genre de ressentis! Hélas. Cela fait longtemps maintenant qu’à Prague, on peut vivre ce type d’expériences du quotidien où on a l’impression de ne pas être reconnu dans une relation, un échange de base, de ne pas être considéré ou respecté. Ni même vu ni entendu. Je ne saurais vous expliquer culturellement ce qui explique une telle attitude. Je ne suis pas spécialiste de la République tchèque, mais il me semble qu’une partie de ce comportement se retrouve dans d’autres pays de l’ancien bloc communiste que je connais mieux. Et je ne serais pas étonnée que les raisons de ces comportements soient similaires.

      En ex Yougoslavie, il y a pas mal de retours comparables y compris dans la très touristique Croatie. Dans les restaurants, les hôtels, les cafés, dans une moindre mesure, les comportements des personnels sont assez semblables : pas de salutation ou rarement, peu d’échange et une simple volonté de prendre une information sans le moindre remerciement, et servir. Le tout avec une distance, une froideur et ce qu’on apparenterait à un manque de politesse ou de courtoisie élémentaire. Or, il faut savoir que cela est un héritage de la période communiste, quand ces services étaient dédiés à un nombre très limités de personnes pouvant se les offrir. Il était attendu que le serveur soit quasiment transparent, n’émette aucun avis, n’échange pas avec les clients qui devaient ainsi comprendre leur supériorité par rapport aux personnels des restaurants et des hôtels. L’hôtesse ou l’hôtes dans un hôtel n’avait pas à faire autre chose que donner une clé et faire payer, en enregistrant l’identité pour les services de police. Il était impératif de ne jamais établir de relation.

      Dans un restaurant, le serveur n’était pas là pour autre chose que pour apporter les plats. Il n’y avait pas de dimension possible de conseils pour savoir quel plat prendre par exemple. Un serveur n’a pas à émettre un avis même si aujourd’hui, cela a pu évoluer. Il est juste là pour amener les plats commandés, apporter l’addition et ramener à l’argent jusqu’à la caisse. Il n’a pas à prendre d’initiative ni à entamer une base de relation avec le client.

      En réalité cet héritage “culturel” du communisme a rencontré une explosion rapide de la destination sur le plan touristique en raison de son attractivité architecturale. Quelques années après la chute du mur, Prague est devenue une destination à fort potentiel et en 20 ans, elle a conquis ses galons pour s’imposer comme destination touristique internationale. Il y a des traductions dans toutes les langues ou presque. Pas trop en français car le public français n’est pas si nombreux que les russes, japonais, chinois aujourd’hui. Mais il est évident que ce tourisme a suscité chez certains l’ambition de profiter du filon touristique. Or, le personnel n’était pas formé pour répondre aux attentes des touristes étrangers et souvent pour faire face à la demande importante de personnels dans les services, à Prague on a embauché beaucoup d’étrangers ou de tchèques n’ayant aucun autre choix pour survivre et qui ont continué à faire ce type de métier comme à l’époque où les serveurs, hôtes et autres personnels de services comme du temps du communisme. Il faut aussi reconnaître que ces personnels sont très mal payés, souvent beaucoup moins qu’attendu car il y a toujours quelqu’un pour prendre sa place si on n’est pas satisfait. S’ils venaient à se plaindre, ils auraient du mal à retrouver du travail à Prague, car même si c’est une capitale, tout le “petit monde” qui vit du tourisme se connaît et tout se sait assez vite.

      On attend de ces personnels qu’ils soient à peu près comme vous les avez observés. Cela peut choquer, mais ils sont censés se comporter ainsi et cela dérange forcément quand on est un voyageur tourné vers les échanges, l’envie de discuter, de comprendre comment est la vie quotidienne à Prague. Le comportement serait probablement différent en quittant les zones ultra touristiques pour les quartiers occupés par des praguois. Les gens y sont plus simples, plus naturels et ouverts à échanger. Mais qui à Prague prend ce temps là?

      Mes explications sont peut-être fausses pour Prague. Il s’agit d’intuitions tirées de mes expériences et connaissances dans les divers pays d’Europe centrale et orientale que j’essaie de découvrir depuis plus de 20 ans. Je comprendrais que ça n’excuse rien à vos yeux et que vous n’attendiez pas cela d’un rapport avec un serveur, une personne croisée dans un hôtel, un magasin, ou un guichet ou même un bureau touristique. Mais il est parfois difficile de changer de très vieilles habitudes et pour des pays qui sont soumis à l’accueil de nombreux touristes sans être toujours prêts ni capables de gérer, cela ne va pas sans déboires ! Je les ai eus à une période où Prague était encore peu touristique. Ca ne m’a pas empêchée d’y revenir pour essayer de mieux comprendre ce qui faisait que la République Tchèque me semblait globalement moins hospitalière que d’autres pays que j’avais visités et appréciés en raison de l’ouverture de leur population… J’ai été encore plus frappée par le décalage en Roumanie entre la Roumanie des villes (avec restos, hôtels) et celle des campagnes.

      Répondre


Répondre à : Prague plus jamais !
Vos informations:




Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!