Que pensez-vous des greeters (guides gratuits)? Faut-il interdire cette pratique ?




    • Admin bbPress
      Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #178321

      Bonjour,
      Que pensez-vous des greeters, ces personnes qui font découvrir leur ville gratuitement? Sont-ils des concurrents déloyaux pour les guides comme le dénoncent les professionnels? Faut-il les interdire ou au contraire encourager cette forme d’économie solidaire où le partage d’une passion permet de faire évoluer les pratiques de tourisme? Qu’en pensez-vous? Avez-vous déjà effectué des visites avec des Greeters et quelles ont été vos impressions? Avez-vous donné une contrepartie financière ou autre ? N’hésitez pas à partager vos expériences et à défendre vos points de vue!

      Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? » Créez un sujet ou posez une question ICI

    • Line Bel Sur #178323

      Concurrents je ne sais pas- c est gratuit- ils ne proposent pas la même chose— je suis perplexe aussi

      Répondre

      • Admin bbPress
        Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #178324

        En fait de plus en plus proposent de faire visiter gratuitement mais invitent les voyageurs à donner selon leur bon vouloir… Ca peut aller du pourboire à une somme plus importante qui n’est pas forcément déclarée cela va sans dire!

        Répondre
    • Maguy Barbon Sur #178325

      Moi j’apprécie le côté convivial et le fait de découvrir une ville parfois secrète loin des sentiers battus.

      Répondre

    • Participant
      Grain de Ble Sur #178326

      Moi mes “greeters” sont en général des personnes de mon réseau de connaissance. C’est tellement agréable d’arriver quelque part et être pris en charge 👍 . Dans quelques jours c’est moi qui sera la “greeters” à Paris pour une des familles qui a hébergé mon fils aux USA.👍 J’espère être à la hauteur 😉

      Répondre

    • Participant
      selmaelise Sur #178327

      On se plaint du travail au Black- et les greeters c est pas un soucis?
      Les guides font des études, attendent des homologations, continuent leur formation toute au long de leur carrière.
      Et une personne propose de faire/ voler le boulot d’un autre et sa ne gene personne!😳🙄
      Il faut des guides divers peut être: culturels/ de marche / de sorties festives /de bandes dessinées… mais des professionnels!
      Pour être sur de découvrir à sa juste valeur et de façon vrai une ville un pays.
      Si vous le faite une fois, c est de l entre aide- si vous le faite tous les jours c’est illegal!
      Mettez vous à la place des professionnels🙏
      Vous iriez chez un freemedecins? N’amenez pas vos enfants chez le dentiste qui vous fait payer mais chez un ami qui fait de temps en temps et gratuitement??

      Mais vous avez raison ce n est pas déloyal-
      Soyons des voyageurs responsables!

      Répondre

    • Admin bbPress
      Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #178328

      Personnellement ça me gêne profondément… d’où le lancement du sujet… Je trouve anormal tout en me demandant comment les professionnels peuvent réagir face à une tendance grandissante dans certaines capitales (et plus petites villes maintenant). Il y a certes une place pour chacun mais faut-il encore que cela se fasse dans le respect de tous.

      Répondre

    • Participant
      selmaelise Sur #178329

      En tant que professionnelle, j’ai toujours été étonne des propos que ces personnes tiennent😳 aucune recherche sur le sujet- les infos sur le pays ne sont souvent pas à jour.. je pourrai vous donner beaucoup d’exemples 😔malheureusement.

      Répondre

    • Participant
      selmaelise Sur #178330

      Les lois peuvent ou non suffire à réprimer ces actions mais le voyageur doit être responsable!
      Au moins par respect à lui-même puis au pays qu’il visite.

      Tout à un prix! (Que se soit financier, du temps, de l’échange, la fatigue…) Le voyage, l’education, la découverte…

      Pour avoir , voir de belles choses et partager de belles choses il faut des professionnels, des gens honnêtes

      Répondre

    • Participant
      selmaelise Sur #178331

      Des jeunes gens proposaient des visites avec des étudiants dans la ville d’Istanbul! A partir d’un blog très bien référencé.
      Apres avoir reçu plusieurs amendes, ils créaient une agence de voyage, mais leur visite sont toujours illégales car ils n’embauchent pas de guide officiel/ professionnel. Ils embauchent des étudiants qui ne connaissant pas forcement la loi. Du coup, se sont les étudiants qui ont les amandes😔. Mais il y a beaucoup d’étudiants dans des villes aussi grande. N’est ce pas une exploitation?

      Alors qu’en Turquie la législation est très stricte, certains essaient toujours de la contourner.

      Lors des visites ont vous raconte que la Mosquée Bleue a été construite par le grand architecte Ottoman Sinan😳 alors qu’il est mort au moins 20 ans avant le début des travaux!
      Ce n est qu’une énormité parmi tant d’autre lors d’un même tour😔

      Des expatriés, des chercheurs dans cette ville, pays qui les accueillent, et qu’ils apprécient proposent aussi des visites- soient parce qu ils ne connaissent pas la loi, soit parce qu’ils pensent être au dessus? Dans tout les cas, ils exercent un métier- mais ça ne les gêne pas de voler le métier d’un autre😔
      Ayant fait une thèse sur un sujet, ils proposent une visite- malheureusement Istanbul /la Turquie (comme toute ville/pays a grande histoire), ne peut être connu juste avec une these pour réaliser un tour et la présenter.

      Ayant fait une thèse de la communauté orthodoxe d’Istanbul, l’enseignant a pu dire qu’il n’y avait plus d’orthodoxe à Istanbul en dehors des prêtes😳 alors que mon ami est d’une famille grecque orthodoxe…..

      J ecris un peu vite, je m excuse des fautes.

      J’ai encore d’autres exemples…

      Répondre
    • Myriam Dgc Sur #178361

      Moi ça ne me choque pas plus que les couchsurfeur qui proposent un lit gratuit pour une nuit! C’est aussi un autre moyen de rencontrer des gens et de faire des connaissances. J’ai bien plus partagé avec une locale au Vietnam que si j’avais pris un guide..

      Répondre
    • Myriam Dgc Sur #178362

      Au Vientam, j’ai partagé la vie de la personne qui m’a aidé sur place. Elle m’a emmené dans sa famille, fait participer à des cérémonies religieuses familiale, elle m’a emmené dans le berceau de la culture vietnamienne alors que tous les autres guides que j’avais contacté ne me proposaient que des circuits touristiques ultra normaux et ultra touristique.

      Je n’ai jamais dit que ce qu’un local amateur proposait était plus intéressant mais le guide, on le paie pour faire un boulot. Un greeter, si on ne lui paie qu’une bière, il s’en fiche, il fait ça parce que ça lui plait. On peut rester ami avec un greeter alors que rester ami avec un guide.. moi ça me gênerait parce que forcément, j’aurai l’impression de lui devoir quelque chose à chaque fois que je lui demanderai un conseil sur son pays.

      Par exemple pour mon blog, je fais relire mes articles lorsque je parle de culture malgache ou vietnamienne par les personnes qui m’ont fait découvrir leur pays gratuitement; Si je demandais ça à un guide, même en tant qu’ami, je ne suis pas sûre qu’il accepterait de faire ce “boulot” juste pour être sympa.
      (lorsque j’ai demandé de l’aide pour le Vietnam, j’ai contacté des guides, des locaux et ce sont des locaux étudiants qui m’ont répondu. Je pense que le parcours que je souhaitais faire ne devait pas beaucoup intéresser les guides et qu’il m’ont zappé).

      Après, je pense aussi que les personnes comme moi qui prenons des locaux pour nous faire visiter un pays et non un guide, on sait très bien à quoi s’attendre. On sait pertinemment que ça n’est pas la même prestation.

      Répondre

    • Admin bbPress
      Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #178363

      Je comprends bien Myriam. En même temps un guide est un local aussi en général. Dans le sens où il vit sur place, connaît les usages, les modes de vie, l’histoire de son territoire. A ceci près qu’il est aussi compétent parce qu’il a appris ce qu’on attend de lui et que c’est devenu son métier, donc qu’il fait payer ses services. J’avoue être étonnée de cette impression que tout ce qui serait proposé par des locaux amateurs serait forcément plus intéressant, plus pertinent, plus passionnant?

      Je connais des guides accompagnateurs passionnants et passionnés qui en font leur métier et je peux te dire que leur travail est impressionnant et bien plus poussé que ce que je pourrais me permettre de proposer en tant que locale. Leurs visites leur ont pris souvent des mois de réflexion, de préparation, pour proposer quelque chose d’original avec un riche contenu ce qui n’empêche pas un échange plus libre et spontané sur d’autres sujets comme la situation du pays, son économie, et même la situation politique.

      Répondre
    • Myriam Dgc Sur #178364

      En France j’ai déjà eu à faire à des guides et une fois les visites faîtes.. j’ai été bien déçu! surtout que je visitais des lieux que j’avais étudiés en histoire de l’art/archéologie et voir des visites si vides et plan plan, ça m’a dégoûtée. C’est surement pour ça que j’ai du mal avec les visites guidés, les guides et que du coup je me tourne plus vers les locaux.

      Répondre

    • Admin bbPress
      Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #178366

      Comme pour tout service payant ou gratuit, tout est une question de rencontres. J’ai proposé du couchsurfing il y a déjà 20 ans à l’époque où ça n’existait pas encore vraiment. Je ne l’ai pas fait volontairement mais un voyageur habitué à trouver des logements gratuits pour visiter le monde m’a demandé si je pouvais l’accueillir. Nous échangions par minitel avant donc internet, il habitait les Pays Bas et ne voyageait que comme ça. J’étais réticente, mais à force d’insistance, je me suis laissée convaincre sans trop le connaître. Je suis très mal tombée. La rencontre a été désastreuse et en plus, il a eu des comportements très incorrects, peu respectueux des personnages faisant son ménage, préparant ses repas comme si tout lui était du etc. Pas de chance, mais cela m’a refroidie, ce qui ne m’a pas empêchée de recevoir des personnes de passage ou des amis qui venaient me rendre visite. Les rencontres c’est un ensemble de choses, pas juste un échange service/argent.

      L’un de mes amis Jean Christophe est passionné par la Hongrie et est devenu guide à Budapest. Je peux te dire qu’il établit des relations dont je suis la première étonnée avec ses clients, alors qu’ils paient et pourraient l’oublier une fois après avoir effectué leurs 3h de visite. C’est une question d’implication, de passion. Comme c’est devenu son métier, cela a un prix (raisonnable à mon sens mais forcément un prix). Bien sûr que d’autres locaux pourraient faire visiter Budapest de façon passionnante, mais lui a trouvé dans cette activité son métier.

      Répondre
    • Selma Sur #178368

      Je pense que les locaux ne font pas seulement cela pour avoir des amis, ils comptent bien gagner leur vie ou arriver à vivre.
      Et oui il est possible de rester ami avec guide- comme vous pouvez rester ami avec un dentiste, un avocat, un enseignant!

      Répondre
    • Williamtwito Sur #189478

      Diet for quick weight loss:
      https://sites.google.com/site/weightlossluxury/free-nhs-weight-loss-guide—live-well—nhs-choices

      Tags:
      brunswick loss new weight
      vata pitta weight loss
      how many calories does a woman need to lose weight
      ramdev baba yoga for weight loss video hindi download
      how much weight can you lose with slim fast 321
      fastest way to lose weight in a week at home
      running vs weight training fat loss
      explain graphically depict deadweight loss caused monopoly
      bulgar wheat and weight loss

      Répondre
    • Ned Sur #199721

      Les greeters sont bénévoles et la charte qu’ils signent leur interdit toute rétribution. De plus les balades qu’ils proposent se font en dehors des circuits touristiques classiques, en fonction de ce qui correspond entre leur profil et celui des visiteurs. Ils sont gérés généralement par les offices du tourisme. D’autre part, ils n’ont pas le droit à des groupes de plus de 6 personnes. La finalité est différente. Ce qui prédomine dans les rencontres, c’est la convivialité, et même s’ils sont parfois imprécis, c’est le partage qui les anime. Eh oui, ils ne sont pas greeters par intérêts, mais par passion de leur ville. Et leur dire qu’ils sont malhonnêtes comme je l’ai lu plus haut (“Pour avoir , voir de belles choses et partager de belles choses il faut des professionnels, des gens honnêtes”) relève de l’infantilité et du parti pris.

      Répondre
    • Ned Sur #199722

      Allez par exemple à Mulhouse et demandez un guide pro pour 6 personnes pour vous raconter sur place l’histoire de l’imprimerie de DMC, et du bâtiment 75 devenu Motoco, ce qu’est Motoco, ou encore l’histoire des clubs d’échecs de la ville et nous en reparlons.
      Denis Kientzel, greeter à l’OTC de Mulhouse
      http://www.greeters-mulhouse.com/

      Répondre


Répondre à : Que pensez-vous des greeters (guides gratuits)? Faut-il interdire cette pratique ?
Vos informations: