Quels soins et médicaments indispensables pour les bobos et premiers secours en voyage?

  • Ce sujet contient 6 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Madikéra, le il y a 7 années et 1 mois.
Vous lisez 2 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #81629 Répondre
      Sandrine Monllor (Fuchinran)
      Maître des clés

      trousse secoursQuels soins, produits naturels et médicaments font partie des indispensables à emporter dans votre trousse de premier secours en voyage pour soigner des bobos ou faire face à des pépins plus sérieux? Et pourquoi?

    • #81654 Répondre
      Madikéra
      Invité

      Bonjour,

      Voilà notre trousse de base:

      PHARMACIE – TROUSSE DE SECOURS – SANTE – MAL DES TRANSPORTS
      Un produit toujours sous la main (y compris en Martinique): l’huile essentielle de lavande. C’est notre anti-septique de base. Nous l’utilisons contre les piqures d’insectes, les coupures, les brûlures… En huile essentielle, notre deuxième “on en a tout le temps” est de la ravintsara. Nous l’utilsons en cas de début derhume, grippe… S’ajoutent des granules homéopathiques: histaminium, arnica montana, nux vomica et si besoin coca. Nos emmenons aussi un gel à l’arnica, de l’immodium lingual et quelques comprimés d’ibuprofène. A cela s’ajoutent les traitements individuels.
      Comme je suis très facilement sujette au mal des transports en bus, en avion, en voiture… j’utilise avec succès les comprimés Cocculine de Boiron.

      Madikéra

    • #81655 Répondre
      Madikéra
      Invité

      Bonjour,

      Voilà le contenu de notre trousse de base:
      Un produit toujours sous la main (y compris en Martinique): l’huile essentielle de lavande. C’est notre anti-septique de base. Nous l’utilisons contre les piqures d’insectes, les coupures, les brûlures… Notre deuxième huile essentielle “on en a toujours sous la main” est aussi des voyages, il s’agit de la ravintsara. Elle nous est utile pour les débuts de rhume, grippe…

      S’ajoutent des granules homéopathiques: histaminium, arnica montana, nux vomica et si besoin coca. Nos emmenons aussi un gel à l’arnica, de l’immodium lingual et quelques comprimés d’ibuprofène. A cela s’ajoutent les traitements individuels.
      Comme je suis très facilement sujette au mal des transports en bus, en avion, en voiture… j’utilise avec succès les comprimés Cocculine de Boiron.

    • #81632 Répondre
      Sandrine Monllor (Fuchinran)
      Maître des clés

      Dans mes bagages, j’emporte toujours des huiles essentielles… Pour un aspect pratique, je privilégie des petites bouteilles de 10 ml ou des roll-ons que je remplis pour emporter dans mon sac en cas d’urgence, surtout celui pour les maux de tête ; c’est aussi le meilleur moyen de réaliser une préparation sur mesure… Les huiles essentielles me sont c’est le cas de le dire essentielles pour beaucoup de choses… Chez moi, je les utilise en diffusion, massage, application directe pour les rares qui le tolèrent, ingestion en cas de souci digestif, et pourquoi pas en bain. En voyage, privilégiez l’application directe et le massage avec une huile bien fermée pour éviter qu’elle coule partout ce qui n’est jamais pratique. Il existe aussi aujourd’hui des mini diffuseurs que vous pouvez mettre dans vos chambres par exemple.

      Au moins 3 incontournables : lavande vraie pour la nervosité, le stress, lavandin (Lavandula burnatii super) pour les insomnies, les crampes, aux propriétés aussi anti septiques, anti inflammatoires, contre les maux de tête, les problèmes articulatoires et musculaires et j’en passe ; la menthe poivrée contre le mal des transports, la nausée, les vomissements, les problèmes et douleurs digestives comme l’huile essentielle de basilic qui libère les voies biliaires et assainit …

      Selon la destination et la période, toujours de l’huile essentielle de citronnelle contre les moustiques… Appliquer deux gouttes sur un kleenex sous un t shirt et les moustiques s’éloignent.

      Pour le tonus : de l’huile essentielle d’orange, à respirer le matin, un bonheur… ou à appliquer sur le plexus solaire, les poignets…

      Enfin du citron (Citrus limomum), très bon comme désinfectant, contre les allergies, les piqûres, aide à stimuler le mental et le physique etc…

      L’avantage de ces huiles incontournables est qu’elles peuvent être mélanger et s’associer parfaitement. L’huile de menthe se consomme sur un sucre ou tout autre support, une goutte en cas de nausée et de mal des transports. Elle peut aussi se respirer en l’appliquant sur un kleenex et aspirant bien…

    • #81639 Répondre
      Sandrine Monllor (Fuchinran)
      Maître des clés

      Durant un voyage, même si on n’est pas un pro de la randonnée, on peut être amené à beaucoup marcher ; du coup, toujours dans ma trousse deux baumes faciles à utiliser et surtout très utiles pour beaucoup de choses.
      Le premier est un baume apaisant (il y en a divers, j’ai opté pour un baume réalisé par une productrice de plantes bio). Son avantage est de s’appliquer vite et bien, avec une texture fondante plus pratique qu’une huile de massage. Le baume est parfait pour les piqures, les blessures, les hématomes, les hémorroïdes, la peau abîmée et asséchée par une longue marche … Spécifiquement pour les randonneurs, il y a l’excellent baume du pèlerin disponible notamment sur le site Théophile ou dans diverses abbayes). Ce baume permet de vraiment réparer les pieds en profondeur et d’apaiser les pieds endoloris.

      Le deuxième baume est un baume pour soulager les douleurs articulaires et musculaires, à base de juniperus communis, heliathus annuus seed oil et cera alba. Mais si vous ne trouvez pas ce genre de baume, pensez au baume du tigre (blanc) (Tiger balm) que l’on trouve en pharmacie qui pourra non seulement avoir un effet apaisant sur les douleurs, mais aussi favoriser une meilleure respiration en tant que cataplasme sur la poitrine, si vous avez une bronchite par exemple. Privilégiez le vrai baume aux baumes similaires proposés par des laboratoires français. Le prix varie de 5€ les 30 grammes sur internet (voir ici) à 12-15€ pour le petit modèle de 19 grammes en pharmacie.

      Si vous préférez le format huile, une huile à l’arnica comme l’huile de Weleda (environ 12 euros) ou Kneipp fera parfaitement l’affaire sur les articulations et muscles endoloris. Le format baume par sa petite taille est pratique dans un sac en cas d’urgence! Il existe toutefois une pommade à l’arnica de 25 gr chez Weleda (autour de 6€).

    • #81640 Répondre
      Sandrine Monllor (Fuchinran)
      Maître des clés

      Comment faire face aux urgences d’une brûlure, piqûre, un hématome ou autre petit accident?

      Si vous ne trouvez pas le fameux baume apaisant précédemment vanté, la crème Urgences des fleurs de Bach (entre 10-13€) est très utile et apaise immédiatement. Bien sûr, en cas de brûlure, passez votre main au moins 10 min sous de l’eau très froide, ce sera la meilleure façon d’éviter que ça dégénère, mais la peau sera mieux apaisée puis réparée, si vous appliquez cette crème.

    • #81641 Répondre
      Sandrine Monllor (Fuchinran)
      Maître des clés

      Dans mon sac, j’ai toujours un bâton de menthol pur bienfaiteur (également en forme de bloc rond), pour soulager la migraine, car je suis très sujette aux maux de tête. Faute de pouvoir prendre un doliprane, par exemple, je passe le bâtonnet sur le front, les tempes, le cou, ou sur la zone douloureuse. La chaleur et la sensation brûlante donne une impression d’apaisement, ça n’enlève pas la douleur mais la soulage quand elle est trop forte. Utile donc et pas très cher surtout en modèle de poche!

Vous lisez 2 fils de discussion
Répondre à : Quels soins et médicaments indispensables pour les bobos et premiers secours en voyage?
Vos informations: