Tourisme noir Dark tourism : nouvelle tendance morbide ou devoir de mémoire ?




    • Participant
      Voyageur Curieux (Auteur invité) Sur #95076

      Bonjour, je suis étudiant dans l’agroalimentaire et j’effectue pour mon BTS STA, un dossier documentaire.
      Le thème ? “Partir, Venir : voyage, mobilité, migration”.
      J’ai décidé de choisir le “tourisme noir” et suis tombé sur votre site en faisant mes recherches.
      Ma problématique est TOURISME NOIR : nouvelle tendance morbide ou devoir de mémoire ?
      J’aurais souhaité savoir si vous connaissez des articles ou ouvrages traitant du sujet et éventuellement votre avis personnel.
      En vous remerciant, GRETA Polo.

      Vous n'avez pas trouvé l'information recherchée? » Créez un sujet ou posez une question ICI


    • Admin bbPress
      Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #95077

      Bonjour, voici une question sur laquelle on m’a déjà interrogée… La problématique est intéressante mais nécessite probablement d’être creusée… Pourriez-vous déjà dans un premier temps préciser si vous avez réussi à définir le tourisme noire? Quelle définition en avez-vous proposé ce qui permettrait déjà de savoir de quoi on parle?

      Répondre

    • Participant
      Voyageur Curieux (Auteur invité) Sur #95078

      Bonjour,
      Je suis tombé sur cet article que je trouve plutôt choquant. Il traite des gens qui choisissent pour photo de profil des espaces de mémoire.
      Je ne sais pas si c’est en relation directe avec ton sujet. J’ai peur de ne pas l’avoir bien cerné. Quoi qu’il en soit, jettes un coup d’oeil, ca peut aussi faire un très bon sujet d’analyse !

       

      Ces photos de profil sont utilisés pour draguer sur grindr… Je trouve ca dommage ! il y a tellement d’autres manières de se mettre en valeur.

      Répondre

    • Admin bbPress
      Sandrine Monllor (Fuchinran) Sur #95079

      Merci pour la découverte, c’est très intéressant et en effet, il y a quelque chose de très gênant à voir un tel phénomène se développer.

      Je ne connaissais pas cette tendance, en revanche, il semblerait qu’il puisse y avoir un lien entre communautarisme et devoir de mémoire et c’est d’autant plus vrai dans le travail de la communauté homosexuelle pour créer des mémoriaux de la Shoah, investis aujourd’hui par les homosexuels pour défendre leur reconnaissance, leurs droits actuels. Mais ce n’est pas dans une démarche touristique, même si les homosexuels en vacances dans les destinations en question aillent visiter les mémoriaux.

      Répondre


Répondre à : Tourisme noir Dark tourism : nouvelle tendance morbide ou devoir de mémoire ?
Vos informations: