Voyagez où vous êtes…

Garder son oeil voyageur dans son propre pays…

J’ai pensé à Voyagez comme vous êtes  – le slogan d’une certaine marque au M jaune m’ayant marquée – mais je préfère le Voyagez vous êtes, tant le lieu est à mes yeux un des éléments les moins importants dans la « recette » voyage. Les éléments primordiaux étant à mon sens l’envie de rencontre, de découverte et de partage…

Donc donc donc, voyagez où vous êtes: à Paris peut-être?… et prenez le temps de respirer devant la Tour Eiffel, qu’on se surprend à croiser régulièrement…
Mais l’observe-t-on vraiment? prend-on le temps que mérite cette dame vénérée et enviée au quatre coins du monde?

Voyagez où vous êtes… 1

… et observez par exemple un peu mieux les cieux…

Voyagez où vous êtes… 2

Certes en voyage, c’est plus facile: on a tout le temps qu’on veut pour faire ce qu’on veut et on peut rester toute la journée le nez en l’air.
Mais où que vous soyez… Soufflez.
Une fois de plus quelques secondes à peine suffisent, et observez les cieux, ils nous réservent souvent des surprises. Comme ce soir-là: sommes-nous dans une lointaine contrée exotique au nom imprononçable? peut-être… ou pas! si je vous dis que cela se passe dans le jardin où j’ai grandi, au Nord de Toulouse, le croirez-vous?

Je pourrai continuer la série longtemps encore. Je voulais juste (dé)montrer, par deux petits exemples que le voyage n’est qu’une question de point de vue !

Votre avis m’intéresse: qu’en pensez-vous?!


 309 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *