Aller au contenu
  1. Accueil
  2. /
  3. Sujets
  4. /
  5. L’accueil des croates est une horreur sur la côte de la Croatie

IDEOZ Guide voyage sur l’Europe : organisez un séjour qui vous ressemble Forums CROATIE L’accueil des croates est une horreur sur la côte de la Croatie

  • Ce sujet contient 48 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Alexis, le il y a 8 mois et 1 semaine.
Vous lisez 35 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #80996 Répondre

      Cet été j’ai fait un voyage sur la cote en Croatie en famille, sincèrement je suis très déçu de leur hospitalité. Pas aimable pour deux sous. L’accueil des croates est une horreur! Ce que je retiens c’est une très belle cote mais les gens n’aiment pas les touristes, mais aiment leur argent ! Faire attention quand vous payez car il y a beaucoup d’arnaques, location de chambre, achat dans des magasins KONZUM, PLODINE ou autres ils ne rendent pas la monnaie exacte parce que nous sommes touristes 😥 . Les prochaines vacances j’irais voir ailleurs ou nousserons mieux accueillis.

      Dans ma vie j’ai pas mal voyager pour divers raisons (Asie), Cambodge, Vietnam, Thaïlande; (Afrique), Djibouti , Somalie, Ethiopie, Centre Afrique, Gabon, Tchad; (Amérique du Sud) , Basil, Guyane Française, ( Amazonie ); Europe , (ex Yougoslavie; Croatie, Slovénie, Serbie, Bosna i Hercegovina , ) Italie, Allemagne , Espagne , Belgique.
      Mon analyse sur la cote Croate et d’autant plus franche et sincère car ce sont mes origines. Les touristes viennent parce que la Croatie est entrée dans l’UE et c’est une chance pour le pays et pour son économie. Là où les Croates doivent faire attention c’est au niveau de l’accueil, de l’hospitalité et de ne pas s’amuser à rouler les touristes dans la farine car ils ne viendront qu’une fois. J’entends parler déjà des personnes que je connais ils ne sont pas prêts d’y retourner sur la côte Croate, c’est pour cela que j’ai voulu voir par moi même avec ma famille et nous sommes très déçus.
      Je donne mon opinion sans arrière pensé tout simplement.

      Romain

    • #81004 Répondre

      tres étonnée…..certes en plein mois d aout tout peut arriver mais je connais l arrogance des Français à l ‘étranger…qui s attendent à ce que tout le monde parle Français!!les croates parlent déjà en moyenne 3 ou 4 langues couramment…L hospitalité a toujours été une qualité appréciée en Croatie!!de la à dire que c est une horreur…..qu’il nous raconte les détails!!

    • #81015 Répondre
      lararose
      Participant

      Bonjour,

      Ca serait bien d’avoir des détails, oui. Je suis partie sur la côte croate en juillet dernier et personnellement j’ai été bluffée par l’accueil des gens que j’ai trouvés extrêmement gentils, serviables, souriants, causants etc etc. Je m’attendais à tomber sur des gens un peu froids et réservés, un peu comme en Tchéquie ou en Slovaquie par exemple, et j’ai été vraiment touchée par la gentillesse des Croates. Même dans les endroits touristiques (Pula et Rovinj par exemple : j’étais en Istrie), c’était parfait. Peut-être que vous n’avez pas eu de chance.

      • #337044 Répondre
        alain
        Invité

        Je ne parle pas le croate, pas l’anglais pas l’italien , pas l’allemand, alors je fais quoi, je ne voyage pas, dire que les croates parlent plusieurs langue cela me fait sourire, cdlt ALLANE

    • #81016 Répondre
      lararose
      Participant

      Bonjour,

      Ca serait bien d’avoir des détails, oui. Je suis partie sur la côte croate en juillet dernier et personnellement j’ai été bluffée par l’accueil des gens que j’ai trouvés extrêmement gentils, serviables, souriants, causants etc etc. Je m’attendais à tomber sur des gens un peu froids et réservés, un peu comme en Tchéquie ou en Slovaquie par exemple, et j’ai été vraiment touchée par la gentillesse des Croates. Même dans les endroits touristiques (Pula et Rovinj par exemple : j’étais en Istrie), c’était parfait. Peut-être que vous n’avez pas eu de chance.

    • #81697 Répondre
      JG
      Invité

      Bonjour,
      Dubrovnik fin juin début juillet. Beaucoup de monde.
      Les croates sont très accueillants, toujours souriants.
      Aucun problème.
      Ils proposent sur les lieux touristiques des excursions. Une fois. Devant notre refus, ils n’insistent pas !
      Je ne parle même pas de l’hôtel où l’accueil est en français (eh oui !) . Un personnel très au top.
      Vous avez fait une mauvaise expérience, à n’en pas douter.

      • #81699 Répondre
        Sandrine Monllor (Fuchinran)
        Maître des clés

        Les croates sont très accueillants, toujours souriants.
        Aucun problème.

        Merci pour le retour d’expérience. Personnellement, je n’ai pas eu votre chance, sur 20 ans d’expérience, je ne pourrais pas trouver qu’ils soient ni très accueillants ni très souriants. Mais c’est très bien que vous n’ayez eu que de bonnes expériences. Après, il faut savoir que le gouvernement croate s’inquiète du mauvais accueil et du ressenti négatif à l’égard des touristes pourtant toujours plus nombreux (mais qui hélas pour les croates ne reviennent pas forcément) et cela a fait l’objet de politiques de communication dirigées pour changer l’attitude des croates. Peut-être les premiers fruits?

    • #81716 Répondre

      On est bien mieux acceuillit en Grèce, aussi bien par les commerçants que par la population. C’est loin d’être le cas en Croatie.

    • #115844 Répondre
      yag
      Invité

      Le ressenti est le même pour tous mes proches qui ont visité la Croatie : côte magnifique mais autochtones méprisants.

      • #115884 Répondre

        j’avais préparé une réponse mais j’ai finalement tout effacé….. 🙁

        l’arrogance et l’intolérance franchouillarde dans toute sa splendeur

        dernier témoignage laconique et apparemment non vérifié de visu ….

        désolé Sandrine mais même si la parole est libre la moindre des choses est de l’étayer un minimum .

        les franco/autochtones n’en seraient que plus informés et en mesure de corriger d’éventuelles imperfections .

      • #115893 Répondre
        Sandrine Monllor (Fuchinran)
        Maître des clés

        Bonsoir Thierry

        Je ne sais pas si ce qui est de l’ordre de l’affectif, de l’émotionnel a vraiment besoin d’argument… C’est une question relationnelle de surface. Quand on va dans un pays et qu’on découvre ce pays à travers les serveurs des cafés et restaurants ou glaciers, les commerçants des boutiques de souvenirs, les hôteliers, il n’est pas possible de se faire une véritable opinion argumentée sur les Croates (d’autant que les croates ça ne veut pas dire grand chose). Ca n’invalide pas pour autant les impressions qu’on peut avoir… J’ai lu en dix ans ou plus beaucoup de voyageurs ou touristes exprimer un ressenti négatif à l’égard de l’accueil en Croatie et donc au final à l’égard des croates. L’accueil étant souvent la seule manière de mesurer les qualités relationnelles d’un peuple. Sont-ils tous nombrilistes? De mauvais touristes ou voyageurs autocentrés franchouillards qui se croient tout permis? Je n’ose pas le croire… En Croatie, j’ai souvent discuté avec des croates qui s’étonnaient que je ne ressemble pas aux « français » qu’ils avaient l’habitude de gérer. En leur demandant des précisions sur leur remarque, ils me faisaient un portrait peu flatteur des français…

      • #123550 Répondre
        Georges Dumoulin
        Invité

        Je ne dis pas que les avis négatifs sont faux, mais une chose de sûre, c’est que dans les voyages (expériences faites), il faut éviter les Français (on est souvent gêné de leur comportement). Qu’ils soient râleurs, cela peut avoir un côté sympathique, mais ils ont souvent ce côté « supérieur », et comparent beaucoup trop avec leur chez eux. Pourquoi vont-ils voir ailleurs ?, car effectivement il y a de forts jolis coins en France. Alors bon, cet automne nous allons en Croatie afin de se faire une opinion.

      • #337045 Répondre
        alain
        Invité

        D’accord avec vous Allane

    • #115894 Répondre

      mouhai …..

      on peut constater sur ce sujet que les avis sont 50 /50 ….
      j’ai une théorie qui vaut ce qu’elle vaut mais quelqu’un qui rentre content aura moins tendance à partager son expérience qu’un mécontent ….
      mais nul besoin d’aller en Croatie pour trouver des commerçants qui ne sont pas aimables ; autant rester en France à Paris par exemple …
      tu admets ne pas correspondre au  » français  » type ; c’est donc qu’il y a un probleme à ce niveau .
      et il est bizarrement partagé dans tous les pays que j’ai pu visiter .
      j’ai trop vu le comportement insupportable de beaucoup de nos compatriotes à l’étranger .
      mais heureusement que certains sortent du lot mais payent malheureusement pour les autres .
      je pense qu’il ne faut pas s’attendre à des effusions et hugs à l’américaine de la part d’un garçon de café qui est payé une misère et travail je ne sais combien d’heure par jour mais quand on est sympa avec quelqu’un , en règle générale il le rend .
      peut être qu’aussi apprendre ne serait ce qu’ à dire bonjour dans la langue du pays visité est plus propice à l’amabilité ?

      • #123553 Répondre
        JG
        Modérateur

        Thierry fait une bonne analyse. Une personne mécontente va s’exprimer longuement alors qu’une satisfaite… Rien en général. Normal.
        Il faudrait « méditer » sur sa dernière phrase… Un bonjour dans la langue nationale, ça change énormément les rapports. Un petit lexique avec des mots courants sur Internet, c’est vite fait. C’est tout simplement de l’éducation.

      • #123555 Répondre
        Sandrine Monllor (Fuchinran)
        Maître des clés

        Bonjour JG,
        c’est très vrai et je le recommande sur toutes les pages conseils sur la Croatie car apprendre quelques mots de la langue est toujours apprécié. Néanmoins, cela ne retire pas les réels problèmes que peuvent avoir les croates par rapport à l’accueil, alors qu’on ne rencontre pas ces problèmes en Serbie par exemple ou plus rarement et cela touche souvent beaucoup le secteur des services, d’ailleurs un voyageur l’a remarqué sur un autre sujet sur la Croatie en général. Je rappelle que le Ministère du tourisme depuis deux ans que les chiffres du tourisme explosent à l’échelle de la Croatie ont réalisé des campagnes à destination des croates et des efforts à réaliser au niveau de l’accueil. Les croates sont donc conscients de cette problématique de l’hospitalité et de son importance dans l’image plus générale du pays.

        J’ai demandé à des amis, il y aurait des explications historiques héritées de la période communiste à ce type de comportements des croates. Et bien que les croates et les serbes aient bien fait partie de la même confédération, la différence s’expliquait par le fait que déjà depuis plus de 60 ans, la Croatie est une destination touristique qui a bien accueilli de nombreuses célébrités, à l’instar un peu du Montenegro (Sveti Stefan) où l’on pourrait observer les mêmes attitudes et considérations à l’égard des étrangers touristes.

    • #123560 Répondre

      Bonjour Sandrine et JG

      j’expliquais justement hier à un jeune couple qui part en Bosnie et qui me posait la question de l’accueil dans les Balkans car ils avaient lu des choses souvent négatives ; de ne pas trop vouloir calquer notre comportement à celui des gens des pays visités .
      c’est à nous de nous adapter à la mentalité locale ; hormis bien sur dans l’aspect commercial ; il faut respecter la culture , la sensibilité et la manière de vivre des gens .
      je leur expliquais qu’en Bosnie par exemple ; chez les personnes d’un certain age ; il ne fallait pas confondre leur pudeur naturelle avec de l’indifférence .
      de plus je pense que l’histoire plus ou moins récente leur a ancrée si ce n’est de la méfiance mais une certaine distance vis à vis des étrangers .

      par contre Sandrine ; je reste trés sceptique sur les chiffres du Ministères du tourisme ….. 🙂

      ils sont bien loin de ce que j’ai pu constater ces 4 ou 5 dernières années , notamment cet été ; aussi bien de visu qu’en discutant avec les locaux ; commerçants ou non .

      il est certains qu’il y a autant de différences culturelles que de pays de l’ancienne confédération ; que la disparition du trés regretté Tito a fait voler en éclats dans les circonstances qu’on connait .

      • #123564 Répondre
        JG
        Modérateur

        En 2013, j’ai été très surpris de la notoriété de Tito chez les « anciens » en Bosnie. Notre jeune guide bosnien nous a fait plusieurs fois la remarque que beaucoup en Bosnie regrettaient Tito.
        Par contre, en Croatie, je n’ai jamais entendu parler de Tito !

      • #123566 Répondre
        Sandrine Monllor (Fuchinran)
        Maître des clés

        Il y a aussi beaucoup de serbes en Bosnie ceci pourrait expliquer cela…, non?

        En Croatie, mis à part sur Brijuni où les touristes semblent plus en parler que les locaux et à Kumrovec dont il est originaire, mais où on ne le découvre dans le fond qu’avec une statue, j’ai aussi rarement entendu parler de Tito, mais ça ne m’étonne pas forcément.

      • #123568 Répondre

        Il est pourtant bien présent ; peut être moins dans l’esprit des nouvelles générations ….

        pour mémoire le 22 juin est une fête Nationale en Croatie ou personne ne travaille :

        22 juin : Journée de lutte antifasciste. La commémoration de la première insurrection près de Sisak contre l’occupant nazi en 1941. Cet événement qui marque le début de la résistance en Croatie, ne fait pas référence à la lutte des Partisans de Tito, pourtant il en est bien à l’origine et il n’est commémoré officiellement que depuis 1992. (férié).

        il est effectivement plus regretté en Bosnie d’une part parceque c’est le pays qui a le plus souffert de la partition et aussi historiquement avec des lieux comme Jablanica ( dont je recommande vivement la visite ) et la bataille de la Neretva .

        Les Croates , Serbes et surtout Slovène préférant commémorer et vanter leur récente indépendance plutôt que de ce qui les unissait auparavant . Nationalisme quand tu nous tient …..

        Maintenant Brijuni est plus un  » cirque  » conservé par les locaux et dans un but purement lucratif ; il suffit de voir le train et le zoo …. l’histoire passe au second plan .

    • #159316 Répondre
      Mireille
      Invité

      il faudrait un peu mettre du sien lorsque l’on se rend dans un pays. Si vous n’êtes pas aimable, n’attendez pas que le peuple du pays visité le soit à votre encontre. Se comporter en pays conquis n’est pas apprécié ni des croates ni des autres peuples.Et moi je les adore !

    • #181112 Répondre
      jlbaty
      Invité

      bonjour
      je trouve que l accueil des touristes a Paris est honteux et déplorable ,ceci n excuse pas l accueil discutable des croates ,en r tchèque ,hollande ,Italie ,Belgique la population est prévenante accueillante et sympathique, le passé communiste collectiviste des croates explique peut être leur comportement ,les tchèques ont sue tourner la page pas les croates

    • #184639 Répondre
      nestea85
      Invité

      Nous avons passer 15 jours à Split et Solta en 2016. J’avais lu beaucoup d’avis négatifs sur les Croates. En fait nous ne les avons absolument pas désagréables. Avant de partir, nous avons fait l' »Effort » d’apprendre quelques mots essentiels: Bonjour Merci aurevoir s’il vous plait… Nos enfants également.
      Nous allions tous les matins au marché acheter nos légumes et quelques figues. les prix non affichés étaient « fluctuants », oui peut-etre mais bon…
      La boulangère au coin de la rue qui ne parlait ni français, ni anglais avait toujours le sourire mais si la communication se faisait par geste, et mon fils de 10 ans y allait seul acheter son gouter.
      Nous sommes restés en contact avec les gens à qui nous avons loué l’appartement à Split et la maison à Solta.
      Nous retournons en Croatie en Aout 2018, mais cette fois ci sur Mljet et Lastovo, Nous verrons si notre avis sur les Croates reste le même.

      • #184656 Répondre
        Sandrine Monllor (Fuchinran)
        Maître des clés

        Bonjour,
        Il n’y a pas de raison. A part à Dubrovnik où cela devient un problème important, quand on fait l’effort, je pense qu’il est toujours apprécié voire récompensé par un effort mutuel. La langue est un moyen de communication mais même un mot peut créer un supplément de lien et c’est bien ce qui est agréable.

    • #193141 Répondre
      Maria
      Invité

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Je suis Croate mais j’ai la honte de mon propre pays. Et je voudrais m’excusez. Je parle surtout de la Dalmatie. Déjà, il faut savoir que vous donnez votre argent à la mafia dalmate, ce qui est encore plus scandaleux. Cela serait trop compliqué d’expliquer tout en détail mais je vous conseille d’évitez la cote dalmate parce que vous n’êtes pas bienvenu. Il faut aussi se méfier des chiants errants (qui posent un énorme problème ici) et sachez que votre argent part dans les poches des mafieux. Je m’excuse encore – c’est la triste réalité.

    • #211194 Répondre
      Dominico
      Invité

      Bonjour,
      Je partage totalement cet avis sur les Croates, qui ne sont pas particulièrement accueillants. Le premier contact est plutôt « rugueux » dans notre ressenti. Parfois, derrière cette façade se cachent des personnes plus sympatiques, on nous a offert du raisin et des quetches après avoir loué un appartement pour une nuit, mais c’était vraiment l’exception. Dans les restos et commerces, on a trouvé les gens pas très avenants.

    • #230289 Répondre
      buchmann
      Invité

      Je sus entièrement d’accord avec cette affirmation. Les croates sont des sauvages qui ne savent ni dire bonjour, ni au revoir et surtout pas merci. En tant que touriste, j’ai l’impression ‘être une pompe à fric. J’ai beaucoup voyagé et je n’ai rencontré qu’un seul pays aussi catastrophique: Le Cap Vert.

    • #230295 Répondre
      GABORIT JEROME
      Invité

      Des « sauvages », parfois je me demande l’intérêt que peuvent avoir les personnes en postant des messages limites haineux sur internet…

      Bref, pour nous 2ème séjour en 2018 après 2016 en Croatie, et il s’est toujours aussi bien passé, à Split aucun souci, toujours agréable de faire son petit marché en permettant aux personnes âgées qui vendent leur fruits et légumes de mettre un peu de beurre dans les épinards :-), de discuter ou pas avec eux, d’acheter une glace chez luka ice cream où l’on est accueillit avec le sourire…

      Ne pas confondre mauvais accueil et tempérament « réservé », on s’aperçoit vite que « le Croate » est réservé, taiseux… Mais est il pour autant mal élevé et mal accueillant ? Quand on creuse un peu, on s’aperçoit vite que c’est un trait de caractère plutôt qu’une réelle volonté d’être désagréable 🙂

      Sur les îles, là, c’est encore différent, façon de vivre, amour de son territoire, fierté d’appartenir et de faire découvrir son patrimoine naturel et culturel. On sent les gens soudés, près à aider, des îliens comme presque partout dans le monde! Quel plaisir de courir à 6h30 le matin dans le parc de l’île de Mljet et de se faire encourager avec le sourire par les agents du parc 🙂

      Bref, son séjour on peut en faire ce que l’on veut, passer un bon moment sans creuser façon « all inclusive »ou »croisiériste », ça se respecte, mais pour c’est difficile de cerner une population avec ce genre de vacances…

      Pour notre famille c’est apprentissage de quelques formules de politesse avant de partir + petit cadeau pour les personnes qui nous accueillent, une petite bouteille de Bordeaux ça aide beaucoup à faire le lien :-), et ça se passe toujours bien ensuite!

    • #235572 Répondre
      Roland
      Invité

      Je suis actuellement en Croatie, été 2019. Toujours aussi peu aimables les croates. Très déçu. En plus je me suis intéressé à l’histoire de ce pays, comme tout bon touriste, et je découvre un peu tard que le passé barbare nazi du pays est très malsain, car non denazifié. Je suis là et vais finir mes vacances. Mais gros coup de frein sur mes dépenses pour enrichir ces gros reulou mal aimables. Et dernière fois ici.

    • #237499 Répondre
      Jean
      Invité

      Bonjour je rejoins les messages négatifs, nous sommes actuellement en Istrie, et l’accueil est désastreux !
      La plus part du temps pas de bonjour ni de au-revoir, pas le moindre sourire ou même de regards dans les yeux !
      Même voir le rendu monnaie en balançant les billets.
      En vient de Slovénie et quelle différence !
      À part notre hôte qui est adorable, le reste .. ou alors c’est vraiment culturel et comme des commentaire disent c’est de façade mais bon c’est pas très agréable.

    • #248833 Répondre
      Ruiz
      Invité

      Bonjour,
      Je ne jugerai pas la mentalité croate comme je ne juge pas celle des français.
      Je raconte juste ma propre expérience de mes 3 ans passés en Croatie, Zagreb et Osijek.
      J’ai été confronté à une corruption que je n’ai jamais rencontré au Pérou où j’ai vécu 9 ans.
      On m’a volé un ordinateur portable et 2 téléphones Apple. Ils ont bien été retrouvés mais en Croatie les objets de cette valeur passent au tribunal pour expertise puis au commissariat et enfin à nous. Et bien ces objets se sont volatilisés entre le tribunal et le commissariat. Perdu traces.
      Alors puis-je dire que les gens sont sympas ? NON ! La sympathie n’existe pas chez eux, ni l’honnêteté ni le bon accueil. Tous ces mots sont transformés à « hypocrisie ».
      Alors ceux qui disent que ce sont des gens sympas, ok. Mais ils ont pas vécus, seulement en vacance. Et encore, après avoir visité Split, avec un ami bosniaque, ayant payé le café 2 fois plus cher que mon ami, je trouve ça anti-commercial.
      Sans compter les problèmes avec les opérateurs téléphonie, fournisseurs d’électricité et autres, et avec le propriétaire qui ne vous donne pas de quittance et qui vous attaque pour non paiement de loyers, merci. Tout ça parce que j’ai le malheur d’être français !
      Non, les croates n’aiment apparemment pas les français .
      Et la Croatie veut faire partie de Shengen ?
      Au secours !

    • #249003 Répondre
      lalarose
      Invité

      Vous ne jugerez pas la mentalité des Croates, dites-vous, mais finalement vous le faites quand même. Faire des généralités xénophobes sur la base d’une seule expérience malheureuse, c’est bien moche. Un paquet de monde trouve les Français arrogants, et quand on lit ça on se dit que ce n’est pas étonnant.

    • #262420 Répondre
      Cesar COLAVECCHI
      Invité

      MEURTRE COMMIS AVEC BARBARIE EN CROATIE

      Monsieur Laurent CHARLE, Père de la victime. Madame Aline COLAVECCHI, Mère de la victime.

      Monsieur, le Président de la République croate
      Palais présidentiel (Predsjednicki dvori) Pantovčak 241
      Zagreb CROATIE

      Courrier envoyé en recommandé avec avis de réception. FRANCE le 16 mai 2020

      MEURTRE COMMIS AVEC BARBARIE SUR NOTRE FILS EN CROATIE.
      En croate : Ubojstvo počinjeno s varvarstvom nad našim sinom u HRVATSKOJ.

      À l’attention de Monsieur, Zoran MILANOVIC, Président de la République croate.

      Monsieur, le Président

      Notre fils Eliot CHARLET a été assassiné dans la ville de Rijeka, en CROATIE.
      Eliot est parti en tant que touriste dans votre pays qu’il trouvait beau, il rêvait et avait l’espoir d’y trouver du travail dans un restaurant ou un hôtel. Malheureusement il n’a trouvé qu’une mort atroce : étranglé, transporté dans les bois et arrosé d’essence, il a été brûlé comme un détritus, et ce, pour quelques centaines d’euros (nous n’en voyons pas d’autres motifs) et rien que de penser qu’après avoir commis sa « sale besogne », l’assassin est parti comme si de rien n’était, nous est insupportable.

      Dans l’impossibilité de faire notre deuil, nous nous adressons à vous, en votre qualité de Chef de l’État de la CROATIE et en votre qualité de père de famille, pour vous demander aide et assistance et nous vous serions infiniment reconnaissants si vous pouviez intervenir auprès de la Police de Rijeka.
      En effet, vu l’article du 7 mai 2020 prit sur internet et publié par le Quotidien Ouest-France (copie à la 2ème page) concernant le décès d’Eliot survenu dans des circonstances horribles et traumatisantes, nous aurions préféré en être informés par la Police de Rijeka plutôt que de l’apprendre brutalement par le biais d’un journal français.
      De ce fait nous vous serions reconnaissants de demander à la Police de Rijeka de nous tenir au courant de l’évolution de l’enquête, car, pour nous, être dans l’attente est une torture morale.
      En mémoire de notre fils, qui venait à peine d’avoir 24 ans, décédé d’une mort atroce dans votre pays, nous vous remercions de prendre cette affaire en considération afin que justice soit rendue.

      Dans l’attente d’une réponse, nous vous prions de croire, Monsieur, le Président, à l’assurance de notre respectueuse considération.

      Monsieur Laurent CHARLET. Madame Aline COLAVECCHI.

      Pièce jointe à la suite : l’article prit sur internet le 7 mai 2020.

      Ouest-France, avec AFP Modifié le 07/05/2020 à 09h45 Publié le 07/05/2020 à 09h43
      Un Français de 24 ans retrouvé mort en Croatie, le corps carbonisé.
      La dépouille à moitié carbonisée d’un jeune homme français a été découverte dans une forêt du nord-ouest de la Croatie, près de Rijeka. La découverte remonte au 20 mars dernier. Un corps à moitié carbonisé a été découvert dans une forêt du nord-ouest de la Croatie, près de la ville côtière de Rijeka. Une autopsie a révélé que le jeune homme avait été victime d’un homicide, a déclaré la police croate dans un communiqué, se refusant à toute autre précision « dans l’intérêt de l’enquête ». D’après le quotidien local Jutarnji List, il s’agit d’un Français de 24 ans, ce qu’a confirmé une source proche de l’enquête, ce jeudi 7 mai. La victime a été étranglée avant que le corps ne soit transporté dans les bois et arrosé d’essence. Aucun détail supplémentaire n’a été fourni.
      L’ambassade de France à Zagreb s’est refusée à tout commentaire.

    • #262454 Répondre
      Cesar COLAVECCHI
      Invité

      Monsieur Laurent CHARLET, Père de la victime. Madame Aline COLAVECCHI, Mère de la victime.

      Monsieur, le Président de la République croate
      Palais présidentiel (Predsjednicki dvori) Pantovčak 241
      Zagreb CROATIE

      Courrier envoyé en recommandé avec avis de réception. FRANCE le 16 mai 2020
      Courrier remanié pour la circonstance le 12 juin 2020.

      MEURTRE COMMIS AVEC BARBARIE SUR NOTRE FILS EN CROATIE.
      En croate : Ubojstvo počinjeno s varvarstvom nad našim sinom u HRVATSKOJ.

      À l’attention de Monsieur, Zoran MILANOVIC, Président de la République croate.

      Monsieur, le Président

      Notre fils Eliot CHARLET a été assassiné dans la ville de Rijeka, en CROATIE.
      Eliot est parti en tant que touriste dans votre pays qu’il trouvait beau, il rêvait et avait l’espoir d’y trouver du travail. Malheureusement il n’a trouvé qu’une mort atroce : étranglé, transporté dans les bois et arrosé d’essence, il a été brûlé comme un détritus, et ce, pour quelques centaines d’euros (nous n’en voyons pas d’autres motifs) et rien que de penser qu’après avoir commis sa « sale besogne », l’assassin est parti comme si de rien n’était, nous est insupportable.

      Dans l’impossibilité de faire notre deuil, nous nous adressons à vous, en votre qualité de Chef de l’État de la CROATIE et en votre qualité de père de famille, pour vous demander aide et assistance et nous vous serions infiniment reconnaissants si vous pouviez intervenir auprès de la Police de Rijeka.
      En effet, vu l’article du 7 mai 2020 prit sur internet et publié par le Quotidien Ouest-France (copie à la 2ème page) concernant le décès d’Eliot survenu dans des circonstances horribles et traumatisantes, nous aurions préféré en être informés par la Police de Rijeka plutôt que de l’apprendre brutalement par le biais d’un journal français.
      De ce fait nous vous serions reconnaissants de demander à la Police de Rijeka de nous tenir au courant de l’évolution de l’enquête, car, pour nous, être dans l’attente est une torture morale.
      En mémoire de notre fils, qui venait à peine d’avoir 24 ans, décédé d’une mort atroce dans votre pays, nous vous remercions de prendre cette affaire en considération afin que justice soit rendue.

      Dans l’attente d’une réponse, nous vous prions de croire, Monsieur, le Président, à l’assurance de notre respectueuse considération.

      Monsieur Laurent CHARLET. Madame Aline COLAVECCHI.

      Pièce jointe à la suite : l’article prit sur internet le 7 mai 2020.

      Ouest-France, avec AFP Modifié le 07/05/2020 à 09h45 Publié le 07/05/2020 à 09h43
      Un Français de 24 ans retrouvé mort en Croatie, le corps carbonisé.
      La dépouille à moitié carbonisée d’un jeune homme français a été découverte dans une forêt du nord-ouest de la Croatie, près de Rijeka. La découverte remonte au 20 mars dernier. Un corps à moitié carbonisé a été découvert dans une forêt du nord-ouest de la Croatie, près de la ville côtière de Rijeka. Une autopsie a révélé que le jeune homme avait été victime d’un homicide, a déclaré la police croate dans un communiqué, se refusant à toute autre précision « dans l’intérêt de l’enquête ». D’après le quotidien local Jutarnji List, il s’agit d’un Français de 24 ans, ce qu’a confirmé une source proche de l’enquête, ce jeudi 7 mai. La victime a été étranglée avant que le corps ne soit transporté dans les bois et arrosé d’essence. Aucun détail supplémentaire n’a été fourni.
      L’ambassade de France à Zagreb s’est refusée à tout commentaire.

      Pour la circonstance on rajoute.
      L’ambassade de France à Zagreb s’est refusée à tout commentaire et pour cause : le 26 février 2020, Aline Colavecchi a envoyé plusieurs messages à son fils Eliot pour savoir s’il allait bien et s’il se plaisait en Croatie mais, à chaque fois, elle est tombée sur sa messagerie. Son frère aîné a tenté également de l’appeler à plusieurs reprises, sans succès : le téléphone d’Eliot était éteint. Sans nouvelles alors qu’Eliot était un grand enfant et que sa mère était constamment en lien avec lui, par téléphone ou messages téléphoniques, sa mère a contacté par téléphone tous les amis et proches d’Eliot et, tous, ont répondu ne pas avoir de ses nouvelles, ni par messagerie ni sur les réseaux sociaux, ce qui était inaccoutumé. Angoissée, sa mère a tenté, le samedi 29 février 2020, de contacter le numéro de téléphone d’urgence de l’Ambassade de France en Croatie mais, mis à part un disque répétitif, elle n’a pu avoir personne au téléphone et n’a pu obtenir de l’aide de personne !
      Alors qu’elle vient de perdre l’être le plus cher qu’elle a au monde, M. Christian FURCERI, consul adjoint à l’Ambassade de France en Croatie, aggrave les choses en suggérant à sa mère de prendre un avocat croate dont les frais, une chose incroyable, seront à sa charge !
      Après l’autopsie, l’ambassade de France en Croatie a rapatrié le corps d’Eliot, calcinés et en morceaux, dans un cercueil délabré dans lequel on n’aurait pas mis la dépouille d’un chien !
      Historique en synthèse :
      Eliot était un grand sportif, il aimait en particulier faire de la plongée sous-marine et était un garçon si jovial et serviable que, avant son départ pour la Croatie, son grand-père maternel, César Colavecchi, ravi, lui avait donné 800 euros d’argent de poche pour qu’il puisse vivre tranquillement en attendant de trouver du travail dans un restaurant ou un hôtel. Par ailleurs sa mère n’avait pas d’inquiétude sur ce voyage que voulait entreprendre Eliot car, en 2011, elle avait emmené Eliot et son frère à HVAR, sur la cote croate, et, bien entendu, ils étaient revenus émerveillés de leur séjour en Croatie. C’est donc en toute confiance qu’Eliot est parti dans ce pays membre de l’Union européenne avec, en tête, les magnifiques souvenirs qu’il avait gardés de ses vacances en famille.
      Toutes les personnes informées de ce crime crapuleux sont horrifiées qu’il puisse exister parmi nos alliés européens croates de tels barbares qui étranglent et brûlent des touristes !
      Quant à nous ses parents, nous continuerons de lutter sans relâche jusqu’à ce que ces barbares soient là où ils doivent être : en train de croupir dans une prison croate ! Pour ce aidez-nous en diffusant ce courrier sur les réseaux sociaux, médias et autres … Avec nos remerciements.

    • #324345 Répondre
      greg
      Invité

      Je suis un peu surpris par votre commentaire à ce point négatif car je n’ai pas fait la même expérience. Je suis allé à Split et sur les îles, puis à Dubrovnik. Le personnel (restos, hôtels, cars, etc.) s’est avéré correct et professionnel. J’ai toujours été aidé en cas de problèmes (besoin de renseignements, faire répéter les phrases, indication du chemin, etc.). Il est vrai que peu de personnes étaient souriantes (mais qui l’est, en France ? je me demande toujours pourquoi on attend des autres pays des sourires qu’on n’a pas chez nous), elles avaient une expression neutre (visages sans expression). J’ai d’ailleurs retrouvé cette expression neutre dans d’autres pays de l’ex-bloc communiste (Pologne et Slovénie notamment). Il ne faut pas oublier que la Croatie a connu la guerre il y a 25 ans – dont les séquelles et les tensions ont encore très vives. La vie y est difficile ; plus d’un million de Croates vivent à l’étranger (explications données par un Croate parlant un peu le français car ayant vécu à Paris). Mais la côté croate est d’une grande beauté et je recommande vivement ce pays.

    • #326634 Répondre
      Nathalie Jelovic
      Invité

      Bonjour,
      Quand j’étais en France avec mon fils de 4 ans,il ne parlait pas français et il y a eu beaucoup de moqueries quand il allait jouer au parc et dans les magasins les gens avaient un regard pas très sympatique quand ils entendaient qu on parlait croate.sonc avant de criter regardez plutôt dans votre jatdin.

    • #330283 Répondre
      D’avernas
      Invité

      Noués revenons de Croatie , des îles elaphites , et jamais de notre vie nous n avons été aussi mal accueillis en vacances et à l étranger Jamais

    • #337069 Répondre
      Jerome
      Invité

      Je reviens ce jour d’une semaine à DUBROVNIK, 1000% d’accord avec vous… L’accueil de la majorité des Croates à vomir, le sourire est en vraiment une option là bas !!! La plupart des commerçants on dirait qu’on les dérangent en fait !!! Et pourtant je suis tres respectueux..
      La monnaie c’est exactement ça, on fait des petits arrondis…
      De plus les tarifs de la nourriture, parking, boissons, … sont juste exhorbitants !!!

    • #337103 Répondre
      Lo
      Invité

      Bonjour effectivement très beau paysage jolies villes, patrimoine, camping ombrages, grands et tranquilles, côte encore peu betonnee, Mais peu d hospitalité, même si les croates parlent ou essaient de parler plusieurs langues… Assez froids ds l ensemble et prix souvent à la tête du client…

    • #337143 Répondre
      guigui
      Invité

      Je reviens tout juste de Croatie et je reconnais avoir un sentiment très mitigé. Cela faisait des années que je rêvais de ce voyage et cela peut aussi expliquer ma déception.
      En ce qui concerne les Croates, beaucoup sont en effet peu sympathiques, bien que nous ayons eu la chance d’aborder quelques rares locaux souriants et avenants. Après, difficile d’avoir un mot courtois et manifester une curiosité pour le client quand on est sur la côte Dalmate et que les touristes ont envahis les lieux. Difficile aussi de ne pas se mettre à la place des locaux qui voient déferler des centaines de milliers de touristes, qui crient, picolent, accaparent les plages et font augmenter considérablement le coût de la vie (restaurant, parking, logement) sans qu’ils n’éprouvent un minimum d’arrières pensées négatives.
      Je pense que mon plus grand choc vient en réalité des prix pratiquées. Il est assez singulier que dans un pays où le salaire moyen est de 1000 euros, le moindre restaurant à deux nous revenait entre 70 et 90 euros. Tout coûte un bras en Croatie et affiche des prix dignes de l’avenue des Champs Elysées. On a cette impression permanente d’être une vache à lait tant les prix sont insensés (30euros de parking pour 4 heures de stationnement, des coca à 5euros même dans des petites villes relativement désertes comme Ston ou Omis, les bouteilles d’eau à 7euros dans le moindre restaurant, la moindre église ou chapelle payante à l’entrée (un comble!)). Difficile forcément de ne pas comparer à la France où il nous paraitrait impensable de faire payer l’accès à nos plages, nos édifices religieux et notre eau.
      Non seulement les pratiques tarifaires des restaurants (même en dehors de Dubrovnik ou Split) sont scandaleuses, mais la nourriture en plus n’a rien d’exceptionnel (après 2000 euros de restaurant en 10 jours, on a du manger dans un ou deux restaurants un tant soit peu mémorable). C’est la première fois que je repars d’un pays étranger avec le sentiment de ne pas avoir bien mangé (alors que j’ai pour habitude de passer des heures à éplucher internet à la recherche des meilleures adresses…).
      Peut-être là encore, avais je négligé l’aspect historique de la côte Dalmate et n’avais pas imaginé avant mon départ, l’influence gastronomique énorme exercée par l’Italie voisine en Croatie (sauf que c’est clairement meilleur et moins cher en Italie…).
      Autre choc majeur, alors que la Croatie est véritablement étouffée par l’affluence touristique, on sent que rien (hormis les prix) n’a été pensé pour eux : trouver un banc à l’ombre relève du miracle, les places de parkings sont clairement insuffisantes (surtout si comme nous, vous en

      • #337145 Répondre
        guigui
        Invité

        pardon, le bon ressenti est plus bas

    • #337144 Répondre
      guigui
      Invité

      Je reviens tout juste de Croatie et je reconnais avoir un sentiment très mitigé. Cela faisait des années que je rêvais de ce voyage et cela peut aussi expliquer ma déception.
      En ce qui concerne les Croates, beaucoup sont en effet peu sympathiques, bien que nous ayons eu la chance d’aborder quelques rares locaux souriants et avenants. Après, difficile d’avoir un mot courtois et manifester une curiosité pour le client quand on est sur la côte Dalmate et que les touristes ont envahis les lieux. Difficile aussi de ne pas se mettre à la place des locaux qui voient déferler des centaines de milliers de touristes, qui crient, picolent, accaparent les plages et font augmenter considérablement le coût de la vie (restaurant, parking, logement) sans qu’ils n’éprouvent un minimum d’arrières pensées négatives.
      Je pense que mon plus grand choc vient en réalité des prix pratiquées. Il est assez singulier que dans un pays où le salaire moyen est de 1000 euros, le moindre restaurant à deux nous revenait entre 70 et 90 euros. Tout coûte un bras en Croatie et affiche des prix dignes de l’avenue des Champs Elysées. On a cette impression permanente d’être une vache à lait tant les prix sont insensés (30euros de parking pour 4 heures de stationnement, des coca à 5euros même dans des petites villes relativement désertes comme Ston ou Omis, les bouteilles d’eau à 7euros dans le moindre restaurant, la moindre église ou chapelle payante à l’entrée (un comble!)). Difficile forcément de ne pas comparer à la France où il nous paraitrait impensable de faire payer l’accès à nos plages, nos édifices religieux et notre eau.
      Non seulement les pratiques tarifaires des restaurants (même en dehors de Dubrovnik ou Split) sont scandaleuses, mais la nourriture en plus n’a rien d’exceptionnel (après 2000 euros de restaurant en 10 jours, on a du manger dans un ou deux restaurants un tant soit peu mémorable). C’est la première fois que je repars d’un pays étranger avec le sentiment de ne pas avoir bien mangé (alors que j’ai pour habitude de passer des heures à éplucher internet à la recherche des meilleures adresses…).
      Peut-être là encore, avais je négligé l’aspect historique de la côte Dalmate et n’avais pas imaginé avant mon départ, l’influence gastronomique énorme exercée par l’Italie voisine en Croatie (sauf que c’est clairement meilleur et moins cher en Italie…).
      Autre choc majeur, alors que la Croatie est véritablement étouffée par l’affluence touristique, on sent que rien (hormis les prix) n’a été pensé pour eux : trouver un banc à l’ombre relève du miracle, les places de parkings sont clairement insuffisantes (surtout si comme nous, vous en aviez plus que marre d’être prix pour un pigeon et que vous cherchiez donc des places moins onéreuses ou (soyons fous) gratuites). Une fois arrivée dans les villes de caractères, se repérer relève là encore du miracle car les indications pour trouver tel ou tel site majeur sont quasiment inexistants (je vous conseil une bonne batterie externe car vous aller faire fonctionner google map sur votre téléphone absolument tout le temps ! ). On sent vraiment que la Croatie s’est donnée pour mission de pratiquer un tourisme de masse mais n’a rien entrepris pour se donner les moyens de poursuivre cette ambition (sauf encore une fois, sur les prix pratiqués). Dernier point choquant, la conduite en Croatie : totalement schizophrène, les routes croates passent tous les 50 mètres de 130 à 40 km/heure sans crier gare et sans logique. De toute manière vous serez incités très rapidement à conduire à la Croate, c’est à dire à 140 km/heure en campagne et à 90 km/heure en ville. Les limitations de vitesses sont tellement contre intuitives que vous ne serez jamais vraiment si vous respectez ou pas la limitation. De toute manière comme dit plus haut, les Croates roulent comme des fous (surtout les deux roues) et vous klaxonneront et vous insulterons copieusement (à l’Italienne ou à la Grecque) si vous souhaitez respecter les limitations (même si curieusement, le respect du code de la route semble être beaucoup plus automatique sur la région de Zagreb). Ne soyez pas trop inquiets quant aux excès de vitesses, car la police croate semble inexistante (méfiance cela dit, ce ne fut qu’une impression) et les radars très peu nombreux (3 radars entre Zagreb et Dubrovnik…).
      Si je récapitule, je me suis amusé avec mon ami, à faire le top 10 de ce que je n’ai pas aimé en Croatie et je vous le transmets ici.
      10) l’eau des douches des hôtels (du camping en passant aux 4 étoiles) qui passe systématiquement du chaud au glacé
      9) Payer l’entrée des édifices religieux
      8) l’absence quasi totale du moindre panneau indicateur (même dans des zones submergés de touristes comme Dubrovnik, Split ou Zadar)
      7) une nourriture qui manque d’identité et de saveur
      6) la conduite agressive des croates et le code de la route de manière général
      5) le manque d’amabilité des Croates
      4) le manque de dépaysement (même si les paysages sont à couper le souffle, les villes de Trogir, Omis, Ston, Sibenik, Dubrovnik, vous feront toutes pensées à l’Italie voir la côte niçoise)
      3) payer pour l’eau (dans un pays ou la chaleur est étouffante en été, c’est presque criminel)
      2) le sentiment omniprésent d’être pris pour une vache à lait
      1) les pratiques tarifaires de tout ce qui a attrait au tourisme (hôtels, parkings, restaurants, cafés, plages etc…)

    • #337163 Répondre
      Gali
      Invité

      Vite je prends ma plume numérique pour affirmer que les croates sont un peuple très courtois et respectueux des voyageurs qui y viennent. Nous navigons trois mois par an dans toutes les îles dalmates et remarquons sans cesse leur bonne volonté et leur sympathie. Comme toujours, plus large est l’expérience, meilleure est la compréhension des autres que soi!

    • #337205 Répondre
      Philippe 92
      Invité

      Actuellement en vacances sur la côte Croate, je ne cessais de me dire que l’accueil des Croates était glacial à l’exception des hôtes qui nous ont reçus pour les logements.
      Par où commencer, les restaurateurs, cher voir excessivement cher mais une chose est certaine on ne paye pas pour le sourire !!!
      Les vendeurs, ne sont absolument pas aimables non plus, les formules de politesse forcées histoire de dire au revoir ou juste pour nous répondre (mais sans pour autant nous regarder et encore moins avec le sourire)…
      Les caissières de grandes surfaces, idem, je me suis vu à l’instant me faire lancer à moitié les glaces une par une sur le tapis par la caissière, aussi froide qu’une porte de prison !!! Alors qu’avec une personne locale juste après, le sourire était de mise et la politesse semble t’il également !!!
      Bref des anecdotes comme cela j’en ai à la pelle et autant dire que ma gentillesse, ainsi que ma générosité en a pris un coup…
      Désormais je ne donne plus aucun tips lors des restaurants que je peux faire (le service n’étant clairement pas à la hauteur, je ne vais pas non plus les engraisser).
      Concernant les tarifs plus qu’abusifs, hier pour un pauvre sandwich hyper léger nous avons payé 10,90 € et cela dans un endroit absolument basique et non sur un site touristique.
      Vu le salaire moyen croate je n’arrive pas à saisir comment les croates peuvent vivre correctement…
      Ceci alors même que les logements eux sont relativement accessibles….
      Enfin les plages 😰, jamais je n’avais eu l’idée de m’allonger sur un trottoir pour me baigner dans la mer…
      Bref je trouvais certains coins de France non accueillant, aujourd’hui je relativise.
      Néanmoins, amis Croates je vous réserve la même expérience que moi en France (œil pour œil dent pour dent…)
      Concernant les sites tél que Krka, et autres, je trouve ça horriblement cher pour ce que c’est… Certes les chutes d’eau sont belles mais, il y en a peu et cela coûte 40€ par adulte, 15€ par enfant… pour en gros 1h de tour et basta…
      Sincèrement, je retiendrais la propreté des des Croates (pas un papier au sol), la visite de Dubrovnik, L’Ile de Lokrum, L’Ile de Korcula où nous devions faire la visite du parc de Mljet mais le temps en a décidé autrement…
      Sibénik, sans plus…
      Reste plus qu’à voir le parc de Plitvice et la ville de Split…
      Sinon le temps est agréable rien à dire ☺️.
      Bref voilà mon expérience en août 2023.

    • #337259 Répondre
      Eric
      Invité

      Août 2023, en Croatie depuis une semaine.
      Rien à ajouter au le commentaire précédent avec lequel on est totalement d’accord .
      On vit la même expérience !.
      Petite anecdote : bouteille de 0,75 l d’eau plate payée dans un resto avant d’atteindre plitvica : 7 euros. Qui dit mieux ?

    • #337414 Répondre
      Philippe METREAU
      Invité

      Je suis allé très souvent en Croatie. Business et tourisme. Au nord, au sud et dans les terres ! Le Croate n’est pas plus mauvais que le Français dans l’accueil. Je crois que que le reflet du recevant est légal du visitant ! Mon couple a séjourné plusieurs mois au Cambodge, à Madagascar, à Maurice et nous avons toujours été bien reçu ! Le Français est râleur chez lui et chez les autres. Maisje vous garantie que les Ricains, les Russes et les Neherlandais sont infectes en dehors de leur pays ! Je ne peux pas parler pour toutes les nations ! Je retourne avec ma femme en Croatie fin septembre et je sais que nous y serons bien accueillis car nous gardons le sourire et respectons les gens rencontrés comme si nous les connaissions depuis toujours. Nous sommes commerçants et c’est là notre secret pour plaire aux gens et recevoir un bon échange en retour !

    • #337416 Répondre
      Nicolas
      Invité

      1 semaine en Croatie en août 2023. Split et novalja (île de pag).

      Je rejoins les différents commentaires concernant l’accueil et l’amabilité des croates, zéro ! On a beau dire que les français sont pas aimables mais les croates c’est vraiment quelque chose. À part notre taxi pour nous mener a notre appartement, quelques exceptions et la personne qui louait le Airbnb les autres sont vraiment pas sympa et commerçants.

      Un point sur lequel j’insiste beaucoup!! Prévoyez du cash, beaucoup de cash !! Vous ne pouvez rien payer en carte bleue, vous devrez aller retirer a chaque fois. Ne vous inquiétez pas les distributeurs d’argent sont disponibles tous les 100 mètres 🤤 mais attendez vous a payer par retrait entre 5€ et 10€ de frais et ce peu importe la somme retirée.
      Les excursions à des prix exorbitants, tout est cher alors qu’on nous vend la Croatie comme 20-30% moins cher qu’en France.
      Je me demande comment font les croates avec un SMIC à 600€.

      Bref bien déçu par ce pays que nous voulions faire depuis quelques années. Il ya quand même quelques bon côtés mais ce n’est pas suffisant pour rattraper tous les points négatifs.

    • #337496 Répondre
      Dina
      Invité

      Bonjour
      Je viens de prendre un billet d’avion et réservé un hôtel à Zadar. Si j’avais lu vos commentaires avant, je l’aurai clairement pas envisagé ce voyage ! Surtout que je me suis documentée pendant quelques jours et lu quelques récits de voyage en Croatie. Il faut dire quand même que l’accueil du peuple que l’on visite est primordial pour faire aimer une destination.
      Je suis déçue et je déchante. Mon vol est pour demain.
      Mais c’est bon à savoir !!! Je voyage seule pour 3 jours.je vais m’adapter et commencer par apprendre qq mots en croate même si c’est imprononçable parfois.
      Merci pour vos commentaires sincères et reviendrai vous dire mon ressenti.
      À bientôt

    • #337516 Répondre
      Alexis
      Invité

      Bonjour, j’ai passé 12 jours à Split cet été.

      Plus jamais, le pays est magnifique, mais alors les croates mon dieux entre les petites carotte à droite à gauche. La corruption et le sens du service totalement innaceptable.

      Le coût de la vie m’a coûté plus cher que si j’avais fais ça chez moi en France.

      Bref si jamais vous voulez visiter ce pays je vous conseille pas plus d’une semaine.

      On vous prend pour des vaches à lait partout où vous aller et alors bordel pour avoir le droit à un putain de sourire faut se lever tôt.

      Je sais même pas comment les locaux arrive à vivre sur place.
      Spoiler il n’y arrive pas vous croiserez pas mal de petit vieux qui font les poubelles à la recherche de bouteille en plastique pour avoir un complément de revenu.

      Ne louez pas de voiture et ne la stationner pas.

      Bizarrement notre voiture a fini 3 fois à la fourrière alors qu’aucune autre voiture de local garer à la même place n’a été embarqué.

      Bref une expérience vraiment désagréable, plus jamais je ne mettrais les pieds dans ce putain de pays.

Vous lisez 35 fils de discussion
Répondre à : L’accueil des croates est une horreur sur la côte de la Croatie
Vos informations :




  1. Accueil
  2. /
  3. Sujets
  4. /
  5. L’accueil des croates est une horreur sur la côte de la Croatie