2 311 vues

Aller en Croatie – Que change l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne en 2013?

5




croatie europeBeaucoup de touristes envisagent d’aller en Croatie car ce petit pays indépendant depuis 25 ans à peine, tout en étant proche et très sûr , apparaît comme assez nouveau et original, parfois exotique.

Depuis le 1er Juillet 2013, la Croatie est devenue le 28ème pays à intégrer  l’Union européenne (27ème depuis le brexit). Mais qu’est-ce que  change réellement cette intégration pour ceux qui souhaitent aller en Croatie en touristes? En réalité, peu de choses vont changer pour les voyageurs en Croatie, puisque cette  adhésion à l’Union et au marché commun s’accompagnant d’une libéralisation de la circulation des biens et des personnes, est surtout significative sur le plan économique. Les Croates pourront se déplacer et travailler dans l’Europe Unie, tout comme les ressortissants de l’Union.

logo adhesion de la croatie

Logo d’adhésion

Pour la Croatie, l’intégration à l’Union européenne apparaît comme un tournant crucial dans sa jeune histoire de pays indépendant depuis 1992 seulement, à l’issue d’une difficile guerre qui l’a opposée à la Serbie, qui désirait préserver la Grande Yougoslavie.  Après de longues discussions et des efforts importants pour travailler sur les dossiers de la corruption, de la justice, de la reconnaissance des crimes de guerre, de son adaptation économique, la Croatie a mis tout en oeuvre pour lancer une procédure d’adhésion à l’Union européenne et obtenu l’ouverture officielle de négociations en vue de cette adhésion. L’adhésion à l’Union européenne suppose-t-elle une entrée dans la zone euro ou dans l’espace Schengen? Non. Ces intégrations ne sont pas automatiques et sont soumises à conditions. Or, la Croatie, par son entrée comme membre de l’Union européenne, ne va pas pour autant adopter l’Euro ou voir toutes ses frontières disparaître et toute intégration est sous surveillance.


De la demande d’adhésion à l’U.E au referendum en Croatie


 

referendum croatie

Referendum en Croatie © Rfi.fr

signature du traite d'adhesion a l'union europeenne croatieC’est en 2003 que la Croatie a déposé officiellement son dossier d’adhésion, validé par la Commission Européenne l’année suivante. Suite à l’obtention de résultats satisfaisants quant aux efforts demandés à la Croatie pour préparer son adhésion, le Président de la Commission José Manuel Barroso a demandé la clôture des discussions et le lancement du processus de ratification par les parlements (ou équivalents) des 27 autres pays de l’Union. En dépit d’aléas, de règlementations tatillonnes et de points de frictions notamment sur un litige frontalier sur la baie de Piran appartenant aujourd’hui à la Slovénie et contestée par la Croatie (d’où un long veto slovène), les chefs d’État et de gouvernements de l’Union européenne ont validé cette décision et permis aux représentants du gouvernement croate de signer le traité d’adhésion le 9 décembre 2011 à Bruxelles.

Les rapports et analyses au cours des sept années de discussions ont confirmé des efforts considérables pour que la Croatie s’aligne sur le niveau des pays déjà adhérents. Restent à accomplir des progrès majeurs en matière de politique de concurrence, judiciaire et de droits fondamentaux, sans oublier la liberté, la sécurité, la corruption, l’environnement et la justice.

 

Rapports sur l’adhésion de la Croatie à l’union européenne

Détail des rapports et des analyses et examens

Cliquez sur les images pour les agrandir :

Adhesion croatie UE progres

Adhesion croatie UE progres 2

Financement post-adhésion (source : europolitics)

Le Conseil de l’UE a salué, le 24 avril, le rapport spécial de la Cour des comptes (14/2011) sur l’impact de l’aide européenne de pré-adhésion sur la capacité de la Croatie à gérer le financement de post-adhésion. La Cour note que l’UE a apporté une aide significative à Zagreb, et elle conclut que les résultats du financement de pré-adhésion n’ont été qu’une réussite partielle jusqu’ici et que l’application de l’aide a été retardée. Le Conseil a rappelé aussi qu’il était important de s’assurer que la Croatie soit totalement préparée à remplir ses obligations relevant de l’adhésion au moment de son entrée dans l’UE et il a invité à la Commission à proposer un suivi adéquat des recommandations de la Cour.

 

adhesion union europeenne etapes

Ainsi, pour entériner cette décision, il a été procédé à un référendum le 22 janvier 2012 auprès des Croates afin d’entériner leur désir d’intégration à l’Union européenne. Bien que ces derniers n’aient manifesté aucun enthousiasme, puisque le taux de participation était très faible (43,58%), les politiciens en place en Croatie ont réussi à convaincre (non sans employer des arguments fallacieux) et à décrocher une réponse favorable de la population avec un score de 66%. Par conséquent, la Croatie doit intégrer l’Union européen à compter du 1er Juillet 2013. Il s’agit d’une intégration “pleine” au marché commun et non comme ce fut le cas pour la Roumanie et la Bulgarie, d’une intégration sous observation, dans l’attente que ces pays atteignent les objectifs fixés. La Croatie ouvre donc ses portes aux ressortissants européens, qui peuvent également envisager de partir vivre et travailler en Croatie sans modalité spécifique.

Plusieurs questions se posent pour les touristes maintenant que la Croatie doit intégrer l’Union européenne. Voici quelques éléments de réponse. N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires ou sur le forum Croatie pour toute demande de précisions.


Que change l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne pour les touristes?


 

Concrètement : Pas grand chose en réalité.

A retenir en bref!

  • La Croatie est accessible avec une simple carte d’identité
  • La Croatie ne rentre pas dans l’Espace Schengen
  • La Croatie ne rentre pas dans la zone euro
  • La carte européenne d’assurance maladie sera valide

 

L’entrée sur le territoire croate

En matière de formalités douanières, vous pouvez circuler sans difficulté sur tout le territoire. Depuis son indépendance, la Croatie ouvrait déjà ses frontières aux touristes ressortissants de l’Espace Schengen et de l’Union européenne, ou de la Suisse sur simple présentation d’une carte nationale d’identité. Rien ne change, si ce n’est que les contrôles, déjà beaucoup allégés, pourraient l’être plus encore. Ce point reste cependant à relativiser, dans la mesure où la Croatie, sur certaines frontières, devient la nouvelle “frontière terrestre” avec des pays non adhérents, comme la Bosnie, le Montenegro, la Serbie, ce qui pourrait justifier des contrôles plus importants auprès de certains véhicules, d’autant que ses engagements vis-à-vis de l’Europe l’obligeront à contrôler l’une des plaques tournantes majeures des trafics (d’armes mais pas seulement) en Europe, la plaque dans les Balkans (surtout depuis l’Albanie et le Kosovo). Comme toujours, cela reste à l’appréciation des douaniers.

Vous n’avez besoin théoriquement que d’une Carte d’identité (ou d’un passeport si vous n’avez pas de carte d’identité) pour entrer en Croatie pour un séjour touristique. S’il est peu probable que l’on vous demande de la présenter aux frontières (mais on ne sait jamais),la carte nationale d’identité (ou un passeport) reste obligatoire de sorte qu’on puisse vous identifier lors d’un contrôle d’identité. Sans document attestant de votre identité, les autorités croates sont en mesure de vous refuser l’entrée sur le territoire.

Il n’est plus nécessaire de demander un visa pour les bénéficiaires d’un visa Schengen s’il s’agit de séjours de courte durée ou de tourisme. Retrouvez ici la liste des pays dont les ressortissants ont besoin d ‘un visa pour voyager en Croatie.

Pour les soins de santé

A partir de la confirmation des accords bilatéraux avec la France, les soins réalisés en Croatie devraient être remboursés mais  à ce jour, ce n’est toujours pas le cas. La carte européenne d’assurance maladie sera acceptée.

En revanche, par précaution, il conviendra de demander une carte européenne d’assurance maladie, dite carte E111 au moins trois semaines avant votre départ auprès de votre caisse d’assurance maladie. Vous devrez présenter votre carte E111 auprès de tous les professionnels de santé rencontrés. Il se peut que l’on vous demande de payer tous les soins, ce que vous devrez faire. Si vous avez le moindre problème (surtout engageant des dépenses ou des soins importants), n’agissez pas avant d’avoir pris conseil pour vos démarches auprès de votre assureur. N’oubliez pas de demander toutes les factures de vos soins pour attester que vous les avez effectués. A votre retour en France, transmettez les à votre assureur (pour votre complémentaire) et à votre caisse maladie.


Est-ce que la Croatie adopte l’Euro dès son entrée dans l’Union?


 

Non.

L’entrée dans l’Union européenne ne signifie pas que l’on intègre la zone euro, zone monétaire où l’on paie en euros et où l’on ne paie plus de frais de commissions bancaires pour certaines transactions. Économiquement, la Croatie ne réunit pas les conditions satisfaisantes pour  intégrer la zone euro, déjà exposée à de nombreuses difficultés depuis le début de la crise grecque. Il est peu probable que la Croatie puisse prétendre à la zone euro avant 2018 si elle le souhaite toujours et que son intégration s’est montrée concluante.

L’euro est déjà largement accepté sous conditions et au vu la situation économique très difficile en Croatie comme en Europe, les croates ne demandent pas mieux que d’avoir des euros plutôt que des kunas. Rien a donc changé pour les paiements  : prévoyez quelques centaines de kunas pour vos petits achats, ce qui sera plus avantageux que les paiements à l’arrondi supérieur en euro, qui au bout de plusieurs transactions finiront par être à votre désavantage en comparaison au paiement d’une commission pour un retrait d’argent.

Pour en savoir plus sur l’argent en Croatie, cliquez ici…

 

Pour aller plus loin : 

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

5 commentaires

  1. Pingback: Guerre de Croatie: danger de l'altérité en Ex Yougoslavie

  2. Pingback: Passage de la frontière Croatie Bosnie ?

  3. Pingback: Croatie Union europeenne : 28ème pays membre de l'UE dès Juillet 2013

  4. Pingback: Frontières dans les Balkans ; du danger visible à l'invisible...

  5. Pingback: Passage de Frontière Croatie Montenegro: temps d'attente?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.