IDEOZ Voyages > ALLEMAGNE > Vie pratique en Allemagne > COVID ET VOYAGE EN ALLEMAGNE : conditions d’entrée, de transit et de séjour

COVID ET VOYAGE EN ALLEMAGNE : conditions d’entrée, de transit et de séjour

drapeau allemagne

L’Allemagne a toujours fait face à l’épidémie de covid avec beaucoup de rigueur. Malgré une amélioration de la situation sanitaire et un assouplissement des mesures de restrictions, elle reste soucieuse de contrôler le mieux possible l’épidémie. Chaque région (Land) a pris des décisions en matière d’ouverture, de fermeture des établissements comme les hôtels, les restaurants et cafés, les commerces, ou les musées et autres lieux de loisirs. Mais l’ensemble des Länder est concerné par le certificat covid européen numérique, qui permet l’entrée sur le territoire, le transit et un séjour en Allemagne sans quarantaine sous certaines conditions.


Le certificat covid européen numérique valable à partir du 1er Juin 2021 pour tous les voyageurs de l’Union européenne

icons8-spam attention-48

L’Allemagne a adopté le principe du certificat covid européen en vigueur dès le 1er Juin. Vous devrez passer un test de dépistage dès votre entrée en Allemagne ou présenter un test négatif de moins de 72h. Seuls les tests PCR ou tests antigéniques rapides sont reconnus et exigés pour les adultes et les enfants de plus de 6 ans. L’Allemagne n’accepte pas les autotests français pour passer la frontière.

L’introduction du «certificat vert» numérique à partir du 1er Juillet facilite tout transit et séjour en Allemagne, en supprimant l’obligation de quarantaine. Jusqu’en Mai 2021, l’auto isolement était imposé même sur présentation d’un test négatif.

Les personnes complètement vaccinées avec les deux doses depuis plus de 14 jours, ou les personnes ayant eu le covid depuis moins de 180 jours et plus de 20 jours peuvent rentrer sans test pcr sur le territoire, sur simple présentation du certificat de vaccination ou du certificat attestant d’une guérison. Vous pourrez également aller dans les musées, les restaurants, les commerces, et les hébergements avec ce sésame. Pour les autres, le test pcr ou antigénique sera toujours imposé.

Une liste des pays à risque : la fin de la quarantaine obligatoire sauf pour les pays en alerte

L’Allemagne a mis en place une liste des pays présentant une situation épidémiologique non maîtrisée et à haut risque. Elle se fonde sur les taux d’incidence retenus par l’Union européenne pour définir les niveaux de gravité : jusqu’à “pays à risque”, “pays à fort risque” ou “pays en alerte” ce qui correspond à des niveaux oranges, rouges ou écarlates.

Les pays ou régions avec une incidence de moins de 50 contaminations pour 100 000 habitants sont en zone verte.

Pour l’incidence entre 50 et 100 pour 100 000, c’est la zone orange.

Au-delà de 100 pour 100 000, les Allemands considèrent qu’il s’agit d’un risque important, au-delà de 150, un risque très élevé, et au-delà de 250 un taux alarmant.

Ce classement est très poussé, car il ne répertorie pas que les pays de façon générale sur la base du taux national officiel, mais il prend en compte les situations des régions et même des zones très spécifiques qui pourraient connaître des taux graves. Seuls les voyageurs en provenance de zones avec une incidence de moins de 100 à 150 sont autorisés à transiter ou à séjourner sans avoir à se soumettre à une quarantaine de 10 jours dès leur entrée.

Le retour des contrôles aléatoires aux frontières allemandes est toujours à l’ordre du jour, même s’il n’est pas prévu qu’il soit systématique comme au printemps 2020.

Les transits sont possibles sur présentation du certificat covid européen. Les voyageurs sont tenus de respecter la réglementation allemande, qui varie selon les régions. En cas de contrôle et d’infraction, vous risquez une amende et un retour obligatoire vers la France.

Obligation d’enregistrement : 

Les voyageurs qui ont déjà séjourné dans une zone à risque et qui souhaitent séjourner en Allemagne sont tenus de remplir l’enregistrement d’ entrée numérique et de présenter la confirmation reçue en cas de contrôle par la police fédérale dans le cadre des missions de la police des frontières ou par les chauffeurs de transports en commun, qui peuvent vérifier d’où vous venez avant de vous laisser monter à bord.

Que ce soit pour le transit ou un séjour en Allemagne, les motifs impérieux (professionnel, familial, sanitaire ou pour aller dans votre résidence principale) sont supprimés.

Contrairement aux frontières terrestres où les contrôles sont limités, l’Allemagne impose un contrôle renforcé dans ses aéroports avec des tests pcr obligatoires pour vérifier les voyageurs en provenance des pays considérés comme risqués. On peut séjourner à condition de présenter un test négatif de moins de 72h ou un test antigénique rapide fait sur place. On peut l’effectuer aux unités mobiles disponibles dans tous les terminaux. Le prix varie de 120 à 150€.

Des situations variables d’une région à l’autre

Certains Länder (régions) ont pris des mesures plus spécifiques pour faire face à la situation contrastée de l’épidémie de coronavirus sur le territoire allemand.

Les hôtels et hébergeurs privés peuvent donc avoir l’interdiction de vous accueillir si vous venez d’une zone “rouge”. Mais comme pour tout fonctionnement fédéral, les applications des mesures s’effectuent au niveau de la région ou plus localement. Cela ne concerne donc que les Allemands ou résidents habitant la dite région et pas les touristes français ou belges en transit ou en vacances.

La présentation du certificat covid européen numérique facilitera la vie quotidienne et le séjour pour tous les voyageurs étrangers. Elle permet l’accès des personnes vaccinées ou ayant déjà contracté le covid, dans la plupart des commerces, sans avoir à se soumettre à un test. En Allemagne, il est encore obligatoire de se soumettre à un test rapide antigénique pour entrer dans la plupart des commerces, restaurants, cafés et hébergements, si on n’est pas vacciné ou ne peut pas prouver qu’on a été malade dans les 6 derniers mois. Les hébergeurs peuvent l’imposer s’ils le jugent nécessaire ou si la date de 72h pour le test pcr est dépassée.

Des tests aux frontières allemandes, et dans la majorité des villes et sur les autoroutes

 Conscient de devoir renforcer les mesures sanitaires pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus, le Ministre Président du Land de Bavière, Markus Söder, a décidé de mettre en place des tests PCR gratuits pour tous les voyageurs. Vous les trouverez facilement dans les centre-villes, à toutes les frontières avec l’Autriche, dans l’aéroport de Munich et les autres aéroports locaux, dans les gares de Munich et Nuremberg.

Des stations de drive seront installées sur 3 autoroutes reliant à l’Autriche et à la Suisse, aux abords des principales villes ou dans les aires de repos pour faciliter l’accessibilité aux tests. L’objectif est de cibler les vacanciers potentiellement de retour des destinations à risque comme la Croatie. Le test s’effectue sans quitter votre véhicule sous forme d’un prélèvement nasopharyngé, envoyé auprès d’un laboratoire. Les résultats sont assez rapides et obtenus par mail, sms, ou téléphone.

Si vous voulez vous rassurer ou avoir un test sous la main au besoin, cela peut être une solution dans l’optique d’une étape en Bavière. Vous repérerez sur votre trajet des unités mobiles, des centres de dépistage aux postes de douanes. Des files sont aménagées pour vérifier certains voyageurs et faciliter la circulation, malgré ces contraintes, qui pourraient retarder le contrôle.

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Allemagne?
Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur l’Allemagne ou les brochures officielles de l’office du tourisme ? Les voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de l’Allemagne vous répondent!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *