Aller au contenu

Que voir en Crimée ?

sebastopol crimée

Vous envisagez un voyage en Crimée et vous vous demandez ce qu’il faut visiter absolument sur cette presqu’île au Sud-est de l’Ukraine? Aujourd’hui annexée par la Russie depuis 2014, mais appartenant à l’Ukraine, la Crimée est une région autonome à l’histoire et au patrimoine culturel et naturel très riche.


Que voir et que faire en Crimée ?

Alouchta, une ville therme essentielle

La ville thermale d’Alouchta est un important nœud de communication de la presqu’île de Crimée. A Alouchta convergent en effet les routes venant des petites localités de la côte méridionale de la Crimée avec la route menant à la capitale située plus au centre de la presqu’île, Simféropol.

Alouchta est le point de départ idéal de circuits dans les massifs de Demerdshi et Tshatyr Dag, où se trouvent les plus belles grottes et gouffres de marbres de Crimée.

Soudak

En partant d’Alouchta, notre chemin nous mène par des cols escarpés, qui offrent une vue imprenable sur le mont Demerdji et la côte de la Crimée, jusqu’à Soudak. La ville d’aujourd’hui se situe à l’emplacement d’une ancienne barrière de corail, qui en raison du mouvement des plaques tectoniques se retrouve aujourd’hui dans une chaîne de colline s’élevant maintenant au-dessus de la côte. Celle-ci protège de petits vallons au sol fertile. Cette position intéressante rendait Soudak parfaite pour y construire une cité et pour le commerce. On a retrouvé des traces d’une colonie alane existant à Soudak il y a 2000 ans.

Le visiteur est accueilli par une vue sur la forteresse de Soudak se dressant au-dessus de la mer. Cette forteresse, visible de très loin, est l’emblème de cette petite ville, dont la fondation remonte au 3e siècle ap. JC. La forteresse, s’étendant sur 30 ha, a été construite par des marchands gênois en 1385.

Novy Svet

En faisant encore quelques kilomètres vers le sud-ouest, on atteint Novy Svet. Au milieu de la nature se trouve la première cave à champagne de Russie, fondée en 1878 par le prince Léon Golitsyne, qui lui donna le nom de « nouveau monde » (Novy Svet) en référence à la découverte de l’Amérique. Golitsyne avait la prétention de vouloir produire un vin mousseux de la même qualité que le champagne français et bien vite, on parla du champagne de Crimée dans tous les cercles de gourmets du monde. Par la suite, le champagne produit à Novy Svet fut primé maintes fois lors d’expositions internationales.

Par une visite au musée attenant à la cave, vous aurez la possibilité de vous informer de l’histoire et du processus de production de ce mousseux. Une dégustation est aussi prévue, afin de familiariser les visiteurs aux différentes sortes de champagne de Crimée produits ici.

Même si aujourd’hui beaucoup de mousseux dans le commerce portent le nom de champagne de Crimée, c’est seulement ici, à Novy Svet, qu’est produit le seul véritable.

Non loin de là, sur le sentier Golitsyne, vous aurez l’une des plus belles vues sur la Crimée : une crique azurée avec la grotte Schaliapine et la plage impériale.

Sebastopol

Sébastopol au Sud-Ouest de la presqu’île de Crimée était interdite aux touristes étrangers il n’y a pas si longtemps à cause de son statut de point d’attache principal de la flotte soviétique de la mer Noire. Aujourd’hui encore on peut observer des unités de marine russes et ukrainiennes appareillées dans le port de Sébastopol, cependant on peut également visiter et découvrir sans problème cette ville à la vue magnifique sur la mer Noire.

Sébastopol doit son charme avant tout à sa position géographique fascinante sur plusieurs collines et à son architecture néoclassique unique. Les sites archéologiques de la ville de Chersonèse, situés au bord de la mer et datant du 5ème siècle avant J.-C. de l’Antiquité grecque présentent un intérêt tout particulier. Ses restes architectoniques témoignent de nos jours encore de la richesse culturelle de la région à cette époque et font partie du patrimoine culturel de l’UNESCO.

Les magnifiques montagnes de Crimée

A l’arrière de la ligne sud du littoral de la presqu’île, entre les villes de Sébastopol et de Fedossia, s’élèvent les crêtes déchiquetées des montagnes de Crimée, qui culminent à 1545 m avec le mont Roman Koch.

Elles sont composées de trois chaînes de montagnes, auxquelles appartiennent le massif du Demertchi, le Tchatyr-dag et la Yaltinska Yaila, et s’étendent à l’intérieur des terres. C’est un véritable paradis pour les férus de randonnées, avec sa faune et sa flore unique, et son climat qui contraste avec l’atmosphère méditerranéenne de la côte.

Celui qui s’y aventure dans les montagnes de Crimée n’est pas seulement récompensé par une vue sans pareille sur la mer noire. Les randonnées sont l’occasion de se familiariser avec les nombreuses espèces florales et animales présentes dans cette région encore quasiment vierge, de se désaltérer à des sources d’eau minérale rafraîchissantes, d’admirer des stalagmites, des canyons et des alpages, ou tout simplement de profiter de la nature et de se détendre.

Alexander (Ukraine Voyages)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

  1. Home
  2. /
  3. LA CRIMEE : une...
  4. /
  5. Que voir en Crimée...