Aller au contenu

LA CRIMEE : une presqu’île à part, une terre de légendes et de civilisations

sebastopol crimée

La Crimée (en ukrainien : Крим, en russe : Крым, en tatar de Crimée : Qırım) est un monde à part, ni un pays, ni tout à fait une région. Epoustouflante, sa beauté fascine tous les visiteurs et sa variété s’accorde au goût de chacun. Quels sont les atouts de la Crimée?


Voulez-vous changer d’air après votre grisaille quotidienne, après une dure année de travail ou voulez-vous découvrir des terres lointaines et d’autres cultures? Si vous avez le cœur aux voyages et êtes passionnés de découvertes culturelles, historiques et naturelles, la Crimée est pour vous. Bien que l’Ukraine et notamment la Crimée soient méconnus des touristes européens, elles disposent pourtant d’une richesse culturelle et d’une diversité qui devrait séduire de nombreux voyageurs en quête d’évasion sans avoir besoin d’aller au bout du monde, mais en explorant les confins de l’Europe.

La Crimée : qui ne la connaît pas, cette presqu’île au sud de l’Ukraine, entourée par la mer Noire et la mer d’Azov? A la confluence de l’Europe de l’Est et de l’Asie, au sud de l’Ukraine se projette une presqu’île dans la Mer Noire. C’est la Crimée, une république autonome de l’Ukraine mais parlant essentiellement le russe.

Ayant fait partie historiquement de l’Empire ottoman, puis de l’Empire russe suivi de l’USSR, en 1991 la Crimée voit son destin toujours lié à l’Ukraine lors de l’Independence de celle-ci. Jusqu’à ce que Vladimir Poutine décide en 2014 d’annexer la presqu’île, ce qui complique aujourd’hui l’analyse de son statut entre le droit international et la réalité du terrain. Mais cela ne doit pas être un frein pour visiter la Crimée. Beaucoup l’associent en premier lieu au fameux vin qui y est produit, aux grandioses palais des tsars, à la flotte russe de la mer Noire, à Tchekhov et à Pouchkine, ou tout simplement à la mer et au soleil. Mais parallèlement à cela, la Crimée, si l’on s’y attarde un peu, c’est aussi une région aux paysages magnifiques d’une étonnante diversité culturelle, qui promet au voyageur une aventure inoubliable.

La Crimée est-elle russe ou ukrainienne?

Sur IDEOZ, nous avons décidé de ne rattacher la Crimée ni à la section Ukraine, ni à celle de la Russie.

A la question à qui la Crimée appartient-elle ?, Norbert Rouland rappelle :

carte Crimée

Terre de passage de nombreux conquérants, la Crimée était russe depuis 1783. Rattachée à la République socialiste soviétique d’Ukraine en 1954, elle demeura une région de l’Ukraine quand celle-ci est devenue un État indépendant en 1991, au moment de l’effondrement de l’URSS. Au sein de l’Ukraine, la Crimée avait le statut d’une République autonome, avec sa propre Constitution et son propre Parlement.

Pourquoi visiter la Crimée ?

La Crimée est le lieu de vacances préféré des Ukrainiens. Chaque année, des millions de vacanciers venus d’Europe de l’Est et de plus en plus de touristes du reste du monde se rendent sur ses côtes. Et cela n’a rien d’étonnant : avec son agréable climat méditerranéen, d’innombrables et pittoresques palais, des paysages à couper le souffle, la mer Noire et de nombreuses possibilités d’excursions, la Crimée à beaucoup à offrir au voyageur. De nombreuses peuplades ayant colonisé ou conquis la presqu’île y ont laissé des traces, qui sont encore étudiées aujourd’hui.

La Crimée propose également la découverte de paysages uniques ainsi qu’une flore et une faune d’une richesse incomparable. Exemple : Lors d’une promenade de deux heures dans le jardin botanique de Nikita, vous traversez quatre zones climatiques. Ou encore, vous pouvez randonner des journées entières dans les montagnes de Crimée sans rencontrer âme qui vive. La crête des montagnes le long de la côte sud de la presqu’île offre une vue inoubliable sur la mer Noire et sur les villes thermales d’Aloupka, Livadia et Yalta.

Vous désirez vous rendre en Crimée? Nous vous proposons, en plus d’un conseil professionnel et personnalisé, un large choix dans les domaines du transport (tickets de bus, de train et d’avion), de l’hébergement (hôtels, chambre d’hôtes et appartements), ainsi qu’un large éventail de possibilités d’excursions (montagnes de Crimée, Yalta, Balaklava, Bakhtchisarai, Demerdshi, Massandra, Novyi Svet et Soudak, Sébastopol et bien plus encore).

Vous désirez passer des vacances zen à vous baigner sur la pittoresque côte méridionale de la Crimée ? Nous vous logeons dans un hôtel de classe moyenne propre et moderne, une pension ou un appartement privé, au plus près d’endroits calmes et idéaux pour y passer ses vacances. Pour éviter toute mauvaise surprise, nous visitons personnellement les chambres d’hôtel et choisissons soigneusement les meilleures pour nos clients. Nous pouvons ainsi proposer un bon logement adapté à chaque budget.

Vous avez envie de découvrir les trésors centenaires de cultures des siècles passés ? Nous vous emmenons explorer les villes troglodytes de Çufut-Kale, Eski Kermen et Mangoup Qale ainsi que l’ancienne colonie grecque de Chersonèse, les ruines des forteresses génoises d’Inkerman et Soudak, les monastères orthodoxes troglodytes ou le palais du Khan de Crimée de Bakhtchissaraï.

Vous recherchez plutôt le grand air, le climat méditerranéen et des spectacles naturels envoûtants ? Nous organisons pour vous de courtes excursions ou des randonnées de plusieurs jours à travers les montagnes de Crimée, où vous pourrez vous laisser charmer par des panoramas grandioses et des visites de grottes à concrétions, à Mangoup-Qale ou sur le Mont Demerdshi.

Quand venir en vacances en Crimée ?

Un climat méditerranéen du printemps à la fin de l’automne, qui favorise le tourisme de groupe aux périodes estivales, mais aussi individuelles pour les autres périodes. L’été, les températures flirtent avec les 35 °, mais toujours supportables, et celle de la mer aux alentours de 25. Par ailleurs, la vie au quotidien est plus agréable pour un français.

Laissez-vous charmer par cette presqu’île pittoresque, venez découvrir la Crimée !

Une terre de légendes et de civilisations

L’avis de Tamadier, français marié à une Ukrainienne qui a choisi de s’expatrier en Crimée ?

Vous aimez voyager mais les destinations sont bien souvent les mêmes. Sortez des sentiers battus et venez découvrir la Crimée.  Terre de légende et de mythes, terre de civilisations. Réserve naturelle unique avec ses montagnes grandioses, sa côte fabuleuse, ses vallées pittoresques, sa mer d’un bleu profond et son soleil généreux. Pays de l’infinie steppe au charme si particulier, inconnue en France, et dont la lecture de Tchekhov peut donner un petit aperçu.

Un étrange voyage dans un pays méconnu où l’alphabet nous est totalement étranger. Au fil des siècles  les différentes invasions ont laissé de multiples empreintes de leurs passages. Sur Sébastopol, Chersonèse, berceau de la civilisation grecque en Crimée ; site d’ailleurs classé au patrimoine de l’Unesco. Le Panorama retraçant la guerre de Crimée, où les français furent très présents. Balaklava avec sa base navale, créée lors de la guerre froide, devenue aujourd’hui un musée naval; mais aussi son port hautement stratégique. Baktchissaraï, l’orient dans l’occident, avec le palais des khans de Crimée, mais encore Yalta connue pour ses fameux accords.

La côte Sud est la région la plus chaude de Crimée. À quelques kilomètres derrière les cols des montagnes, il peut neiger, mais, sur la côte Sud, les néfliers et les chèvrefeuilles sont en fleur. En effet, la mer tempère la chaleur l’été, et adoucit la température l’hiver, pour une température annuelle moyenne de 13 degrés. Longue de 150 kilomètres, la côte Sud s’étend du cap Aîa, dans le secteur de Sébastopol, au massif Kara-Dag, près de Feodossia.

La côte Sud se situe à la même latitude que Gênes, en Italie. La côte Sud est souvent comparée, et non sans raison, à la Riviera italienne ou à la Côte d’Azur française. Sur toute sa longueur, le littoral est bordé de stations balnéaires qui accueillent des curistes et des estivants de mai à octobre dont la plus connue est sûrement Yalta.

Où aller en vacances en Crimée ?

Les suggestions de Xavier, spécialiste de l’Ukraine.

Pour ma part, j’ai cru au fort potentiel de l’Ukraine lorsque j’ai visité pour la première fois la Crimée il y a déjà 8 ans :

Avec mon amour pour le bassin Méditerranéen, je me suis reconnu dans cette presqu’île et dans ses paysages très contrastés.

Si Yalta remporte souvent tous les suffrages (un certain traité l’a rendu célèbre), c’est loin d’être la station balnéaire la plus séduisante.

Je recommande davantage Balaklava qui est toute proche de Sébastopol, ou encore Novy Svit qui se trouve plus à l’est à quelques km de la forteresse de Soudak. A la rigueur Yevpatoria à cause de sa longue plage de sable.

Si les amateurs de mer et de soleil trouveront leur compte entre les mois de mai et septembre, ceux qui portent de l’intérêt à ‘Histoire ne seront pas en manque : entre les palais qui entourent Yalta et la visite de Bakhtchissaraï, l’ancienne capitale de Crimée qui évoque la domination Turque, vous remplirez facilement votre semaine de vacances !

Avec ses falaises, ses monts et ses rochers, c’est aussi l’une des plus belles régions du pays que l’on pourrait comparer à certaines destinations du bassin méditerranéen. La Mer Noire qui sert de frontière entre l’Ukraine et la Turquie est une mer fermée. C’est pourquoi elle rappelle à de nombreux égards la Grande Bleue et ses douces températures.

le mont Sokil près de Soudak

La Crimée dispose de nombreuses stations balnéaires comme Yevpatoria, Alouchta ou Novy Svit, laquelle attire davantage l’attention pour sa plage de sable et son cadre splendide. Toutes ces stations sont reliées par bus depuis Simféropol, la capitale de la presqu’île qui possède une grande gare et un aéroport.

Sur le plan culturel, la Crimée offre des sites tout aussi intéressants que Soudak qui possède une forteresse génoise datant du XIVe siècle, ou Bakhtchissaraï qui abrite le Palais des Khans qui dominèrent la péninsule pendant plus de 300 ans ; sans oublier Yalta célèbre pour ses accords et ses palais alentours, ou encore Sébastopol célèbre pour sa bataille, et Balaklava, sa voisine…

plage de Féodossia

Si la Crimée était l’endroit de villégiature des Tsars de Russie, pour devenir celui des dirigeants Soviétiques, la péninsule redécouvre peu à peu son énorme potentiel touristique et développe ses infrastructures hôtelières. De nombreux particuliers louent également des chambres confortables.

Sans le moindre doute, la Crimée est une destination de choix pour ceux qui souhaitent découvrir une contrée encore peu connue des occidentaux, tout en profitant de la mer, du soleil et de la montagne. Si vous le désirez, sachez qu’il existe des circuits tout organisés afin de vous permette de visiter cette magnifique région.

Nous vous proposons divers itinéraires pour combler vos goûts, balades romantiques, visite de châteaux impériaux, randonnées ou escalades des montagnes de Crimée.

carte crimee
Alexander (Ukraine Voyages)

2 commentaires sur “LA CRIMEE : une presqu’île à part, une terre de légendes et de civilisations”

  1. Nous sommes de retour a Sebastopol et toujours ce charme qui opère.
    Une ville qui vous envoute par la beauté de son architecture mais aussi de ses baies ou la mer s engouffre tout naturellement. La limpidité de ses eaux nous permet de découvrir la flore sous marine. Un aquarium a ciel ouvert.

    Le soleil nous délivre déjà ses rayons avec l impression que l’été approche a très grands pas.
    Le cyrillique que je retrouve commence a me devenir familier et chaque jour qui passe me fais penser que je serais un pro du russe. Illusion, je pense
    J ai retrouve l ambiance des marches, ou l’on côtoie aussi bien l artisan que le vendeur de fruits et légumes, en fait tous les métiers de bouche , mais aussi et surtout les particuliers qui vendent leurs productions. Actuellement, les fleurs dominent, surtout les tulipes mais aussi surprise pour moi d’origine nantaise, le muguet qui a la même bonne odeur que notre production.
    La ville évolue gentiment, les constructions se multiplient mais ne sont pas toujours en ordre de marche. Effet de la crise sans doute comme aussi au milieu d un immeuble fini, il n est pas rare de voir des appartements a finir. Surprenant, nous sommes loin du clé en mains
    Évidemment avec le retour du soleil, le charme slave opère et ce ne sont pas les messieurs qui sont déjà venus ici qui me contrediront.
    Impression d un retour

  2. Autant l’avouer, je ne connais pas du tout la Crimée et je me réjouis de la découvrir grâce à vous deux… Je ne me souviens même pas de la dernière fois que j’ai pu en entendre parler avant de vous « rencontrer »… Au plaisir de vous lire et de feuilleter vos pages et vos photos!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

  1. Home
  2. /
  3. LA CRIMEE : une...