Aller au contenu

Ile de Korcula : comment la Dalmatie a inventé le paradis

Korcula ville fortifiée médiévale

Korcula est l’une des îles les plus réputées et touristiques de Croatie, située au carrefour entre la Dalmatie centrale et la Dalmatie du Sud, près de la presqu’île de Peljesac. La ville principale de l’île est Korcula, cité médiévale, connue pour être la ville natale de Marco Polo. Un Dubrovnik en miniature.

Korcula, la capitale de l’île et la villa natale de Marco Polo

Korcula ville

Cité natale de Marco Polo, édifiée sur les anciennes fondations d’une colonie grecque, elle est aujourd’hui le centre historique et touristique de la plus grande île de la circonscription de Dubrovnik. Elle est reconnaissable par ses rues en forme d’arêtes de poisson et ses magnifiques édifices gothique-renaissance préservés.

Parmi ceux-ci, on peut distinguer la cathédrale de sv. Marko (Saint Marc) et son riche intérieur qui veille sur les œuvres de grands peintres italiens. Les habitants de Korčula conservent aussi leurs coutumes, notamment à travers la joute de chevalerie médiévale Moreška qui se déroule dans les rues de la ville.

A proximité de la ville de Korčula, on trouve un archipel d’une vingtaine d’îlots inhabités couverts de maquis épais et possédants des côtes accessibles. Là, se trouve aussi Badija, un îlot un peu plus grand avec ses plages de galets et son magnifique monastère franciscain.

Korcula, une des trois villes fortifiées de l’Adriatique

Korcula ville et port
Korcula eglise et maisons
Korcula fortifications porte Lopnena Vrata
Korcula tour fortifications
Korcula forteresse
Korcula chapelle

La ville de Korcula est une miniature de Dubrovnik avec ses remparts et ses rues en arêtes de poissons.

Les fortifications datent du 13ème siècle et furent renforcées au 15ème siècle.
On accède à la porte principale (Lopnena Vrata) par un escalier monumental (1863) gardée par une tour carrée du 13ème siècle.

Korcula cathedrale saint marc
Korcula cathedrale saint marc de facade

Sur la façade de la cathédrale Saint-Marc, une frise est sculptée de motifs fantastiques.

Korcula maison
Korcula vue de la chapelle
Korcula Marco Polo
Korcula linge pendu
Korcula ferry

Selon la légende, le célèbre navigateur Marco Polo serait né à Korcula.

Le musée Marco Polo sur l’île de Korcula

marco polo
Photo : www.croatiantimes.com

Marco Polo est un grand voyageur et marchand du XIIIème siècle. Il a parcouru une grande partie du monde durant ses voyages, et notamment l’Asie. Il a ainsi vécu à la cour mongole pendant près de 17 ans.

Marco Polo serait né en 1254 sur l’île de Korcula, en Croatie, qui faisait alors partie de l’empire Vénitien.

Le Musée « Marco Polo » a été inauguré dans la vieille ville de Korcula, sur cette l’île au sud de la Dalmatie où serait né le fameux navigateur.

Donnant aux visiteurs un aperçu original des voyages et des aventures du célèbre Marco Polo, les visiteurs du musée auront la chance de passer à travers sept scènes, qui, à travers de superbes paysages, des figurines réalistes faites de silicium et un audio-guide, retracent sa vie, son départ de Korcula, en passant par les caravanes dans le désert, vers le célèbre palace de l’Empereur mongol Kublai Khan.

Le concept du musée a été réalisé par Rudolf Petrinec, après que ce jeune entrepreneur ait parcouru les musées les plus célèbres au monde.

L’entrée au musée Marco Polo est de 60 kunas (8 euros).

Site web de l’Office de Tourisme de Korcula

Vela Luka : le port principal de Korcula et un lieu consacré par une chanson d’amour

vela luka

Je comprends à présent ce que Vela Luka représente pour moi, la mer, toi, ne me resterons que les souvenirs… ces paroles de chanson ont rendu célèbre Vela Luka au-delà des frontières, cette petite ville située sur la partie ouest de l’île de Korčula, qui par sa superficie de 276 km2 en fait la sixième île de l’Adriatique.

Au fond d’une petite baie bien protégée, se loge la ville de Vela Luka entourée par de nombreuses autres baies qui offrent un abri aux vignes, oliviers, figuiers, caroubiers, pins et autres arbres méditerranéens.

Avec un peu moins de 5000 habitants, elle est la deuxième plus grande ville des îles de l’Adriatique. Sa position en fait l’un des ports les plus protégés de la mer Adriatique centrale, c’est un ancrage sûr et un bon port pour les plaisanciers. Vela Luka a commencé à se former à la fin du 18e siècle.

Le Centre culturel, situé dans l’ancien fort, conserve une précieuse collection archéologique de la préhistoire retrouvée sur les sites néolithiques proches, et les sites romains, on y conserve également une collection d’œuvres d’art contemporain d’artistes locaux et internationaux.

Sur le versant sud du mont Pinski rat, on a découvert le site archéologique de Vela špilja (la Grande grotte), qui témoigne de la présence humaine dans cette région dès la préhistoire (environ 3200 ans avant Jésus Christ).

Du plateau en face de l’entrée de la grotte on peut apercevoir toutes les parties de la baie de Vela Luka, de Blatsko polje et au large l’île de Vis, Saint-André, Biševo, jusqu’à Sušco et Lastovo. Des hauteurs alentours, les jours de beaux temps, on peut apercevoir les îlots de Palagruže, de l’autre côté on voit la partie sud de Hvar et de Pelješac, ainsi que les sommets du Biokovo.

Au Moyen-Age, Vela Luka était le territoire sur lequel les princes et les nobles de Korcula ont construit leurs maisons d’été et leurs châteaux. Vela Luka est réputée pour ses “Klapa”, chorales polyphoniques masculines. C’est un lieu au patrimoine culturel riche et intéressant. L’été culturel de Vela Luka nommé ‘Luško Lito’ commence traditionnellement le 24 juin, le jour de la Saint Jean par une course de barques à rame qui va de la baie de Gradina au centre.

Dans son programme, qui s’étend jusqu’au début du mois de septembre, ‘Luško Lito’ comprend plus de 40 soirées culturelles et divertissantes parmi lesquelles il faut souligner les performances du groupe de folklore Kumpanija qui exécute de vieilles danses de Vela Luka, les Jeux chevaleresques, les Soirées de pêcheurs, les Soirées de l’huile d’olive, les pièces de théâtre et les Soirées de la musique classique.

Un lieu incontournable de tous les visiteurs de Vela Luka, en particulier pour les touristes en été, sont les îlots Ošjak et Proizd. Le premier est situé dans le centre de la baie de Vela Luka et est entièrement recouvert de denses forêts de pins entrelacées de sentiers de randonnées qui mènent à de nombreuses calanques et à des lieux idéaux pour se baigner et bronzer.

Sur le côté ouest de l’île, une grotte entourée de rochers et de la mer se distingue par sa beauté. Au fil du temps on a surnommé Ošjak «l’île de l’amour».

Un peu plus grande, l’île de Proizd se situe à environ une demi-heure de bateau, et capte la beauté naturelle de ses plages situées dans les criques cachées, de la mer turquoise et l’odeur des pins et de l’eau salée. Trois plages se distinguent particulièrement, connues sous le nom de «Bili Boci», sans oublier le côté nord de l’île qui donne une belle vue sur l’île voisine, Hvar et sur le grand large. La plage de Proizd a été élue meilleure plage de la côte adriatique croate il y a trois ans.

L’offre hôtelière de Vela Luka comprend les hôtels «Adria», «Posejdon» et «Dalmacija» ainsi que la pension de famille «Jadran», on trouve également de nombreuses chambres, appartements et maisons à louer «chez l’habitant». Par ailleurs, il y a aussi le camping «Mindel» qui peut accueillir environ 200 clients, il se situe à cinq kilomètres du centre. Le centre de soin moderne « Kalos » propose des traitements de rééducation et des traitements préventifs, ainsi que des programmes de bien-être.

Moreska,la danse des chevaliers, la tradition incontournable de Korcula

korcula moreska

La moreska, c’est la tradition des joutes chevaleresques de la ville de Korcula. Ces Représentations régulières et solennelles d’associations de chevalerie dans la ville de Korčula ou sur l’île du même nom se déroulent entre le 1er Juin et le 31 octobre.

Ces danses avec épées, ou plutôt ces démonstrations d’échange d’armes, sont issues d’une tradition vieille de quatre siècles ancrée et conservée sur l’île de Korčula. Certains de ces tournois symbolisent la défense de l’île face aux envahisseurs, tandis que la Mauresque représente à travers sept danses dynamiques avec épées le symbole d’une lutte entre le bien et le mal, à savoir la lutte entre les armées du roi noir et du roi blanc pour une belle jeune femme, promise au roi blanc.

Manger à Korcula

La cuisine dalmate méridionale est un vrai défi pour le palais des gourmets même pour les plus difficiles. Le vin régional de Korčula (grk, pošip, plavac et rukatac) se marie parfaitement avec les mets maritimes (coquillages, poissons, crustacés) et les délicieuses friandises comme le cukarin, la rožata de Dubrovnik et le klašun.

On ne manque pas l’une des spécialités de l’île : les Žrnovski Makaruni, les macaronis de Zrnovo, qui sont faits maison et délicieux. Ces pâtes peuvent être cuisinées selon diverses variations et accompagnements : avec du brudet, du ragoût, du prsut, des crustacés et des fruits de mer, des truffes, des légumes ou simplement de la tomate et des aromates. Tout les historiens ne s’accordent pas sur l’histoire de ce plat. Certains estiment que la recette aurait environ 400 ans, alors que d’autres pensent qu’elles auraient été introduites par Marco Polo, originaire de la ville de Korcula, qui les aurait ramenées de son voyage en Chine. Les habitants les auraient ensuite élaborées en adaptant aux saveurs de l’Adriatique. Cependant, des mentions remontent aussi aux Etrusques, aux Illyriens, aux Romains et même aux Grecs.

La recette séculaire contient les mêmes ingrédients : farine, sel, œuf, huile d’olive et eau. Il n’y a donc pas de blé dur (durum) comme dans les pâtes classiques. La recette des macaronis de Zrnovo n’est pas difficile, mais elle exige des heures de travail, ce qui constitue aussi toute leur authenticité, puisqu’il serait hors de question d’industrialiser leur fabrication. Une fois la pâte préparée, elle est étalée, coupée en petits morceaux, puis chaque morceau est roulé à la main sur un bâton pour constituer un macaroni. Malgré la dextérité et le savoir faire des quelques habitants qui préparent encore cette spécialité de Korcula, cela prend un certain temps, et rien que pour ça, on apprécie!

A déguster à la konoba Atrij à Zrnovo, à la konoba Maslina à Korcula ville

COMMENT ALLER À KORCULA?

Il est possible d’accéder à l’île de Korčula en bateau, par ferry-boat, par catamaran, en bateau à moteur en partant de Split, Hvar, Lastovo, Dubrovnik, Mljet, Orebić et Drvenik. Les aéroports les plus proches sont ceux de Split et de Dubrovnik.  

Il existe une liaison côtière depuis Split, qui passe par Brac ou Makarska, Hvar, Korcula avec la liaison Krilo Star, qui opère à partir de la mi mai jusqu’à la fin août ou mi septembre.

Depuis Dubrovnik et Split :

Liaisons en catamaran et en ferries assurées par Jadrolinja au départ du port de Dubrovnik (voir les liaisons) …

Korcula carte

Comment aller à Korcula depuis Dubrovnik?

Ferry depuis Dubrovnik jusqu’à Korcula (ville)

Catamaran Ana Nona : départ 8h ou 9h15 – arrivée 10h45 ou 11h15 ;

Car ferry Jadrolinija : départ 10h – 13h30 (durée 3h 30, prix par personne : 92 kn)

catamaran dubrovnik korcula Iles en Croatie : Quelle île croate faut il absolument visiter?

Quel ferry privilégier pour aller à Korcula?

La compagnie de ferries Jadrolinija est fiable. Moins rapide mais plus résistant que le catamaran, la balade extérieure est possible et on peut manger et boire à bord.

Ana Nona ferry a pour principal avantage sa vitesse, mais pas de balade à l’extérieur pendant le voyage.

Aller à Korcula depuis Ploce ou Orebic :

Pour accéder à l’île de Korcula, il faut d’abord se rendre sur la presqu’île de Peljesac que vous traverserez (environ 1h30 depuis Ston) avant d’embarquer sur un ferry ou un catamaran (départ de terminaux différents) dans le port d’Orebic.

Avec le pont de Peljesac, plus besoin de franchir la frontière Klek – Neum qui vous oblige à passer par la Bosnie. Si vous comptez passer par Neum pensez bien à vérifier que votre assurance et carte verte couvrent la Bosnie ou que votre contrat de location vous autorise le franchissement des frontières.

En venant de Split, vous pouvez éviter cette frontière en prenant le ferry à Ploce pour rejoindre Trpjan (45 min – 60 min) avant d’aller en voiture à Orebix (environ 40 min).

ferry orebic

La traversée est assurée par la compagnie de transport maritime Jadrolinija.

Pour quitter l’île et rejoindre le continent, il suffit de retourner à Orebic puis se diriger vers de port d’embarquement de Trpanj.

Une traversée d’environ 1 heure permet d’atteindre la ville de Ploce.

 
Prix et heures des liaisons des ferries :
 

OÙ LOGER À KORCULA?

Korcula dispose d’une grande variétés d’hébergements allant de la location, de la chambre chez l’habitant à l’hôtel ou au camping. Retrouvez les hôtels et logements de Korcula au meilleur prix….

La ville de Korcula étant très touristique, elle est dotée d’un assez grand nombre d’hébergements de tous types et à tous les prix que ce soit hôtel, appartement, chambres d’hôtes ou chez l’habitant (comptez entre 35€ et 90€ jusqu’à 150€ en haute saison dans les hôtels les plus côtés).

Si vous souhaitez profiter de l’animation de Korcula en été, privilégiez les logements dans le centre historique de Korcula. Si vous recherchez le calme, éliminez Korcula et optez plutôt pour le village de Lumbarda et ses environs agréables pour les sentiers de randonnées, criques et plages à proximité ou Vela Luka, joli port aux activités nautiques sympathiques.

Le choix de la pension de Silvana est à privilégier si vous avez envie de profiter facilement de plages agréables…

Pension de Silvana à Lumbarda

smiley coeur

Chez Silvana à la pension Lovric à Lumbarda vous apprécierez une position au calme, tout près d’une très belle plage de Korcula. Les appartements proposent un confort satisfaisant pour un séjour sur l’île de Korcula sans subir le tourisme important de la ville de Korcula.

Pension Lovric à Lumbarda

Villa Olea chez Sandra à Lumbarda

La Villa Olea à Lumbarda jouit d’une très bonne position si vous souhaitez profiter d’un séjour paisible entre vue sur mer et vue sur la campagne environnante. L’accueil y est agréable, le confort garanti, la propreté sans faille.

Réserver un studio chez Sandra à partir de 40€

La villa Olea dispose de 5 appartements (jusqu’à 4 personnes) et studios très bien équipés, à la décoration moderne, qui bénéficient d’une belle luminosité.

villa olea à lumbarda

Autres adresses suggérées :Villa Telenta à Vela Luka

Agenda culturel

Festival des jeux de chevalerie à Korcula

Juillet à Korcula

moreska korcula
Moreska – crédit : apartments-korcula.net

Depuis quatre siècles, les habitants de Korčula entretiennent la tradition des danses des chevaliers. L’une de ces danses est la moreška, la «danse des Maures», une danse guerrière aux épées qui se pratiquait partout en Méditerranée à l’époque. Il n’y a plus qu’un endroit aujourd’hui où elle se perpétue encore et se danse régulièrement: la ville de Korčula, dont elle est devenue le symbole le plus connu dans le monde.

Dans le décor médiéval des rues de la ville, cette danse nous renvoie à l’époque héroïque de la chevalerie. La moreška n’est cependant pas l’unique divertissement des chevaliers préservé sur l’île. Dans les autres villes de Korčula, à Vela Luka, Smokvice et Blato, vous pourrez assister à d’autres belles danses: la kumpanija et la moštra. Elles expriment elles aussi les vertus d’honneur et de courage qui prévalaient alors sur toutes les autres.

Contact:

Obala Vinka Paletina b.b. 20260 Korčula
Téléphone +385 (0)20 715 867
Fax +385 (0)20 715 866

E-mail tzg-korcule@du.t-com.hr

En Juillet et août : Le Festival Korkyralis sur Korčula est un nouvel évènement qui cet été réunira de grands noms dans le monde de la musique électronique. Le festival aura lieu au Boogie Jungle, entouré par une magnifique forêt et offrant des vues imprenables sur le presqu’île de Peljesac et la baie de Korčula.

Plus d’informations sur :

www.visitkorcula.com

2 commentaires sur “Ile de Korcula : comment la Dalmatie a inventé le paradis”

  1. Bonjour
    Je me permets de vous indiquer mon organisation et je vous serais reconnaissante de me donner votre avis, j’ai lu attentivement vos indications sur les ferrys net j’ai enfin compris
    Nous arrivons le 11 juin a 9h a Zadar location de voiture a l’aéroport
    Le 12 départ dans l après-midi pour les lacs de Plitvice
    Le 13 dans l après-midi départ pour Sibenik
    Le 14 je pensais rendre la voiture a Split et le 15 prendre le ferry de Split pour Dubrovnik
    Le 20 retour à Paris
    Mais voilà que mon mari a entendu parler de Korcula et se demande si on ne ferait pas mieux de faire un arrêt 1 nuit a korcula avent de continuer sur Dubrovnik
    Je crains que ça ne vaille la la peine l arrêt a Korcula….fatigant….
    Nous sommes un couple de septuagénaires qui aimons voyager et mon mari aime la mer, la pêche
    J exagère en vous demandant autant, veuillez m’excuser
    Je vous remercie par avance
    Cordialement
    Marie Ange

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour Marie-Ange,
      Votre programme est très classique et cohérent.
      Plusieurs options s’offrent à vous.
      Soit vous conservez la voiture et vous vous rendez sur l’île de Korcula en voiture, ce qui vous amènera à l’aller ou au retour au moins à traverser la presqu’île de Peljesac qui est très jolie. Cela suppose environ 4h – 4h30 pour rejoindre Korcula. Dans ce cas là, il n’est pas raisonnable de mon point de vue de faire un tel détour sans y loger au moins une nuit, car vous ne pourrez pas visiter Korcula, tout juste la ville et cela ferait une grosse journée de regagner Dubrovnik par la voie terrestre.

      Soit vous empruntez le ferry depuis Split le matin, il met 3h à rejoindre Vela Luka qui est le port de l’île de Korcula. Cela sera l’occasion de traverser l’île donc d’en voir les paysages, la ville de Blato éventuellement, avant de séjourner à Korcula pour la visiter le soir et le lendemain matin, puis de quitter en direction de Dubrovnik, en passant par Ston et sa citadelle à l’entrée de la presqu’île. Le fait d’atteindre Korcula en 3h est le plus pratique, si on garde la voiture et veut visiter autre chose sur la route et sur l’île.

      En revanche, si vous optez pour le catamaran, rien de plus simple : la liaison Krilo part à 7h40 de Split et rejoint Korcula à 10h. C’est pratique, cela signifie que vous prendrez la même liaison le lendemain pour arriver par la mer à Dubrovnik. Vous avez une liaison en été avec Jadrolinija qui est plus longue donc pas plus pertinente, mais son avantage est de permettre de rejoindre Dubrovnik le soir, si vous estimez avoir vu l’essentiel.

      Korcula ne se résume pas à sa ville phare, donc une nuit au moins est indiquée, pour apprécier au minimum cette île.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

  1. Home
  2. /
  3. CROATIE
  4. /
  5. DESTINATIONS : régions...
  6. /
  7. 1001 Iles en Croatie...
  8. /
  9. Ile de Korcula :...