Aller au contenu

Shangyin Addicted Heroin : un « vrai » bl chinois qui rend accro

Addicted Heroin est l’une des séries BL chinoises les plus connues et un passage obligé pour tout amateur de ce genre « boys love » explorant les relations gays. Fidèlement adapté du roman Are you addicted ? de Chai Jidan, il a subi les foudres de la censure au point d’être interrompu, mais cette limite présente l’avantage d’obliger à lire la nouvelle pour connaître l’ensemble de l’histoire et de la relation entre Bai Luo Yin et Gu Hai.

Une fois n’est pas coutume, je ne partage pas l’avis de Theblwatcher sur la série Addicted Heroin, même si cette critique est parfaitement justifiée et que j’adhère à une grande partie des arguments. C’est mon site de référence, l’un des seuls dont j’ai envie de découvrir les opinions après avoir vu une série pour pousser un peu la réflexion sur mes impressions. C’est si rare qu’il faut le signaler. Shangyin Addicted (Heroin) (ou Accro en version française) réalisée en 2016 fait partie de ces coups de coeur que je range dans mes essentiels. J’irai même jusqu’à parler de coup de foudre. En tout cas, celle qui déclenche l’envie de plonger dans l’univers des BL chinois. Malgré la censure très pénible, la fiction reste attractive et bien que des films ou séries soient plus assumés ou courageux comme Mr X, Uncontrolled love, Addicted Heroin dépeint une passion qui n’est pas totalement toxique.

A l’évocation des dramas « boys love » (séries sur les histoires d’amour homosexuelles masculines), j’ai l’impression que le monde tourne autour de The Untamed pour la majorité des fans du genre. Pourtant, The Untamed n’est pas à proprement parler un BL ou cette catégorisation est discutable et je pourrais dire la même chose pour des oeuvres que j’aime beaucoup comme Le Bégonia de l’hiver et Killer and Healer. Du coup, j’avais besoin de « vrais » BL chinois et contrairement à ce que j’ai pu lire et entendre sur des groupes et forums, il y a des films et des séries très forts et intenses en Chine. Et hélas, ou ironiquement, la censure est souvent à la fois responsable de leurs limites et à l’origine de leur force et de leur importance symbolique dans un pays où l’exposition de l’homosexualité à l’écran choque encore et traduit une homophobie résiduelle et institutionnelle.

Une histoire d’amitié amoureuse addictive et troublante

Le synopsis : Bai Luo Yin, 17 ans et issu d’une famille pauvre, apprend que sa mère qui l’a quitté quand il était enfant et qu’il ne veut plus revoir, se remarie avec un militaire très haut placé et puissant. Ce dernier a un fils Gu Hai, qui rejette aussi totalement cette union, tenant son père pour responsable de la mort de sa mère. Suite à une nouvelle dispute, Gu Hai quitte le domicile familial et s’inscrit dans un lycée où il va rencontrer Bai Luo Yin, en ignorant tout du nouveau lien qui les unit et en fait des membres de la même famille. Les deux garçons, au fort caractère, et au physique et au charisme évidents démarrent du mauvais pied comme les meilleurs ennemis et ne cessent de se provoquer, de s’attirer et se repousser, avant que Gu Hai ne prenne conscience de nouveaux sentiments irrépressibles et en soit de plus en plus chamboulé au point de vouloir conquérir le coeur de Bai Luo Yin. Leur relation amicale devenue très forte se transforme rapidement en passion et en désirs.

Shangyin Addicted est puissante et bien plus profonde que l’histoire initiale le laisse entrevoir. Cette relation amicale dans le milieu lycéen se construit entre deux élèves au fort caractère dont on voit bien que l’animosité initiale très classique va progressivement se transformer en relation très spéciale et fusionnelle jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’ils sont de la même famille. Que cela fait du bien (malgré les effets de la censure) de découvrir des tranches de vie réellement représentatives de la (vraie) société chinoise contemporaine non aseptisée et idéalisée comme dans la plupart des cdramas de type romance. La série échappe au piège des principaux stéréotypes de la bluette et des émois de l’époque lycéenne et est émaillée de tas de petits détails sur la vie quotidienne, les relations entre générations et entre pairs, des blagues ou des éléments très chinois qui racontent aussi la manière de vivre quand on reste prisonniers de certains conditionnements sociaux et familiaux …

In your heart, mon premier « vrai » BL chinois a été plus qu’un coup de coeur évident pour moi, même si je me sens assez seule quand j’évoque ce qu’il m’inspire. La série était peut-être trop maladroite et imparfaite pour que son intérêt et sa force émotionnelle agissent comme il se doit. J’ai l’impression qu’ils ont échappé à la plupart de ceux qui l’ont vu (y compris parmi les lectrices assidues de ce groupe). J’ai une affection prononcée pour les oeuvres simples qui composent avec des budgets très contraints. Elles sont visuellement modestes, techniquement limitées, mais ne manquent pas forcément de justesse et d’efficacité pour traduire la tension émotionnelle. Je me sens chanceuse, quand je trouve une étincelle de magie dans une oeuvre qui n’est pas vraiment réussie, mais me transporte à ce point. In your heart m’a ouvert la voie à l’univers des séries et films sur l’homosexualité masculine en Chine et m’a donné envie d’explorer les oeuvres que beaucoup de fans de BL semblaient trouver faibles ou inintéressantes. Je pourrais dire la même chose pour Addicted, imparfaite, mais capable d’aller au coeur des choses et des êtres.

Et dans Addicted Heroin, comme dans In your Heart, j’ai trouvé l’essence que je recherche dans l’exploration d’une relation amicale ou amoureuse et une osmose dans l’implication des personnages. Que ce soit dans la phase d’hostilité ou dans le développement de la complicité et de l’amitié, l’alchimie entre Bai Luo Yin et Gu Hai est instantanée, électrisante, enivrante et agit toujours de façon troublante. Tour à tour on ressent l’opposition, le rejet, l’attractivité irrésistible, l’urgence du désir intenable, le déni et la tentative pour repousser une évidence… Car j’aime beaucoup les histoires qui ne s’accomplissent pas ou si partiellement qu’elles laissent le spectateur imaginer ensuite ce qu’a pu être la suite (je pense Your name ingraved herein ou surtout à Where your eyes linger, un BL coréen que j’aime beaucoup). Je crois que ce sont mes préférées, mes références.

Dans Addicted Heroin, j’ai adoré l’ambivalence permanente que la censure n’explique que très partiellement, puisque la saison 2 était déjà en projet et devait révéler les 8 ans d’histoire abordés dans la nouvelle Are you addicted? de Chai Jidan dont le drama est l’adaptation télévisée. Oui, la censure c’est exaspérant, oui, cela empêche de voir des scènes explicites qui auraient du sens pour l’histoire et pour montrer la puissance de la connexion entre les protagonistes et surtout, la pire frustration est de savoir que la saison 2 a été interdite, car le BL a été trop ouvertement assumé et la relation entre les personnages explose à l’écran pour offrir autre chose qu’une bromance romantique sur fond d’histoires fantastiques à la sauce The Untamed… Je ne ferai donc pas pour l’heure une critique construite de Addicted Heroin (qui n’a rien à voir avec une histoire autour d’une addiction à l’héroïne) au cas où certains liraient ce post et aient envie de découvrir la série pour partager leur avis et échanger. J’espère juste que parmi vous, il y aura quelques curieux pour la visionner en acceptant la limite de sa fin actuelle.

addected heroin gu hai et bai luo yin en train de dormir
addicted heroin bai luo yin et gu hai attirance sexuelle

J’ignorais la problématique de la fin de la première saison, quand je me suis lancée, mais je préfère le préciser pour éviter que les amateurs de séries convenablement terminées s’engagent et ne puissent pas apprécier la série à sa juste mesure. A noter que sur Youtube, on trouve quelques éléments sur ce que devrait ou aurait du être la suite donc n’hésitez pas à aller au-delà du 15ème épisode tel qu’il est disponible sur Viki, Youtube (ou sur des fansubs) en vostfr. Les acteurs principaux sont excellents et sont extrêmement sincères dans leurs engagements dans l’histoire, ce qui la rend très authentique et sensible, à tel point que la série a fait scandale en Chine à sa sortie en 2016 pour avoir osé aborder ouvertement une relation homosexuelle entre adolescents. D’ailleurs, Johnny Huang et Timmy Xu ont été interdits de tourner ensemble. Il faut du courage pour accepter certains rôles et rien que pour ça, il faut voir Addicted Heroin et pour gommer la frustration générée par la censure du drama, on se tourne vers la nouvelle plus crue et à la thématique totalement assumée de Chai Jidan « Are you addicted? » disponible en français sur Wattpad.

addicted heroin bai luo yin et gu hai baiser

L’ost et les chansons sont très belles surtout « Walk Slowly » de Timmy Xu et « Because Of The Sea » écrite et chantée par Timmy Xu et Johnny Huang. En revanche, je n’ai pas du tout apprécié la reprise de morceaux musicaux de Brokeback mountain.

addicted heroin serie bl chinois

avis sur le bl chinois addicted heroin en bref

addicted heroin bl chinois
Intrigue
Scénario – narration – adaptation par rapport au roman
Intérêt des personnages
Réalisation
Acteurs
Décors – Costumes
OST Musique
Niveau émotionnel

Résumé

Une histoire passionnée entre deux adolescents qui après avoir débuté du mauvais pied deviennent inséparables et découvrent qu’ils font partie de la même famille, puisque le père de l’un a épousé la mère de l’autre.

4.1

Où voir Addicted Heroin – Accro ?

Série en 15 épisodes de 25 min : Sur Youtube et Sur Viki en vostfr et Sur Wetv en vo sous titrée en anglais.

Pour gommer le sentiment de frustration après le visionnage, vous devriez lire la nouvelle traduite en français : on va bien au-delà puisqu’on explore l’ensemble des relations amicales, fraternelles, affectives et sexuelles entre les deux demi frères : tome 1 et tome 2. Le roman Are you addicted ? de Chai Jidan est en deux tomes : Le tome 1 : 208 chapitres. Le tome 2 : 106 chapitres et 4 épilogues et 25 chapitres centrés sur Yang Meng- You Qi.

Trailer en vosta

Premier épisode de Addicted Heroin en vostfr

Sandrine Monllor (Fuchinran)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

  1. Home
  2. /
  3. GUIDE CULTUREL : littérature,...
  4. /
  5. TV – Séries télévisées...
  6. /
  7. Séries LGBT+ : Les...
  8. /
  9. Shangyin Addicted Heroin :...