Ne restez pas touriste, devenez un voyageur curieux! : préparez votre séjour en Europe à votre mesure grâce aux conseils et guides de voyage d'IDEOZ
2 185 vues

Budget en Croatie ; combien faut-il (vraiment) prévoir pour aller en vacances en Croatie?

0

L’une des questions les plus fréquentes pour les voyageurs souhaitant aller en Croatie pour la première fois  est de savoir quel budget prévoir ? Il est plus logique de poser la question en ces termes que de se demander : La vie est-elle chère en Croatie? Mais répondre à la question du coût de la vie ou du budget n’est pas plus évident, car au-delà de quelques éléments objectifs comme des prix moyens par domaine, l’appréciation du coût dépend de son propre niveau de vie et de ses habitudes de dépenses en voyage.

Le calcul du budget en Croatie et du juste prix de vacances est le corollaire de vos contraintes, de votre organisation, de vos objectifs, de vos habitudes de consommations et de votre cagnotte dédiée aux vacances si celle-ci n’est pas adaptable. De plus la période à laquelle vous réservez ou séjournez peut entraîner des variations importantes. Or vous êtes les seuls à avoir ces réponses. Pour répondre de façon pertinente, vous devez donc partir de vous, anticiper le plus possible pour réserver quand les prix sont encore plus bas  (idéalement en février – mars pour la haute saison).

Cet article devrait vous éclairer sur le budget à envisager pour votre séjour en Croatie par secteur en fonction de la saison et de la catégorie des services : transport, hébergement, alimentation et activités ou visites. Il n’est pas question de vous donner les bons plans dont raffolent certains internautes à la recherche de la “Croatie pas cher”. J’ai essayé d’être la plus objective possible dans les évaluations afin d’éviter toute mauvaise surprise sur place à cause d’une croyance rapportée par certains voyageurs, selon laquelle la Croatie serait très bon marché.


La Croatie voit ses prix grimper mais reste attractive

La Croatie est une destination assez ambivalente dans l’imaginaire des touristes. On lit souvent sur les forums, les groupes sur les réseaux sociaux des commentaires de voyageurs affirmant que la “Croatie est très bon marché” ou “pas chère”, mais qu’est-ce que cela signifie en réalité? Encore faut-il pouvoir évaluer les moyens et les références des voyageurs en question. Bien qu’elle ait fait son apparition depuis 5 ans environ dans les destinations estivales montantes en bord de mer sous le soleil méditerranéen, elle reste souvent considérée comme un pays pauvre, un pays des Balkans et donc un pays pas cher. Oubliez cette illusion.

Le coût de la vie en Croatie reste avantageux pour la plupart des voyageurs d’Europe occidentale. Comptez grosso modo entre 25 et 30% moins cher qu’en France, mais il l’est beaucoup moins que celui de la Bosnie-Herzégovine, qui possède une entrée maritime coupant la continuité du territoire de la Croatie en deux au niveau de Neum entre Split et Dubrovnik, où l’on doit franchir une frontière bosnienne pour se rendre jusqu’à Dubrovnik

En Bosnie-Herzégovine, les prix sont environ 50% moins chers qu’en France, voire plus selon les secteurs. Autant dire que le bon plan serait de séjourner en Bosnie pour profiter des prix encore moins chers qu’en Croatie (sans être aussi économiques que dans le reste de la Bosnie) et explorer la Dalmatie centrale et méridionale depuis ce territoire de Neum. A condition d’aimer l’esprit d’un gros village sans âme et bétonné jusqu’aux plages et bondé de touristes en été et en moyenne saison. D’ailleurs, si l’on n’y prend pas garde, certains séjours vol + Hôtel à Dubrovnik à petit prix sont trompeurs, puisqu’ils prévoient non pas un hôtel à Dubrovnik même, mais un hôtel à Neum à 65 km environ (entre 1h et 1h30 selon la circulation) !

Aux yeux d’un croate dont le salaire moyen s’établit autour de 550-600€ mais dépasse rarement pour beaucoup 400-500€ (600 à 800€ à Dubrovnik ou Zagreb) et moins de 250€ dans les régions rurales (ce qui correspond au salaire minimal), la Croatie est de plus en plus chère. Néanmoins, elle est aussi de plus en plus attractive et constitue par les services en direction des touristes comme les hébergements, les activités, la restauration, une source de revenus majeure ; environ 20% du PIB! Pour certains, une saison estivale réussie peut quasiment permettre de couvrir la moitié des besoins annuels.

Quand on furète sur des forums, périodiquement, d’aucuns osent se plaindre au contraire d’être traités comme des “touristes vache à lait”. Ils sont rares heureusement, mais leurs commentaires peu élogieux discréditent parfois l’image qu’on a du pays avant même de le connaître! Les Croates ne profitent pas du tourisme, mais sont conscients de ce qu’ils lui doivent sur les zones littorales ou à proximité d’un parc comme Plitvice, ou en Istrie. Ils pratiquent donc des prix plus élevés pendant l’été ou pour des courts séjours qui exigent souvent le même temps de travail que pour une réservation d’une semaine, pour faire le ménage d’un appartement ou d’une chambre, la lessive et la gestion des obligations administratives (déclarations à la police, aux autorités, paiement des taxes de séjour, etc).

Des prix en Croatie liés à la saisonnalité et à une progression du standing moyen

La Croatie est une destination à la saisonnalité très marquée, car l’essentiel des touristes y viennent entre juin et septembre et 65% se concentrent entre juillet et août pour profiter de la mer.  C’est pourquoi les Croates essaient de tirer profit de cette courte période pour vivre ou survivre et compléter leurs revenus en développant des activités ou louant leurs chambres. D’où une certaine augmentation des prix pendant l’été, même quand on s’y prend tôt pour réserver. Cela induit aussi la faible offre de “dernière minute” vers la Croatie, qui séduit depuis longtemps les Allemands, Autrichiens, Italiens, Tchèques, les voisins slovènes et désormais les Polonais, les Russes, les Anglais, les Suisses, les Belges ou les Canadiens. Les Français semblent découvrir depuis moins de dix ans les beautés du pays, cependant, il jouit d’une tradition touristique ancienne. Les Français représentent environ 500 000 voyageurs pour 15 millions de touristes annuels. 

Le niveau d’exigence et de confort des voyageurs affectionnant la Croatie a entraîné une hausse du standing de base et une montée en gamme du 3* et plus. Les hébergeurs n’hésitent pas à rénover et rafraîchir pour attirer les touristes, à équiper leurs appartements ou leurs chambres avec des écrans plats, des literies plus confortables, des mobiliers plus qualitatifs et résistants qui ne soient pas abîmés par les passages de voyageurs successifs. D’autres construisent des piscines pour retenir les hôtes le plus longtemps possible quand la mer n’est pas à portée. Du coup, si vous pensez trouver des appartements basiques et pas chers, il y en a bien sûr, mais il faut beaucoup plus rechercher, car pour se démarquer, les Croates ont investi leurs économies pour convaincre les voyageurs de payer plus…

Les voyageurs habitués à visiter des pays étrangers ne sont pas moins centrés le plus souvent sur le standing de leur pays et les bases de prix qu’ils paient pour un hébergement chez eux. Les Allemands, qui sont un groupe très fort de touristes en Croatie, tout comme les Italiens et les Autrichiens, recherchent le confort et assimilent prix et qualité.  La majorité recherchent donc le niveau de confort avant de penser à l’économie ou au prix. Pour eux, un certain prix pour un type et une catégorie d’hébergement (comme en Allemagne) est justement gage de confort, de sécurité et de conformité et un prix trop bon marché serait douteux. Les Croates l’ont bien compris.

Même s’ils ne partent pas autant qu’ils le voudraient en vacances en dehors de leurs frontières, les Croates s’adaptent vite aux recherches des principaux touristes dont ils pensent connaître les attentes ou les interprètent selon leurs propres préjugés. De manière simpliste, ils pourraient justifier cet a priori que j’ai souvent entendu : “les Allemands cherchent la qualité et sont prêts à payer pour donc on monte le prix pour qu’ils soient rassurés. Dans tous les cas, le prix croate sera plus économique qu’un prix d’hébergement en Allemagne, avec la garantie du soleil et de la mer, et l’exotisme en prime”.

 


Coût de la vie en Croatie assez homogène en zone touristique

Il n’y a pas une très forte concurrence entre les prix dans les régions littorales et on peut parfois même être étonné que les prix soient si proches pour les établissements de type restaurants, auberges, agrotourismes, cafés, hébergements d’une même catégorie ou souvent de standing différent. Un hébergement 2* à peine moins cher qu’un 3* malgré une différence de confort et de services. Une auberge n’est pas plus économique qu’un restaurant : c’est le type de plats et de spécialités, les produits utilisés, le cadre et la façon de servir qui changent. Cela s’avère aussi vrai pour Zagreb et surtout pour les régions non touristiques où la concurrence des établissements est quasi inexistante au vu du faible nombre d’hôtels ou de restaurants Les prix de base sont formatés.  Seule exception : les “hits sites” à forte réputation où l’on paie justement la localisation et la renommée mais les écarts de prix entre deux cafés ou restos dans la zone névralgique sont assez faibles

Tout ce qui est très central est souvent (beaucoup) plus cher dans les villes et sites touristiques ; en s’éloignant de quelques dizaines de mètres, le prix peut chuter d’au moins un tiers voire plus.

La Riva de Split est un petit “luxe” tout comme un repas dans la vieille ville de Dubrovnik ou un café à une terrasse face au Palais des Recteurs? Mieux vaut faire 4-5km pour manger près de Plitvice au restaurant Degenija ou à la Pansion Mrzlin Grad plutôt que d’aller dans le restaurant touristique dans le complexe du parc! Pire que tout : le prix d’une bouteille d’eau plate qui peut atteindre 5-6€ en été dans les sites majeurs!

Si votre budget est réduit, n’hésitez pas à consulter les prix sur les cartes avant de faire votre choix et ne pas rentrer dans le premier café venu. C’est ainsi qu’on peut payer 8 à 10 kn une boule glace, alors qu’en s’éloignant du centre-ville historique de Split, on trouvera le cornet à 4 ou 5kn. Alors que le prix d’un café est presque le même dans tous les cafés (8 kunas, 1,20€), sur la Riva ou sur la place centrale de Dubrovnik, il flambe à plus de 15 – 20 kunas!

De plus, les prix sur les îles sont 20-30% plus chers qu’en Croatie continentale littorale, car l’approvisionnement, les supermarchés et épiceries restent limités, tout comme les hébergements. Le choix des produits très faible explique pourquoi la plupart des habitants et des touristes préfèrent se ravitailler ou emporter les produits du quotidien dans leurs bagages.

⇒ Retrouvez le coût de la vie en Croatie détaillé par domaine de dépenses

Une situation économique difficile

La situation économique de la Croatie est fragile et plutôt mauvaise : le pays ne peut pas compter sur une industrie faste, malgré la présence de chantiers navals. Cela justifie que de plus en plus de jeunes (ou moins jeunes) bien formés émigrent pour trouver un emploi. Dans le même temps, les Croates ayant émigré pendant ou avant la guerre et réussi dans la vie et les étrangers (allemands, autrichiens, italiens appréciant depuis longtemps la Croatie), investissent en achetant des appartements, des maisons ou immeubles pour les louer ; cette tendance a fait ainsi grimper les prix d’achat des terrains et les prix des locations de vacances et des hébergements dont ils font un complément de revenus appréciable.


Quel budget journalier prévoir pour un voyage en Croatie?

Je me suis obligée à mettre à distance mes habitudes de voyageuse curieuse ou mon rapport personnel à l’argent et à mes moyens financiers, pour valider chaque type de budget en Croatie en mode économique, standard ou de standing supérieur. Je précise aussi que comme tous les visiteurs sûrement du site, je paie mes vacances sur mes seuls deniers et on ne me fait pas de cadeau, même si je vais peut-être parler ensuite d’un hébergeur ou d’un restaurateur. Je ne suis pas une blogueuse “influenceuse” donc personne ne me reconnaît lors de mes voyages et je ne suis pas invitée par un office du tourisme ou des hébergeurs pour faire de la publicité en retour ou sponsorisée par des agences de voyage.

Ces estimations sont le fruit d’un suivi constant au fil des 10 dernières années, des tendances rapportées par les voyageurs d’IDEOZ et de MES observations de terrain que j’ai accumulées au cours de mes divers séjours, car il me semble difficile de tirer des conclusions à partir d’un seul voyage.  J’ai commencé à l’écrire sans avoir consulté les informations données sur d’autres sites.

Après vérification, je désapprouve le budget moyen pour aller et voyager en Croatie que j’ai trouvé sur plusieurs sites : entre 30 à 45€/ jour et même l’option de 50-55€ par personne plus acceptable n’est pas évidente à tenir du moment qu’on intègre les visites et qu’on voyage en haute saison.

De mon point de vue, un voyage ne se compose pas que du transport, de l’hébergement et de l’alimentation. Il faut y ajouter les frais divers, des visites, des activités dont les coûts ont fortement augmenté.  Quand on voit que les prix des entrées des parcs comme Krka et Plitvice ont augmenté de 50 à 70% pour la haute saison entre 2017 et 2018, cela prête à réflexion, car il semble peu envisageable d’aller sur les bords de l’Adriatique et de ne pas visiter (au moins) quelques sites incontournables en Croatie

Raisonnablement, il faut plutôt envisager comme dépenses a minima, selon la configuration de votre séjour et sur la base de 3 visites et activités payantes au cours de la semaine : le prix le moins cher correspond à la basse ou moyenne saison, le prix le plus élevé correspond à l’été

Voyage en Croatie quel budget par jour et par personne ?
  Voiture personnelle  Voiture de location   Bus / ferry
Auberge de jeunesse  + Repas  35 € – 40€  45 € – 50€  45 € – 50€
Appartement + Courses  40 € – 45€  55€ – 60€  50 € – 55€

Maison d’hôtes/habitant

+ Table d’hôtes ou restaurants

 65 € – 70€  85 € -95€  80 € – 90€
 Hôtel 3 * + 2 repas au Restaurant  80 € – 85 €  95 € – 110€  90 – 105€

 

Combien faut-il envisager pour passer une semaine de vacances en Croatie?

Budget pour un séjour en Croatie organisé

Avec la Grèce et l’Espagne, la Croatie figure parmi les destinations économiques. Elle reste accessible autour de 350-450€ hors saison et entre 600 et 900€ en haute saison par personne pour une semaine avec vol et hôtel 3-4*, petit-déjeuner et parfois demi pension quand ce n’est pas carrément un séjour en Croatie tout compris autour de 400-500€. 

Évitez de passer par votre hôtel qui est en mesure de réserver votre voiture et de vous fournir toutes les excursions de vos rêves ; la facture sera salée et pourrait doubler le prix de départ. Prévoyez une réservation en parallèle de celle de votre séjour. En choisissant une ville, vous vous déplacerez sans mal en transports en commun locaux et nationaux, mais la location de voiture s’avérera la plus pratique à condition que vous disposiez d’un parking gratuit, dans la mesure où tous les parkings privés ou publics en Croatie sont payants. Je vous renvoie sur cette question au paragraphe consacré aux transports en Croatie ci-après.

Ajoutez au prix du séjour organisé par personne pour une semaine en Croatie:

  • un budget transport d’environ 100-120€
  • un budget visites et activités de 80-100€ / personne.
  • un budget repas si vous allez une fois par jour au restaurant vu qu’il est probable que vous soyez  l’hôtel  : entre 100 et 160€ (selon que vous preniez un à trois plats + boissons)
  • un budget consommations / sorties : 30-40€

Rajoutez donc entre 250 et 350 € au prix de voyage si vous n’optez pas pour un séjour tout compris en Croatie et/ou que vous souhaitez explorer un minimum la région ou les alentours de la ville que vous aurez choisie.

Vous constaterez que le prix d’un voyage sur mesure auquel on ajoute un vol économique peut être aussi intéressant et offrir une plus grande variété d’expériences, tout en intégrant les visites et les transports dans le pays.

Un voyage en Croatie sur mesure est-il forcément plus cher?

Si vous sollicitez directement une agence réceptive francophone spécialiste de la Croatie ou une agence locale par l’intermédiaire d’un site comme Evaneos qui propose les garanties du droit français, vous pourrez visiter la Croatie de façon personnalisée, en fonction de vos goûts et avec un budget maîtrisé. Cette solution permet surtout de varier les expériences d’hébergement, de restauration et de loisirs au cours d’un même séjour.

Comptez à partir de 450-500€ pour un court séjour, entre 650-800€ pour une semaine (hors vol) , en intégrant le carnet de route avec des conseils utiles, la voiture de location, les hébergements, éventuellement les repas, les billets d’entrée des sites principaux, les ferries si besoin, des excursions ou des activités adaptées à vos envies.


Calculer son budget en Croatie en séjour itinérant

En séjour itinérant, il n’est pas toujours facile de rentrer dans le même budget ou de trouver beaucoup moins cher. Mais la liberté de mouvement et le plaisir de l’organisation mérite bien l’effort. Cela suppose de trouver du temps pour préparer et de faire pas mal de recherches. La donne varie en fonction de plusieurs critères :

  • Nombre de personnes :

Si vous voyagez à deux ou trois, le séjour vol+ hôtel (petit déjeuner, et / ou repas en demi pension) peut parfois s’avérer performant hors saison dans des destinations comme Dubrovnik, où le prix du seul hôtel dépasse 100€ par chambre double par jour dans un hôtel 3* et s’avère supérieur à 150-200€ dans un hôtel à 4*.

  • Saison à laquelle vous faîtes votre recherche

Plus vous vous y prenez tôt, plus vous aurez une latitude pour suivre l’évolution des prix sur plusieurs jours ou semaines et acquérir les informations recoupées entre plusieurs sources pour faire vos évaluations. Vous partez en août et vous pensez qu’il est trop tôt de réfléchir aux réservations en Janvier? Détrompez vous! De plus, les hébergeurs n’ont pas encore de visibilité sur le remplissage de leur “saison” et sont donc disposés à accepter des réservations qu’ils refuseraient quelques mois plus tard pour un logement en été!

Entre mi janvier et mi février, il y a des offres promotionnelles très intéressantes, car c’est une saison “creuse” chez les voyagistes. A cette époque, les destinations lointaines sont beaucoup plus prisées et les agences de voyage n’hésitent pas à casser les prix (jusqu’à -30%) pour tenter les touristes d’ajouter ce type de voyage à leur panier. De même, les hébergeurs passant par des centrales de réservations ou des sites d’agences laissent souvent pendant l’hiver la possibilité de réserver à la nuitée y compris en été pour jauger leur taux de remplissage, alors qu’ils vont les arrêter, à partir d’avril quand les taux de réservation augmentent pour imposer en haute saison une réservation à la semaine ou pour au moins 5 jours.

A partir de mai – juin, les prix augmentent et augmentent de 20% jusqu’en juin et de 30% pour juillet et août, puisque les agences estiment que les voyageurs vont effectuer naturellement leurs recherches vers la Croatie qui est l’un des Top 5 du bassin méditerranéen, depuis les révolutions du printemps arabe dont les conséquences ont orienté les touristes vers les pays les plus sûrs. 

  • Période à laquelle vous partez en vacances en Croatie:

La Croatie pratique une nette différenciation de prix selon la saison ; la variation de prix peut aller jusqu’à 20-30% entre la haute saison et la moyenne ou basse saison. La haute saison débute entre le 1er ou le 15 Juillet et s’achève le 31 août. La moyenne saisons s’applique entre le 1er juin et le 30 juin et entre le 1er et le 15 ou 30 septembre. 

Si vous avez la possibilité de voyager à quelques jours avant ou après la période de haute saison, vous aurez tous les avantages climatiques et vous ferez toute une série d’économies depuis les hébergements jusqu’au coût des visites et des activités

Deux exemples pour s’en convaincre :

⇒ Billet d’entrée à Plitvice pour un jour pour un adulte :  31 août : 34 € – 1er septembre : 24€

⇒ Billet d’entrée au parc national Krka : 31 août : 27€ – 1er septembre : 16€

  • Taille et attractivité touristique des destinations

La réalité de l’attractivité génère aussi une différenciation importante. Vous imaginez bien que la coût de vos vacances variera énormément entre la campagne de Slavonie ou de Croatie centrale,  pas du tout touristique et loin de la mer, où l’on trouve des offres en demi pension ou pension complète à 30-35€/jour et les zones touristiques du littorales, a fortiori si vous privilégiez les villes animées où vous aurez déjà du mal à trouver un lit pour ce prix.

Globalement, Dubrovnik est la ville la plus chère de Croatie en toutes saisons, mais c’est encore plus vrai en été, quand le prix d’une heure de parking public atteint les 7€, le prix d’un café peut dépasser 3-4€ en terrasse (ce qui est cher par rapport au coût de la vie moyen du pays), les hébergements entre 100 et 150€ par nuit pour une chambre double! 

Sur le continent, Split, Zadar, Sibenik sont un peu plus chères, ainsi que quelques villes insulaires comme Hvar et Korcula, qui pratiquent des prix plus chers pour les nuitées en raison d’une offre plus réduite et d’une attractivité importante en été.


Evaluations moyennes du budget par personne pour une semaine en Croatie

Le budget standard de départ à prévoir en Croatie est aux alentours de 350-400€ par personne par semaine (hors vol d’avion) hors saison, entre 450 et 500€ en moyenne saison, entre 550 et 600€ voire 650€ en été sur la base d’un hébergement 2-3*, deux repas et un petit déjeuner, quelques consommations, 4 visites et activités et les déplacements en transports (en commun car le coût serait encore plus élevé en voiture de location si vous n’êtes que 2)… 

Base de calcul par personne pour un budget standard pour une semaine en Croatie  :

Budget pour une semaine en logeant en maison d’hôtes 2-3*
Catégorie de dépenses Hors saison   Moyenne saison Haute saison 
Lit et petit-déjeuner   20*7 = 140€  25€*7 = 175€  30€*7 = 210€
Déplacements en bus/voiture/ferry  12€*7 = 84€  15€*7 = 105€  17*7€ =119€

 Budget visites culturelles + parcs

 40€  60€  110€
Consommations/divers 4*5= 20€ 4*7= 28€  6*7 = 42€
Restauration (2 par jour) 15*7 = 105€  20*7 = 140€  25€*7 = 175€
Total – Coût moyen par personne 350-389€  450-508€ 600-656€

Le budget  moyen de l’appartement se fonde sur la base de 2 personnes. Il peut donc être abaissé si vous êtes plus nombreux ; on trouve aux environs de 15€/ jour (ou moins) pour les plus grands appartements. Le budget visites en mode standard comprend environ 3 à 4 visites incontournables comme Krka (9-30€), Plitvice (12-34€), le tour des remparts de Dubrovnik et ses divers monuments (18-28€) ; autres entrées d’églises ou de musées qui vous feraient envie, sachant que toutes les entrées ou presque sont payantes aujourd’hui en Dalmatie et en Istrie.

Budget pour une semaine en logeant en appartement 3*
Catégorie de dépenses Hors saison   Moyenne saison Haute saison 
Appartement  13*7 = 91€  20€*7 = 140€  25€*7 = 175€
Déplacements en bus/voiture/ferry  12€*7 = 84€  15€*7 = 105€  17*7€ =119€

 Budget visites culturelles + parcs

 40€  60€  110€
 Consommations/divers 3*7= 21€ 4*7= 28€  6*7 = 42€
Alimentation 50€  60€    70€
Total Coût moyen par personne 250-285€  350-393€ 480-516€

 

Voyager en Croatie en mode économique

On peut voyager en Croatie pendant une semaine pour environ 200-250€ hors saison, entre 300-350€ en moyenne saison et au-delà de 380€ en été (à moins de beaucoup réduire les déplacements et les visites) ; le tout en privilégiant le bus en road trip, les hostels/auberges de jeunesse, plusieurs visites et activités ou sorties.

Petit budget pour une semaine en auberge de jeunesse
Catégorie de dépenses Hors saison   Moyenne saison Haute saison 
Dortoir et petit-déjeuner  10*7 = 70€  13€*7 = 91€  18€*7 = 126€
Déplacements en bus/voiture/ferry  10€*7 = 70€  13€*7 = 91€  15*7€ =105€

 Budget visites culturelles + parcs

 30€  50€  65€
 Consommations/divers 4*5= 20€ 4*7= 28€  6*7 = 42€
Restauration et boissons (2 par jour) 8*7 = 56€  10*7 = 70 € 12€*7 = 84€
Total Coût moyen par personne 200-246€  300-344€ 380-420€

L’option basse est évaluée si vous vous nourrissez en achetant à l’épicerie ou au supermarché et vous accordez quelques repas dans les fastfoods croates pour manger des spécialités des balkans (pas McDo de préférence). Le budget visites en mode économique comprend deux “grosses” visites comme par exemple Krka + Plitvice ou Krka + tour des remparts de Dubrovnik et autres entrées payantes.


Quel budget transports pour aller et voyager en Croatie?


Prix pour se rendre en Croatie en transports en commun

Aller en Croatie en avion

Pensez à organiser vos vacances en amont et donc bien avant votre départ, si vous choisissez d’aller en Croatie en avion et en itinérant. Les billets d’avion sont souvent supérieurs à 300 voire 500€ à partir de juin – juillet surtout vers Dubrovnik en liaison directe (ou pas d’ailleurs) pendant la haute saison. On trouve néanmoins des vols entre 180 et 220€ aller-retour en moyenne.

La courbe des prix commence à augmenter à partir du mois de mai et ne va cesser de grimper jusqu’au 15 août bien qu’on soit déjà entre 8 et 10 semaines avant le départ, ce qui est en général la moyenne de temps recommandée pour réserver au meilleur prix.

Si vous vous ne devez pas partir depuis Paris et vous contentez d’un vol low cost ce qui est acceptable pour un vol direct de 2h à 2h30, il existe des vols avec Volotea à partir de 9 et 19€ / personne pour aller vers Split, Dubrovnik, Pula ou Venise  depuis Bordeaux, Nantes, Toulouse, Marseille, Nice, Strasbourg, ; ou les liaisons Beauvais ou Marseille vers Zadar en basse saison via Ryan Air qui peuvent aussi être proposées autour de 20-30€. Difficile de concurrencer de si bas prix!

L’option de Venise à laquelle on ne pense pas toujours en première intention est très intéressante, car au-delà de l’économie réalisée sur le vol, on peut rejoindre en 2h30 environ la Croatie,  en ferry, en train, en bus ou en voiture de location ou on peut opter pour un vol vers Dubrovnik entre 9 et 19€ si vous privilégiez l’idée d’un road trip ou d’un séjour en Dalmatie du sud!

Aller en Croatie en bus ou en train

Le bus restera l’option la plus économique et pratique malgré la durée très longue de 12-15h (depuis Nice) à 25-28h selon d’où on part ailleurs dans l’Ouest, le Nord et l’Est de la Frannce. Une compagnie internationale comme Flixbus propose des trajets Paris Zagreb (aller) en basse et moyenne saison  entre 60 et 75€ et entre 95 et 120€ en haute saison.

Le train n’est valable que si vous partez d’une zone frontière comme Nice ou si vous réalisez un séjour entre plusieurs pays avec un pass illimité pendant un temps donné. Le prix de ce type de pass reste très élevé pour être pertinent dans l’optique d’un séjour réellement orienté autour de la Croatie : comptez autour de 220€ pour le Pass Italie, Slovénie, Croatie pour 8 jours. 

Venir en Croatie avec une voiture personnelle

C’est la solution la plus économique surtout à partir de 3-4 personnes à condition d’intégrer aussi l’hébergement pendant le transit et de renoncer aux 2 jours et demi à 4 jours nécessaires pour s’y rendre et en revenir. Entre 120-150€ depuis les zones frontalières (Nice, Strasbourg) et jusqu’à 300-350€ depuis l’ouest de la France et entre 220 et 280€ depuis le sud-ouest-le centre ou le Nord.

Ce chapitre a fait l’objet d’un article complet pour évaluer le coût et la meilleure route pour aller jusqu’en Croatie en voiture. Je vous y renvoie pour plus de détails.


Voyager en Croatie en transports en commun


Vaut-il mieux se déplacer en Croatie en voiture de location, en bus, en train et / ou en ferry?

Combien coûtent les transports en commun en Croatie?

Pour illustrer mieux les bases de prix, je prendrais un exemple pour un déplacement de 2 personnes et pour 4 personnes entre Zadar et Plitvice ; deux points touristiques très appréciés et souvent intégrés par les touristes avec un aller retour dans la journée :  à vous de les adapter en fonction du nombre que vous êtes :

Le plus souple et assez économique en basse saison :

En voiture personnelle ou avec une voiture de location économique

Louer une voiture en Croatie exige la plus grande vigilance par rapport à la lecture du contrat et à la vérification des assurances prévues au moment de la réservation. Le coût d’une voiture de location berline d’entrée ou de moyenne gamme dépasse les 50-55€/jour en juillet et août, a fortiori pour une courte durée de location et surtout en réservation de dernière minute. Le coût peut baisser autour de 25-30€ par jour en moyenne saison ou en anticipant plusieurs semaines avant le départ. 

Le prix de base donné sur internet  est rarement le prix final! Vous devez bien prendre en compte les frais cachés qui ne sont presque jamais affichés lors des recherches sur les comparateurs et moteurs des compagnies de location internationales.

Si on vous propose une semaine à 50€, pensez bien à ajouter les frais et assurances obligatoires en Croatie (mais pas mentionnés par le moteur ou rajoutés en option au moment de la prise du véhicule et cela peut vite doubler ou tripler le prix!).

Hors saison, surtout en mars avril et en octobre, on trouve régulièrement des voitures économiques autour de 80-100€ la semaine sur Autoeurope,  Kayak, Momondo et autres Skycanner.

Une agence croate comme Adriagate peut s’avérer moins compétitive, mais elle a le mérite d’éviter les mauvaises surprises des surcoûts comme le passage des frontières et des ferries souvent facturé abusivement par presque toutes les agences internationales jusqu’à 75€ pour le transit en Bosnie, 35€ pour l’assurance ferry et autant pour l’immatriculation, lors de la prise du véhicule!

Prix moyen constaté pour une voiture de location en Croatie

Prix moyen constaté par jour pour une voiture de location en Croatie
 Prix par jour  Voiture économique Voiture moyenne gamme  Voiture de haut standing  
 Hors saison  10-15€  25-30€  80-95€
Moyenne saison  20-25€  50-55€  100-110€

Moyenne saison haute (mi juin, septembre)

 35-40€  60-65€  110-120€
 Haute saison  50-55€  70-80€  130-150€

Le plus économique et pour tous types de voyageurs y compris les moins de 25 ans :

Le bus : comptez à partir de 10 € pour un déplacement de moins de 80-100 km, entre 13 et 15€ pour un trajet entre 100 et 150 km et autour de 20€ pour un séjour de plus de 200 km. L’économie ne s’apprécie vraiment que si vous évitez les séjours en étoile imposant de faire l’aller-retour pour chaque excursion! Pour économiser sur les nuitées et les prix des bus en cas de long trajet, les prix des bus de nuit sont jusqu’à 30% moins cher.

⇒ Pour vous informer sur les prix et les liaisons de bus en Croatie

Coût approximatif d’un trajet en bus selon la distance
Distance Entre 25-50km Entre 50 et 80km Entre 80 et 130km 150 à 230km Plus de 250 km
Prix moyen 4-7€ 8-10€ 12-15€ 18-22€ > 25€

 

Si vous recherchez une formule de déplacement en illimité (mais en excluant la zone au-delà de Split)

Le train : c’est une option coûteuse, jusqu’à deux fois plus onéreuse que le bus, si vous ne passez par des pass comme Interrail ou Raileurope, permettant de voyager entre 3 et 8 jours au cours d’un mois

Si vous voulez explorer la Croatie autrement

Le ferry, le voilier, bateau privé

Vélo, scooter à partir de 20€-25€/ jour…


Comparatif Voiture personnelle / Voiture de location / Bus / Train

Pour que le comparatif soit plus concret, j’ai pris un exemple de trajet que font beaucoup de touristes qui se basent à Zadar et souhaitent aller visiter les lacs de Plitvice.  Cela représente 130km aller environ ; avec possibilité d’y aller par tous les moyens de transports.

Prix moyen aller de Zadar à Plitvice aller-retour
Type de transport   Hors saison  Moyenne Saison Haute saison 

Voiture de location économique

En voyageant à 2

avec péage

En voyageant à 4 

avec péage

 

38€

53€

38€

53€

 

53€

68€

53€

68€

 

73€

88€

73€

88€

Voiture personnelle

En voyageant à 1 ou 2 pers.

avec péage

En voyageant à 4

avec péage

 

25€

38€

25€

38€

 

25€

38€

25€

38€

 

25€

38€

25€

38€

 Train + Bus

En voyageant à 2

En voyageant à 4

46€

92€

184€

50€

100€

200€

 56€

112€

224€

 Bus

En voyageant à 2

En voyageant à 4

26€

52€

104€

 28€

56€

112€

 30€

60€

120€

 Excursion organisée

(transport + billet + guide)

65€  75€  85€

 

La voiture confirme sa performance pour les groupes de 4 personnes et plus… Et contre toute attente, une excursion organisée peut s’avérer aussi très pertinente en couple, puisque dans l’exemple suivant l’excursion aux lacs de Plitvice au départ de Zadar revient à environ 65€ et comprend le transport, l’accompagnement d’un guide en français pendant tout le parcours avec l’assurance de voir les principaux points dignes d’intérêt du parc national et le billet d’entrée (16-24€).

⇒ Vous pouvez consulter la page dédiée au budget et le comparatif complet pour les transports en Croatie pour vérifier le prix et la disponibilité des liaisons


Budget pour dormir en Croatie


Les prix des hôtels 3* et plus flambent en été, pour dépasser souvent 110 à 130€ pour une chambre double dans les grandes villes. La modernisation de l’offre hôtelière qui s’adapte aux standards internationaux et notamment aux exigences des touristes allemands, autrichiens, italiens, suisses ou russes, participe à cette augmentation des prix.

De plus, beaucoup d’hôtels, d’hébergeurs et propriétaires, des plus petits aux plus importants, ont misé sur des centrales de réservation comme Booking, Airbnb et équivalents ou des sites d’agences de location ou de promotion touristique et ont mécaniquement augmenté leurs prix pour compenser le coût ou les commissions qu’il fallait donner.

L’hébergement chez l’habitant ou en maison d’hôtes (hors petit-déjeuner) n’est économique que pour 2 à 3 personnes, car il est rare de trouver des chambres familiales dans les chambres proposées par les habitants et comme la comptabilisation s’effectue par personne, cela devient forcément plus coûteux qu’en appartement. La location de vacances peut permettre de baisser le coût en logement aux alentours de 35-40€ par jour et par personne sur la base de 2 personnes, sachant qu’évidemment le prix peut baisser de 20-30% si vous êtes plus nombreux (les petits hébergements étant plus coûteux que les grands à partager).  Ce choix induit que vous restiez dans votre point de chute plusieurs jours, dans la mesure où rarement, les hébergeurs louent un appartement à la nuitée ou pour moins de 3-4 jours, et plutôt à la semaine en été!

⇒ Consultez le guide dédié à l’hébergement en Croatie pour découvrir les prix selon les types de logements et les catégories 

Budget hébergement en Croatie par jour et par personne
Type d’hébergement  Hors saison  Moyenne saison  Haute saison 
 Auberge de jeunesse  8-10€  12-14€  18-20€
 Maison d’hôtes/habitant  15€  20-25€  25-30€

 Appartement

 13€  15-18€  20-25€
 Hôtel 3*  30€  35-40€  50-60€
Camping  non applicable  5€  10€
Mobilhome  non applicable  35-45€  55-70€

Quel est le prix moyen d’un repas en Croatie ?

Budget par type d’établissement par personne par repas (hors boisson)?
  1 plat (carte)  2 plats (carte)  Menu
Snack – restauration rapide 3- 6€ 7 – 8 € 8- 10€
Restaurant touristique / Hôtel 10-14€ 16€ – 18€ 20-22€

Table d’hôtes – Agrotourisme

Konoba (auberge) – Pension de famille

8-12€

10 – 12€

 12-15€

15 – 17€

 12 -20€

20€

Restaurant gastronomique (truffe)  25 – 35 €  40 -50€  50 – 60€

Budget pour visiter la Croatie “touristique”

Quelles dépenses envisager pour les principales visites à ne pas manquer en Croatie?

Entre 50€ hors saison et jusqu’à 120€ en haute saison

sur la base de

  • un billet pour la visite des lacs de Plitvice
  • entrée au parc national de Krka (sans balade en bateau optionnelle à 16€)
  • visite du Palais Dioclétien et entrée à la Cathédrale  ou Grotte bleue de Bisevo
  • remparts de Dubrovnik ou Dubrovnik card

La saisonnalité trouve tout son sens quand on repère l’évolution des prix des entrées dans les parcs nationaux (un peu moins dans les parcs naturels). Le prix d’un billet adulte pour visiter le parc de Plitvice en juillet et août est passé de 24 à 34€ par adulte entre 2017 et 2018 et de 12 à 16€ par enfant entre 7 et 8 ans. Le billet d’entrée pour admirer les chutes de Krka et s’y baigner a bondi de 16€  à 27€ ; à quoi il faut ajouter si on veut avoir un aperçu complet et satisfaisant, la balade en bateau en option jusqu’à Roski Slap en passant par l’îlot de Visovac dont le prix est de 16€.

Prix des visites emblématiques en Croatie
   Hors saison Moyenne Saison   Haute saison

 Parc de Plitvice

Adulte

Enfant

 

55 kn – 7,5€

35 kn – 4,70€

 

150 kn – 20 €

80 kn – 11€

 

250 kn – 34€

110 kn – 15€

 Parc de Krka

Adulte 

Enfant

Balade en bateau (option)

 

30 kn – 4€

20 kn – 3€

 

110 kn – 15€

80 kn –  11€

16€

 

200 kn – 27€

120 kn – 16€

16€

Dubrovnik Remparts

Dubrovnik card 24h

Carte 3 jours

Funiculaire jusqu’au Mont Sdr

150 kn – 20€

26€ 

32€

13€

150 kn – 20€

28€

34€

15€

150 kn – 20€

28€

34€

15€

Split

Palais Dioclétien

Cathédrale tour complet

(intérieur + vue 360° clocher)

 

3-15€ selon formule

65kn – 9,5€

Clocher seul: 3€

 

 3-15€

65kn – 9,5€

 

3-15€

65kn – 9,5€

Total

  50 – 55€

  73 – 85€

 99 – 120€

 

Prix des activités et excursions organisées par personne
   Hors saison Moyenne Saison   Haute saison

 Excursion 8h dans les Kornati

Adulte

Enfant

 

40  50 €

gratuit – 20 €

 

50- 55 €

25-40 €

 

60 – 65 €

30-50 €

Canyon de la rivière Zrmanja

Safari sur la Cetina – Neretva

Adulte

3-4h

 

30- 35 €

 

 

 

35 – 45 €

 

 

 

45 – 55 €

Grotte bleue depuis Vis

Grotte bleue depuis Split

10 – 15€

90 € 

 

15€ – 20 €

110 – 110 €

 

25-35 €

110 – 140 €

 

Balade à cheval

Trekking à cheval

 

20 € / h

150€ / jour

 

20€/ h

200€/ jour

25h / h

200€ / jour

Plongée avec bouteille

35€

45- 55€

60-80€

Pour réduire votre budget, anticipez et réservez plusieurs mois avant votre départ. Utilisez internet pour effectuer vos recherches et comparer les prestations pour les voitures de location, les billets d’avion, les locations ou les hôtels mais ne vous limitez pas à ces offres. N’hésitez pas à demander des devis auprès d’agences locales comme Alma d’Ante et Anamarija ou l’agence d’Ana Mrsic, qui pourront vous garantir un service sur place ce qui peut s’avérer très pratique et pas forcément plus coûteux!

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.



Partager

A propos de l'auteur

Curieuse, j'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation. Voyageuse inconditionnelle, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Leave A Reply

En publiant votre commentaire, vous acceptez pleinement les conditions générales d'utilisation d'IDEOZ : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Contactez Ana Mrsic

ana mrsic

Ana Mrsic dirige sa propre agence de voyage francophone spécialisée sur la Croatie basée à Dubrovnik, mais elle organise aussi des séjours en Slovénie, au Montenegro et en Bosnie Herzégovine. Elle est également guide professionnel à Dubrovnik, elle propose des visites guidées en français, des activités sportives et loisirs et excursions variées dans toute la Croatie.